LA ZONE -
Résumé : Comme le camarade Lapinchien l'a noté, cette année, la Saint-con est sous influence cinématographique. Dans ce texte où se rencontrent quelques habitués du Box office, il prend la Saint-con de contre-pied en décidant de saboter nos cerveaux jusqu'à ce qu'ils prennent feu par eux-même et c'est plutôt efficaAAAAAAZRRROGZZZFRRRR. A noter que la version Blu-ray comportera deux silex collectors signés Lucasfilm.

Burn after writing

Le 13/04/2013
par Lapinchien
[illustration] Gentlemen, nous sommes aujourd'hui réunis pour accomplir une tâche délicate sous l'impulsion, je ne vous le cacherai pas, d'un obscur consortium ayant survécu au déclin de Lehman Brothers par la reconstitution de fonds disséminés dans plusieurs paradis fiscaux et ayant échappé aux liquidateurs officiels de la banque en faillite. Ce séminaire confidentiel dans cet immense complexe hôtelier réquisitionné des Îles Caïman, aura pour but la rédaction du premier jet du scénario d'un film de propagande ambitieux, une commande donc, comme vous l'aurez déjà compris, avec quelques contraintes et un objectif politique clair : discréditer Goldman Sachs aux yeux d'un segment large de la population du vieux continent et en particulier d'un cœur de cible CSP+, le tout en s'appuyant sur la réalité des faits ayant conduit à ce que l'Europe devienne une filiale de cette banque d'affaires, Goldman Sachs donc. Une armée de spindoctors et tastemakers, conduite par des faucons, dont il est inutile que vous connaissiez l'identité, évaluera vos propositions tout le long de notre dialogue et sélectionnera ceux d'entre vous qui passeront à la prochaine phase de la conception du projet. Je ne vous ferais pas l'affront de vous présenter les uns aux autres, il est bien connu que le milieu du cinéma est une grande famille, aussi entrons sans plus attendre dans le vif du sujet en nous livrant à un petit brainstorming de chauffe...
David Lynch : Je propose qu'on écrive d'abord un scénario de film classique comme brouillon puis qu'on reprenne l'histoire du début en se mettant dans la peau des personnages en imaginant les rêves et cauchemars que chacun d'eux pourrait faire tout le long de l'intrigue d'origine pour au final conserver la trame tracée par la collision des différents univers oniriques. Le spectateur sera libre de reconstituer le puzzle ou bien de voir l'oeuvre comme quelque chose de purement esthétique...

Terry Gilliam : Oh oui, je suis preneur et pour ma part, j'insiste sur le fait que la narration devra tout de même être à la première personne et qu'il nous faudra pour cela un personnage principal qui évoluera dans un trip nébuleux, de saynètes en saynètes, entrecoupées de longs monologues introspectifs ; je pensais à Mario Draghi, le président de la banque centrale européenne. Il portera des chemises hawaïennes et souffrira d'une forte addiction au pouvoir et au pognon. Bien entendu, on fera de belles métaphores à la con pour faire un peu intellectuel, on remplacera la cocaïne par de la poudre dorée, il s'en fera des traces avec une carte platinium, il fumera aussi des billets de 500€. non ! Des liasses de billets de 500€. Je le vois déjà fréquenter des casinos et se vautrer des heures durant à la roulette où les numéros de la table seront remplacés par des valeurs du NASDAQ, DOW JONES, CAC40, FOOTSIE, NIKKEI et autres indices de bourse à la con.

Dany Boyle: Génial ! Et il faudra une scène où ce fils de pute se mettra à vomir de la petite monnaie comme un putain de jackpot de machine à sous. Ce serait bien trash, ouais ! Il pourrait gerber sur des clodos grecs par exemple, et puis les enculer ensuite. Oh que ouais ! Faudrait qu'il se mette à planquer des lingots d'or dans les fions de tout un refuge de SDF grecs... genre délire orgiaque, v'voyez. Il les fisterait bien fort avec ses putain de lingots d'or pour les planquer parce que ce serait le seul endroit au monde où que le fisc irait jamais chercher ! On pourrait caser une vanne avec fisc fucking aussi.

David Lynch : C'est un peu osé... Mais je suis d'accord, si on fout des gars déguisés en lapins dans la scène, une famille de lapins chypriotes. Il faut absolument un fil conducteur ; les lapins chypriotes c'est une valeur sûre. Faudrait qu'ils reviennent plusieurs fois dans le film, qu'on leur refuse l'accès à un distributeur de billets, comme un fond de conscience humaine que Draghi régurgiterait du tréfonds de son subconscient de reptile mécanique fabriqué en série sur les chaînes d'assemblage de Goldman Sachs.

