LA ZONE -
Résumé : Troisième contribution de ma part cette année, et je ne vous dis cela que pour vous inviter à faire comme moi et poster un (voire d'autres) #TDM2015. En effet, labellisé, on se sent libre d'écrire vraiment n'importe quoi, et argumenter de fait sur la médiocrité de ce qu'on raconte est assez simple : "C'était dans le cadre d'un appel à textes où il fallait écrire le pire texte de l'année 2015. Alors juge pas mes propos hors contexte, toi, le trouble-fête." Il s'agit d'un texte d'anticipation érotico porno suggestivo DTC,s, en gros, en force, à sec mais sans vigueur.

Deux Mille Cent : Une odyssée DTC,s #TDM2015

Le 25/06/2015
par Lapinchien
[illustration] Le futur est rarement ce à quoi le commun des mortel s'attend, et en un sens tant mieux. C'est toujours amusant de se projeter dans les extrapolations niaises de générations passées, des gens qui pensaient avoir tout compris à tout, et qui n'avaient eux-mêmes pas vérifié que leur contemporanéité dépassait de loin les assertions qu'en avaient faites leurs grands parents. Ce serait crétin de dire que le futur étonne en mieux ou en moins bien. La problématique ne doit pas se traiter en ces termes (voilà l'exemple parfait de la manière qu'ont les Reptiliens de penser froidement et de manière binaire) Bien sûr, il y a de grandes frustrations : Dans les années 80, on imaginait qu'en l'an 2000 on aurait colonisé la globalité du système solaire, avant de s'embourber dans des décennies de gadgetisation soit disant pour améliorer la communication de la plèbe; cette période est à jamais marquée du sceau de l'infamie dans la mémoire collective sous le nom des New Dark Ages. (Fichus reptiliens qui avaient gangrené le monde de la haute finance et qui avaient pris le pouvoir sur les Humains) Nous voici en 2100 et c'est à peine si nous sommes retourné sur la Lune. Heureusement il y a des découvertes qui engendrent de monumentales remises en cause, des révolutions disruptives qui offrent au futur des issues de secours inespérées. (Le plan de conquête des Reptiliens n'aurait jamais pu anticiper cela)
- Jack, tu soliloques à nouveau ? Tu t'enflammes sur ces prétendus Reptiliens alors qu'ils ne sont que l'expression de ton incurable schizophrénie.
- Conduis-moi à l'héliport, comme je te l'ai demandé, Docteur Pi, tu sais bien que chacun de nous à ses petites obsessions. Est-ce que j'entrave tes enquêtes en te noyant de doutes stupides et gratuits ? Non, car je suis ton ami. Je vois quand tu t'égares mais je ne te rabâche pas mon point de vue en permanence. Tu connais mon point de vue sur tes modèles tordus, n'est-ce pas ? Fais-en ce que tu veux de ma vision des choses, je ne vais pas te harceler avec ça.
-Hu hu hu, Jack, mes modèles ne sont en rien tordus. Tu vois bien que tu ne perds pas une occasion de m'enfoncer de petites piques tout en te contredisant pitoyablement dans tes thèses fumeuses sur l'amitié.
- Les reptiliens sont partout, je te l'assure, Docteur Pi. Je les vois. Et je t'assure que tes référents sont tordus. Hercule Poirot, Blanche-neige, le Christ et le Cid Campeador, uniquement des personnages, ressuscités ou non d'ailleurs, mais qui ont vaincu l'adversité après la mort. Tu ne serais pas un peu obsessionnel ? Oh, ça ne me dérange pas que tu le sois tant que ça n’empiète pas sur ta prérogative principale qui est celle de m'assister en toute circonstance. Dois-je te rappeler que ta mission actuelle est de m'escorter à l'héliport ?
- Va chier, Jack ! Et merci de remplacer le mot prérogative par directive s'il te plaît.
- Toutes les mêmes, ces petites salopes d'intelligences artificielles, égocentriques, obsessionnelles et injurieuses.(...) OH BORDEL, passe moi les commandes manuelles du bolide § TOUT DE SUITE §
- Encore une de ces femelles que tu as repairé, j'imagine.
- Tu imagines bien, Docteur Pi § Grouille de me filer les commandes, que je ne la perde pas de vue §
- Voilà. Voilà. Mais ne te fais pas d'illusions. Je garde un œil sur ta conduite approximative du véhicule. Si le feedback l'exige, à tout moment, je reprends le contrôle, Jack.

