LA ZONE -
Résumé : Suite à une grande opération de reboot de certains mots de passe des derniers inscrits, une sorte de spam de lapinchien en mode social engineering de bas étages en réalité, Jon Ho, sollicité, nous gratifie de deux bonnes contributions. Elles vous permettront de lire, digérer et commenter les deux premiers textes de l'appel de Cthulhu déjà publiés mais que cela ne vous empêche pas d'y participer vous-même. Voici le premier des textes, un sonnet dominical bancal qui ne manquera pas de bien énerver Dourak Smerdiakov. Un constat : désillusion et désenchantement du message véhiculé par le groupe Jefferson Airplane dans sa chanson White Rabbit.

LSD

Le 04/12/2016
par Jon Ho
[illustration]
L'axe des désordonnées est au fond des abysses
Les chemins géométriques se percutent à l'origine
Le lapin blanc est mort, il ne reste plus qu'Alice
Qui termine ses champis dans une flaque de cyprine

Le vagin obstrué de gros anacondas
La petite fille fébrile et le corps aux à-boa
Se perd en labyrinthe sur la courbe des abscisses
Et tout doucement, fantasque, le phallus devient saucisse.

Il fait pas bon traîner son cul à wonderland
On y coupe des têtes, on les roule en spliffs
Et au fond du Grand Trou la jolie Sarah bande
Une trompette de la mort accrochée au soutif

= commentaires =

Lapinchien


tw
    le 04/12/2016 à 10:36:29
/!\WARNING/!\ les calembours ici présents peuvent vous faire gagner bien plus de points de folie que ceux de l'appel à texte de Cthulhu. Gentils contributeurs, ne vous en plaignez pas, n'en soyez pas offusqué, ne montez pas des barricades, en réalité les deux se cumulent et de fait vous n'êtes en rien floués.
Lapinchien


tw
    le 04/12/2016 à 10:49:29
On dirait une saloperie de chanson de Billy the kick et les gamins en folie
Castor tillon


    le 04/12/2016 à 13:00:39
Dodgson, vous commencez à nous faire chier, avec vos problèmes de maths.
Castor tillon


    le 04/12/2016 à 13:01:11
On s'en fout, des orifices des abscisses,
Ou de ceux des anacondas.
Nous on veut voir suinter ceux d'Alice,
Ou ceux de Sarah Mone, là.

Commentaire édité par Castor tillon le 2016-12-04 12:35:03.
Castor tillon


    le 04/12/2016 à 13:07:14
Sinon, malgré le manque de fluides corporels, c'est remarquablement foutu.
Lapinchien


tw
    le 04/12/2016 à 13:25:50
ah bon ? non c'est tout à fait bancal, désolé. Recompte les syllabes, tu verras. Et surtout ne tente pas de faire des élisions, c'est un coup à s'entortiller la langue.

Quant au contenu, c'est scandaleux. Emile Louis se roule en boule dans ses cendres.
Castor tillon


    le 04/12/2016 à 13:36:51
Tu penses bien que je les avais comptées, les syllabes. Je parle de l'ensemble du truc, du rythme. Quand on voit un bon côté, faut le dénoncer aussi.
LePouiIleux Critique Pêche en mer magazine    le 04/12/2016 à 13:49:07
C'est un peu comme une chanson de Jean-Louis Aubert : l'auteur a mis la paquet sur les rimes en tapant dans l'aléatoire pour le reste du texte. Le thème de la LSD est extrêmement mal exploité, le trip étant aussi terne et plat qu'une vidéo youporn un soir de disette. Ça ne vaut même pas une demie-molle.
Lapinchien


tw
    le 04/12/2016 à 14:02:39
Ce sont peut-être les initiales de "Le Show du Dimanche", émission que Michel Drucker animera l'an prochain sur le service public ? C'est une drogue hallucinogène beaucoup plus dure.
Castor tillon


    le 04/12/2016 à 14:25:27
Soyons justes : on a quand même une ligne de sausage party.
Lapinchien


tw
    le 04/12/2016 à 15:03:19
à peine publié sur la Zone et déjà adapté au cinéma https://www.youtube.com/watch?v=AlWecQ_0o1k
LePouiIleux     le 04/12/2016 à 15:39:08
Et https://www.youtube.com/watch?v=6rKHIdpXX9w
Dourak Smerdiakov


site lien tw
    le 04/12/2016 à 15:45:23
Ça m'a d'emblée fait penser à variations sur Marylou de Gainsbourg, et du coup ça a pâti de la comparaison. Même sans ça, les vers ne sont pas très beaux, sans que l'ensemble soit outrageant non plus, j'arrive même à imaginer les meilleurs vers chantés par un Thiéfaine moyennement en forme.

