LA ZONE -
Résumé : Alors que Mai pointe le bout de sa pine, le candidat Lapinchien nous livre son programme électoral, ressuscitant ainsi le dossier idoine. Vous y retrouverez les thèmes chers à notre Lagomorphe national, comme l’ubérisation, qui s’infiltrera désormais partout, à chaque instant de votre existence, nous transformant tous en serfs-auto-entrepreneur, faux-indépendants mais total-esclave des autres et de quelques petits malins nourris à la désacralisation de tout, à commencer par la vie en elle-même. Mêlant absurde, satire et convictions profondes, Lapinchien nous dévoile un futur sec et au sourire taillé au scalpel, dépassant les idées les plus folles des meilleurs auteurs d’anticipation, peuplé de sous-singes assumant leur statut, visionnant en slowmo la fin de leur espèce dans une prison que les plus sages appellent Glory Hole. Mais ne baissons pas les bras, ils traînent déjà par terre, ce qu’il faut retenir de tout ça, c’est bien le souffle christique qui gonflera les voiles de la nation, apaisée et enfin unie autour des nouvelles technologies et de la drogue. Le voilà le twist final, LC est le fils de qui vous savez, Le Christ-Roi : Venez robots, venez appli, venez gras marchands d’idées, à la panse sans fond, venez vous fracasser sur les récifs, car l’abîme est votre demeure et la Vie la plus belle des épées.

UBERISER L'UBERISATION - Programme électoral

Le 09/03/2017
par Lapinchien
[illustration] Ô Grand nihil, toi qui as inventé le concept d'uberisation des voix dans ta tête en créant la Zone, je te remercie de continuer à me faire exister en poursuivant ta grande réflexion compartimentée. Merci aussi de ne pas allouer les quelques neurones que tu concèdes à mon existence à d'autres auteurs ayant déjà publié, voire à de nouvelles entités mnémotechniques zonardes même, qu'elles soient plus sombres, plus violentes voire improbablement plus absurdes que je ne le suis, et ce pour l'équilibre de la ligne éditoriale durant les siècles des siècles. Certes je ne suis que l'humble agglomérat d'idées numéro 222XB2000 dans ton incommensurable introspection formalisée. Tu as le droit de m'invoquer à souhait car je suis ta créature. Si telle est ta volonté, tu peux aussi m'oublier à tout jamais en pratiquant sur toi même la désormais célèbre séance d'autolobotomie des lobes frontaux par introduction de ton majeur par la fosse nasale, enfoncement dans le cerveau du dit doigt dans le nez, farfouillement, titillement, puis récurage intensif conduisant à mon exfiltration afin de constituer une boulette synaptique de ma personne en roulant ce qu'il restera de moi entre le pouce et l'index, puis en éjectant d'une pichenette ma carcasse dans l'altérité fake. Car nous étions poussières d'étoiles et nous finirons tous crottes de nez de matière grise de nihil. Je me sais cependant être sur la sellette en ce moment avec la concurrence grandissante des voix uberisées du net et les nouvelles générations sur le marché.


Mes dernières contributions ne sont pas très qualitatives et je l'avoue sans tergiverser. Aussi pour obtenir la rédemption et de fait accroître mon espérance de vie dans ta considération ultime réalité, en désespoir de cause je m'en vais tenter d'apporter ma petite pierre à l'édifice du consensus sans compromis de tes multiples personnalités qui je le sais cachent des dagues sous leurs tuniques et aspirent à me poignarder en plein cœur à la moindre occasion. Je vais relancer le dossier "Programmes électoraux", l'exhumer même, comme toutes les autres voix le réclament avec insistance. Après avoir réuni 500 signatures de mères en ayant détourné un listing d'avortement du planning familial, je me présente légitimement devant les français. Tel le questionnaire de Proust sur le plan de l'interview mainstream, je t'emprunte pour façonner mon programme électoral, Ô suprême nihil, les grands axes de réflexion que tu avais lancés dans ton texte numéro 206. J'invite l'ensemble des échos dans ton crâne à suivre le même chemin dans l'ascèse, la chasteté, et le pèlerinage dans la génuflexion jusqu'au sang.
Comme tout le monde le sait, la droite et la gauche c'est dépassé, aujourd'hui se dessinent les contours des nouveaux partis politiques tridimensionnels du haut, du bas, du devant et du derrière. Mon offre politique sera packagée et markétée afin de se positionner clairement dans la ligne de l'Über en opposition à l'Unter. Passons désormais en revue les axes principaux que tu considérais jadis comme étant primordiaux, tentons d'en faire émerger les enjeux contemporains et d'apporter des uber solutions s'inscrivant dans l’inévitable révolution et transition numérique des plateformes et des applis asservissant l'untermensch (au sens nietzschéen du terme).

