LA ZONE -
Résumé : Voici la contribution de Johnny, le type qui gagne tous les concours. Ce con aurait pu participer à Serial Edit, puisque son texte est basiquement une grosse parodie absurde de l'Apocalypse de Saint-Jean avec son lot de flammes et de visions zarbis. Ceux qui n'ont pas lu l'Apocalypse n'entraveront rien, les autres trouveront ça réjouissant.

Au coin du feu

Le 10/04/2006
par Johnny
[illustration] Le type arrive sur une île. Il entend une voix, se retourne, et une sorte de nain lui cause d'étoiles et d'églises, dont l'une sonne comme une ville des Etats-Corrompus d'Amérique. Il a maintenant quelques messages à passer. Sept au total. Un par jour. Ça sent le syndicat tout ça, sauf si le septième, il est obligé de l'adresser un dimanche.
Le premier pour dénoncer un problème d'endurance. Il faut aller vite et revenir au début. Sinon, c'est la mort. Le deuxième concerne quelques juifs qui seront emprisonnés pendant les dix jours de tempêtes. S'ils restent tranquilles, ils s'en sortiront. Le troisième, c'est pour une histoire de barbaque. Ils ont dû tout bouffer, les salauds. C'est mal. Le quatrième est affaire d'adultère : un dévergondage malsain, des prostituées, des malades de la peste et de la grippe aviaire. Le cinquième à cause d'une tache sur un quelconque manteau. Le sixième pour une porte que personne ne peut fermer. Le septième pour un SDF dont l'apparence tout entière est vraiment à vomir.

Et puis la trappe s'ouvre, il monte, il trouve une tripotée de vieillards zoophiles qui s'extasient devant un lion, un taureau et un aigle. Les animaux ont des yeux partout. Les vieux ont des couronnes. Ils ont dû tous avoir la fève, mais il n'y a pas de reine. On pleure, parce que personne n'arrive à ouvrir un bouquin. On égorge un mouton et hop ! Le mouton égorgé, au bord de l'agonie, laissant derrière lui des traînées de sang, arrive avec ses petites pattes à ouvrir le bouquin. Ils sont contents. C'est un livre de contes. Il y a un cavalier couronné (encore un chanceux de la galette) tagadant un cheval blanc, un méchant qui va tuer tout le monde, un nègre qui fera la justice et Shrek, ou Hulk, je ne sais plus, qui portera les cadavres. Il y a des types cramés qui hurlent encore et qu'on essaye de calmer, des tempêtes, une liste de personnes qui seront épargnées et des trompettistes barbares. Le son des trompettes fait tomber une pluie de sang, affale les montagnes, décroche les étoiles, cache la lumière, libère les sauterelles, massacre un tiers de l'humanité. Au dernier son de trompette, tout s'effondre. Une dame (Ah, enfin ! Une dame !) est poursuivie par un dragon qui veut avaler son rejeton sitôt qu'il sortira du ventre de sa mère. La dame accouche, le bébé est sauvé, elle est nourrie gratos et le dragon tombe dans une crevasse. Il n'a pas dit son dernier mot ! C'est qu'il a des potes, le dragon, et notamment une grosse bête avec des cornes partout. Tout le monde l'aime bien, la bête, parce qu'en fait, personne n'a vraiment le choix de faire autrement. En signe de reconnaissance, ils se marquent trois "six" et peuvent ainsi rester vivants. Arrive l'armée des quarante-quatre mille vierges menée par trois fous menaçants. Ils ont des faucilles et sûrement, des marteaux. Ils éclatent tout sur leur passage et font une mare de sang. Ils ont aussi des alliés bien utiles : une bande d'empoisonneurs armés jusqu'aux dents. Les poisons donnent des ulcères, vident les mers, pourrissent toutes les sources d'eau potable, accélèrent le réchauffement de la planète et le dérèglement climatique. Le temps du combat a sonné. Ils assassinent la pute et tous ceux qui l'ont sautée. La méchante bête et le dragon périssent à leur tour. Tous ceux qui moururent à cause des méchants ressuscitent pour mille ans et une nouvelle ville s'érige, triomphante.

Heureux ceux qui lavent leurs vêtements, pour avoir droit à l'arbre de vie, et entrer dans la ville par les portes. Dehors, les chiens, les empoisonneurs, les paillards, les meurtriers, les idolâtres et quiconque aime et pratique le mensonge !

C'est con, ce livre.

Il jeta la bible dans la cheminée et Dieu, dont elle était censée lui prouver l'existence, brûla avec elle. Aucun ange du ciel ne vint les sauver.

Amen.

= commentaires =

Ange Verhell


    le 10/04/2006 à 08:36:12

Faire brûler Dieu et son ciel dans une cheminée! c'est mesquin. Même pas l'enfer...

Au paradis il paraît qu'on encule les quarante-mille vierges
Glaüx-le-Chouette


    le 10/04/2006 à 10:49:03
Trop de Bible nuit à votre santé, et à celle de votre entourage. Aujourd'hui, le petit Johnny vous le prouve avec sa fiche de lecture.

J'aime bien la fin.
MantaalF4ct0re


    le 10/04/2006 à 11:55:39
Les références bibliques sont marrantes, le style presque entraînant même si l'humour est un peu facile..
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 10/04/2006 à 12:12:05
Facile, c'est ce que je pense. Si Johnny parvient encore à s'imposer avec ce texte, c'est qu'il est vraiment soutenu par des puissances démoniaques - ce que je crois, vu l'instant d'inexplicable cécité dans lequel je lui accordai mes points lors des JO de la connerie, certainement trompé par les sortilèges de l'Ennemi.

