LA ZONE -
Résumé : H s'est endormi en lisant L'Arc-en-ciel de la gravité et vous voici dans son rêve. Vous noterez que son sub-sous-in-conscient reprend les grandes trames du roman tout en mijotant des images mouvantes, ni franchement mémorables, ni laides ou vulgaires, très cotonneuses en réalité. Là encore, il prend un malin plaisir à poster un non-TDM en pleine période de TDM. Fichtre.

Ô Casimir & Ô Casimir #TdM2017

Le 22/05/2017
par HaiKulysse
[illustration] Ô Casimir & Ô Casimir
Des embruns aux paupières pour revenir sur terre et des emballages de supermarchés pour contrarier la sérénité comme une main, une bestiole excédant les hautes montagnes, elle avait mis en quarantaine le pays heureux des enfants joyeux, un voile dans les cheveux pour en venir à bout
Comme un vide instrumentalisant le côtoiement des plaques d'égout, la tortuosité, tous les enfants de ce pays crasseux étaient comme ça : comme éjectés ou comme crispés, comme disposés en cellules souches dans son laboratoire, aussi étrange que cela puisse paraître ; malgré l'odeur de terre qui se dégageait à chaque changement de trajectoire sexuelle, il y avait aussi de la poudre blanche dans ses yeux livides, dans ses pots de fleurs et dans son éprouvette ovulatoire.
Comme des réseaux sans fil ou comme des soleils couchants, les enfants avaient été tellement gavé comme des oies qu'elle devait faire naître dans cette solution amniotique des perches et des naufrages
Elle avait tellement gavé les enfants qu'un sillage de couleur jaune dans l'éprouvette étincelait comme des V1 ou des V2 prêts à exploser littéralement : les enfants-oies étaient devenus des bombes à envoyer sur Londres et l'éprouvette, en la rapportant dans un tombereau, un tissu de mensonges naïvement, mais mûrement et hautement perché.
Ce fut dans ce contexte que j'arrivais, en sprintant à la dernière ligne droite, dans ce pays bouillonnant de bonheur fécond. Bonheur fécond mais profondément troublé quand la technicienne de laboratoire apprit que les V1 et les V2 n'avaient pas fait de dégâts !

Avec moi dans l'éprouvette, les enfants joyeux étaient tous des lépreux qui voulaient vandaliser la capitale du Royaume Uni ; leur campement imaginaires : des tentes en peaux de chameaux dressées à l'orée pensive d'un bois hanté et leur sérénité : un miséreux mais un martial mélange à mi chemin entre développement personnel et guerre au Mali.

Les enfants V1 et les enfants V2 n'arrivaient plus à soutenir le va-et-vient prévu par le plan machiavélique de cette sorcière de laboratoire ; entre yo-yo mélancolique et parfois mais très rarement douce euphorie le moral des enfants joyeux n'étaient pas vraiment bon !

= commentaires =

Lapinchien


tw
    le 22/05/2017 à 11:16:46
connaissais pas le bouquin de base, heureusement que j'ai pas publié le texte, j'aurai fait une impasse... rapidement lu sur Wikipedia que c'était un bouquin postmoderne, ce qui est un peu effrayant. heureusement que ça parle d'un mec qui peut prédire les lieux où vont avoir lieu des bombardements lorsqu'il a de monumentales érections, ça en fait tout de suite un truc plus tout public qu'un bouquin postmoderne lambda et d'ailleurs ça ferait un bon programme de lutte antiterroriste pour Macron.
laurent VO-ONE great    le 22/05/2017 à 18:27:55
c'est assez chouette !
BORISVIANtesque avec une forte pulsion lexicale.
Cuddle


fb
    le 23/05/2017 à 12:44:21
*Cap cap clap*
Bravo haiku
Cuddle


fb
    le 29/05/2017 à 10:42:06
Et ce n'était pas ironique d'ailleurs.

= ajouter un commentaire =