LA ZONE -
Résumé : Pour son 3ème TDM, le décidément fertile Lapinchien s'approprie les licences Mortal Kombat et Magic The Gathering. Point ici de triple low kick, de sorts à +100 de Mana ou autre combo jab-uppercut-crochet, les combattants se frittent à coups de concepts de DP et de citations littero-motivantes. Inculturé dans ce domaine, j'imagine que les références à l'univers du jeu de rôle et de l'heroic fantasy sont également légions. Le parallèle jeux vidéo- jeu de rôle/DP est plutôt bien trouvé : des mentors PNJ vous confient des quêtes qui vous permettront d'acquérir certains power up afin de pouvoir compléter des quêtes plus ardues, et ainsi de suite jusqu'à la fin du jeu, où vous verrez apparaitre le teaser du second volet, qui reprendra à peu près les mêmes mécaniques de jeu mais avec de plus beaux graphiques. Il vous faudra donc power uper votre console/PC, puis reprendre le schéma quêtes-power up-quêtes, troisième volet…etc. Un puit sans fond, où la Volonté de Puissance est remplacée par une onéreuse carotte inaccessible car inexistante. Spoiler : La vie est un Try and Die.

La somme de tous les power up #TDM2017

Le 29/05/2017
par Lapinchien
[illustration] Il ne devait plus en rester qu'un. C'était la finalité de leur combat millénaire et l'heure de l'ultime affrontement était enfin venue. Les deux derniers coachs se tenaient prêts et graves, droits dans leurs bottes, l'un à coté de l'autre, et seul un paperboard les séparait. En sondant l'âme de son adversaire, le grand maître Jack Jackson comprit qu'il s’apprêtait à dégainer, que la dernière bataille était sur le point de démarrer, là au beau milieu de ce préfabriqué moisi improvisé en salle de formation alors que tous les élèves avaient fuit terrifiés en implorant qu'on passe leur âme au sanibroyeur. S'il n'y prenait garde, en quelques phrases, le grand maître Josh Falcon allait, irrémédiablement et de manière irréversible, enchaîner par une attaque rapide sur plusieurs de ses points vitaux en vue d'améliorer sa communication pour qu'il optimise sa relation aux autres, puis l'achever par une prière maléfique développant son intelligence émotionnelle. S'il ne l'avait pas anticipé, d'expérience, en quelques mots, le coach noir lui aurait permis de gagner en efficacité en augmentant la confiance et l'estime de lui-même pour qu'il puisse être à l’aise dans son environnement professionnel. Jack ne se laisserait pas faire sans lutter et tenter lui-même de baratiner et d'embobiner à mort le dernier des charlatans de l'alliance obscure.
Une odeur de marqueur BIC s'insinua dans les narines de Jack. Bien qu'habitué aux effluves neurotoxiques de l'encre sans xylène ni toluène, il essuya un haut-le-cœur lorsqu'il découvrit que Josh avait déjà souillé le paperboard. En une fraction de seconde, le coach maléfique avait tourné le premier feuillet et apposé le titre indélébile "Déployer ses ressources personnelles pour accroître son potentiel en ayant une bonne connaissance de soi" et Jack Jackson se savait déjà en mauvaise posture car il s'était laissé imposer, le temps d'une courte absence, la thématique du duel. Certes, comme tout coach de dernier niveau, il maîtrisait parfaitement le sujet mais se laisser emboîter le pas, c'était déjà un premier signe de faiblesse, une faille que ne manquerait pas d'exploiter Josh Falcon, le conférencier à la sombre oriflamme. "Sans le savoir, votre transformation commence ici et maintenant." Ce furent les premiers mots qui rompirent le silence. Ils provenaient des pensées venimeuses et toxiques de Josh Falcon de l'institut Enhance Yourself. "Votre transformation commence ici... Votre transformation commence ici... commence ici... commence..." L'écho synaptique des paroles maléfiques se traduisit par un succinct saignement du nez de Jack qui posa un genoux à terre mais ce n'était en réalité qu'une ruse pour prendre une grande inspiration suivie d'une franche impulsion. "Comme disait Goethe", Menaça Jack en plongeant ses yeux dans ceux de son ultime adversaire, "Quoique vous rêviez d’entreprendre, commencez-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie." Désarçonné, Josh Falcon poussé par la puissance du souffle de la citation fit un triple salto vrillé mais c'était sous-estimer les enseignements de l'Enhance Yourself Institut que de tout miser sur un coup aussi ridicule. Josh dessina un cercle sur le paperboard puis plaça une croix en son centre, puis dans le prolongement de son mouvement, il nargua son adversaire par l'interrogative en le pointant du doigt : " Vous êtes habile, grand coach Jackson de l'International Empowerment Academy, mais avez-vous déjà eu l'impression de ne pas être à votre place ?" Puis il dessina une flèche partant de la croix vers le dehors du cercle.