On peut appliquer le même procédé et tourner très facilementr en ridicule n'importe quel livre. Les Misérables, les Veda, le Manifeste du communisme ou la Déclaration des droits de l'homme.
Lahyenne


    le 10/04/2006 à 12:49:15
Un bon condensé.
Brûler la bible, rien que pour l'idée c'est fendar !

Mais j'ai trouvé que le texte manquait un peu d'épique, de jerricans et de bûcher.
nihil


    le 10/04/2006 à 16:14:02
Je suis pas sur sur qu'on va pouvoir baser une religion millénaire sur ça, comme ça a été le cas avec l'original, mais bon... Des nains, des trompettes, des SDF, Hulk, des vieux zoophiles... Pas mal d'ingrédients sont réunis, ça peut se tenter.
Qui fait Noé le carnassier qui a bouffé la moitié femelle des animaux qu'il transportait ?
Qui prend le rôle d'Abraham qui sacrifie son fils avec un gode rose fluo ?
Qui pour le rôle de Moïse shooté à la morphine qui brûle des buissons pour la Saint-Con ?
Qui fait Judas le bookmaker alcoolique ?
Qui fait Jésus nymphomane et spasmophile ?
Glaüx-le-Chouette


    le 10/04/2006 à 16:19:10
Je veux bien faire saint Jean-Baptiste, sauf que Salomé, moi, je la rejète pas, je l'encule à sec, je deviens roi, je reviens sur mes actes passés de prophète débile onaniste, je fonde un royaume puissant et je crame les chrétiens à la source.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 10/04/2006 à 16:21:14
Il vous aime quand même, tas de connards. Et vous n'irez au Père que par Lui.
nihil


    le 10/04/2006 à 16:30:25
Toi tu vas te calmer, avec tes menaces à la con, je te préviens.
Kirunaa


    le 10/04/2006 à 17:07:06
Pff, moi aussi j'avais déjà essayé de brûler Dieu. Même pas original.
Ariankh


    le 10/04/2006 à 17:33:08
Je m'étais arrêté a la Genèse, mais c'est quand même plutot impressionnant l'éloge de la polygamie et du mangeage d'arbres dedans.
Lapinchien


tw
    le 11/04/2006 à 01:46:56
ya beaucoup trop de private jokes... en même temps j'aurais pas dû sécher le cathéchisme quand j'etais petit et encoremoins mes cheveux apres le baptème, j'aurais peu être capté un peu plus que que dalle
nihil


    le 11/04/2006 à 01:50:12
J'ai lu 47 fois l'apocalypse à l'endroit et à l'envers et je capte rien non plus, à mon avis c'est une volonté de l'auteur. Doit y avoir du subliminal sataniste là-dessous.
nihil


    le 11/04/2006 à 01:51:47
C'est sympa les private-jokes compréhensibles uniquement par Johnny et par Dieu... On se sent pas du tout exclus...
Aka


    le 11/04/2006 à 01:56:32
Ca aurait été vachement mieux avec l'original fourni avec comme on fait d'habitude quand on poste des parodies sur la Zone. Parce que là ça fait deux textes où j'entrave rien et je commence sérieusement à m'inquiéter sur mes facultés intellectuelles (comment ça c'est normal !).
C'est pénible à lire, heureusement qu'il y a la chute. Et encore je pense qu'on la trouve sympa parce que le reste est vraiment chiant comme la mort.

Je suis assez fan de Johnny d'habitude, mais là euh... non.

Encore un mythe qui s'effondre.
Lapinchien


tw
    le 11/04/2006 à 02:18:40
c'etait "4 posts dans ta gueule" par l'amicale lobbyiste des anciens Grands Inquisiteurs de St Con contre l'avancé de l'internationnale lapiniste victorieuse sur nos plattebandes... Ces posts vous ont gracieusement été offerts "dans sa gueule" par RoudUp le désherbant universel.
Claudia Pepita


    le 11/04/2006 à 20:02:58
On ira tous au paradis...
On ira...

J'en suis pas sûre, en fait. (Regardez-nous de plus près !)
Glaüx-le-Chouette


    le 11/04/2006 à 20:56:33
Regardez qui ?
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 11/04/2006 à 21:48:18
On a dit "de plus près", pas de dedans, Glaüx.
Claudia Pepita


    le 12/04/2006 à 16:54:56
Qui voudrait de nous au Paradis, j'vous l'dit !

St Pierre n'aura qu'à nous foutre à pwal pour que les Flammes de l'Enfer nous brûle plus vite, nous bande de pêcheurs éhontés.
Glaüx-le-Chouette


    le 12/04/2006 à 17:41:09
Aaaaaaaaaaaah tu veux dire qu'on est tous pareils, une putain de meute d'enfoirés de rebelles qui disent des gros mots et qui aiment bien la sodomie, et que du coup on ira en enfer.

Aaaaah d'accord.

Et toi t'es notre prophète.




Je vais boire un coup, ça me déprime.
Glaüx-le-Chouette


    le 12/04/2006 à 17:43:00
ET C'EST POIL, NOM DE DIEU, POIL, PAS PWAL, PUTAIN DE QUEUE DE RAT TU PEUX MÊME PAS INVOQUER LA LOI DU MOINDRE EFFORT, LA, Y A LE MÊME NOMBRE DE LETTRES A TAPER !


Fait chier, la décadence linguistique. Connerie.

Commentaire édité par Glaüx-le-Chouette.
Claudia Pepita


    le 13/04/2006 à 14:32:52
J'aime bien quand Glaüx s'énèrve. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais c'est vivifiant.

= ajouter un commentaire =