Constitution : La cinquième république est obsolète aussi faut-il revoir les axiomes et paradigmes sur lesquels elle repose. Uberisons la constitution en la rendant flexible. Au lieu de la graver dans le marbre, utilisons une imprimante 3D pour l'inscrire dans de la cire de Babybel gadget et ainsi pouvoir la tordre comme bon nous semblera sans risquer qu'elle ne rompe.

Affaires Etrangères : Le monde est devenu complexe et aléatoire. Difficile de mener une politique internationale qui tienne la route en marchant sur ce nouveau terrain miné. Uberisons nos diplomates et ambassadeurs afin d'éviter les embrouilles en nous dédouanant de leurs discours, clamant au moindre problème qu'un malentendu est né du fait de leurs propres initiatives. Nous serons solidaires avec eux et cautionnerons leurs idées si elles s'avèrent brillantes a posteriori. Si nos propos rapportés aux puissances étrangères entraînent des embrouilles, des conflits et autres trucs pas bons, nous livrerons nos diplomates à l'ennemi en les désignant comme traîtres, déserteurs et putschistes à la fois.

Religion : Nos adversaires ont de tout temps utilisé la religion pour créer des clivages entre les untermenschen afin qu'ils soient acculés à se regrouper en communautés comme des manchots dans l'entre-soi de la chaleur humaine sur la froide banquise de la réalité. Cet effet levier de la confusion mentale individuelle est éculé, érodé à force d'être grossièrement instrumentalisé depuis des siècles. Uberisons la religion ! Le marché actuel des cultes est assez petit et hyper segmenté. Mettons en place une plateforme permettant à tout à chacun de devenir un gourou de secte startup. Aidons les gourous prometteurs en les plaçant dans des incubateurs et mettons les en compétition dans de ridicules concours inspirés de la téléréalité poubelle afin d'attribuer des financements estampillés "économie solidaire et sociale" aux plus grands baratineurs. Cassons les monopoles d'autrefois et le système de licences d'état qui ne sert plus du tout l'adage "diviser pour mieux régner" et qui nous est donc inutile tel quel. Remplaçons la quête et le denier du culte par le crowdfunding.

Gouvernement : Voilà à nouveau un truc complètement dépassé. Désigner une quinzaine de suceurs de burnes et leur attribuer des fonctions tutélaires et patriarcales fictives pour qu'ils n'en branlent pas une et que ça se voie comme le nez au milieu de la figure dans le monde hypermédiatisé dans lequel nous vivons et qui braque même sur chacun d'eux, en chacun d'eux même, des caméras endoscopiques, voilà une stratégie old school totalement contreproductive. Avant ça ne se voyait pas donc ça pouvait aller. Uberisons le gouvernement. Ne figeons pas un nombre fixe de ministères. Cherchons de vrais talents de part le monde, dénichons les leaders d'opinions Twitter sur certaines niches et proposons leur de leur allouer une subvention avec le trésor public pour que leurs baratins et les mouvements de foule qu'ils provoquent déjà, soient subventionnés a posteriori et récupérés dans le cadre de nos actions post politiques de propagande. Favorisons un turn over frénétique tant au niveau des ministères que des ministres autoentrepreneurs (n'hésitons pas à faire des détachements et du portage salarial pour faire jouer la concurrence à ces postes sur des influenceurs et figures charismatiques européennes suivant le schéma fonctionnel et ayant fait ses preuves des délocalisations et détachements des ouvriers comme le préconisait fort judicieusement François Ruffin lors de la remise des Césars 2017). Vendons ou louons sur AirBnB les palais où siégeaient les ministères autrefois et créons un immense openspace dans des entrepôts de la Plaine Saint Denis (anciens locaux d'AB Prod) pour héberger les nouveaux ministères momentanés. Il suffira de fait de moduler les cloisonnements pour bien occuper tout l'openspace. Uberisons aussi et mutualisons tout le personnel des ministères. En particulier, les gardes républicains et autres types en uniformes que l'on remplacera par des contractuels intermittents prêtés par Disneyland Paris.