- “Comme l'a écrit Robert Desnos : Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place.”, proféra Jack dans le prolongement d'un signe de croix.
- "Certes, mais ne vous êtes vous jamais senti seul en ce bas monde ?", Réplica le fourbe Josh tout en ricanant dans sa tête, " Robert Desnos, huhu, Robert Desnos, huhu..."
- "Sacripant !", le coach Jackson versa un torrent de larmes de sang noir tout en vociférant, "Pour contrer votre charme de mélancolie suicidaire émogothique sur la thématique de la solitude, j'invoque Charles Baudelaire qui affirmait avec véhémence : Mécontent de tous et mécontent de moi, je voudrais bien me racheter et m'enorgueillir un peu dans le silence et la solitude de la nuit.", Il acta la parole d'un nouveau signe de croix.

Une sphère de lumière blanche entrecoupée de pulsations photoniques par intermittences avait balayé la salle. Son origine, la commissure des lèvres du grand coach Jack de l'International Empowerment Academy. Sa puissance : le verbe Baudelairien. Cependant alors que toutes les chaises avaient été soufflées et déchiquetées en tout petits copeaux de bois et sciure de métal, que toutes les vitres avaient volé en éclat, Josh n'avait pas eu la moindre égratignure car il avait anticipé l'attaque dévastatrice en dessinant à même le sol avec son marqueur noir, un triangle de Karpman au centre duquel il s'était positionné et qui avait assuré une barrière électromagnétique de protection bienveillante honteusement détournée de son sens primal par le conférencier à la sombre oriflamme. Ce dernier, enorgueilli par son coup de bluff poursuivit, avec une arrogante confiance, son inquisition démoniaque. Il allait pousser son adversaire jusqu'à ses retranchements ultimes en lui assénant une succession de doutes paralysants mais alors que tout semblait joué d'avance, un puissant spectacle pyrotechnique fruit des échanges verbaux fulgurants, allait dissiper par effet Joule une quantité phénoménale d'énergie noire endoctrinatoire.

