LA ZONE -

Chacun son crabe

Le 17/02/2016
par Clacker
[illustration] Une grosse infirmière roumaine vient chercher une patiente squelettique. Elle la prend par le bras et rit.
-Je suis tout chaud. Vous êtes froid.
La patiente essaye de rire.
-Arrête de t'en faire. Tu t'en fais trop.
-Hein.
-Tu t'en fais trop. Ca ne dure pas plus de dix minutes.
-Ah, bon.
-Et encore, en prenant en compte le temps de se déshabiller.
-Hein.
-Tu-entends-bien-quand-on-te-parle ?
-Oui, oui.
-Trois minutes, les rayons. Pas plus.
-Parle plus fort.
-Ah-si-tu-me-demandes-de-parler-plus-fort-c'est-que-tu-n'entends-pas-bien.
-Ah.
-S'ils faisaient ça sur tout le corps, ça tuerait en moins de dix minutes.
-Ca tuerait ?
-Oui. Mais ils ne le font que sur une toute petite zone. Quelques milimètres.
-Ah, bon.
-Oui. Je vais fumer. Garde ma place.
-Hein. Oui.

Une autre patiente traverse la salle d'attente, toute courbée vers le plafond, et vient s'asseoir sur le fauteuil le plus confortable. Deux ou trois regards jaloux fusent, puis se remettent à parcourir les magazines de jardinage. Tandis qu'une armée de doigts humides se collent et se décollent du papier en bruissements secs, les infirmiers traversent le couloir. Entre l'espace délimité par la porte ouverte, ils filent et disparaissent aussitôt, dynamiques, jeunes et souriants comme sur une photo.

-Alors moi j'ai mon oncle qui en a un, ma belle-mère, mon cousin du côté de ma mère et le fils d'une copine.
-Ah booon ?
-Oh et puis mon père est mort de ça, aussi. Comme son père à lui.
-Eh ben, c'est de famille.
-Alors tu sais, moi, je connais. J'en ai fréquenté des hôpitaux.
-Dis-donc.

-C'est mon troisième.
-Non ?
-Si. Et on m'a enlevé un rein.
-Et là c'est quoi ?
-La Dua.
-La quoi ?
-Tu connais pas la Dua ?
-Non.
-C'est une nouvelle partie du corps humain qui a été découverte tout récemment.
-Ah.
-Vouais.
-Et c'est où ?
-Pourquoi tu crois que j'ai un bandeau sur l'oeil ?

-T'as un jardin pour t'occuper ?
-Oh oui, oui.
-C'est bien, ça.
-Eh oui.
-Le problème, c'est pour se retenir. J'aimerais pas pisser sur leur table.
-Ah oui, oui. C'est le plus chiant.
-La dernière fois j'ai même pas eu le temps de remettre mon pantalon, dis. J'ai traversé la moitié de l'étage avec le froc sur les chevilles. Parce que moi, en plus, quand je pisse, je chie aussi.
-Tu fais des glaires, toi ?
-Ben oui. Et un peu de sang.
-Pas moi.
-Tu touches du bois. Ma femme, elle en peut plus des glaires au lit. En plus ça sent pire que la merde.
-Ben tiens.
-J'ai les glandes.

Un infirmier fait couiner ses chaussons sur le lino de la salle d'attente.
-Messieurs, mesdames, il va y avoir du retard. On a une machine qu'a laché.
Du tac-au-tac, quelqu'un demande d'une voix angoissée :
-Combien ?
L'infirmier laisse plâner un silence.
-Quarante-cinq minutes.
La réponse fait l'effet d'une BOMBE, et l'infirmier s'empresse de refermer derrière lui. Les visages se tordent de souffrance, les patients se tordent les bras, les boyaux se tordent et lâchent la sauce. Certains tombent en syncope, pendant que d'autres, les valides, rampent sur les corps inertes et cherchent à atteindre les toilettes. Une odeur de merde remplit la salle d'attente, une canne ou deux s'agitent de temps à autres sous le monceau de chair ridée et les über-taxi-urgentistes se collent dans les coins. Le Radeau de la Méduse du Troisième Age.

Ainsi va la vie dans la vraie vie du monde réel.

= commentaires =

Clac-Clac
    le 17/02/2016 à 22:46:44
Moi je l'aime bien Clacker. Il sent le vieux un peu, mais il est frais quand même. Je sais pas si vous me suivez. Mais c'est ça.

Et je me rends compte que ça me plaît bien quand même, de commencer les commentaires par Moi, je. Je pensais que ça allait me fatiguer tout de suite et puis finalement, non, ça va.
Oui, j'aime bien son style et donc je lirais bien aussi son 'Désoeuvrement 479' parce que, bon titre déjà, mais qu'est-ce que je vois immédiatement dans ce texte : des APARTES.
Si si, je ne suis pas atteint de syphilis, il y a bien une contamination croisée à l'aparté.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 17/02/2016 à 23:05:08
même si l'auteur parle de 3eme âge à la fin. Les services d'oncologie sont plutôt remplis de personnes de 40 ans - 50 ans et c'est l'impression que j'ai eu tout le long de la lecture.
David


pathomimie    le 17/02/2016 à 23:16:56
Alors com au choix, le client est roi cher auteur :

un premier goût caroube avec "Certains services d'archives établissent, de concert avec les producteurs des documents, des calendriers de conservation ou tableaux de tri qui indiquent, dès la constitution des dossiers, quelle doit être leur DUA, ainsi que leur sort final une fois écoulée cette DUA."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dur%C3%A9e_d'utilit%C3%A9_administrative

Mais le second, ah, vous m'en direz des nouvelles, bonne appétite avec "In the terminology of Islam, duʿāʾ (Arabic: دُعَاء‎, plural: ʾadʿiyah أدْعِيَة; also transliterated Doowa[1]), literally meaning "invocation", is an act of supplication."

https://en.wikipedia.org/wiki/Dua

Y'a quand même trop de dialogue, c'est une bd sans dessins en fait.
La question
    le 17/02/2016 à 23:28:53
Peut-on parler ici de "final bifle" ?
Curare-


    le 20/02/2016 à 21:57:56
J'ai longtemps erré dans le couloir de la mort -
Longtemps -
Ma soeur et moi on avait 18 mois d'écart -
Pas folichon à dire pour votre génération 'pilule' bébé à la demande -
Moi je suis née malgré moi -
Donc -
Ma soeur elle était belle -
Elle avait cette beauté fatale
quand les hommes se retournent -
Tous -
On vivait dans le sud
C'était l'époque des seins nus
Qu'est ce qu'on a pu brûler nos corps pour le soleil
1 jour 1 photographe errant sur la plage lui a demandé s'il pouvait la prendre en photo -
Seins nus -
Il lui a donné 500 francs - c'est vous dire si c'est y a longtemps -
C'était une époque paisible
ça ne dure jamais -
Après ce fut la chimio la perruque et les vomissements-
Ces choses qu'elle cachait aux enfants -
Je l'ai suivi jusqu’au bout du couloir de la mort-
J'vous jure que la mort est gentille -
quand on m'a appelé à 3 heures du mat -
Elle avait retrouvé ce visage d'ange qui faisait que les hommes se retournaient -
Elle était si belle si belle -

= ajouter un commentaire =