Terry Gilliam : ça s'annonce bien effectivement, il faudrait d'emblée taper un grand coup en commençant par une scène forte, anthologique et complètement surréaliste, un truc que les gens n'auraient jamais vu de leur vie et qui te leur fasse l'effet d'un haut-le-cœur genre comme si leur rectum leur remontait jusqu'à leurs amygdales, leur titillant la glotte pendant des décennies après qu'ils aient vu le film.

Dany Boyle : Ouais ! Prenons une rencontre officieuse entre Mario Draghi et Vladimir Poutine dans un backroom SM du Kremlin, y aurait des Pussy Riot et des Femen qui feraient un putain de combat de catch dans les viscères de syriens massacrés par Bashar Al Assad, d'ailleurs il serait là lui aussi, et il se baladerait retenu par Poutine à l'aide d'une laisse cloutée, il aurait une grosse boule bondage dans la gueule sous sa petite moustache à la con qui serait en fait un dirty sanchez que Xi Jinping lui aurait tracé amoureusement avant de lui foutre un plug anal estampillé ONU et qu'il le lâche dans la cage à viscères. Il y aurait des petits enfants agonisant sur les corps de leurs parents déchiquetés et Bashar viendrait les abattre à coups d'AK47 dans la nuque.

Michel Gondry : C'est logique comme début. Je vois bien une petite animation en stop motion avec Draghi qu'aurait des mains énormes en polystyrène, et Poutine aurait d'énormes couilles en sacs poubelle recyclables. Il y aurait plein de petites bubulles de savon dans le décor. Et puis Draghi se mettrait à vriller les couilles de Poutine pour le forcer à créer de la dette en Russie pour spéculer contre elle ensuite en achetant des polices d'assurance et en les revendant au FOREX à l'annonce des chiffres officiels de la dette qui seront moins bons que ceux prévu alors que tout le monde voudra acheter des polices d'assurance, car ce serait pas une vraie filiale, la Russie, pour Goldman Sachs mais qu'en fait la vraie filiale Europe elle aura juste été trollée à mort pour la démonter de l’intérieur et qu'y aurait une opération de fusion/acquisition ensuite entre la Russie et l'Europe démantelée et anéantie sous sa dépendance énergétique. Bon pour espliquer tout ça, j'envisage des schémas bricolés avec des bouts de carton et du papier craft et des nuages en coton ou en barbapapa (chépatro encore) aussi pour bien montrer aux gens que c'est onirique.

David Lynch : C'est très enthousiasmant tout cela mais il faudrait plus de personnages pour collisionner leurs rêves et faire vraiment une trame incompréhensible et intello après qu'on ait torché le brouillon, et un poney aussi, un poney nain bizarre qui foute les chocottes.

Darren Aronofsky : Voyons, David ! C'est juste la première scène dont on parle, ne nous fait pas une crise de panique... tu veux un coup de perceuse dans la boîte crânienne pour te sentir mieux ?

Andy et Lana Washowski : On est d'accord avec Darren, d'ailleurs on forme tous les trois un petit lobby crypto-bouddhiste et on compte bien casez du zen dans les scènes à venir...

Darren Aronofsky : Je ne vous parle plus, les nénettes, depuis que vous avez plagié mon incompréhensible film "The Fountain" en réalisant votre überincompréhensible "Cloud Atlas" mais je suis d'accord pour que dans les scènes suivantes, il y ait un contrebalancement du flagrant déséquilibre entre le Ying et le Yang de la scène du début.

Andy et Lana Washowski : ..et puis du karaté et des guns avec des prises en slow motion. On insiste aussi pour que ce soit le mec qui joue l'agent Smith dans Matrix qui fasse tous les personnages du film avec des masques différents et les perruques qu'il avait dans "Priscilla, folle du désert".

Lana Washowski : Hugo Weaving est ma donneuse d'organe de vaginoplastie, c'est pour ça que c'est à la vie à la mort entre nous.

Joel et Ethan Cohen : Vous allez vous calmer avec vos effets spéciaux "spéciaux" ? On a de la chance que le film dont on parle ici soit tiré d'un best seller : la constitution européenne. De toutes manières, on aurait jamais accepté de travailler sur le projet sinon. Alors si vous visez le megablockbuster intello il faut rester sobre et utiliser les SFX avec modération, et parler un minimum de Moïse et YHWHF, WTF... Sinon votre public il va se réduire à ces petits branleurs de gars qui téléchargent gratos sur le net, la vérité.

Terry Gilliam : Oui. Mais on s'en fiche, on produit pas le film. On peut assumer un bide. Le but c'est d'endoctriner les européens là, on s'en fout s'ils téléchargent.

