LA ZONE -
Résumé : Texte en compétition dans le cadre de la #SaintCon2016. Il s'agit d'une nouvelle de SF post-apocalyptique sauf qu'ici l'apocalypse n'est pas liée à l'explosion de bombes atomiques mais au téléchargement d'une application donnant des ordres aux humains. On y découvre un univers optimal tel qu'il pourrait le devenir si nos quotidiens continuent à être régentés par la haute finance, le capitalisme débridé dans un contexte mondial basculant dans un libéralisme extrême. Asymptote tente donc de décrire quel pourrait être l'impact sur toutes les variables d'ajustement d'un système qui n'a pas pour finalité le bien-être des Hommes mais la spéculation à vide, l'argent pour l'argent. Cette année, l'auteur des textes demeure anonyme jusqu'au verdict des votes pour ne pas les influencer. Rappelons qu'il vous est toujours possible de poster une ou plusieurs contributions pour briguer le titre de Grand Inquisiteur de l'Ordre de Saint-Con, avant le 17 Avril.

13. Asymptote #SaintCon2016

Le 15/04/2016
par Lapinchien
[illustration] On l'aura bien cherchée et on l'aura bien méritée notre condition humaine définitive. Car à force de glorifier les batailles et les victoires, de commémorer les armistices, de construire des monuments aux morts, de rendre hommage aux tombés au champ d'honneur et distribuer des médailles aux anciens combattants et héros de guerre, on a fini par comprendre que c'est pour ça, pour la guerre, qu'on était fait, pour la guerre et rien d'autre, et en tous cas, pas pour une de ses formes édulcorées à la con de compromis et d'entente de façade sociétale comme c'était le cas dans le passé. Quant à la paix et l'harmonie, laissez-moi rire, ça n'a tout bonnement jamais existé.

Les réclames en push sur mon mobile crachotent dans les écouteurs implantés dans mes tympans : "L'application Apocalypse est disponible sur Google Play, l'App Store et le Windows phone store. Ce NRP, nation ressource planning, n'est pas bien onéreux et pour un abonnement de 30 NationCents mensuels, c' est un bien meilleur investissement qu'une complémentaire santé et une assurance vie réunies, en ces jours bénis de guerre civile totale. Géolocalisez en temps réel les flammenwerfers et les flamethrowers dans votre secteur. Cela vous permettra de prendre les devants, esquiver leurs attaques, préparer des pièges."
La war economy c'est l'économie tout court, optimale, épurée de tous ces encombrants qu'autrefois nous nous pervertissions à idolâtrer, et je parle de loisirs, de hobbies, de flânerie, de sabotage de la rentabilité en somme, d'automutilation. Allons à l'essentiel, court-circuitons tout ce qui crée nos tares et nos faiblesses. La guerre totale est le marché du travail optimal. Du taf pour tous, à temps plein, en CDI et zéro chômage. Luttons optimalement pour survivre a minima. Tuons-nous, pillons-nous, les uns les autres et sans pitié. "Métro, boulot, dodo", ça reste toujours la rengaine sempiternelle de nos quotidiens, sauf que bien sûr, les transports en commun sont en ruine, ne fonctionnent plus, rouillés depuis des décennies, les tunnels sont des zones de conflit à prendre, sécuriser, défendre et piéger ensuite. Les bureaux sont des zones à conquérir, à piller, peuvent momentanément servir de planque. Ne surtout pas se sédentariser sinon on risque de se faire prendre. Alors quand on part soit on mine et on planque bien, sinon on consume au lance-flammes tout ce qu'on a pas consommé.

Et alors que je me rends au checkpoint comme me l'a ordonné mon team-leader, mon portable crachote directement dans ma tête, toutes ces consignes de sécurité optimales en temps réel pour survivre le plus longtemps possible. Le NRP est un logiciel de gestion de nanonation car c'est comme cela que nous fonctionnons, des nanonation d'une dizaine d'Hommes aux compétences complémentaires, en conflit permanent les unes avec les autres : "Créez ou rejoignez un escadron. Accumulez les points d'expérience, les trophées et de nombreuses caractéristiques indispensables pour être crédible auprès de vos interlocuteurs. Validez de nouveaux acquis, améliorez vos compétences, et mettez vous en valeur pour décrocher les boulots du jour via notre plateforme de jobbing préférentiel. N'oubliez pas d'évaluer vos jobbeurs, de zéro à 5 flammèches en fonction de la qualité de la prestation rendue, du sérieux, du savoir-être. N'omettez pas également de laisser un petit commentaire critique pour rendre en premier lieu service au jobber lui-même qui aura un retour d'expérience franc et salutaire pour se remettre en cause si nécessaire ou tendre tout du moins à s'améliorer, si ce n'est vers la perfection, puisque nos espérances de vie ne dépassant pas la trentaine ne nous permettent plus de rêver en de telles utopies enfantines. Rappelez-vous que ceux qui embauchent les jobbeurs se fondent sur vos évaluations et commentaires et qu'ils peuvent eux-même via des systèmes de rétronotation vous déclasser si vous n'êtes pas un évaluateur intègre. La connivence avec vos jobbeurs finira un jour où l'autre par vous retomber dessus et le discrédit est une tare indélébile dans nos sociétés éprises d'exactitude. Vous n'aimez pas les grains de sable dans les rouages alors n'en devenez pas un vous même. Soyez objectifs et sans concession sinon vous récolterez le courroux des futurs clients."