- Mais, Grand Gourou de l'International Empowerment Academy, ne craignez-vous pas de ne pas vous sentir aimé ?
- "S'aimer soi-même, c'est l'assurance d'une longue histoire d'amour." comme le répétait souvent Oscar Wilde et vous feriez mieux d'en tirer les enseignements, cher Coach Josh à la triste renommée.
- Vous dites cela, Maître Jackson, car vous manquez de confiance en vous ?
- "Le trop de confiance attire le danger." comme le couchait Corneille dans le Cid.
- Ahaha, en fait vous craignez surtout de ne pas réussir à vous affirmer ?
- Hugo dans Les Misérables écrivit : "Lire haut, c'est s'affirmer à soi-même sa lecture."
- Jack, c'est la peur de vous retrouver sans ressources qui vous paralyse et retient vos coups et vos punchlines pitoyables ?
- "La pauvreté des biens est facile à guérir, la pauvreté de l'âme, impossible." et d'ailleurs Montaigne le répétait souvent à qui voulait bien l'écouter, mais il semblerait que l'Enhance Yourself Institut n'en n'aie jamais eu vent !
-Jack, qui sème le vent... Non je déconne... Vos choix rhétoriques trahissent votre plus grand mal à gérer vos émotions ?
- Josh, oubliez tout ce que vous savez et ne retenez que cette phrase de Jean-Paul Sartre qui sera la poutre porteuse de la refondation de votre éducation qu'il vous faut reprendre à zéro : "Nous appellerons émotion une chute brusque de la conscience dans le magique."
-Non mais sans déconner, cher Jack Jackson ? Poutre porteuse de la refondation de mon éducation ? Pourquoi tous ces signes de croix ? Nous ne sommes pas au catéchisme. Hu Hu. Vous arrive-t-il de vous sentir insatisfait ? bloqué ?
- "J'ai remarqué qu'il n'y avait pas de pire insatisfaction que celle du riche. Gavez un homme, cousez d'or ses vêtements, installez-le dans un palais, et il mourra de désespoir." comme disait John Steinbeck et pour votre gouverne, cher Josh Falcon, mes signes de croix ne sont aucunement religieux. Je dessine une fenêtre mentale de JOHARI pour percer à jour vos zones privées, aveugles et inconnues, vos angles morts et jardins secrets !

Il y eut un grand choc thermique qui mit momentanément fin à l'échange d'éclairs de lumière et aux verbiages. Un monolithe compact condensant toute l'humidité évaporée de l'air explosa violemment en une myriade de gouttelettes perforantes portées à d'improbables vélocités. Le préfabriqué déchiqueté n'était plus qu'un champ de ruines au milieu d'un quartier dévasté.

En se relevant le corps tout endolori dans les décombres, Jack pensait bien avoir vaincu son adversaire que son attaque avait indubitablement brisé en tétrachiées d'atomes et rayons gamma. Mais quelle ne fut pas la surprise du Grand Gourou de l'International Empowerment Academy que de se voir relever par le col par son hideux adversaire à la sombre oriflamme. S'en suivit un grand rire démoniaque puis une explication vaseuse.

"Ne soyez donc pas étonné", Coach Jackson, "J'ai facilement esquivé votre attaque de la fenêtre de JOHARI, qui aurait probablement été mortelle en d'autres circonstances, car j'avais bien pris soin de dessiner, en pointillés invisibles, une pyramide de la conscience dans notre préfabriqué. Elle m'a de nouveau servi de refuge et champ de force protecteur car vous êtes bien malin derrière vos citations débiles, j'ai bien saisi votre petit jeu, et les cycles rétroactifs de la pyramide de la conscience m'ont renseigné en permanence sur votre stratégie fourbe : me faire baisser la garde en instaurant une évidence : votre insultante médiocrité en sciences du développement personnel. Puis, une fois que vous m'auriez vu sortir de ma zone de confort, vous m'auriez asséné le coup de grace ! Hu hu hu hu ! Mais je suis bien trop malin pour vous et vos techniques batardes. Réalité et expérience supportent points de vue et champ de vision qui eux même soutiennent perception, organes et sensibilité dernier socle avant le plus haut niveau de conscience, le tout avec des boucles rétroactives idoines, quelques élastiques et une flopée de rubans de scotch adhésif."

Puis le combat reprit en intensité. Les deux Maîtres du développement personnel échangèrent quelques passes d'arme en utilisant leurs marqueurs noirs comme des épées puis ils s'envolèrent dans les cieux, tout en poursuivant leur lutte de philosophie de comptoir. Josh attaquait de plus belle en alternant doutes putassiers, mandales rageuses, frites aléatoires sur tout organe saillant et tirage de cheveux fréquents alors que Jack se défendait avec la puissance et la sagesse du verbe des citations des Grands Anciens, quelques bourre-pifs à l'aveuglette, plus de tapettes que de caresses et pas mal de claques opportunistes bien méritées. Comme leurs marqueurs noirs étaient décapuchonnés, il n'était pas rare, qu'à force de les faire valdinguer, ils ne se gribouillent un peu la face, l'un, l'autre. Alors qu'ils fusaient tout droit vers les nuages dans un panache de fumée volcanique, leurs puissantes incantations, invocations et prières redoublaient d'intensité, certes accompagnées d'un grand agacement comme le duel s'éternisait et forcément, de facto, d'insultes de cours de récréation.