Joel et Ethan Cohen : OK mais on doit rester bankable après, ducon. Y en a qu'ont un business à faire tourner, mec ! Tu vas pas nous foutre larchouma en nous sortant un trip genre le Don Quichotte de Cervantès transposé aux temps modernes ! Cervantès, il a dit qu'il allait foutre la chkoumoune à tous ceux qui voudraient tenter de reprendre ou compléter son oeuvre, la vérité.

Terry Gilliam : J'allais le suggérer, justement. Et puis c'est une référence européenne mondiale, Cervantès, et je pense que le film devrait s'ancrer dans ce qui est le cœur de l'Europe...

Quentin Tarentino : le nazisme ?

Terry Gilliam : Mais non, connard, la civilisation hellénistique ou romaine. Je vois bien Mario Draghi dans la scène suivante se taper un délire du genre : "Je suis Minos, fils de Zeus et d'Europe, roi de Crète la toute puissante et j'écraserai Athènes de l'intérieur. Elle pliera sous mon jeu pernicieux à la tête de sa banque centrale. Son peuple se courbera et connaîtra la misère, l'austérité, la servitude, le désespoir. Il ne lui restera plus qu'à prier Zeus ou disparaître. Et chaque prière rendra Zeus plus fort. Et plus fort il deviendra et plus je ferai preuve de zèle pour accomplir la mission qu'il m'a confié. Je vais broyer les athéniens jusqu'à ce qu'il ne reste de leurs chairs et leurs âmes pressées qu'un petit tas grumeleux de larmes et de remords d'avoir, un jour, été." Je crois qu'il serait d'ailleurs de bon ton d'utiliser des découpages de journaux pour faire une animation du genre Monty Pythons Flying Circus... uh uh oh oh oh iiiiii

Quentin Tarentino : Non mais papy, j'ai été stagiaire dans une boutique de location de K7vidéos, koi. Comment k'tu me causes ? Je sais de quoi que j'parle, j'ai bien observé de koi que les gens ils aimaient bien louer les K7vidéos. Tes animations pourries sont has-been. Mais va remater les Shadoks, koi. Ce qui leur faut aux gens c'est des genres revisités avec une belle esthétique et des répeuliqueux de ouf bien cingueulantes. Essaye de conceptualiser deux secondes: "Alors Mario Draghi et Lloyd Blankfein, ils portent des postiches de hippies et un look afro pour Blankfein pour le rendre rigolo, et ils portent des gros guns de gue-dins, et comme ça il se parlent du dernier clip de Booba, genre en se la donnant et tout, il marchent dans un couloir (on sait pas trop où ni pourquoi) et ils portent des horloges autour du cou:

-Blankfein:Moi k'est ce que je préfère dans l'album Futur de B20, c'est trop ses clips sa race, koi!
-Draghi:Oué, cé tro2labal, koi! Ch'kiff CARAMEL en particulier :14 millions de views sur Youtube, il déchire tout : IZI cAramEl deuxmilze-dou,l'argent est gagné salement, c'est colossal, jé 2 la frêche 2 la moule du Caramel, C'est pas halal tout-ça! Js'suis dans lé R ,té dans lé bouchons, j'suis plus dangereux qu'un K-mé armé, qu'1 Kaméhamé..
-Blankfein:Wesh tro 2 SWAG, le gars, koi§ J'suis number one premier d'la classe donc jeux ne copie pas.Vous êtes kom Kenny d'South Park chak épisod' vous mouré...wesh grosse,koi§
-Draghi:Bon j'te balance le ringtone du pouss1 piou sur ton Phone-tel. Attends on é arrivé

Et puis là, y a une porte devant eux et puis ils la défoncent avec leurs jambes en même temps et ils sortent leurs guns et devant eux y a un petit vieux assis à son bureau et on voit qu'il se pisse dessus:

-Blankfein:Hey! M'sieur ! Cé toa Jean-Cloud Trichet ?
-Le vieux:mmmmm.. ben ça dépend ?
-Draghi:Non mé cé écri sur ton buro. Arrête de faire genre...
-Le vieux:non,mé on m'a prêté le bureau pour la journée.. en fait j'suis envoyé par Manpower

Bon et là, ben Blankfein il regarde Draghi en aparté et puis il lui dit qu'il faut pas qu'ils se gourent de gars, que ce serait dommage de butter un intermittent du spectak' venu le remplacer un jour pasque déjà que cépakool tous les jours, leur vie, alors si c'est pour se prendre une bastos à la place d'un autre alors céenkoremoinskool,koi§ donc patati-patata, à un moment, y a le vieux qui transpire juste un petit peu du front et là ils se retournent tous les deux en même temps vers lui et tout en vidant leurs chargeurs dans sa gueule, ils te lui lâchent "Trichet n'est pas jouer!"

