LA ZONE -
Résumé : Septième contribution au dossier Palimpseste Daeshienne : Lors des attentats du 13/11/15 à Paris, Daesh a posté un pitoyable texte de revendication que nous avons décidé d'éditer chacun notre tour parce qu'il est du devoir des zonards de lancer des fatwa littéraires sur les TDM assumés : HaiKulysse nous livre un édit assez extrémiste puisqu'il est difficile de retrouver des liens avec le texte d'origine si ce n'est dans l'idée de la soumission à un être absolu. Texte d'anticipation poétique qui ne manquera pas de vous rappeler du P.K.Dick (aucun mouton électrique n'a été égorgé lors de la production de ce texte)

La Présence

Le 30/11/2015
par HaiKulysse
[illustration] immondice originelle ici

1.
Le monde, leur monde, était faiblement éclairé à présent, une île en manque de lumière flottant dans les vastes ténèbres. Le monde, leur monde, était surchauffé d'excitation, de ferveur, et d'effervescence et je lui préférais largement la fraîcheur sylvestre où je m'étais réfugié, assis à l'arrière d'un van aménagé. Un van qui ne roulait plus depuis des lustres et dont j'étais le moteur par la pensée, un effet de synesthésie me reliait à cette équipe d'une douzaine de personne qui l'avait aménagé jadis, dans le Bois de Boulogne, après les attentats de Paris, le 13 novembre 2015.
A cette époque, par pure fantaisie et effet mimétique, j'étais en vacances en Inde, pour visiter le Taj Mahal, perdu dans la foule des anonymes débiles avec leurs appareils photos et téléphones portables sophistiqués. A présent, leur monde, alors que je passais en revue des CD appartenant à leurs dynasties, chantait leur dernier Te Deum.
La Présence avait conduit l'équipe au fond d'un traquenard, un endroit perdu où les fantômes et les démons des morts s'étaient assemblés : un abattoir abandonné quand leurs télescopes et leurs stations de télécommunications étaient devenus obsolète par trop d'occupations terrestres. En effet, obnubilés à s'entretuer entre eux, ils ne renouvelaient plus le parc technologique et ainsi, n'avait pas vu La Présence, cette menace extraterrestre, venir d'ailleurs : d'un espace bien trop lointain pour leurs cerveaux étroits. Et le monde, dans cette tétralogie douteuse, jouait son dernier acte : un drame qui avait déjà bouté la majorité des survivants hors de leur planète bleue.

2.
Le texte précédent dont l'auteur est un cyborgs (modèle 2.0.1) a été retrouvé plus tard par La Présence elle-même, une fois qu'elle eut fini d'investir les zones sécurisées.
La Présence a bien compris, que ce cyborgs en question, dans sa thébaïde, exécrait les Humains, ses créateurs. Etant donné que La Présence n'est pas si aisément compréhensible, voici le récit que je vous livre en pâture :

Les Humains, ces Enfants de Dieu autoproclamé, à l'abri du manteau de miséricorde, gardait un mal qui à l'extérieur comme à l'extérieur suppurait sans cesse : non pas la méchanceté, mais le doute, le manque de foi et la crédulité à la fois, aussi surprenant que cela puisse paraître.
Leur système représentait La Présence comme un ridicule assaillant ou au contraire comme un valeureux ami du genre humain (Mars Attaks, E.T l'extra-terrestre, etc.)
En réalité, ni l'une ni l'autre de ces deux représentations n'est vraie.
La Présence n'est ni bonne ni mauvaise, La Présence est.
Tout simplement.
De plus, systématiquement chez les Humains, bien qu'ils ne veulent pas se l'avouer, la loi du talion s'applique et règne en despote absolu. Si on regarde de plus près toutes les époques, on y voit l'Horreur, et souvent les Humains en sont fascinés, au point de vouer assez régulièrement un culte à la cruauté.
Il est vrai que La Présence a déclaré en premier les hostilités mais aussi contradictoire que cela puisse paraître, l'extermination des Humains et l'invasion de leur Planète-Berceau ont été commis comme un suçotement de jouissance : prenez l'image d'une petite fille qui suce son pouce, ou mieux encore sa glace à la vanille. Pour La Présence, il n'y avait aucune intention haineuse dans son projet mégalomaniaque.
La Présence de manière hyper synthétique réfléchit : aucune information inutile dans son "cerveau" et ce siège où réside pour les Humains la pensée, source de sauvagerie et de folie meurtrière, ne connait rien de ce concept de violence qu'ils ont inventé et tant de fois mis en pratique.

La Présence, aussi, aime la couleur, les grands élans, l'enivrement et l'orgie, c'est ainsi la seule chose qui peut l'exterminer : une sorte de syphilis mentale.
Bien sûr La Présence est la seule de son espèce, elle n'a pas d'appareils génitaux et ne peut se reproduire ; et pourtant elle possède une sexualité bien plus dense que les êtres vivant sur la planète bleue. Sa texture est ravagée de fantasmes repoussés toujours plus loin aux limites, elle aime se tapir pendant des millénaires dans l'inconscient d'une autre entité, et une fois qu'elle est bien trop tassée, elle germe et offre sa tâche : détruire celui ou celle qui l'a porté in utero dans son cortex cérébral.

Pour revenir au texte d'origine cyborgs que La Présence a retrouvé dans le tacot du Bois de Boulogne, Elle est -et en cela uniquement proche du cyborgs solitaire, noble par sa solitude et ses longues retraites méditatives.

Pourtant, lorsque j'ai vu la teinte du ciel se zébrer de l'arrivée de La Présence, j'ai tambouriné de toutes mes forces contre la porte de l'hôpital psychiatrique le plus proche.

= commentaires =

Kolokoltchiki


site blog fb
    le 30/11/2015 à 10:45:15
fils de pute de sectoïdes ils ont massacré toute mon escouade je n'ai rien su faire
Lapinchien


tw
    le 30/11/2015 à 14:11:48
je propose un grand poème anthologique titré "terrassés en terrasse" à inscrire au patrimoine culturel français.
Glaüx-le-Chouette


    le 30/11/2015 à 17:15:01
C'est dommage d'utiliser "tapir", mais pas comme substantif. Quel gâchis.

Outre cestui animal mignon absent et c'est, je le répète, vraiment dommage, le texte oscille entre des velléités bernardwerberesques et/ou mystiques et une tendance à l'oralité qui casse tout. Ca flotte désagréablement, comme un sweat décathlon sur un torse d'ascète. Sans compter que ça manque de tapirs.
h yop pomme-tapir    le 02/12/2015 à 03:13:38
je suis en train de me doucher avec une pomme-tapir... J'arrive
h yop Kilt Bill    le 02/12/2015 à 03:44:40
putain, y a encore personne pour me répondre à 3h 39 du matin, alors j'en profite pour vous dire que la pomme-tapir était défectueuse, c'est pour ça que j'ai pris mon temps... ça doit être un verre d'asticot que j'ai bu en trop... Spéciale dédicace à mon petit hello Ki(l)tty trop court et on le sait y a rien sous la jupe des écossaise
h yop Sissi l'impératrice    le 02/12/2015 à 03:49:44
j'en profite aussi pour dire que mon "Livre des Morts du 9-3" va peut-être sortir prochainement : comme je le dis dans le texte, c'est sûrement le roman le plus propagandiste de La Zone Antique

si, si
Glaüx-le-Chouette


    le 02/12/2015 à 08:46:13
Merde, je comprends rien non plus quand tu commentes. Je crois que j'ai vieilli.

= ajouter un commentaire =