Voilà par exemple, une révolution disruptive à laquelle les Reptiliens ne s'attendaient pas. (Pas plus les Humains, d'ailleurs.) à partir des années 2,05K on a intégralement revu notre copie sur l'Intelligence Artificielle. Avant, on a toujours cherché à créer des supercalculateurs aux prouesses prévisionnelles exceptionnelles et ce en réalité par antagonisme à l'idée fausse qu'on se faisait des Hommes. On se croyait singuliers aux machines de par nos émotions, notre animalité qui semblait être notre signature, le point commun unique que nous avions avec ce Dieu interventionniste que nous nous représentions de manière si surfaite. On s'est engouffré dans la création de microprocesseurs quantiques pour élargir drastiquement l'alphabet du traitement instantané de l'information qui était binaire autrefois, je ne vous ferais pas l'affront de vous le rappeler. Nous avons réussi et dès lors nous retrouvions avec des hypercalculateurs sur lesquels plus que jamais, nous nous mîmes à fantasmer, dont nous craignions la rébellion, la prise de pouvoir, l'asservissement du pauvre Humain à peine capable de compter sur ses doigts, aux piètres facultés d'abstraction et incapable de traiter des trillions d'informations à la volée. Encore une fois, nous nous trompions atrocement, complètement à coté de la plaque. L'hypercalculateur quantique fut non seulement très difficile à coder, mais de surcroît, jamais il ne permit à lui seul de créer une intelligence artificielle surpassant voire même équivalente à celle de l'Être humain. La révolution disruptive à laquelle je me réfère en réalité est une prise de conscience. Nous, Humains, sommes les opérateurs les plus mathématiques qui puissent être. Nous somme optimaux, et notre intelligence en particulier, en tant qu'êtres mathématiques et non biologiques comme autrefois nous le concevions. D'ailleurs, Mathématiques et Biologie sont des synonymes en 2100. Combiner la pensée rationnelle aux émotions que nous concevions à tort comme de vulgaires résidus ataviques de notre évolution darwinienne, le reliquat de notre animalité polluant notre intelligence, fut la clef vers la compréhension de ce que nous étions vraiment et aussi celle qui permit de déverrouiller tous ces freins que nous avions connement accumulé contre la construction d'une véritable intelligence artificielle digne de ce nom. Nos émotions font de nous des opérateurs mathématiques optimaux pour traiter instantanément une quantité astronomique d'informations venues du monde extérieur en les confrontant aux monumentales données qui nous habitent intérieurement, des algorithmes de traitement de l'information, des résultats pré-calculés qui fluidifient drastiquement la confrontation temps réel de l'en dehors et l'en dedans et l'émergence de résultats assez crédibles pour nous permettre de survivre dans l'instant via des réflexes et dans la durée par l'élaboration de stratégies émotionnelles.

-Bonjour mademoiselle, j'espère que ça ne vous froissera pas, mais si je me permet de vous aborder c'est parce je suis très impulsif et de loin, j'avais cru repairer la femme la plus psychotique que je n'aie jamais croisée, enfin vous m'avez l'air d'être totalement psychotique, j'entends, c'est quelque chose que vous incarnez, voyez-vous ?
-Mais Monsieur...
-ça ne vous dirait pas que je vous pète la schneck, vite fait bien fait, sur le siège arrière de mon bolide ?
-Surement pas et je vous trouve d'une insolence insupportable et cette situation frôle l'agression physique, espèce de connard et...
-Vous êtes d'une sublime complexité mathématique, mademoiselle, comme je m'en doutais, aussi je réitère mon invitation et n'y voyez pas le moindre mal, testons tout simplement et sans la moindre arrière-pensée malsaine, notre compatibilité biologique, l'intrication quantique de nos flux informationnels.
-...

Je vous vois déjà vous offusquer derrière vos yeux avec tous ces concepts prémâchés qui gangrènent votre moralité et votre libre arbitre d'Humains des années 2k01. On en reparlera plus tard. Pour en revenir à mon discours principal : il y a eu deux autres révolution disruptives majeures que personne n'a anticipé.