Relations avec l'extérieur : Réduisons les coûts de déplacements officiels de nos VIP en normalisant l'envoi de drones de l'armée en leur lieu et place. Faisons en sorte de construire des drones à usages multiples capables en fonction de leur mission, soit de lancer de mortels missiles exocet mm38, soit de livrer des fleurs Interflora de type bouquet champêtre ou couronne mortuaire, des légions d'honneur, du mérite et tout le tralala, mais aussi des traités de paix et/ou commerciaux, voire des lingots d'or vers les paradis fiscaux ou régimes dictatoriaux à notre solde. On pourrait aussi construire des drones émissaires avec des imprimantes 3D dedans, comme ça si on ne connait pas très bien encore leur objectif de mission, on pourra tout à loisir, en cours de route, pendant leur vol de croisière intercontinental voire lorsqu'ils sont à destination, imprimer des bombes, des fleurs, des traités, des lingots, des organes, des putes, des gigolos ou tout autre truc idoine en temps réel. Il serait bien aussi d'équiper tous nos drones de petits rongeurs qui pourraient servir de contre-mesures si des aigles sont utilisés pour les intercepter.

Forces Internationales : Licencier tous les hommes dans l'armée, ça va coûter trop cher. Je propose qu'on uberise les guerres sur le dark web comme ça on pourra envoyer au casse pipe l'ensemble de nos contingents organiques obsolètes dans le cadre d'une grande coopération entre l'OTAN organisant des fake wars avec Russes, Chinois, Daesh, Kim Jong Machin ou tout autre partenaire offrant des garanties pour tirer les prix vers le bas pour une grande table rase de connivence (on s'en fout in fine le but c'est de nous éviter de payer l'argent des retraites et coûts d'entretiens des casernes qu'on mettra en location sur AirBnB) On l'a vu précédemment, l'avenir dans ce domaine, ce sont les drones à imprimantes 3D, les aigles et les petits mammifères contre-mesures. L'argent ainsi économisé nous permettra de débaucher des hackers russes qui pourront pénétrer les systèmes de commande des drones de nos ennemis s'inscrivant dans la grande transition du numérique dans les mêmes stratégies optimales que les nôtres. Nos hackers russes pourront ainsi détourner les imprimantes des drones adverses et leur faire imprimer des trucs pour lesquels ils ne sont pas programmés. Par exemple imprimer des lingots d'or à la place de bombes nucléaires mais aussi imprimer des virus H5N1 mortels à la place de bouquets de fleurs diplomatiques. Il faudrait lancer un grand programme de R&D afin de pouvoir un jour zombifier à distance et rendre carnivores les petits mammifères contre-mesures qui au lieu de leurrer nos aigles intercepteurs de drones seront largués tels des armées de mini kamikazes assoiffés de viande et de sang sur la propre population de nos ennemis.