Bon voilà koi, on voit juste des traces de sang sur le mur pour pas être trop gore et t'as Draghi qui va s'asseoir à la place du macchabée, et il se met à chanter Maître Yoda "la dale à Tony Montana, callate la boca, eux y viennent du marrais, nous des marécages"zoom arrière. Fondu au blanc. Zic-mu de RZA du Wu-Tang Clan et puis basta !"

Terry Gilliam : clap clap clap ! Bon on va dire que ça fait une autre scène par charité chrétienne et on va se remettre à brainstormer comme avant. Je crois que Poutine devrait revenir un peu plus tard dans le film parce c'est un putain de terminator du FSB en vrai. Personne ne va trouver crédible que Draghi il aille lui tordre les couilles sans même qu'il moufte (en plus je tiens à ma vie et à celle de ma famille et de nos animaux domestiques alors il faudrait pas trop qu'elle se sente vexée, la Matriochka)

Ridley Scott: Je surkiffe ton approche avec Minos, Terry. Le fils d'Europe et de Zeus (Goldman Sachs,koi) en plus ça me fait trop envie de refaire un film qui marche comme Gladiator alors je verrais bien un petit duel aux glaives dans une arène entre Poutine et Minos Draghi qui après avoir écartelé la gueule d'un lion annoncerait au roskov en lui épargnant la vie : "Pour qui te prends-tu pour venir faire la morale à Minos ? Je suis le juge des Enfers avec Rhadamanthe et Eaque, et aujourd'hui prêtre de Zeus venu du mont Ida avec mes Dactyles. Nous sommes l'industrie de la haute finance conquérante, l'Alpha et l’Oméga, le sang et la lymphe alimentant tous les pouvoirs. Crains ma colère, mortel, car d'un claquement de doigts, je peux te retirer tous les dons que Zeus t'a concédé contre ton allégeance. Tu feras moins le malin si ton rouble venait demain à se dévaloriser malencontreusement, apporter la ruine et la désolation dans ta contrée. Tu serais livré en pâture à ta plèbe de zombies sous vodka."

Michael Moore: Hey ! Mais vous captez pas les gars, Draghi, il a été élevé chez les Jésuites... Les connexions se font, hein ? Allo, koi ! T'es réalisateur et t'as pas de connexions dendritiques, non mais allo, quoi... Vous savez bien ! Le nouveau Pape , c'est l'ex Pape noir Jésuite... Les prédictions de Saint-Malachie... Vous voyez pas le rapport, hein ? Un sorte de grand complot Jésuitofinancier pour faire du Vatican une putain de machine à laver l'argent de la drogue et de la prostitution de la mafia ?

Christopher Nolan : Non, non, faut arrêter avec vos conneries d’allégories et de complots à la con, JE FERME MA GUEULE TRANQUILLEMENT DEPUIS TOUT A L4HEURE 0 2COUTER VOS BAVARDAGES POURRIS MAIS ce qu'il faut à ce film c'est du réalisme pour un sujet grave, et c'est bien parce que JE SUIS LE PLUS BANKABLE D4ENTRE VOUS? BANDE DE MINABLES? BEN QUE JE DIS HAUT ET FORT QUE L4APPROCHE LA PLUS R2ALISTE 0 ADOPTER C4EST UN PUTAIN DE REBOOT DE LICENSE DC COMICS AVEC UN STYLE ULTRA HUMANISTE REMPLI D4INTRIGUES SENTIMENTALES DE SOAP OPERA SIRUPEUX MONGOLOÏDE EN EMPRUNTANT DES ID2ES DE VIEUX BOUQUINS DE SF ET EN FOUTANT PLEIN DE REBONDISSEMENTS ET DE FINAL TWISTS MEGAWAHOO PARCE QUE LES MYTHOLOGIES DE NOS CONTEMPORAINS CE SONT CES PUTAIN DE H2ROS DE BD PAS VOS DIEUX GRECS ET ROMAINS 0 LA MORDS6MOI L4NOEUD DONT PERSONNE N4ENTRAVE PLUS QUE DALLE§§§ ou sinon un film à clefs genre casses-tête super innovants et originaux...

Andy et Lana Washowski : ...dit-il après nous avoir pompé toute la substance de Matrix dans Inception... LOL,KOi§ Ctrl+C/Ctrl+V, la matrice récursive, lololololol§§

Tim Burton : Cépamal de faire une scène onirique avec un super-héro mais jamais on te laissera la concevoir. Y a qu'à voir comment tu m'as torpillé mon univers de Batman avec ta trilogologie pourrite "Dark Knight"..