- J'ai l'impression de vous sentir fatigué, mon très cher Coach Potatoe de l'International Empowerment Academy de pain ?
- Homère dévoilait dans l'Odyssée : "L’excès de sommeil fatigue.", vieille bique à la sombre oriflamme de mes couilles !

Alors le Maître de l'Enhance Yourself Institut, profitant d'une faille dans le self-control et la gestion de la colère de son adversaire, lui décocha un monumental coup de paperboard dans la gueule et tel un astéroïde, Jack Jackson, dont la course vers les cieux fut stoppée nette, impacta violemment le sol qui se fissura en immense volcan crachant des boulets de canon de lave et de basalte. Alors que Jack semblait KO au fond du cratère, Maître Josh toujours en lévitation à plus de 20.000 mètres d'altitude fut soudainement auréolé par le halo des neuf boules de son ennéagramme cosmique et des traînées de feu multicolores reliaient chacune des configurations ultimes de sa personnalité. Et tel un arc-en-ciel tourbillonnant, il perça le champ de disruption de l'éther et des dix dimensions de la théorie des cordes pour s'abattre violemment sur son adversaire. Le coup, que Maître Jackson ne tenta même pas d'esquiver fut d'une telle violence que tous ses os éclatèrent, que toutes les cellules de son organisme furent énucléées et que tout autour de lui les plaques tectoniques se brisèrent sur plusieurs dizaines de milliers de kilomètres se soulevant telles des montagnes éructant et suant de la lave dans un espace temps, courbé en forme de ballon de rugby, de la stratosphère au noyau terrestre.

Des tsunami de lave assez proches d'éruptions solaires valdinguaient bien haut comme en slowmotion et s’apprêtaient à embrasser l'astre lunaire et pendant ce temps, Josh tout en serrant vigoureusement le cou de Jack, tentait toujours de le faire douter, de le faire basculer dans son camp, en lui postillonnant des interrogations à l'oreille : "Vous pensez être seul, Grand Gourou Jackson ? Sans déconner ! C'est ça votre problème : l'impression d'être un flocon de neige pure et unique dans ce monde souillé par la médiocrité ambiante ? Sachez que vous n'êtes plus seul, ordure présomptueuse de décharge à ciel ouvert !" Et alors que son corps n'était plus qu'une marmelade de cartilages et de protéines, un smoothie d'os et de chair, il restait tout de même assez de volonté à Jack pour tenir tête au tout puissant conférencier à la sombre oriflamme qui lui avait bien éclaté sa race : "Mon sens passionné de la justice et de la responsabilité sociales ont toujours fortement contrasté avec mon absence prononcée du besoin de contacts humain. Je suis réellement un voyageur solitaire et n'ai jamais appartenu de tout mon cœur à ma patrie, mon logis, mes amis ou même ma famille proche ; confronté à tous ces liens, je n'ai jamais oublié la notion de distance et de solitude. Car oui, Josh, à votre veulerie et votre soif de pouvoir toute puissante, je rétorquerais avec ces belles et profondes paroles d'Albert Einstein, qui vous pisse au cul de manière relative, restreinte et générale !"

Un disque d’accrétion se formait tout autour de la lune qui aspirait par sa gravité l'intégralité du magma en fusion du manteau terrestre s'agglutinant en bras spiraux telle une improbable mini galaxie autour de notre satellite naturel. Loin d'en être perturbés, les deux derniers maîtres du développement personnel poursuivaient leur joute verbale aux dégâts écologiques collatéraux assez minimes somme toute relativement à l'énergie monumentale de la puissance rhétorique déployée. Ils vivotaient sur un rocher emporté dans un siphon de plasma en accélération exponentielle et qui finirait tôt ou tard par se déchiqueter sur le noyau terrestre.