On sait parfaitement que derrière les NRP, il y a de puissants algorithmes, des algorithmes qui donnent des ordres à des Hommes. Mais c'est bien pour cela qu'on fait confiance aux NRP, car ce sont des algorithmes impartiaux et si on suit aveuglément ce qu'ils nous ordonnent c'est que d'expérience on sait que nos chances de survie sont infiniment plus grandes que si on suivait les conseils absurdes d'un humain. "Partagez des caches et des repères avec les membres de votre escadron. Vous pourrez de fait bénéficier de bonus de ravitaillement tels des cocktails Molotov, des jerrycans, des grenades incendiaires et des pièces de rechange pour vos lances-flammes. N'hésitez pas à élaborer des stratégies avec vos escadrons alliés. Nous vous rappelons que le networking est très important pour votre propre survie et celle de vos coéquipiers."

Le NRP nous a conduit à une des trappes qu'on s'est trouvé avec mes coéquipiers, un de ces coins bien à nous, un hot spot pour se ressourcer. On ouvre la grille d'égout, on passe rapidement dedans les canons de nos flamethrowers et on balance un déluge de flammes. 5 minutes, temps de cuisson traditionnel puis on part se restaurer en meute. La viande humaine ça a un fumet de porc au caramel il parait. J'en sais trop rien. J'ai jamais bouffé de porc au caramel. On mord à même les chairs qu'on avale avec empressement, le NRP nous a donné 6 minutes pour reprendre des forces. Certains amputent des membres pour constituer des provisions alors que d'autres pillent ce qui n'a pas cramé. Le NRP nous annonce le moment où il faut calciner les restes et déguerpir au plus vite. On avale rapidement en chemin nos rations de médocs pour pas contracter la Maladie de Creutzfeldt-Jakob.

L'anthropophagie c'était inévitable. Et de toutes manières, c'est ce qu'ont toujours fait nos ancêtres même si ça ne se voyait pas au grand jour. De l'élevage, de l'élevage intensif de viande, de muscles utiles, consommés sur plus long terme, à petit feu. Le travail, la guerre, Au finish c'est la même chose. On privilégie les circuits courts cependant. Pareils mais optimalisés, et clairement moins hypocrites. Le NRP, ce patriarche qui nous guide sait se montrer bon mais sait aussi être sévère quand il le faut pour le bien être de tous. Tous les jours, il nous prévient. Toutes les heures, il nous rappelle nos droits et nos devoirs. Parce qu'il nous aime. "Nous vous rappelons que dans l’intérêt général, vous portez des ceintures inviolables d'autocombustion afin de ne pas pénaliser la war economy sur laquelle repose désormais la survie de tout le système et donc de tous. Ne jouez pas les campeurs et les tir-au-flanc, si votre balance létale reste invariée sous 5 jours, votre ceinture d’auto-combustion se déclencherait immanquablement. Bien entendu vous ne survivrez pas à l'explosion de votre ceinture, pas plus que les gens dans un rayon de 10 mètres. Les cas désespérés offrent leur dernier service sur notre plateforme de jobbing préférentiel en tant que kamikazes. Proposez vos services si le cumul des NationCents du groupe est inférieur au seuil critique économique."

Quand une pièce vient à manquer. On se rend dans les usines et on peut en acheter d'autres que les robots fabriquent : des cocktails Molotov, des jerrycans, des grenades incendiaires, des pièces de rechange pour nos lances-flammes, du fuel, de nouveaux flamethrowers et parfois de nouveaux coéquipiers.