Primo en neurologie : Des chirurgiens on isolé plusieurs aires corticales via des traceurs colorés qui semblaient s'activer lors de soit disant expériences de mort imminente, vous voyez, ces types qui se sentent désincarnés alors qu'il sont sur le billard puis qui se mettent à flotter au dessus de la salle d'opération avec l'impression de voir tout ce qu'il se passe et même leur corps assailli de coups de scalpels alors qu'il sont sous anesthésie générale sous Propofol. Après étude, on a conclu que ce n'étaient pas des hallucinations mais des phénomènes physiques réels. Les zones cérébrales mises en évidence lors de ces phénomènes régulent notre conscience en lui faisant appréhender la frontière, les limites de nos corps avec l'altérité de l'univers proche mais aussi en lui donnant l'illusion d'être située dans notre lobe frontal, quelque part derrière nos yeux et à proximité du front. Ces études on conduit à la production industrielle de substances chimiques permettant aux Êtres humains de reproduire les conditions de ses expériences de mort imminente alors qu'ils sont éveillés et en pleine forme et possession de leurs moyens. Pour la faire courte : aujourd'hui, pour nous, comme vous en aviez l'habitude dans vos jeux vidéo débiles à l'époque, il est possible avec ces substances de "pervertir" la régulation de notre conscience et ainsi de voir notre corps à la troisième personne, comme si une caméra se baladait tout autour en vue sphérique avec la possibilité de moduler l'éloignement, le focus et les 3 angles "dits" d'Euler permettant de positionner la dite camera. ça vous semble probablement absurde, car vous êtes convaincus que seul le point de vue à la première personne prévaut du fait de toutes ces données visuelles que nos yeux récoltent en temps réel. Imaginez tout simplement que notre cerveau contient tout plein d'informations en lui, et que la vue à la première personne est purement arbitraire. Il pourrait très bien vous restituer le monde tel qu'il l'extrapole au delà du simple système optique derrière lequel vous pensez vous planquer dans vos boîtes crâniennes. Bien sûr, vous me parlerez d'angles-morts mais fermez tout simplement les yeux et essayez de le concevoir, il ne faut pas beaucoup d'imagination pour réussir à se représenter son corps en temps réel vu de l'extérieur à partir de tout ce qu'on connait de notre environnement direct, que nous rapportent nos sens mais également que nous pouvons extrapoler avec ce que nous avons archivé et pré-modélisé de l'univers proche. Quoi qu'il en soit ça marche très bien, désinhiber notre conscience en contournant les règles arbitraires de notre rendu perceptif instantané est extrêmement utile au quotidien. Bien sûr ce qu'on croit voir n'est pas toujours la vérité, certaines zones restent floues quand on n'a pas d'informations sur elles. Il est facile de concevoir que par cette petite manipulation abstractive, il ne nous est absolument pas possible de tricher sur ses voisin de classe lorsqu'on passe un examen. On ne peut qu'extrapoler le monde à partir de ce qu'on connait de lui à un moment donné. Malgré tous vos a priori c'est déjà le cas pour vous avec votre vue à la première personne, ne prenez pas pour argent comptant tous ce que ces foutus reptiliens vous foutent sous les yeux. La magie, l'esbroufe et la manipulation, ça vous parle ?

-Docteur Pi, auriez-vous l'amabilité de faire abstraction de ce qu'il se passe sur la banquette arrière ?
-Certainement pas, je vais me rincer l’œil comme d'habitude. Qu'est-ce que tu crois ? Ma directive principale est de t'assister, Jack, et crois bien que dans certaines circonstances, c'est une véritable corvée.
-Mon Dieu, ne me dites pas que votre assistant virtuel est branché alors que nous nous apprêtons à hum et MAIS VOYONS JE SUIS Déjaaaaaaaaaaaaaaaaaahhh a moitié nueeeeeee et aaHHHHH§
-Mademoiselle, laissez-moi régler ce petit imprévu et en attendant veuillez agréer l'expression distinguée de mon dard à percussion butant votre tréfonds alors que JE vous ProPose De passer En Vue à la Troisème personne pour AWAGhhha HO putain non mais c'est que tu mouilllles comme une championnnne ma cochonnne ET TOI DOCTEUR PI JE T4ORDONNE D4ARREËTER DE NOUS MATER ESPECE DE VOYEUR FRUSTR2 DE MES DEUX Et.. PAN PAN SUR LES FESSES? TOA § UH MA PETITE LEVRETTE UH UH §
-Très certainement, Monsieur PENSEKASAGUEULE, ma vue interne sera aussi teintée et opaque que les vitres de votre bolide et je me concentre d'ailleurs sur la route pour arriver en toute sécurité à l'héliport, MALADE MENTAL, PUTAIN, C4EST PAS DANS MON CONTRAT §
-TAAAAAAAAAAA Guuuueu... UMPFFF§ UMMMPFF§
-RRHHOOOWOUIfémoidubien§ RRRRHHOOWOUIcébon§ RHOOWWWOUImakékafé§

