LA ZONE -
Résumé : Texte en compétition dans le cadre de la #SaintCon2016. Texte inspiré du sonnet éponyme de Victor Hugo. À la veille du quatrième anniversaire de la mort de sa fille Léopoldine, ce dernier lui rend un hommage sobre en trois strophes d'une simplicité harmonieuse et d'un lyrisme touchant. Ici, l'auteur détourne le poème original pour commémorer la quatrième année de la mort du socialisme, ressuscité par la sainte grâce de la sociale traîtrise libérale, dans nos culs. Rappelons que la Zone n'est pas encartée politiquement et que l'interprétation ici proposée ne concerne que ma propre vision des choses, moi, l'admin masqué. Cette année, l'auteur des textes demeure anonyme jusqu'au verdict des votes pour ne pas les influencer.

24. Demain, dès l'aube... #SaintCon2016

Le 22/04/2016
par Dourak Smerdiakov
[illustration]
Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchis ta compagne,
Je partirai. Vois-tu, je te trouve navrant.
j'irai par l'autobus - à pied, c'est un peu lent.
Je ne puis tolérer que tu fasses campagne.

Je ne marcherai pas dans ta gauche champagne
Asservie au veau d'or et vendue aux puissants
Dont l'odieux baratin me fait bouillir les sangs.
Aux flammes, citoyens ! La révolte me gagne...

Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tronche
Un coup de barre à mine (et d'autres si tu bronches)
Puis des litres d'essence et je te bercerai

En disant : "N'aie pas peur... C'est la lutte finale..."
Tu ne comprendras pas : c'est l'Internationale...
Alors mon allumette, hé, je la craquerai.

= commentaires =

Curare-


    le 22/04/2016 à 20:33:50
Héhé . .

Je pensais à El Desdichado repris par les Oulipiens des centaines de fois -

L'un de mes poèmes préféré- celui-ci -
On pourrait effectivement le démonter sur la zone à volonté -

Ce serait sympa -

je vote ! j'adore -
non on vote pas encore ?

Commentaire édité par Curare- le 2016-04-22 20:51:35.

Commentaire édité par Curare- le 2016-04-22 21:04:15.
LePouiIleux     le 22/04/2016 à 20:42:53
Après la nuit debout, l'aube sanglante ?
Quelques slogans mignonnement violents sont apparus dans les manifs ces derniers temps. Mais ça reste encore trop peu pour voir un ministère partir en fumée. Ça reste un happening social "sympa", bobo-friendly. Le jour où les bonnets rouges monteront à la capitale, où les agriculteurs viendront barrer les routes à coups de tracteur et de bennes remplies de fumiers, où les banlieues pauvres monteront à Neuilly, où les familles cathos chasseront les touristes de la colline sacrée de Montmartre, alors il y aura un grand feu.

Là, c'est rapide et violent, efficace
(cmb?cmndtcs?). Et ça se permet de rendre hommage à une sacrée fripouille de la langue française.
David


#hollande2017    le 22/04/2016 à 21:51:42
qu'est-ce que ça va être pour son second mandat...
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 23/04/2016 à 00:54:40
L'original de Victor Hugo, lui, n'est pas un sonnet, il consiste en trois quatrains.

Il me semble que le mot "autocar" aurait mieux fonctionné que le mot "autobus". Surtout si c'est une allusion à Macron.

La rime bercerai/craquerai est une facilité condamnable puisqu'il s'agit de la reprise de la même terminaison d'un verbe régulier au futur.

Le socialisme n'est pas mort, pour preuve Bernard Sanders aux États-Unis, rare signe d'espoir par les temps qui courent, malgré sa défaite désormais quasiment assurée. En revanche, le PS français est un parti zombie, ça oui, et mieux vaudrait tous les cramer.

Cette histoire de blanchir sa compagne, par contre, avec absence du pronom sujet, c'est assez mauvais goût et assez ancien français, ce qui va mal ensemble.



On vote bientôt. Sans doute à partir de dimanche minuit. Ou alors lundi, en fonction du programme télé.
Valstar Karamzin


    le 26/04/2016 à 00:03:50
sympathique. ce qui est pratique avec les textes courts c'est qu'on peut les lire plusieurs fois, après on les a bien en tête et au moment du vote final, toujours en tête, ils récoltent leur poignée de point.

note pour gagner les saint cons à venir(c'est juste pour moi, j'ai rien d'autre sous la main sur quoi griffonner) : penser à écrire un texte court.
Curare-


    le 29/04/2016 à 00:56:14
La poésie me fait voyager -

Comment expliquer cela ?
Lapinchien


tw
    le 29/04/2016 à 02:23:53
des malaises vagaux en série ?
c-t-r-l-x     le 29/04/2016 à 09:02:09
la peur de l'avion ?
Lapinchien


tw
    le 30/04/2016 à 03:49:54
audio https://soundcloud.com/lazone-org/24-demain-des-laube-saintcon2016
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 20/09/2017 à 15:39:46
C'était resté sur "Anonyme", je rétablis l'auteur. Et +1 dans le marathon de la connerie.

= ajouter un commentaire =