Indépendance : Le nerf de la guerre est la finance et l'optimisation fiscale. Sur ce point, il faut de fait uberiser les paradis fiscaux qui n'offrent pas réellement à ce jour un marché concurrentiel avec autant d'acteurs qu'ils le devraient. Il faudrait inciter les petites régions avec des minorités culturelles et ethniques à lutter pour leur indépendance, créer leurs propres états, pousser ces états à adopter des fiscalités à la carte en fonction de nos besoins. On financerait secrètement leurs guerres et une fois leur état constitué (pas la peine d'attendre la fin du conflit, une simple signature électronique de traité de défiance sécessionniste envoyé par email pourra déclencher le processus) on les aidera à créer leur propre crypto currency de type bitcoin et on mettra tout notre arsenal de fintechs sur le coup pour arriver à nos fins. Une fois les crypto currencies nationales créées nos hyper calculateurs de High Frequency Trading feront préamption d'une partie de l’impôt révolutionnaire pour l'injecter en bourse. Les algorithmes que les hackers russes qu'on aura débauché auront créé pour nous, nous permettront de faire des transferts d'investissements temps réel optimaux. Nos frontières seront des murs algorithmiques momentanés, des virus informatiques, des sociétés écrans fictives à filiales arborescentes fractales. Le chaos des autres états plongés dans des guerres séparatistes aléatoires garantira de fait notre indépendance par la valorisation de notre propre monnaie refuge et nos gains financiers.

Contributisme : Le niveau de vie doit être tiré vers le bas. Nous mettrons en place de grandes plateformes permettant à nos concitoyens avec très peu d'argent de survivre en se serrant les coudes les uns les autres, dans le partage de tout et n'importe quoi. Ce serait bien de faire de notre peuple une grande nation hippie et complètement camée. D'ailleurs l'industrie pharmaceutique aura pour objectif, dans les 100 premiers jours de mon quinquennat, de créer des drogues récréatives bon marché et puissamment addictives réduisant à néant la conscience et la défiance politique des inscrits sur les listes électorales et en particulier nos opposants. Un partenariat avec la Corée du Nord sera de suite acté.

Social : La légende selon laquelle la classe moyenne a un jour existé sera supprimée de tous les manuels scolaires. Tous ceux qui affirmeront le contraire en particulier sur Internet se verront privés de connexion haut débit et de téléphone portable, accusés d'activisme conspirationniste aggravé et propagation révisionniste de HOAX anticonstitutionnels. A la première infraction, leur lèvres seront suturées, à la seconde leurs doigts seront coupés. Ils seront qualifiés de terroristes, traqués et éliminés physiquement s'ils s'entêtent. Je propose aussi un grand plan de lutte de la pauvreté en lançant une plateforme nationale, JAdopteUnPauvre point FR.

Centralisation : La capitale sera transférée sur le cloud. Il sera possible d'y accéder uniquement si on s'équipe de headsets à réalité virtuelle et/ou augmentée. ça découragera de nombreuses personnes qui trouveront la chose totalement ridicule, et par ailleurs dangereuse pendant les périodes d'ouverture de la chasse aux canards sauvages. Uberisons la décentralisation des pouvoirs mais pas seulement en dématérialisant le pouvoir géographiquement. Il faut aussi démultiplier les pouvoirs et contre-pouvoirs aujourd'hui abusivement concentrés dans 4 pôles : exécutif, législatif, judiciaire et la presse. Il faut plus de pouvoirs pour créer plus rapidement plus d'entropie dans leurs frictions et luttes internes et ainsi aller dans le sens du second principe de la thermodynamique. Uberisons le chaos et étendons le loto sportif et la spéculation à toute chose, légalisons et uberisons les bookmakers. Tout à chacun pourra ainsi parier sur les pertes et profits de chacun des micro-pouvoirs totalement dilués et qui ne feront plus le poids contre nous mais qui par contre pourront dans leurs gesticulations inutiles rapporter un peu de tunes à nos concitoyens qui en ont bien besoin pour boucler leurs fins de mois à partir du 2.

Sport : Le sport national ne sera plus le football, trop crétinisant, trop corrompu, mais la conception de fresques collectives géantes en tendant son portable vers le ciel. Une application installée par défaut changera à distance la couleur affichée par les smartphones synchronisés de chacun en fonction de sa géolocalisation. Il sera très stimulant de participer à la création de fresques animées à la gloire de l'uberisation du monde. Le portable de chaque individu y deviendra un pixel des œuvres restituées. Celles-ci pourront être observées depuis la lune.

