LA ZONE -
Résumé : Bravo à Lourdes Phalanges qui admet enfin que le calembour est vraiment de l'humour bien pourri et puant. Ce texte traite du viol de manière désinvolte et machiste, ça mérite probablement une émasculation au sécateur. Le savais-tu ? 1) l'IRAN punit l'humour par une lobotomie frontale en place publique. 2) Philippe Bouvard va être traduit devant le tribunal pénal international de La Haye pour crime contre l'Humanité. 3) nihil m'a fait découvrir le photomontage et depuis je vole sur ses traces en progressant à vitesse GRAND V §

Riri, Selfifi et Loulou #TDM2015

Le 23/06/2015
par Lourdes Phalanges
[illustration]
elle dansait sur le trottoir gras d’abord de l’existence puis sur celui du boulevard humant de ses pleines narines les odeurs de graillons écoutant les grillons sifflant soufflant

et je la suivait m’imaginant la soulevant la tripotant la triturant de mes mains sales et poisseuses

d’abord le marteau puis la scie puis la faucille pour concorder du marteau mais marteau c’est moi qui le devenait

je l’attrapis finalement au coin d’une ruelle malfamée affamé que j’étais de massacrer la femme
son genoux brisé elle dansait moins bien
mais sur le trottoir j’entrepris de la besogner d’abord le marteau puis la scie puis la faucille pour concorder du marteau mais marteau c’est moi qui le devenait

et soudain les flash les flash de la vie c'est des hauts et des bas de soie pour immortaliser la morte et moi surtout moi des mois à l'infini ca va de soit
on criait on m’encourageaient on me disait d’abord le marteau puis la scie puis la faucille pour concorder du marteau mais marteau c’est moi qui le devenait
le nez dévoré l’intestin étiré je la tirait vers moi puis dans elle on faisait la bête a deux dos à bon dos

et toujours les flashs encore et toujours et nuit et jour et nuit et jour et inuit dans son igloo

Riri riait
Fifi fistais
Loulou gloussait


le stick en elle je l’actionnait les flash spéciaux ce matin un jeune ourang-outan a dévoré un songeur qui singeait la crise de foie la crise de foi il était un foie tout troué comme la fille dans laquelle se trouvait mon stick qui flashait spécial encore cent pour sang des sondés l’ont été profondément jusqu’au sang d’abord le marteau puis la scie puis la faucille pour concorder du marteau mais marteau c’est moi qui le devenait flash encore les infos les uns faux c’est la vérité qu’il faut abbatre pour vivre seul en couple et bien accompagné celle fish tique le flash devant mes yeux pas spécial celui là 

Pique-sous.

= commentaires =

Lapinchien


tw
    le 23/06/2015 à 00:49:38
Et bienvenue dans le camp des gens raisonnables !
David


novossibirsk    le 23/06/2015 à 02:22:10
Ah ben diable, si c'est pas faute au cousin Gontran et à l'oncle Donald tout ça... ou bien bien quand Daisy dérapa.
Lourdes Phalanges


    le 23/06/2015 à 22:52:28
Tout est pardonné, tu le sais que j'taime.

"Ce texte traite du viol de manière désinvolte et machiste, ça mérite probablement une émasculation au sécateur. " Fais pas ta femen, j'ai l'impression d'être dans la tête de Caroline Fourest. Et puis, je ne vois pas de façon plus convenable de parler de cet pratique ancestrale.

1) Charlie Hebdo n'a pas parlé du concours de caricature anti-Daesh organisé par l'Iran. Ah l'humour...

2) Mieux vaut Bouvard que Ruquier ou Hanouna. Ne serait-ce qu'esthétiquement.

3) Tu as de vrais dons picturaux, une plus-value bienvenue pour la Zone.

Allez zou, je file lire ta nouvelle offrande.
Lapinchien


tw
    le 01/07/2015 à 18:19:12
Lourdes Phalanges, si tu pouvais nous pondre et nous couver un texte sur une maladie qui s'appellerait la calembourite se serait tellement choupinet de ta part. Je me propose d'être ton personnage principal qui candide au départ ferait un formidable voyage initiatique dans le monde sans concession de l'écriture de blagues Carambar.

= ajouter un commentaire =