Christopher Nolan : Awé ? Vazy et comment que tu la ferais toi ta scène onirique de super-héro ?

Tim Burton : hu hu hu... Alors déjà pour moi, le film doit obligatoirement être en noir et blanc et en pâte à modeler reconstituée par ordinateur. Je partirais sur le reboot de licence de Thésée pour faire plaisir à tout le monde. Thésée serait donc notre super-héro, il porterait une toge et une armure légère striée en noir et blanc horizontalement ainsi qu'un glaive, un casque et un bouclier à rayures noires et blanches verticales, son teint serait pâle et il aurait d'énormes cernes noires autour des yeux, et des sandalettes noires et blanches en spirale surmontées de chaussettes en damier noir et blanc. Johnny Depp ferait la voix. bon. Minos serait le grand méchant et porterait un costume de businessman à rayures blanches et noires diagonales, son teint serait pâle.Johnny Depp ferait la voix. Le monde serait une transposition de Manhattan mais reconstitué à partir de grandes colonnes de Buren et de frises grecques...bien entendu il y aurait d'immenses statues représentant les Dieux et des publicités en cyrillique...

Christopher Nolan : Non mais on cherche à rendre Goldman Sachs pathétique ou bien à provoquer des crises d'épilepsie pandémiques ? T'as déjà pensé à faire un reboot de la licence de la mire télé ? Laisse faire les pros ! Va faire un tour chez Jacques Dessange ou Jardiland en attendant...

J.J.Abrams : L'idée de Thésée est bonne mais il faut se concentrer sur le scénario et surtout en mettre plein la vue coté effets spéciaux, et puis c'est plus des cinéphiles qu'on vise de nos jours, mais des putain de NERDS en bois, comment vous croyez que j'ai obtenu la réalisation des séquelles de Star Trek et Star Wars, hein ? Je comprends les NERDS ! Ma proposition de scène donc : Thésée va voir Minos et Zeus dans leurs bureaux de la technotour Olympienne armé de son bouclier lazer et de shurikens à plasma. Il enfourche son fidèle destrier, le chevalotron protonique, Pegasonosorusrex, en chemin une patrouille intergalactique de technocraticiens, de politikoïdes et de journalisators 2.0, tentent de l'intercepter car leur mission est de tenir les populations du cosmos en état de stase cérébrale en les assommant de rayons storytelliques grossisseurs de faits divers vortex, et de micro pulsars législatoires amplificateurs de questions de société futiles. Thésée se bat vaillamment contre la coalition de fourbes vilains qui cachent bien leur jeu en plus. Faut plein de rayons aveuglants à l'écran. Bien sûr ce sera de la real3D et faudra des lunettes kaléidoscopiques spéciales collector pour pouvoir voir le film. On pourra avoir des subventions du lobby mondial des ophtalmos associés. Bon faut quand même que je demande à Steeven Spielberg et Georges Lucas dont je suis le futur réceptacle clonique s'ils sont d'accord. (...) et ils viennent de me répondre par WIFI télépathique que la transaction est OK à l'unique condition qu'on conserve plus de 50% sur les produits dérivés et merchandising aléatoire, un agrément d'exclusivité d'exploitation sur 20 ans avec un contrat stipulant aujourd'hui une revente de la licence sur la globalité de la mythologie grecque à Disney à la fin de l'expiration de notre droit exploitatoire et destructoire de tous les brevets et lancement d'une franchise nomenclaturelle avec perception d'un impôt de 10% sur les bénéfices technologiques et d'exploitation de ressources des futurs objets astrologiques qui porteront les noms de la licence. Une autre franchise dont nous devrons avoir la minorité de blocage doit voir le jour pour gérer les bénéfices des parcs d'attraction, des colloques et conventions de geeks et des îles gonflables artificielles et stations orbitales à mémoire de forme de futurs paradis fiscaux dédiés à créer de l'optimisation fiscale sur les deux franchises et accueillir des boîtes postales de sociétés écran bidon.