Travail : Il y aura de plus en plus de robots, aussi moins de place pour le travail physique des humains. Il y aura de plus en plus d'intelligence artificielle aussi il y aura moins de place pour le travail intellectuel et créatif des humains. Il faut cependant que le travail même s'il n'existe plus pour les humains se poursuive. Une personne oisive sombre soit dans la drogue et la dépression, soit se met à réfléchir ce qui est encore plus malsain. Il faudra bien dénigrer en permanence les assistés sauf les entrepreneurs à qui on accordera plein de crédit d’impôt innovation gadget fictive, recherche fictive et embauches fictives pour en faire nos copains à qui on demandera de verser des rétrocommissions pour financer nos campagnes électorales. Se droguer deviendra un métier au besoin pour éradiquer l'algue verte par exemple qui sera récoltés et transformée en poudre à sniffer à laquelle on adjoindra des cristaux de crack concassés. Au pire on demandera aux gens de casser des cailloux. On invoquera une phobie fictive et irrationnelle des robots et algorithmes pour ces foutues pierres hideuses et autres rochers terrifiants.

Emploi : La cooptation et le piston si longtemps vécus dans la clandestinité et la honte seront officialisés comme unique manière de chercher et trouver du travail. Les CV et candidatures spontanées qui saturent inutilement internet et les serveurs de messageries automatiques seront formellement interdits sous peine de lourdes amandes. Les diplômes seront uberisés. Les formations étant trop coûteuses et ne servant plus à rien seront dématérialisées pour tirer le coût de leur financement vers le bas, remplacées par des MOOC gratuits que chacun pourra librement créer et poster sur Youtube. Pour obtenir et mettre à jour des compétences, il suffira aux élèves et actifs d'acheter les diplômes via un système de paiement sécurisé en ligne.

Contrôle mental : Un système d'uberisation de la personnalité sera mis en place afin que d'autres personnes puissent acheter du temps de cerveau disponible d'individus afin d'y insérer d'autres personnalités, des croyances, des convictions, de la publicité avec une contrepartie financière au départ. Les datacenters pourront y effectuer des calculs intermédiaires sur le principe de l'économiseur d'écran SETI@Home. La prise de participations sur l'ensemble des neurones d'un humain sera comparable à l'achat d'actions de sociétés. Elle permettra aux actionnaires de bénéficier d'un retour sur investissement par le biais de dividendes sur les bénéfices escomptés par l'individu hôte sur l'année et la revente de leurs parts. En fonction de la zone cérébrale de présence des neurones détenus, une personnalité pourra dicter des actions à effectuer à l'être asservi. Il pourra l'envoyer le remplacer à son travail, faire les courses au supermarché, ou accomplir son devoir conjugal, militaire ou tout truc qu'il jugerait chiant. Une minorité de blocage à 20% sera mise en place comme un garde-fou afin de prévenir tout abus sur l'actif de tiers détenteurs. Le suicide de l'individu en question pourra être envisagé si ce dernier ne détient pas lui même une minorité de blocage. Aucune autre action ne sera négociable.

Sécurité : Afin d'induire de substantielles économies et un gain en efficacité, nous préconisons la mise en concurrence de la police et la gendarmerie avec des forces de mercenaires chasseurs de primes, autoentrepreneurs abonnés à notre portail et applications de géolocalisation d'individus dont les données seront qualifiées et mises à jour en temps réel grâce à tous nos partenaires mouchards professionnels et FDP du data collecting. Nos bounty hunters bénéficieront d'un crédit sur l'honneur alloué par notre partenaire la NRA leur permettant d'acheter leurs armes et autres accessoires de fonction. Inspiré du jeu, Pokemon Go, notre business model permettra à tout individu lambda de devenir un dirty Harry de l'hexagone pour peut qu'il réussisse les missions proposées et qu'il monte son équipement en puissance pour assurer sa propre survie à court terme. En cas de présence a proximité d'un malfaiteur, toute personne ayant téléchargé notre application sur son smartphone sera discrètement avertie. Nos algorithmes mettrons en place des stratégies de traque afin de coordonner au mieux les interventions de nos freelancers occasionnels. A terme, les économies réalisées permettront à l'état d'acquérir la minorité de blocage des neurones de tout nouveau né. L'argent de la transaction sera versé sur un compte et l'enfant pourra en avoir l'usufruit à sa majorité. Cette mesure est transitoire sur mes 5 premiers quinquennats puisque à terme l'ensemble des forces de l'ordre et des bounty hunters sera dissoute. L'état disposant des minorités de blocages neuronaux de tous les individus, nos algorithmes prendront le relais sur la conscience morale individuelle de chaque citoyen. Le crime sera alors totalement éradiqué.