- Je le répète vous n'êtes pas seul, Jack Jackson. Par chacun de mes enseignements, chaque jour, des centaines de personnes, comme vous, sentent que tout peut changer !
- "“Il ne faut pas changer, ou alors il faut que le changement soit devenu une habitude." comme disait François Mitterrand .
- Rejoignez-moi dans la Sombre Alliance ! Vous aurez accès à des techniques de développement personnel interdites ! Vous constaterez que tout est possible !
- "Le possible n'est pas loin du nécessaire." comme disait Pythagore.

C'est alors que Josh sentit de violentes brûlures sur son front. Lors de leur phase ascensionnelle, lorsque les deux Grands Maîtres bataillaient à grands coups de marqueurs Bic décapuchonnés, le Grand Gourou de l'Enhance Yourself Institut pensait n'avoir essuyé que quelques éraflures et gribouillis au front de la part de Jack Jackson mais tel n'était pas le cas. Il gisait bien tétraplégique et impuissant, à sa merci devant lui, mais quelques minutes plus tôt, Jack avait eu le temps de griffonner un bien étrange acronyme sur le front de son adversaire. Il s'agissait des lettres G, R, O, W qui brûlaient à présent le front de Josh Falcon d'un feu noir inextinguible. Et alors qu'il hurlait et que ce dernier tentait ridiculement en sautillant sur place d'éteindre les flammes de plasma sombre avec ses mains, Jack décortiquait par la pensée sa stratégie établie sur le modèle de GROW : "GOAL : éclater sa tronche à ce FDP de coach de l'alliance de développement personnel obscur, REALITY : je suis totalement paralysé, OPTIONS : a) le laisser faire b) puiser dans ma réserve d'enhancement transcendantal c) faire le mort, WAY FORWARD : Je vais guérir mon corps en convertissant le verbe des Grands Anciens en chakra bienveillant réparateur et en matière organique."

"Il existe pourtant des solutions simples et efficaces pour se sentir épanoui !", Hurlait Josh Falcon à Jack qui rétorquait d'un réflexe : "Il est dit dans la Bible, le livre de Job : Pareil à la fleur, l'homme s'épanouit et se fane, il s'efface comme une ombre." Puis d'une incantation, le Coach de l'obscure alliance fit se dissiper le feu noir inextinguible en dessinant un diagramme de FLOW dans d'amples mouvements de ses mains, puis il enchaîna en ricanant : "Je vous enseignerai à être en accord avec vos aspirations profondes, Jack !" Ce à quoi le malheureux qui n'avait pu tout à fait reconstituer ses forces, rétorqua :"Prier n'est pas demander ; c'est une aspiration de l'âme, comme avertissait Gandhi."

Et c'est alors que la dimension ballon de rugby par la seule volonté de Jack se mit en branle alors que son axe de rotation plissait et que la Terre dénoyautée crachait son cœur de fer en direction de la mini galaxie sélénite, elle même en approche. La collision des deux bolides célestes serait irrémédiable et les deux derniers grands maîtres seraient annihilés dans la puissante collision imminente. Une pensée fugace traversa l'esprit des deux coachs qui rendirent grâce à tout l'apport en bullshit de la géométrie euclidienne au développement personnel qui grâce à elle seule et par sa déconcertante simplicité crédibilisait et apportait toutes ses lettres de noblesse à leur discipline bancale. Puis cette prise de conscience se dissipa dans les deux esprits puisque la réalité menaçante s'imposait et qu'il fallait bien que le combat finisse, qu'un seul et unique vainqueur terrasse un seul et unique perdant.

