LA ZONE -
Résumé : Pour contrecarrer le flood d'HaiKulysse, Lapinchien décide de lancer un contre-flood de petits textes pour montrer l'exemple à d'autres contributeurs et là, c'est le drame. Lapinchien sombre dans le coté obscur du cut up de Burroughs dans le cadre même du dossier "Avoir l'Über et l'argent d'Über" qu'il voulait pourtant sérieux et porteur d'un renouveau zonard, le billet d'humeur, trop longtemps disparu des écrans radar du site. L'HaiKulysation des consciences semble inexorablement en marche.

Texte engagé (mais pas en CDI, lol)

Le 21/01/2016
par Lapinchien
[illustration] "Über, Über über alles,
über alles in der Welt.
Wenn es stets zu Schutz und Trutze
brüderlich zusammenhält,
von der Maas bis an die Memel,
von der Etsch bis an den Belt.
Über, Über über alles,
über alles in der Welt."
En éditant grossièrement l'hymne national allemand, le narrateur voulait marquer les consciences dans le dossier "l'Über et l'argent d'Über". En effet, ces paroles composées par l'écrivain August Heinrich Hoffmann von Fallersleben en 1841 sur l'île de Heligoland, et en particulier ce fichu premier couplet, n'étaient plus chantées aujourd'hui puisque les allemands n'entonnaient plus que le troisième couplet, consensuellement bisounoursien. Chanter le premier et le second couplet, c'était pour ainsi dire se revendiquer d’extrême droite voire carrément nazi, Aussi après avoir pensé qu'il était rudement fortiche, le narrateur se rendit compte de l’ineptie d'une démonstration par analogie dans la délicate problématique des plateformes et de l'überisation du travail. Il avait honte. "Pas un paragraphe, pas même un contradicteur, si ce n'est cette fichue autocensure qui rouille et qui grippe, et déjà un point Godwin.", songea le narrateur puis il décida qu'il en avait déjà trop fait et marqua un point final.

= commentaires =

Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 21/01/2016 à 18:04:11
J'ai rien compris au contexte, vu que j'ai un gros retard de lecture sur la Zone, mais je trouve insupportable de voir Lapinchien collaborer avec le soldat rose. Lapinchien, à mort.
Lapinchien


tw
    le 21/01/2016 à 18:48:29
Maintenant j'ai peur qu'HaiKulysse ne reprenne la balle au bon et ne nous refasse un palimpseste de l'intégrale des textes de Mathieu Chedid.
HaiKulysse


site blog fb yt
Muscador    le 25/01/2016 à 20:02:05
En fait je passais mon temps à lire et à relire le texte de muscadet pour lui livrer un commentaire, mais je sais toujours pas ce que je vais lui dire, alors par distraction j’ai fait un copier-coller du début de Muscador : que voulez-vous on s’occupe comme on peut quand on a pas le sou…
A votre bon coeur m’sieurs dames :

Je suis un missionnaire du lundi je l'avoue,
Le kiki au toutou en espadrilles à clous
On me traite de connard du Guépéou
Mais j’m’en fous j’ai le bambou
Tout dur quand je vois tous
Ces glands pointer au chomdu
Avec leur Charlie invendu

Refrain
Je suis un muscador
Et je crois qu'elle m'adore
Non, non, non
Y a pas d'erreur
Muscador

etc.
etc. la flemme de continuer
Lapinchien


tw
    le 25/01/2016 à 20:10:43
donc tu postes un commentaire du texte de Muscadet sous mon texte ?

= ajouter un commentaire =