Hum, donc, en plus de la très utile vue à la troisième personne, la prise de ces substances désinhibe collatéralement d'autres zones corticales liées à certaines prises de décisions morales, semblerait-il... Sinon il y a aussi cette autre révolution disruptive dont je vous parlais avant d'être happé vers cette douce chaude et humide réalité réelle. Je reprends. Alors il n'y a pas que le cerveau qu'on a étudié après avoir repris le pouvoir à ces fils de pute de Reptiliens de la haute finance. D'ailleurs le CERN existait déjà à votre époque et il nous a permis de faire de nombreuses expériences sur les trous noirs en les recréant à une échelle subatomique suite aux chocs de particules denses à haute vélocité. Ils émanaient en tant que résidus de ces dites collisions même si leur durée de vie était très brève, imperceptible. Ces phénomènes nous étaient restitués par les simulateurs à qui on passait en paramètre toutes les données recueillies lors des expériences. Les trous noirs sont des déchirures de l'espace branaire contenant notre univers. Il suffi d'imaginer un ballon de baudruche qu'on perce avec une aiguille très fine. Lorsqu'on retire l'aiguille, les forces électromagnétiques du ballon de baudruche ont tendance à s'opposer à la perturbation engendrée par la création du trou (s'il est très fin) aussi le matériau se résorbe et le trou se bouche. C'est pareil pour les micro-déchirures de la brane créées en laboratoire. En parallèle, des théoriciens en physique quantique fondamentale avaient mis en évidence un pan incroyable de notre réalité. C'est longtemps resté un conglomérat d'équations sur du papier d'ailleurs mais c'était tellement magique qu'il fallait absolument qu'on le vérifié, qu'on le reproduise, aux vues de toutes les applications extraordinaires et technologies improbables qui pouvaient découler de cette découverte. Donc, ça vous le savez déjà à votre époque, lorsqu'une information est happée par un trou noir, elle n'est pas broyée ou annihilée mais elle se retrouve par effet de seuil projetée sur une surface bidimensionnelle avec conservation de la continuité et ce qu'il y a de magique là-dedans c'est que ça veut dire que l'univers tridimensionnel (spatialement parlant) dans lequel on vit pourrait intégralement se projeter dans un trou noir et toutes les données qu'il contient seraient conservées bidimensionnellement en conservant la continuité. La magie c'est que ça veut dire que nos trois dimensions spatiales sont purement virtuelles que nous sommes donc de fait bidimensionnels dans le probable effet de seuil que représente notre brane dans un trou noir contenu dans un méga-univers. Nous sommes des hologrammes pour la faire courte, CMB,dtc,s d'ailleurs et....

-HUMMMPF§ HUUUMMPFF§§ Ô MA GROSSE PEGGY§ JE SUIS TON KERMITOU KERMITOU KERMITOU§ HUMPPPFF§ HUMMMPPF § RAAAGHHUMPFF§
-RRRRHHOOWOUIcébon§ RRRRHHOOWOUIcépalaméOHmékoi§

Oui. hum. Donc en fait actuellement, nous sommes connectés dans une sorte d'internet cérébral partagé, c'est comme ça que je communie avec les autres humains de mon époque. Je peux faire des aller-retour entre cet espace pseudo virtuel narratif et la réalité réelle comme vous l'aurez constaté. On a pu stabiliser les micro trous noirs et augmenter leur demie-vie pendant assez de temps pour que des nanobots (produits tels des protéines dans les appareils de Golgi de nos cellules souches suite à la modification de notre ADN via des retrovirii) puissent les générer en créant une nanofaille engluée dans notre brane... On va taper directement dans les informations holographiques desquelles nous sommes issues, en gros. Enfin bref, en 2100, plus besoin de smartphone de mes couilles, et là, cher ami des années 2K01, j'essaie de m'adresser à toi dans un langage compréhensible à ton époque sans taper dans le crypto-hermétisme. Entre humains, via tous les micro trous noirs qu'on a dans le cerveau, on peut partager de l'information et entre autres compléter dans notre restitution du monde à la troisième personne, les nombreuses informations que nos sens ou notre mémoire n'appréhende pas. On peut partager des émotions aussi, des souvenirs, des nanobots et même se balancer des trous noirs les uns les autres. Bien sûr, il a un système de gestion de l'administration et des droits privés des transferts qui est assez drastique. Ce sont les nano-bots qui régulent l'ouverture, la fermeture et les transferts de données. Contrairement à ce que j'ai dit précédemment avec la première révolution disruptive, cette fois, il nous serait possible de tricher seulement certaines choses n'ont pas changé et la hiérarchie prédomine toujours dans un monde patriarcal et machiste qui avili nos êtres et bien entendu c'est aux Reptiliens infiltré qu'on doit cela et...