- Jack, n'avez-vous pas envie de savoir qui vous êtes vraiment ?
- Vraiment ? "Etre vrai, peu le peuvent !" comme nous prévenait Friedrich Nietzsche .
- Je peux vous requinquer en quelques mots. Demandez-moi pitié et je le ferai. Je deviendrai votre mentor. Vous pourrez comme jamais vous sentir bien dans votre corps et retrouver une énergie débordante !
- "Le temps emporte tout, l'énergie comme le reste." comme le pressentait déjà Virgile à son époque éloignée.

L'impact entre le noyau de fer terrestre et la Lune fut effroyable dissipant des gigatonnes d'énergie dans notre système solaire et les deux coachs se retrouvèrent ridiculement coincés entre la boule et le cochonnet de ce qui resterait la plus incroyable des parties de pétanque à l'initiative d'un humain. Josh avait pris la pose d'Atlas et soutenait difficilement la Lune en brûlant l'intégralité des calories de son petit déjeuner.

- Vous ne souhaitez pas vivre dans le bonheur et le transmettre autour de vous ?
- "La jouissance du bonheur amoindrira toujours le bonheur." comme nous le divulguait Honoré de Balzac.
- Vous voulez enfin attirer à vous les bonnes personnes ?
- "L'envieux maigrit de l'embonpoint des autres." comme nous l'exposait Horace.

Le manteau terrestre n'était plus que l'éclat d'une coquille vide tourneboulant dans une dérive des continents multi orbitale. Josh devait absolument convertir Jack avant de le terrasser sinon la victoire aurait un goût amer. Le niveau de développement personnel ultime des deux maîtres leur inculquait une telle confiance en eux qu'ils ne ressentaient même pas l'absence d'oxygène, que le froid sidéral n'était qu'une simple information que leur cerveau préparé aux situations les plus extrêmes pouvait digérer sans sourciller. Et c'est alors que Jack créa un diagramme de Venn mental où il projeta dans des ensembles circulaires et son corps et son âme et le reste de l'univers puis le Maître de l'International Empowerment Academy focalisa toute son attention à l'intersection des trois cercles. Il devait atteindre le niveau de concentration et de méditation ultime en ce point, le centre de gravité du triangle équilatéral formé par les intersections de son esprit, de son corps et de l'altérité. Mais Josh qui avait bien compris sa combine cherchait à tout prix à le déstabiliser en poursuivant ses questionnements inquisiteurs. Cependant puisqu'il s'était entraîné quotidiennement depuis sa prime jeunesse à remplir des grilles de sudoku et connaissait par cœur l'ensemble des trucs et astuces permettant d'exploser les scores de tous les tests psychotechniques de logique et raisonnement connus à ce jour, les doutes projetés par Josh ricochaient tangentiellement sur l'aura spirituelle de Jack.

- Et pourquoi ne pas vivre le grand amour ?
- "Je vis de mon désir de vivre." comme nous le contait Miguel de Cervantès.
- Vous rêvez de donner du sens à votre vie ?
- "Il est facile de vivre les yeux fermés, en interprétant de travers tout ce que l'on voit." comme le chantait John Lennon.
- Vous rêvez de réaliser vos projets les plus fous ? Qui sait ? Devenir LE type qui écrit les intros avec les citations dans la série "Esprits Criminels" ?
- Confucius n'a-t-il pas dit "Une petite impatience ruine un grand projet." ?
- Je vous assure ! Vous pouvez contribuer à un monde meilleur !
- "L’imagination gouverne le monde." comme le relatait Napoléon Bonaparte .

Et alors qu'il atteignait la plénitude ultime, Jack imagina qu'il empoignait le soleil et qu'il y balançait tout le fatras de débris lunaires et terrestres dans lesquels Josh et lui étaient désormais prisonniers. L'improbable accélération qui s'en suivi ne déstabilisa cependant pas Josh qui avait bien compris que la quasi divinité qu'était devenu Jack n'avait plus la moindre aspérité, et que la dernière de ses failles était ce pouillème de potentiel à douter qui s'évanouissait dans son omnipotence. Le Grand Gourou de l'Enhance Yourself Institut décocha donc sa dernière salve, cette puissante remise en cause globale dont jamais aucun de ses disciple n'avait pu se soustraire : la technique interdite de l'emprise totale.

