LA ZONE -
Résumé : Un beau poème de merde profondément merdique, avec en bonus une conclusion marrante qui sert de prétexte à ces plates envolées lyriques. C'est laid.

Détresse

Le 24/06/2006
par MantaalF4ct0re
[illustration] Le livre n'est pas encore ouvert, et déjà
Tu ressens la fin, la fuite et l'effroi
Aucune lumière n'atteindra plus ton esprit
Eteint, insensible. Tes envies dorment accroupies
Dehors, la matière, plate et incolore
Ne mérite pas d'égards, à quoi bon?
Les blessures sont pour nous indolores.
Ni souffrance Ni satisfaction.

Démoli et anesthésié
Rien ne te chasse ni te retient
Les jours ne font que s'amasser
Les coups de queue martèlent en vain

Ce monde et le néant
Sont inhospitaliers
Des sensations falsifiées
Y troublent spermes et sangs

Réactions chimiques
Pas des sentiments
Eréction lubrique
D'atomes vibrants

Corps futile
Pas de vrai
De fébrile
De sensé

Encore
Le miasme
Plus fort
Un spasme

Flou
Flux
Doux
Glu



Bon, c'est bien joli tout ça, mais faudrait peut-être que j'aille m'essuyer la bite maintenant, sinon je vais tout oublier avant de l'avoir mis à l'écrit, ce serait con, j'étais inspiré, ce coup-ci.
" Ils sont où, tes gants de toilette??.......ah, et j'oubliais, j'avais envie de te dire quelque chose, là que j'y pense , c'est important..
t'as bien pris ta pilule, hein?"

= commentaires =

Aesahaettr


    le 25/06/2006 à 00:53:19
Pffff, ça fait le mec qui veut faire son zonard de base, pourquoi rajouter des martèlements de queues ?

Ca me désole, ça aurait pu être joli...
MF     le 25/06/2006 à 14:23:32
explication de texte, avant de vous quitter.

avant toute chose ceci n'est aucunement autobiographique, le "je" n'est pas là pour activer une identification au narrateur mais au contraire, REPOUSSER.

contexte général: un mec déprime, n'a plus le goût de vivre, et se fait cruellement chier. il écrit pour esthétiser un peu tout ça, il pourrait aussi annoncer qu'il va se suicider, il le fait peut-être d'ailleurs, mais on ne sait pas. ceci ne l'empêche pas d'avoir une activité sexuelle, mais dans laquelle il se fait également chier.c'est morne.

contexte immédiat: le type en question tronche (j'appelle pas ça faire l'amour, là) une nana, par dépit, qu'il ne connaît pas apparemment (autrement il saurait où sont les gants de toilette), sans protection (d'où la question sur la pilule), ce qui peut être aussi vaguement suicidaire ou j m'en foutiste quant à un avenir, et avec laquelle il n'a aucun projet. il se masturbe avec la chatte de cette fille, et est tellement absorbé par la tâche qu'il se divertit en imaginant un poème, nul à chier.
Et qui ne reflète pas sa personnalité, sans fioriture, grossière, égoïste,narcissique.
Les vers sont de plus en plus courts, ça pourrait être une métaphore de dépression et de mort, mais remis dans ce cadre ça peut être une incapacité croissante à se concentrer parce que, mine de rien, le minable ressent quand même une vague détermination dans la chose.

Bref pour moi s'il y a un intérêt quelconque dans ce texte, c'est dans la mesure où le portrait en filigrane du narrateur est glauque, repoussant, ridicule et risible.

Bien à vous,
MF
Ange Verhell


    le 25/06/2006 à 15:22:52
mouais, remarque c'est toujours plus court qu'avec Obn et ça va pas chercher plus loin
Dagus


    le 25/06/2006 à 19:59:02
Et comment fait il pour penser a ca en train de baiser? Il est fort...
Ange Verhell


    le 25/06/2006 à 21:54:06
c'est parce qu'elle est pas bandante
Dagus


    le 25/06/2006 à 23:19:01
donc si il veut que ca s'arrange, il faut qu'il se trouve une miss france ou un truc dans ce gout-la...
MantaalF4ct0re


    le 25/06/2006 à 23:57:45
le probleme est davantage dans le crâne du mec (dont il n'est pas exclu que ce soit un sacré pervers,bien débile) que dans le corps de la partenaire...si ça se trouve elle est extrêmement séduisante et c'est lui qui n'a aucun désir, juste une érection qu'il soigne par une séance de va et vient lugubre dans un corps étranger. ça pourrait être un clébard ou un cadavre, à la limite ce serait pareil, seulement la facilité dirige le profil type de l'objet masturbatoire vers " femme inconnue attirante ".
merci pour les commentaires et les lectures.

commentaire édité par Mentalfactor le 2006-6-25 23:58:59
Astarté


    le 26/06/2006 à 15:30:57
Ouais bon...

..."le type en question tronche (j'appelle pas ça faire l'amour, là) une nana, par dépit, qu'il ne connaît pas apparemment (autrement il saurait où sont les gants de toilette), sans protection (d'où la question sur la pilule),..."

Parce que le pillule protège du sida ?
Alors là !

Je préfère quand tu écris sur le tuning, Mouarffff
Mf     le 26/06/2006 à 18:02:47
connasse, s'il mettait un préservatif (qui protège des mst), il ne s'inquiéterait pas de la question de la pilule prise ou non.
Marvin


    le 27/06/2006 à 01:31:00
oh ben l'pauvre garçon...

Glaüx-le-Chouette


    le 02/07/2006 à 22:23:04
"flux flou"


Toi, tu viens de me donner l'idée d'un recrutement de bâtard grand format avec toutes les options.

A part ça, ce texte est bénin.
Et bénin est un très joli mot.
C'est toujours ça.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 04/07/2006 à 15:25:16
Essayé de le lire sur l'air de "satisfaction", mais ça ne collait pas. Même après éjaculation.
Jtem_Kekun La criss de marde    le 16/07/2006 à 15:57:04
TABARNAK!!! Cest bin innocent... Jme demande bin c ki lesti dcon kye eu lidée décrire so merde...
Aka


    le 18/07/2006 à 13:57:39
Mon respect pour toujours au commentaire précédent.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 18/07/2006 à 18:24:21
C'est plate comme des criss de caliss de maringouins planant au-dessus d'une marde de caribou indépendantiste près de ma cabane au fond des bois, des commentaires pareils.

= ajouter un commentaire =