David Cronenberg : Ouais, bof.Je m'en branle et je crois que tout le monde est d'accord. J'ai d'autres projets perso en tête et dans l'idée, et personne ne me contredira, mon principal moteur inspirationnel en ce moment même est l'envie de quitter au plus vite cet endroit, loin de vos influences maléfiques. Primo, on est tous ici des putain d'autistes, ok ! Secundo, je vais livrer ma contribution et retourner faire mon vrai taf qui est de pondre des films cryptoincomprehensibles contenant des messages pour les agents de la NSA infiltrés dans ALQAIDA. Alors il faut une empreinte à ce film, carnesque et charnelle, comme une peinture de Francis Bacon en bacon. De la viande et des os martyrisés, exsanguées à nus. Du putain de cul en gros plan, de l'endoscopie dans une chatte avec une camera double gode vibrante pour que le spectateur puisse avoir l'impression d'humer les émanations olfactives et tactiles des fluides corporels cyprinoseminosudatoires des cavités internes des acteurs et des décors organiques. Inverser la convention de la convexité des acteurs et de la concavité des scènes. Donc : Goldman Sachs : des locaux rectomiens boueux aux émanations nauséabondes. Thésée s'y présente dans la robe en viande de Lady Gaga. Devant lui, le corps décharné à l’épluche patate de Minos/Draghi qui lui vocifère à la gueule dans une éruption purulente de vomi yahourtesque : "Je suis le roi de Crète et j'exige d'Athènes qu'elle m'envoie tous les 9 ans un tribut de sept jeunes hommes et de sept jeunes filles que je donnerai en pâture au Minotaure... heu... oui exactement comme dans Hunger Games." Les jeunes gens représentent les clients vierges du cerveau de Goldman Sachs ayant accepté d'eux les produits toxiques qu'ils ont mis sur le marché après la crise des subprimes... Le minotaure représente la dette Européenne, vous l'aurez tous compris et Thésée le peuple européen, uni dans l'adversité, ayant enfin identifié un unique ennemi commun, inquisiteur, totalitaire, ce putain de parasite suceur de sang crétois, Goldman Sachs.

Pablo Almodovar : C'est un peu porno et scato et pour l'époque ce n'est plus vraiment quelque chose de subversif comme approche même si j'adhère à 100% à ce que tu dis, David, mais il faudrait édulcorer la chose en introduisant, à la place, des acteurs transgenres, des hybrides sexuels débridés et foufous, mais tout dans la suggestion. La suggestion est plus tolérée que l'exposition crue, de nos jours, par une masse réfractaire et choquée par l'excès, sourde aux discours bruyants et révoltés quelque soit leur légitimité. Suggérer sans montrer l’atroce réalité vulgaire est plus impactant en termes de rendement endoctrinatoire car c'est rigolo et faire rire quelqu'un c'est déjà lui avoir titillé l'inconscient et le subconscient, un avant-goût de la puissance que tu recèles à lui faire explorer des contrées orgasmiques dont il n'a pas la moindre idée. Enfin, je veux juste une scène tauromachique, pour faire écho à la crise immobilière et bancaire espagnole. Peut-être qu'après avoir toréé le Minotor, Thésée devrait se faire enculer à sec avec du gravier par ce dernier ? Ce serait une belle parabole elliptique de la situation actuelle.

Costa-Gavras : Le film doit être simple d'accès, voyons ! Traité de manière frontale en prenant exemple sur mon film, le capital avec Gad Elmaleh. Il faut prendre un comique international et lui donner un rôle à contre-emplois qui surprenne tout le monde et avoir un discours franc avec le spectateur, en lui montrant bien qu'on ne le prend pas pour un con. Je propose Jim Carrey dans le rôle de Mario Draghi. De 2002 à 2005, vice-président de la branche européenne de Goldman Sachs, il rentre en plein conflit d’intérêts dans le plus parfait cynisme :contre rémunération, la banque d'affaires par son biais aide la Grèce à dissimuler son déficit public via un procédé d'échange de swaps avec des états aujourd'hui en difficulté. Il fout l'Europe dans la merde intentionnellement, de manière préméditée pour que Goldman Sachs puisse y mettre un pied dedans. Il y installe avec ses amis Petros Christodoulou et Lucas Papademos, eux aussi issus de Goldman Sachs, un système tyrannique où le peuple victime des conneries de Goldman Sachs va être asservi, paupérisé, écrasé pour œuvrer dans l'austérité à enrichir Goldman Sachs. La brèche créée dans la zone Euro va s'étendre à l'Europe du sud. Son ami, Mario Monti, de Goldman Sachs aussi, va s'occuper de l'Italie, y initier le même esclavage du peuple pour gaver Goldman Sachs qui s'amuse comme en Russie à jouer contre la dette des pays. La monnaie unique assure par effet domino la progression de la banque d'affaires dans le contrôle des pays et la soumission de ses peuples qu'elle condamne à l'austérité. Mes frères ! Ne voyez vous pas l'opportunité unique pour le peuple Européen de s'unir contre un seul et même ennemi qui nous occupe afin que nous le boutions hors de nos frontières ? Ne voyez-vous pas le sentiment d'unité que cela peut générer ? La table-rase possible sur la construction européenne technocratique telle qu'elle était préméditée jusqu'à présent pour servir les intérêts de la haute finance ? L'opportunité d'enfin créer une constitution des peuples européens engagés dans une guerre contre un ennemi commun ?