-HUMMMPF§ OH MAIS JE VIENS § JE VIENS JE VIENS§ LAISSE MOI LES DROITS de connexion internetélépathiques dans ton cerveau que je te balance de grandes giclées de dopamine et sérotonine et endorphines , enfin viens on partage nos flux informationnels orgasmiques en même temps que nos fluides corporels informationnels ADNiques TA M7RE PUTEEEAAAAAAAAAAAAARGGHHH§§§§§§§§
-OK MON POULET § RRRRHHOOWOUIcébon§ J'ouvre les vannnnnnneeees cérébroconnexionnellles § RRRRHHOOWOUIcébonbourreBourre§§
-HUMMMPF§-HUMMMPF§ C'est quoi ton mot de passe ?
-RRRRHHOOWOUiiiiii non mais tu rêves tu me files le tiens, on se connait pas depuisRRRRHHOOWOUi assez longtemps Je fais pas ça le premier soir avec le premier RRRRHHOOWOUiiii venu DMC.
-HUMMMPF§ HUMMMPF§ Ma tite cochonaille, tu m'obliges à créer un mot de passe internetélépatique temporaire§ Tuféchier§ T'aurais pu prendre HUMMMPF§ HUMMMPF§ tes dispositions avant HUMMMPF§ HUMMMPF§ HUMMMPF§
-NEUTRInOZAURUSREX2K1, salope §
-RRRRHHOOWOUiiiiii? Koiça ?
-HUMMMPF§ HUMMMPF§ C'est mon cérébromotdepasse, SALOPE § HUMMMPF§ HUMMMPF§
-RRRRHHOOWOUiiiiiiTarrêtePasBourreBourre§ Je meee connecte.
-WaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaAAAAAAAAAAAAAAAARRRRRRGHH§
-OH MAIS NON FILS DE PUTE ME FAIT PAS ça§ Allez-tire toi minable ! comment t'as cassé le charme. loser. Télétransmetteur précoce !
-AménonMéNonMéNon Reviens Reviens § On va remettre ça § attend je demande à mon assistant virtuel de nous projeter dans un univers onirique. On peut switcher nos percevoirs si tu veux et puis comme ça tu pourras m'enmancher si tu veux et... inverser les rôles Toussa cé kool§ reviens§
-Ciao Gros loser, je me tire, j'me finirai à la maison ! Merci. Demain je fais analyser ton ADN et comment tu vas morfler ta race sur TelepateenDer Toi FDP. blacklisté. LOL.

*KLAK*

-Docteur Pi ?
-Oui, maître Jack ? Alors on est pressé ?
-Ta gueule, aigri, connard § Tout c'est passé comme prévu. Verrouille les portibules du bolide on s'arrache à l'héliport.
-Toutafé, Monsieur Jack. Huhu.

*KLIK* *VRROOOOM*

Quoi qu'en pense mon enculé d'assistant virtuel, les Reptiliens sont partout. Toutes ces filles psychotiques qui errent près des héliports en particulier : ces petites chiennasses psychotiques reptiliennes § Et il n'y a qu'une seule façon de soigner leur mal et les faire rebasculer dans le camp de l'Humanité : Les enfoutrer, les enfoutrer. Les enfoutrer et les enfoutrer encore.

= commentaires =

Lourdes Phalanges


    le 25/06/2015 à 22:33:24
Un presque-beau monceau de merde. Les techno-passages sont chouettes et auraient leur place ailleurs. En revanche, les dialogues sont chiants et à chier.
Lapinchien


tw
    le 25/06/2015 à 23:06:50
ailleurs, oui, dans science&vie junior
Lourdes Phalanges


    le 25/06/2015 à 23:39:33
Sinon, tu cherches la petite bête avec le calembourrin de ton illustration.
Lapinchien


tw
    le 26/06/2015 à 00:04:19
ben là, c'était l'occase ou jamais de me confectionner un petit packaging de merde à mon improbable rencontre de genres de téléséries Z. Va falloir attendre toute une année avant de pouvoir produire un texte de merde à nouveau.

= ajouter un commentaire =