Démographie : Uberisons la reproduction par le biais de nos sites MesGamettesContreUnePizza point com et FaireTapinerSonConjointContreUnRevenuUniversel point fr. L'échange de fluides corporel c'est dégueulasse, pas très hygiénique. Les bébés font du bruit et ne sentent pas bon. Certains disent qu'ils sont les principaux vecteurs de maladies et origines de toutes les pandémies les plus virulentes. Ils seront éradiqués comme à la naissance de Moïse ou de Jésus. Nos algorithmes prédictifs ayant produit ce programme électoral se basent sur la croyance en la théorie des cycles. Notre objectif est d'infléchir la courbe de natalité afin de la faire tendre vers zéro. Comme nous l'avons démontré, les humains biologiques sont overated, obsolètes et ne créent que des problèmes. Il seront à terme totalement remplacés par des robots, algorithmes et intelligences artificielles. Ce monde assaini pourra enfin fonctionner optimalement.


= commentaires =

Lapinchien


tw
    le 09/03/2017 à 14:06:36
Les petits cœurs ajoutés par l'admin publicateur, quel qu'il soit, me font super flipper.
Lourdes Phalanges


    le 09/03/2017 à 14:09:05
Petite initiative personnelle.
Lapinchien


tw
    le 09/03/2017 à 15:53:03
très bonne idée décorative (quoi qu’ambiguë et un peu excitante) et d'ailleurs que les zonards en commentaires n'hésitent pas à compléter ce programme participatif en s'emparant de problématiques gouvernementales et en déclinant le concept d'uberisation généralisée.
Lapinchien


tw
    le 09/03/2017 à 15:59:49
Bordel, sinon c'est quoi cette histoire de Christ Return On Investment dans la présentation ?
Lourdes Phalanges


    le 09/03/2017 à 16:27:31
C'est l'idée de fond qui ressort, le véritable message de ton programme, qui dormait au fond de ton âme et que tu faisais mine d'ignorer.
Lapinchien


tw
    le 09/03/2017 à 16:39:29
ben je sonde mon inconscient sur le sujet là, mais l'opératrice m'indique qu'il est inscrit aux abonnés absents. J'essaierai de rappeler un autre jour.
Cuddle


fb
    le 09/03/2017 à 18:10:34
Oh les coeurs ! C'est chou
Lapinchien


tw
    le 09/03/2017 à 18:41:15
C'est Lourdes Phalanges qui a décidé de me faire passer pour un bisounours.
Lourdes Phalanges


    le 09/03/2017 à 18:52:54
Non. Initialement, je cherchais une puce sympa afin de mettre en valeur chacune de tes propositions. Puis, j'ai trouvé le coeur et me suis dit que ça permettrait d'augmenter l'impact de ton programme, en distinguant fond et forme.
Lapinchien


tw
    le 09/03/2017 à 19:33:38
d'ailleurs tout le monde ne parle plus que de la forme. ça a fonctionné au delà des espérances.
Lourdes Phalanges


    le 09/03/2017 à 19:55:30
Le bon vieux coup du billard à 18 bandes ou la dissimulation de la vérité aux âmes faibles :

- Oh les coeurs ! (x36)
- Ils me cassent les couilles avec leurs coeurs ! (X1) : lit le texte, l'approuve totalement, en rêve la nuit, s'empare du pouvoir par un biais tenu secret et applique le programme de LC, fin de l'histoire.
Lapinchien


tw
    le 09/03/2017 à 20:04:26
haut les cœurs !
Muscadet


site blog fb
    le 09/03/2017 à 20:25:54
http://www.lalibre.be/light/buzz-tele/recompense-aux-globes-de-cristal-fabrice-luchini-dezingue-la-soiree-en-direct-video-589050fccd70ff671de74ff0
Muscadet


site blog fb
    le 09/03/2017 à 20:56:40
Désacralisation, panse, fracasser : l'auteur a éventuellement le droit de faire des fautes, pas le présentateur, sacrebleu.