(...)

Gentlemen, hé hé... hum... nous ne nous sommes pas bien compris. Le consortium que je représente ne souhaite pas décrédibiliser le monde la finance, mais uniquement Goldman Sachs, vous comprenez ? (...) Ah ! C'était nettement plus simple de faire croire à des trucs encore plus tordus et invraisemblables comme les voyages sur la Lune à l'époque de Stanley Kubrik... (...) Merci de votre participation au brainstorming, mais nous allons rester sur l'approche historique et garder un réalisateur unique pour ce type de film de propagande... Nous vous recontacterons.

(...)

Roland Emmerich : Alors le concept de "The attack of the lavamen" est tiré de la prédiction d'une civilisation pré-mongole de l'Himalaya affirmant, selon leur système calendaire très précis basé sur le cycle menstruel des chèvres, que la fin du monde aurait lieu le 10 avril 2014, date à laquelle leur calendrier prend fin mystérieusement. Tout droit sortis, du manteau magmatique, des légions de géants de plasma jailliront des principaux volcans européens, semant le chaos et la destruction sur leur passage. Il y aura une progression dramatique dans le film avec tout d'abord des éruptions isolées et de faible intensité provoquant d'intenses perturbations dans les transports aériens et réseaux électriques (cf. volcan islandais Eyjafjöll en 2010) puis de plus importantes entraînant d'immenses incendies précurseurs de l'arrivée des géants de plasma. Une riposte se mettra en place laissant apparaître la traîtrise des hommes de Goldman Sachs qui étaient en fait des drones biologiques que les généticiens lavamen avaient conçu pour affaiblir économiquement la zone Euro afin que ses infrastructures et systèmes de défense soient déliquescents et inopérationnels avant l'assaut des géants. Ainsi Goldman Sachs sera totalement décrédibilisé aux yeux du spectateur comme souhaité dans le cahier des charges. J'utiliserai tous les effets pyrotechniques 3D dernier cri à profusion pour accentuer le caractère pathétique de Goldman Sachs dans l'inconscient du spectateur...

= commentaires =

Carc


    le 13/04/2013 à 11:06:27
J'ai lâché au quart, j'avais pas encore prévu de surchauffe neuronale avant quelques années. Je reprendrai peut-être, par petits bouts on y arrive certainement.
Mill


site lien fb
    le 13/04/2013 à 14:01:40
Du grand n'importe quoi, dense, grotesque, tentaculaire, et bien cintré comme j'aime. Il faut s'accrocher un peu, je trouve, pour lire jusqu'à la fin, mais ça vaut le coup.
Danid Orangina lolobridgida    le 13/04/2013 à 16:57:20
Super,

Ça va déchirer l'évanescence de tout globes oculaires qui se perdraient par ici, il y a un casting d'enfer, des répliques à couper le sifflet d'un arbitre de poulpe du monde. Il y a un peu des murs de loin en loin, mais à cœurs vaillants toutes les tachycardies sont promises.

J'ai bien ri avant et après ça :

"Quentin Tarentino : le nazisme ?
Terry Gilliam : Mais non, connard"

Dany Boyle aussi.

Vivement le film, le vrai, il faut du cloudfou... du crowdsou... enfin une quête, quoi, les producteurs sont trop naze.
Koax-Koax


    le 13/04/2013 à 17:16:58
C'est effectivement un sacré sac de n'importe quoi, de foutraque en roue libre et entre, de choses poilantes. On se noie tout de même, sans une bonne assistance respiratoire. Faut s'accrocher, donc, ou se le faire en plusieurs fois. Et peut être aussi, avoir quelques bases cinéphiliques, et dans l'actualité, une de ces deux choses que je possède plus ou moins. D'ailleurs, c'en est où le changement de monnaie vers l'Euro ? C'est toujours ce Chirac, le président ? Bref, je ne sais pas si réellement je vois ça comme un texte de Saint-con, il manque M. Night Shyalamasaïan, du coup je doute, je ne sais pas, je ? Je vais m'ouvrir une brique de lait fraise, tiens.
Koax-Koax


    le 13/04/2013 à 17:18:20
Ah, et je m'attendais aussi à voir Nolan sortir sa fameuse corne de brume. PWOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON§§§
Nana


    le 13/04/2013 à 21:46:21
Des actualités périmées qui gravitent autour de Goldman Sachs à travers des réalisateurs qu'on reconnaît vraiment bien, j'ai laché pour JJ Abrahms ne connaissant pas ses films (et vu la taille de sa réplique ça m'a presque arrangé), j'ai l'impression que la fin ne découle pas du reste mais j'ai pas tout saisi. C'est un miroir à lacune en fait.