Aucun rapport avec un sonnet, juste trois quatrains sur des rimes différentes et dont la disposition varie. Ce qui ne change rien, d'ailleurs, les sonnets c'est de la merde.
Clacker


    le 04/12/2016 à 15:57:02
C'est du google trad ?
Cuddle


fb
    le 04/12/2016 à 19:23:16
Un sonnet c'est 2 quatrains et 2 tercets avec des alexandrins.
Lapinchien


tw
    le 04/12/2016 à 20:10:55
étonnant c'est exactement la réaction chimique pour faire du caca
Dourak Smerdiakov


site lien tw
    le 05/12/2016 à 12:15:49
Pas nécessairement des alexandrins, que je sache. J'ai posté des sonnets en vers de deux ou trois syllabes sur Twitter.
Cuddle


fb
    le 05/12/2016 à 13:00:19
Moui, c'était manière de dire un truc intelligent.
Muscadet


site blog fb
    le 05/12/2016 à 13:30:22
Commencer la semaine sur un échec, comme ça..
Jon Ho


    le 09/12/2016 à 08:43:10
Vous êtes délicieusement durs.
Vu ce que je me prends dans la gueule tout en acceptant vos critiques, j'en connais qui se feraient totalement massacrer.
En tout cas merci pour votre attention et au plaisir
Jon Ho


    le 09/12/2016 à 08:47:55
Donc, après lecture de vos commentaires je suis allé voir ce que vous écrivez et je suis rassuré.
Lapinchien


tw
    le 09/12/2016 à 08:51:24
Tes textes et plus particulièrement ton second texte sont intéressants car très bien écrits. De plus ils sont source de polémique ce qui est une excellente chose tant qu'elle conduit à la discussion. Sinon poster un texte sur la Zone, c'est forcément s'attendre à s'en prendre plein la tronche. On est sur un marché de niche, pas de bisous, pas de courbettes, pas de complaisance, pour que l'esprit critique prédomine. Ne le prends pas mal. Personnellement j'espère que tu continueras à poster des textes ici.
Lapinchien


tw
    le 09/12/2016 à 09:09:35
Par ailleurs, c'est pas parce que quelqu'un écrit mal qu'il n'a pas le droit de critiquer un texte de quelqu'un qui écrit bien. Et c'est pas parce que quelqu'un écrit mal que ce qu'il écrit est con, illégitime, à ne pas considérer. Souvent en écoutant les gens qui brisent l'entre-soi, qui ont un point de vue extérieur, on tire de grands enseignements.
Jon Ho


    le 09/12/2016 à 09:41:28
J'ai pas du tout mal encaissé vos commentaires, bien au contraire. J'arrive mieux à cerner quelle partie de moi je vais pouvoir poster ici.
Après, les répétitions systématiques du mot foutre pour coller à la mouvance Buk moi c'est pas trop mon délire. Le trash pour le trash ne vaut pas mieux que les cœurs avec les doigts pour l'effet kikoolove.
Au plaisir
Cuddle


fb
    le 09/12/2016 à 10:26:24
C'est dommage de relativiser comme ça, y'aura même pas de session fight. (Snif)
Lapinchien


tw
    le 09/12/2016 à 10:37:57
Jon Ho a posté un nouveau texte, c'est le principal.
Castor tillon


    le 09/12/2016 à 13:11:11
> Jon Ho : écrire du trash pour du trash n'a aucun intérêt. Il y a un panel suffisamment large de sites d'écriture sur internet pour nous permettre de choisir dans quelle nuance du spectre on aime poster. Inutile de se forcer à mettre les doigts dans le cambouis anal, donc. Et les répétitions, c'est le mal, même pour le mot foutre.

Commentaire édité par Castor tillon le 2016-12-09 12:49:44.
Clacker


    le 09/12/2016 à 16:39:50
Mon commentaire était carrément pas du tout constructif donc je me permets de redresser ça.

"Après, les répétitions systématiques du mot foutre pour coller à la mouvance Buk moi c'est pas trop mon délire. Le trash pour le trash ne vaut pas mieux que les cœurs avec les doigts pour l'effet kikoolove."

Je me trompe peut-être mais c'est un peu l'effet que m'ont fait et ton poème et ton texte (même si je trouve que ce dernier est plutôt bien foutu, et que le vocab' est varié, y a des images intéressantes). Du trash pour du trash, j'entends. En taclant, pour le texte, ce qui a été mille fois taclé. Et le tout avec pas mal de fluides corporels. Mais encore, ces thèmes là me dérangent pas si c'est bien fait, je suis capable de lire du Dandois sans sourciller et en aimant bigrement ça (mais ça tient plus à la bizarrerie de son style et au côté j'envoie chier l'académisme dans la stratosphère).

Le poème très franchement ne m'a pas touché, parce que je n'ai pas senti de musicalité en le lisant et, bien qu'aimant le thème je n'ai trouvé ça original ni sur le fond, ni sur la forme. C'est subjectif, bien entendu.

EDIT : Ah non, pas tant de fluides corporels que ça. Sans doute que ça me manque tellement que je l'ai lu entre les lignes ?

EDIT : C'est vraiment magique la zone, c'est le seul site au monde où tu peux éditer ton commentaire dans un espace temps différent de celui dans lequel tu l'as premièrement écrit.

Commentaire édité par Clacker le 2016-12-09 16:27:46.

= ajouter un commentaire =