LA ZONE -
Résumé : Quand on a lu les textes précédents de la même rubrique, on a l'impression d'avoir affaire à une copie carbone. J'ai même du vérifier les autres épisodes pour m'assurer qu'il n'y avait pas eu un copier-coller accidentel. En gros, on peut se passer de lire celui-ci et se référer aux autres.

Les zigouilleurs 3

Le 05/05/2008
par Cafard
[illustration] On les a pourchassés dans la forêt, on courait tous, on fouillait tous les buissons et soudain j’en vois un devant moi. Tout de suite il s’est mis à me crier « non j’veux pas mourir, j’veux pas mourir ». Il répétait ces mots sans cesse, sans cesse. Ca m’a troublé, il sentait que j’hésitais, il continuait encore plus fort.
Alors j’ai entendu une voix derrière moi qui m’a dit : « tue-le, il nous casse les oreilles » et j’ai frappé n’importe où. C’est tombé sur le bras et j’ai recommencé, je frappais le plus fort que je pouvais, je voulais oublier ses cris, ses pleurs, son regard. J’ai fermé les yeux. Je sentais sur moi le sang qui m’aspergeait. J’ai frappé sans relâche le crâne, le dos, le ventre, les hanches, les jambes. J’étais dans une furie terrible, je respirais fort et je criais : « Tiens ! tiens ! tiens ! tiens ! » A la fin j’avais devant moi un tas de viande informe et sanguinolent qui me donnait envie de vomir. Voilà comment je suis devenu un monstre sanguinaire à l’âme brûlée.

= commentaires =

Glaüx-le-Chouette


    le 05/05/2008 à 18:33:38
Si le narrateur est un castor fou et la victime Jean-Pierre Chevènement, alors c'est un très bon texte. Sinon, j'ai pas capté l'intérêt du texte, quasi informatif, du moins du type informatif d'une déposition de gendarmerie (les fautes et les adverbes surnuméraires en moins). Et des détails comme la répétition "sans cesse, sans cesse", l'expression "j'étais dans une furie terrible" (ouuuuuh ! pas conteeeeeent !), le "Tiens ! tiens ! tiens ! tiens !" (ça, c'est collector), ça me semble fondamentalement Village People.
Advienne-que-pourra


    le 05/05/2008 à 18:40:14
En frappant les jambes et les bras tu te fais "asperger de sang ", doivent avoir une sacrée pression artérielle tes victimes.
De plus tu nous exposes un soldat qui doute, bref tu lui donnes quelques reflets humains et pour finir tu balances le gros pavé, le truc lourdingue "Voilà comment je suis devenu un monstre sanguinaire à l’âme brûlée."
Bof
Aesahaettr


    le 05/05/2008 à 18:43:00
C'est aussi anecdotique qu'un télégramme, même pas d'images jolies avec le feu et le sang. Circulez.
Advienne-que-pourra


    le 05/05/2008 à 18:51:28
Si il y a l'illustration qui est jolie ... Ca fait déjà une bonne image.
areziwK     le 06/05/2008 à 00:06:42
vu la similitude entre tous les épisodes de la rubrique, je vois de moins en moins l'intérêt de publier ça en plusieurs fois. et de moins en moins l'intérêt de les lire, aussi.
Konsstrukt


    le 06/05/2008 à 12:34:59
faudrait peut-être tout publier en une seule fois, en plus ça renforcerait le côté litanique du truc, et ça ajouterait de la confusion entre les narrateurs, et ça soulignerait leur caractère interchangeable.
Aesahaettr


    le 06/05/2008 à 14:26:01
Pas con.
Narak


    le 06/05/2008 à 15:12:01
Et puis comme ça on sera plus obligé de les lire.

= ajouter un commentaire =