- Améliorez votre quotidien tout en respectant votre rythme.
- "L’art lave notre âme de la poussière du quotidien." comme blaguait Pablo Picasso.
- Progressez dès maintenant vers une meilleure version de vous même.
- "Le sacrifice de soi est la condition de la vertu." comme l'avouait Aristote .

La comète de débris impacta la surface du soleil alors que Josh venait de gober l'âme que Jack céda dans une dernière expiration. Mais Josh n'eut même pas le temps de savourer sa victoire dans un large rictus crétin. Dans leur lutte, les deux êtres s'étaient développé personnellement l'un l'autre jusqu'à la limite de Planck haute du développement personnel. Deux âmes ayant atteint un tel niveau de pureté ne pouvaient résider en une seule et unique enveloppe charnelle. Le crâne de Josh implosa.

= commentaires =

Cuddle


fb
    le 29/05/2017 à 10:35:46
PUTAIN MAIS MAIS !!! J'étais en train de lire le texte tranquille en vue d'une publication et je me fais coiffer au poteau. FUCK LA TERRE !
Cuddle


fb
    le 29/05/2017 à 10:37:01
Quoi que ce résumé a l'air bien plus intéressant que le mien, à mes premières lignes j'y voyais déjà une combinaison de toutes les citations littéraires possibles et imaginables, à conseiller aux élèves de pro dont la culture G est proche du O.
Lapinchien


tw
    le 29/05/2017 à 10:50:31
pour avoir déjà (bien malgré moi) des cours de Dev Personnel, je sais qu'il y a beaucoup de citations (presque 50% du contenu et le reste ce sont des diagrammes débiles, schémas sans queue ni tête et bullshit absolu) foutage de gueule sans vergogne et gare à ceux qui oseront mettre en doute la parole sacrée pendant la liturgie. Sinon forcément je ne cautionne pas du tout l'usage de citations car elle sont toujours décontextualisées (je pense qu'on le voit bien ici), et dénaturent souvent les idées portées par ceux qui les ont accouchées. Ceux qui les utilisent illustrent leurs théories fumeuses en se livrant à un acte infect d'exhumation que la loi devrait sévèrement punir à la même auteur qu'un acte de profanation et vandalisme dans un cimetière, puis ils prennent le corps des morts rongés par les vers, les fistent prodond, et s'en servent de marionnettes dont ils se font les ventriloques.

L'inspiration de ce texte est sinon plutôt manga (DragonBall / Naruto/ Saint Seiya) en détournant toutes les grosses ficelles du genre vers toujours plus de puissance et pouvoir dans le combat et en remplaçant la cosmo-énergie/mana/shakra par le développement personnel en en faisant une sorte de force universelle au dessus de toutes les autres.
Cuddle


fb
    le 29/05/2017 à 12:10:10
J'ai quand même bien aimé le coup du marqueur. Tu as une imagination sans limite.
Cuddle


fb
    le 29/05/2017 à 12:11:00
Ah moins que tu ne sois sponsorisé par Velleda ou Bic.
Lapinchien


tw
    le 29/05/2017 à 13:07:18
le coup du marqueur c'est quelque part entre une vieille pub Oxford http://www.dailymotion.com/video/x24j1d9_pub-cahiers-oxford-bibliotheque-2014-hq_creation et la baguette d'Harry Potter

comme quoi je n'ai pas tant d'imagination que ça
WeshGrosseKoi     le 31/05/2017 à 18:25:08
PAS UNE SEULE CITATION DE FEMME §
PAS UN SEUL PERSONNAGE F2MININ §
MONSIEUR LAPINCHIEN ? VOUS NE SERIEZ PAS UN PEU UN GROS P2D2 ?
Lapinchien


tw
    le 31/05/2017 à 20:36:18
c'est du masculin neutre

= ajouter un commentaire =