Je me doutais bien que LC ne digèrerait jamais les VTC. Il ne prend pas de taxi à Roissy Charles de Gaulle, c'est pour ça.
Les thèmes sont traités de façon inégale, du délire potache (centralisation, contrôle mental) à la prédiction du moment (emploi, travail).

On est pris entre deux feux avec la Saint-Con et les programmes, et j'ai déjà un projet en cours. Mais je suis curieux de lire les autres propositions.
Lapinchien


tw
    le 09/03/2017 à 21:05:23
Le RER direct jusqu'à Gare du Nord c'est ce qu'il y a de mieux depuis Charles de Gaulle. Luchini donne des leçons de morale sur comment se comporter lorsqu'on est invité alors que lui même est guest de cette production : je le trouve effectivement très drôle mais exclusivement dans le cadre de ce paradoxe. Sinon je suis d'accord avec Muscadet.
Lourdes Phalanges


    le 09/03/2017 à 21:11:01
Merci pour les fautes de frappe, c'est corrigé.
Lapinchien


tw
    le 09/03/2017 à 21:11:12
et quand on a une correspondance à Orly, le RER B nous emmène même jusqu'à Denfert Rochereau où il y a une navette.
Cuddle


fb
    le 09/03/2017 à 22:24:39
J'ai pris un uber à gare de lyon à minuit, suite à un retard de plus de 5h de Ouigo. Ça m'a couté 42e pour rentrer dans ma cambrousse. Avec un taxi j'en aurais eu pour 100 à 150e. Et en plus j'ai eu droit à un kinder et une bouteille d'eau. Donc, flagellez moi si vous voulez.
Lourdes Phalanges


    le 09/03/2017 à 22:31:35
Ca commence par un kinder, ça finit avec Skynet.

Merci bien.
Muscadet


site blog fb
    le 09/03/2017 à 22:53:40
Ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain.

Il faut faire la part des choses entre les VTC indépendants et les esclaves. D'un côté les auto-entrepreneurs, de l'autre Uber et consorts qui payent 3€/h charges déduites, soit 40% du SMIG, en recrutant les naïfs à la volée avec des voitures en leasing.
Muscadet


site blog fb
    le 10/03/2017 à 02:55:17
Rappelons également que dans transport en commun, il y a commun.
Lapinchien


tw
    le 10/03/2017 à 08:24:07
ce qu'il y a de plus choquant dans ce texte c'est tout de même cette phrase embusquée : "Après avoir réuni 500 signatures de mères en ayant détourné un listing d'avortement du planning familial, je me présente légitimement devant les français." texte posté à la date de la journée de la Femme et publié un jour après. Je ne connais pas cet auteur mais c'est un gros connard à n'en point douter.
Lapinchien


tw
    le 10/03/2017 à 08:26:46
cela dit uberiser l'avortement aléatoire me semble s'inscrire dans la vision progressiste et humaniste de ce programme.
Lapinchien


tw
    le 10/03/2017 à 08:34:29
Sinon si quelqu'un ose m'offrir un Kinder je lui latte les couilles puis je le répands dans toute la rue.
Lapinchien


tw
    le 10/03/2017 à 08:38:52
et puis parler de l'avortement puis passer innocemment comme si de rien n'était aux Kinder Surprise, c'est de la rhétorique de gros bâtard.
LePouiIleux Mieux que Chevènement 2002 !    le 10/03/2017 à 11:50:52
Sachant que tout programme est une sorte de texte d'anticipation en puissance, le second degrés en plus ça en fait une "critique acerbe de notre société" (copyright : journaux centre-gauche pour jeunes urbains).

