LA ZONE -

Hors-concours : soyons honnêtes

Le 13/04/2006
par MantaalF4ct0re
[illustration] Allons droit au but.
Je n’en ai strictement rien à foutre de votre Saint Con.
Je m’en jute dessus, je m’en tamponne, je m’en racle le vagin que je n’ai pas, je m’en éructe des crottes de nez, je m’en secoue la batterie, je m’en bats les phoques.
Pour ne pas dire peu m’en chaut.
En effet.
Pourquoi consacrer un texte aux cons, aussi connement con soient-ils ?
N’en ont-ils déjà pas assez ?!
Je préfère laisser ce sale boulot aux charognards de TF1, eux qui en vivent, de la connerie du con qui les regarde, du con qu’ils interrogent sur le trottoir, du con qui conçoit les pubs, et même du con qui conchie la télévision.

Pour la Saint- Con, non Monsieur Nihil et autres craterelles ambulantes, j’ai le crasseux regret de vous annoncer que je ne souhaite pas me joindre aux festivités.

Voyez vous, cette idée me répugne, m’indispose et me révolte.

Alors,non, pour la Saint-Con je ne me complairai pas dans le miasme infâme où s’ébat joyeusement la racaille pseudo intellectuelle ou supralittéraire.
Non pour la Saint-Con je ne contribuerai point à cette controverse digne du contribuable de base.
Non en votre compagnie je ne consentirai pas à massacrer des comptables de la pourriture cérébrale.
Non je ne congestionnerai pas les sinus du Grand Con de mes propos congrûment fielleux.
Non en ce jour de congé zonational je ne me connecterai point comme un conformiste à la congrégation confuse de La Zone, à votre concile de neurones congelés.
Non je ne serai pas le complice de ces complaintes conophobes.
Non je ne me ferai pas le numéro complémentaire de votre grille complexe de bourreaux compromis.
Non je ne réciterai pas de complies en implorant Saint-Con jusqu’à en avoir des compères- loriot .
Non je ne me conjoindrai pas à votre complot, à cette annuelle conjuration des comtes pour enfants débiles.
Non je ne conceptualiserai pas de concert avec des piliers de comptoir.
Non je n’écrirai rien de compulsif, pas même une comptine débile ou un poème en prose. Je ne cherche pas vos compliments. Pour être complètement franc je m’en contrefous.
Non en ce jour sacré je ne prierai pas ma concubine de s’arrêter dans les incomparables pipes qu’elle accepte de dispenser, sous la libre contrainte, à mon compagnon de toujours et seul ami.
Non je ne me perdrai pas en conjectures sur nos contemporains contrefaits, malheureuses victimes de la consanguinté connielle
Non je ne me convertirai pas à votre conviviale condamnation des cons.

Non.

Je ne suis, de toute façon, pas convaincu de la légitimité de l’action de votre contingent .

Bien au contraire, je souhaite être le contrevenant du jour, le rebelle à deux balles de la semaine., l’asocial incompris du mois, l’éternel Confucius de la débilité névrotique.
Non je ne soignerai pas mon comportement.
Je tiens à rester toujours aussi profondément concupiscent, j'entends persévérer afin d' éjaculer un jour mon compost spermatique jusqu’au confins de la constellation.

Condamnez moi par contumace, congédiez-moi,bannissez moi hors de la conurbation zonarde, au-delà du continent, voire de toute forme de contingence connue, inconnue, ou même les deux si vous avez cela en magasin.
J’en jouis visqueusement à l’avance.
Sachez toutefois, quel que soit votre mécontentement , que tel un condor ayant bouffé du compte-tours, je saurai coordonner les compartiments de la contestation.
Et alors je planerai au dessus de vos cadavres en quinconce pour contrôler la consomption de votre consortium consternant.


Il n’y a rien au monde de plus conformiste que de comploter contre les cons.
D’ailleurs, comme le dirait ma consoeur confuse, c’est celui qui dit qui y est
Nanananananère.

Aussi pour cette Saint- Con 2006, je réclame d'être le Grand Brûlé.

