LA ZONE -
Résumé : Jeux de mots pourris, private-jokes et concours de mots aléatoires, la série de mini-articles Herakles Navet est d'ores et déjà la référence de la pourriture littéraire zonarde.

Herakles Navet et marraine la bonne fée

Le 04/11/2005
par Aelez
« C’est ça inspecteur, il en reste une. Passez à mon bureau dès que possible, je vous donnerai les infos nécessaires à sa localisation. »
Le colonel MacChouffe referma soigneusement le clapet de son téléphone cellulaire et entreprit de déloger de son oreille bouffie l’écouteur de son kit main libre, qui s'était apparemment embourbé dans le cérumen avant de sombrer jusqu'à atteindre le tympan. Avec tous les emmerdements du moment, pas moyen de passer chez prisunic acheter une malheureuse boite de cotons-tiges. Cette affaire de bonnes fées allait vraiment finir par le rendre chèvre.
Comme chacun le sait, les fées ont fait l’acquisition d’une grande coloc’ à New Melun Sud il y a de ça deux mois. Grossière erreur. Depuis le temps que ce véreux de MacChouffe cherchait un nouveau truc à vendre en toute illégalité aux Nucacs de la forêt péruvienne, on peut dire que c’était une aubaine. Il avait réussi à persuader ces cons de pigmés qu’une agence de voyance par téléphone ferait d’eux un pôle économique et culturel de demain. Mouarf.
Ensuite il avait suffit de trouver un flic assez desséché de l’hémisphère gauche pour accepter de mener la rafle en échange d’un nabuchodonosaure de sa cuvée spéciale de Saint-Nicolas mûri en fût de phellogène de sureau. Et ce brave lieutenant Navet présentait le profil idéal, si on ajoutait à ça le fait que, forêt ou pas, il est bien connu que rien de ce qui est vierge ne résiste longtemps à cet abruti congénital.

A peine en eut-il fini avec ces considérations intérieures qu'il remarqua le lieutenant Navet qui tambourinait au carreau, trépignant d’impatience comme un jeune veau fougueux en costume du dimanche.
Deux minutes plus tard, Herakles Navet frappait à la porte du 9, avenue of Montigny-under-wood :
« - Monsieur ?
    - Lieutenant Herakles Navet. Veuillez me suivre, vous êtes en état d’arrestation. »
Et avant même que la jeune fée n’ait eu le temps d’esquisser un geste en direction de sa baguette, Navet - l’homme qui menotte plus vite que son ombre (expérience oblige) - lui avait lié les poings et l’obligeait à s’agripper au fameux jet pack à l’huile de colza.

« - Je sais où vous m’emmenez, piailla la fée daignant mettre en pause son mode chuintements-sporadiques-et-grinçants, vous faites une grave erreur !
    - Ouais, ouais, ouais, c’est ce qu’elles disaient toutes, gnagnagna que je ne comprends pas, gnugnugnu que je suis corrompu… Mais je vais vous dire moi, ma petite dame, vous êtes juste une bande de petites salopes d’imposteuses infoutues de faire leur boulot correctement. Vous auriez évité pas mal d’emmerdes à tout le monde si vous aviez refilé - je sais pas moi - une paire de Nike Air Max à Cendrillon, ou tenez, une bombe insecticide à ce con de Pinocchio, qu’il arrête de nous faire chier avec ses cas de conscience.
    - C'est certain, mais croyez-moi, vous vous trompez sur mon compte. Si vous me laissiez vous montrer…
    - Tss-tss. Tentez tout ce que vous voudrez, mais je n’en démordrai pas. »
Et en quelques secondes, Herakles Navet sentit ses oreilles chauffer agréablement. Oui, il était tout dur et tout chaud, tout bien, oh oui, bien…
Subjugué par cette force hypercosmique extraordianire, il mit quelques instants à reprendre ses esprits.
« - mais quelle sorte de fée êtes vous donc ?
    - Lation. Je suis la Fée Lation ».

= commentaires =

Glaüx-le-Chouette


    le 04/11/2005 à 11:39:06
http://stickbase0.free.fr/images/0/700/779.jpg


Bienvenue en enfer.

Et c'est pas fini.
Lapinchien


tw
    le 05/11/2005 à 01:39:35
Aelez , ceci est une preview de commentaire. Si tu commentes mon navet, je commenterais alors le tiens. Faut qu'on se sere les coudes entre auteurs de navets, en se commentant les uns les autres on pourra donner l'illusion que les zonards s'interessent au specimen.
nihil


    le 05/11/2005 à 16:24:19
C'est pas trop un succès populaire pour l'instant cette rubrique, peut-être qu'on devrait plutôt se lancer dans les aventures du commissaire Maigrelet ?
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 05/11/2005 à 17:14:51
Je trouve ce texte malsain.
Lapinchien


tw
    le 05/11/2005 à 17:50:20
nihil, je trouve ta remarque judicieuse jusqu'à "lancer"... apreès j'aurais plutot mis :
a-par la fenêtre
b-des cailloux
c-dans le showbiz

(appelez le 118 218 pour connaitre la réponse)
Nounourz


    le 05/11/2005 à 18:03:53
b
nihil


    le 05/11/2005 à 18:08:32
C'est vrai que se lancer des cailloux soi-même, c'est totalement judicieux.

= ajouter un commentaire =