J'ai décelé plusieurs angles d'attaque :
- L'absence d'une culture politique de fond au profit d'un engagement émotionnel et tendanciel (Indignez-vous qu'on vous dit !)
- le flux changeant de l'opinion, son imprévisibilité et son impact sur à travers l' accélération du temps politique.
- l'éclatement des grandes religions en sectes du bien-être.
- dématérialisation de toutes les formes de pouvoir, perte d'accessibilité donc impossibilité de se révolter avec des torches et des fourches.
- smartphonisation des activités sociales.
- mécanisation et automatisation massive de la production, déshumanisation de l'activité "travail". (là je vois pas en quoi c'est forcément mal d'avoir une armée robot comme esclaves, on pourrait devenir une armée de philosophes et de mathématiciens un peu comme les Grecs, non ?)
- Saturation du marché du travail, fin du mérite individuel et de l'éducation comme outil de promotion sociale.
- Privatisation de la sécurité, dissolution des forces de l'ordre dans des milices peu contrôlées.
- Malthusianisme exacerbé.

:o
LePouiIlleux     le 10/03/2017 à 12:07:34
Désolé pour les fautes d'orthographe, je n'ai pas encore mangé.
Lapinchien


tw
    le 10/03/2017 à 12:23:16
Tu as décelé bien au delà de mes intentions qui étaient juste de m'inscrire dans la continuité du dossier "programmes électoraux" sans rien y apporter de nouveau coté conceptuel (c'était déjà très bien pensé par nihil et autres Grands Anciens, il y a 15 ans). J'ai simplement fait une mise à jour relative à notre époque technodesperate. Et d'ailleurs j'invite tout le monde à participer au dossier en suivant le chemin du coté absurde de la ligne éditoriale. C'est de la politique donc forcément un numéro de clowns.
Lourdes Phalanges


    le 10/03/2017 à 13:02:14
Pertinente analyse de PouPouille. Seulement, la privatisation de la sécurité et la dissolution des forces de l'ordre dans des milices peu contrôlées me semble complètement impossible et rentre en opposition avec la dématérialisation de toutes les formes de pouvoir.

L'armée, la police, la gendarmerie etc… sont des entités légalistes et je vois mal le pouvoir laisser ces groupes devenir indépendants, au risque de voir les putsch et autres coups de force se multiplier.
Lapinchien


tw
    le 10/03/2017 à 13:07:32
c'est quand même pour éviter ces abus qu'il faut que l'encadrement des humains, l'attribution des missions, le blocage des armes, la mise en place de stratégies d'assaut et la coordination des bounty hunters sur le terrain soient géré par des algorithmes et l'IA, le facteur humain étant trop imprévisible.
Lapinchien


tw
    le 10/03/2017 à 13:15:38
et je ne pense rien inventer de nouveau. Je critiquais déjà beaucoup le management des humains par les ERP et la supression des cadres dans le monde du travail dans une de mes nouvelles de Saint Con l'an dernier. Et j'invente rien non plus. Il n'y a qu'à voir les préparateurs de commande Amazon qui obéissent à des ordres donnés par des programmes toute la journée. Les ERP c'est la même chose dans le tertiaire et ça fait bien longtemps que les outils d'aide à la décision sont dépassés. La gestion du workflow est entièrement automatisée et les choix les plus importants sont effectués par des algorithmes. Si l'humain ne suit pas, il se fait virer et puis c'est tout.

Commentaire édité par Lapinchien.
Lourdes Phalanges


    le 10/03/2017 à 13:26:36
Soit tout le monde peut porter une arme (avec tous les examens légaux et médicaux effectués au préalable et interdictions pour les mineurs, criminels, malades mentaux etc), soit personne n'en porte, et le contrôle, puis la destruction des items, est total et totalitaire. Mais bizarrement, je vois mal les gardes du corps de nos élites se passer de flingues…

Quand seul les forces de l'ordre et les mafieux peuvent détenir tranquillement une arme, forcément, le citoyen lambda est une fois de plus complètement passif, infantilisé, et dépend donc d' intermédiaires légalistes pour être protégé. Des milices armées et privatisées, c'est purement impossible car ça créerai un authentique contre-pouvoir.
Lapinchien


tw
    le 10/03/2017 à 13:40:01
sauf si des algorithmes et IA centralisés régulent le lock et dévérouillage des armes en fonction du contexte d'utilisation (je crois que j'ai vu ça dans un manga japonais, Psycho Pass)

= ajouter un commentaire =