J'aurai préféré Xavier à Christopher, MAIS BON.
Quand j'ai compris j'ai adoré, et sinon j'ai peiné.
Et j'ai adoré parce que c'était dingue dans la justesse
(et le "esplique" de Gondry j'ai gk (grave kiffé))
Nana


    le 13/04/2013 à 21:57:01
A l'origine, quand j'ai vu tous les réalisateurs (pour évaluer la longueur) je m'attendais à un débat sur la crémation
En fait non pas du tout, c'est à la deuxième réplique de Dany Boyle que je me suis dis " oups je finirai plus tard"

Ce texte me laisse vraiment pas indifférente il est super vif et génial, ctb oui-oui.
Ca va vraiment dans tous les sens mais vu sa (jesuppose) qualité tout doit être subtilement relié! Enfin c'est ce que j'ai envie de croire.

L'avantage c'est qu'on ne soupçonne pas des références dissimulées (mais peut être une histoire d'amour cachée ?! hmmm)

Commentaire édité par Nana le 2013-04-13 22:23:11.
Nana


    le 13/04/2013 à 22:07:14
génial pour ce que j'ai compris.. y a quand même beaucoup de choses à connaître et même peut être à maîtriser.. C'est donc aussi peut être aussi énervant, il nous prend pas spécialement de haut maaaaaais. BOoooooOoon.
AH MINCE ! Je sais pas quoi penser !
Et j'aime bien ne pas savoir quoi penser !
Rien que pour ça, j'aime ce texte ! Que j'ai à moitié (un peu plus) compris !
Je suis vraiment déroutée c'est fabuleux
Lapinchien


tw
    le 13/04/2013 à 22:59:26
BONJOURVOUSVENEZDEVOUSFAIREENCULERPARLESYEUX
Nana


    le 13/04/2013 à 23:18:05
LAPINCHIEN, TU ES GÉNIAL
ET SI ON NE PARLE PAS DE LA MEME CHOSE, JE MAINTIENS C'EST PAS GRAVE TU AURAS LA VISION BACKSTAGE.(AH NON PARCE QU'EN FAIT JE LA SUPPRIME)

MAIS SI ÇA SE TROUVE COMME TU DÉCORTIQUES BIEN TOUT TMTC, TU SAIS QUE TU ENCLENCHES QLQCHOSE ET QUE TA PHRASE EST TOTALEMENT FAKE TON TEXTE EST TOTALEMENT PAS *

Commentaire édité par Nana le 2013-04-13 23:33:34.
Bargelius     le 15/04/2013 à 09:11:52
Vraiment classe (ok, à part quelques tirades trop longues sur la fin).

Je suis partagé : j'avais deux fins envisagées et aucunes d'elles ne s'étant produites, alors je suis à la fois déçu et à la fois content d'avoir été surpris.

Bah oui, pour niquer Goldman-Sachs, il suffit de demander à Lars Von Trier d'écrire un film "pour" G-S et laissé la monstruosité prendre forme d'elle-même.

Et aussi, pourquoi on a pas demandé son avis à Marc Dorcel ? Si y a un mec qui s'y connait en enculettes tout par derrière, c'est bien lui...
Koax     le 15/04/2013 à 12:54:24
On se tape vraiment une génération de trolls débiles ces derniers temps. On vous dit qu'on vous encule par les yeux, qu'est-ce qu'il faut de plus ?
Bargelius     le 15/04/2013 à 13:09:09
S'il existait des trolls intelligents ça se saurait, p'tit gars.

Et enculer par les yeux c'est autant un concept génial qu'énucléer l'anus.
Et comme dirait Marc : "je reste sur ma position".
Tyler     le 30/04/2013 à 07:36:00
Et Gaspard Noé?
Lapinchien


tw
    le 30/04/2013 à 07:44:08
étrangement, il n'a pas répondu à la convocation
Tyler     le 30/04/2013 à 09:01:31
petit malin
Tyler suggestion    le 04/05/2013 à 05:38:08
pour la BO https://www.youtube.com/watch?v=grEWHcHJovA
je fais de ce pas breveter l'idée
Lapinchien


tw
    le 04/05/2013 à 16:48:58
l'hymne à la joie dubstep cover par Skrillex serait plus idoine
Lapinchien


tw
    le 04/05/2013 à 22:03:45
oh mon Dieu... https://www.youtube.com/watch?v=1m8KVY04hjc
Lapinchien


tw
    le 04/05/2013 à 22:07:55
mais https://www.youtube.com/watch?v=Ltm1TGV0ov4
Lapinchien


tw
    le 04/05/2013 à 22:12:33
final cut https://www.youtube.com/watch?v=AGfmfPYiO1w

= ajouter un commentaire =