Le NRP ça a été l'évolution naturelle de tous ces serveurs de High-frequency trading. Je ne veux pas me répéter mais c'était inévitable, la continuité logique. Dans le passé, on leur a confié nos destins du pareil au même à une échelle macro-économique alors ne nous étonnons pas si aujourd'hui ces algorithmes d'optimisation boursière effectuant des millions de transactions par seconde se repositionnent sur l'échelle micro-économique sur le tissu de nos quotidiens et nous confisquent notre libre arbitre. Les NationCents sont les devises économiques de nos nanonations. Il y a autant de NationCents que de nanonations donc. La raison d'être des NRP c'est de se confronter les uns les autres sur les currencies exchange markets. Quand la cohérence au sein des nanonations est bonne, quand le travail de groupe est optimal, on peut par nos actes guerriers faire bondir le cours de la monnaie de notre groupe. De belles plus-values en perspectives, des armes et des pièces de rechange à des prix défiant toute concurrence. C'est très motivant. Nous aussi on aime notre NRP, notre patriarche algorithmique. On s'aime d'un amour filial et paternel, c'est à dire qu'on vise à bas niveau à optimiser par résonance les rendements à grande échelle de la spéculation mondiale.

= commentaires =

Lourdes Phalanges


    le 16/04/2016 à 23:09:34
Un joueur de Call of Duty fait ses courses entre deux parties de Warhammer 40000. Près de son lit s'empilent de gras romans dystopiques.

Et puis j'ai compris, l'écriture efficace, tout ça : c'est une production textuelle envoyée du futur : le vocabulaire, la syntaxe, tout est quantifié, synchronisé, datateammarketé comme jamais.
Lapinchien


tw
    le 17/04/2016 à 10:26:09
un texte du #Turfu ? Probablement du Booba, donc.
Valstar Karamzin


    le 18/04/2016 à 10:31:54
trop de war economy et pas assez de saint con
Mill


site lien fb
    le 19/04/2016 à 08:44:06
Pas assez d'action mais un beau tableau, halluciné, comme il se doit, de cette réalité encombrante qui nous flingue à petits feux.

La crémation, fait original, fait partie intégrante de l'histoire et ne vient pas achever le texte. De fait, c'est l'être humain, le con, vu qu'il se crame lui-même pour s'auto-ingérer. Pourquoi pas ?
David


    le 19/04/2016 à 16:46:17
J'adore la fin :

"On s'aime d'un amour filial et paternel, c'est à dire qu'on vise à bas niveau à optimiser par résonance les rendements à grande échelle de la spéculation mondiale."

Mais enfin, c'est la saint con, pas la saint valentin, mwhahaha...

Ce qui crame, ou ceux qui crament plutôt, c'est le prolétariat, comme j'ai compris le truc du moins. C'est très fun aussi le côté jeu video, et j'ai également apprécié le cannibalisme sans les zombies, qui sont un peu trop galvaudés.
Lapinchien


tw
    le 19/04/2016 à 18:15:31
je pense que ce texte en introduisant le NRP anticipe le futur de ce que sont déjà les ERP qui sont des logiciels de gestion de workflow et qui évolueront certainement vers des IA faisant de l'encadrement en entreprise. Du statut cadre remplaçant l'humain donnant des directives à des travailleurs pour optimiser le coût de production au chef d'état Intelligence Artificielle donnant des directives optimales à ses concitoyens, il n'y a qu'un pas que l'auteur s'est amusé à franchir. Vient se greffer par dessus l'absence totale d'objectif du financiarisme et du capitalisme à l'échelle internationale déjà sous contrôle d'IA un peu connes pour le moment (high frequency trading). Les deux phénomènes convergeant optimalement vers la dystopie optimale décrite de manière optimale par un narrateur optimal, un homme parmi d'autres, avec deux neurones dans la tête et un elastique, et qui n'a plus de morale que celle que lui dictent l'immediateté, l'opportunisme et la survie.
Lapinchien


tw
    le 20/04/2016 à 15:57:30
sinon ce texte me semble moins inspiré de Call of Duty que de The Division de la licence Ubisoft tirée des univers de feu Tom Clancy (le modèle dans la vie de l'auteur de ce texte probablement) sauf qu'il se focalise sur les attributs de la Saint-Con "Quand une pièce vient à manquer. On se rend dans les usines et on peut en acheter d'autres que les robots fabriquent : des cocktails Molotov, des jerrycans, des grenades incendiaires, des pièces de rechange pour nos lances-flammes, du fuel, de nouveaux flamethrowers et parfois de nouveaux coéquipiers."

D'ailleurs un MEUPORG Saint-Con ce serait génial.

https://www.youtube.com/watch?v=ZIqnQXLutRc
Lapinchien


tw
    le 29/04/2016 à 21:52:49
audio https://soundcloud.com/lazone-org/13-asymptote-saintcon2016

= ajouter un commentaire =