Je veux monter sur le bûcher, sentir le venin se consumer sur mon épiderme.
Je ne vous implorerai même pas de me laisser des cendres.
Je vous conspuerai en contrepèteries jusqu’à rendre votre convent trop constipé pour convoiter une quelconque contrition en ma personne.
Je vous contaminerai jusqu’au dernier, vous crèverez tous la gueule ouverte, les vers boiteux entre les dents.
Et en trois jours vous reconstruirez le temple de la connerie.
Vous consulterez, dans la confusion, des oracles à Concarneau.
Vous y convergerez pour la concaténation de vos médiocrités.
La concavité de vos crânes s’emplira des fientes compactes de vautours trisomiques.

Par pitié, pour la Saint- Con, consumez-moi.

ps: ma viande est tendre et juteuse, mais elle pourrit vite.

autre ps:comme je n'ai aucune parole vous subirez quand même un texte signé de mes canines pour cette Saint-Con.

= commentaires =

Astarté


    le 13/04/2006 à 17:45:06
Quand?
MantaalF4ct0re


    le 13/04/2006 à 18:46:26
je le finis ce soir.
pour ne pas rester sur cette bouze apocalyptique
fiste moi s'il te plait
Claudia Pepita


    le 13/04/2006 à 19:03:13
C'est très original.

Nous avons maintenant une parodie du CPE : Les Anti-CPE et les Anti-Blocage des facs matérialisés dans Mentalfactor contre le Reste de la Zone (et de tous les sites célébrant la Saint Con, bien sûr...)
Glaüx-le-Chouette


    le 13/04/2006 à 19:09:10
Mégabof.


Y a des contestations constructives, et y a les autres.
Celle-là, elle est chiante. Et puis quand je lis ces jeux de mots j'ai l'impression de voir un texte de Sim.
MantaalF4ct0re


    le 13/04/2006 à 20:12:52
On prend ce texte au degré qu'on peut....
c'est conçu pour être une merde de toute façon, alors tant que les critiques ne sontpas bonnes je vous remercie. je savoure.

commentaire édité par Mentalfactor le 2006-4-13 20:14:28
nihil


    le 13/04/2006 à 21:29:58
Tout va bien alors, on peut continuer à t'en foutre plein la face si t'en redemandes.
C'est con l'idée de contester la Saint-Con était bonne, je dirais même que sans le délire stérile avec les mots en "con" ça tiendrait presque la route, mais là ça brouille trop la ligne, ça pourrit tout. Les jeux de mots sont l'ennemi de l'homme vertueux. Tiens d'ailleurs en parlant de ça, il où Dourak ?
lihin
    le 13/04/2006 à 22:13:39
est (je suis le correcteur de nihil)
Aka


    le 15/04/2006 à 01:12:20
C'était super chiant et vraiment pathétique de voir ce jeune homme renier tout en bloc juste pour devenir notre mascotte.

Le pauvre.
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 15/04/2006 à 01:19:53
Le 13 à cette heure-là, j'étais en train d'écrire mon texte de St Con. J'espère que ceci met fin à ton inquiétude, nihil.

nihil


    le 15/04/2006 à 01:26:31
A noter que Mentalfactor a balancé un second texte pour la Saint-Con et qu'il souhaite que celui-ci passe en hors-concours. C'est pas très reglementaire ça, mais je lirai le texte en question et on verra.
Aka


    le 15/04/2006 à 01:44:48
Il avait prévenu quand même.
MantaalF4ct0re


    le 16/04/2006 à 07:02:52
roo,l'autre texte est simplement plus saint-conien..
pour le "concours" m'en fous, à côté de ce qui est déjà sorti je n'ai aucune chance.

merci aka pour le coté chiant et pathétique.
c'est un tout petit peu conçu pour.
j'ai voulu ça comme de l'espèce de raymond devos à la sauce collège de ZEP.
pardonnez moi.
ah et puis non en fait.
c'est fait pour vous emmerder, autant assumer.
nihil


    le 17/04/2006 à 18:13:10
Donc ce texte passe en hors-concours, comme expliqué ci-dessus. Le texte en concours de Mentalfactor est ici : http://zone.apinc.org/article.php?id=1393

= ajouter un commentaire =