LA ZONE -
Résumé : Dans 200 ou 300 ans, si la 3ème guerre civile globalisée n'a pas renvoyé les sociétés avancées à l'âge de pierre, des archéologues 2.0 analyseront cette méta-saga estivale dopée aux meilleures substances pour y déceler tous les messages cachés. Mais pour le moment, voyons comment se débrouillent vos auteurs zonards favoris pour échapper à leurs storytello-prisons multi-dimensionnelles. N'hésitez d'ailleurs pas à sauver votre peau (et celles de vos petits camarades) en participant au dossier Univers Etendu, afin de proposer spin-off, embranchements narratifs ou autres pièces de puzzle.

Le jour du lagomorphe (3ème partie) #UniversEtendu

Le 03/07/2017
par Lapinchien
[illustration] SANCTUS PETRUS BX404 était tout foufou et sautillait en chantant schtroumpf-lala dans tous les couloirs du destroyeur interbranaire, Elyseum II. Le Grand Colon des Multivers et Pluriprostate des Chronomondes venait de lui confier la responsabilité de surveiller les prisonniers de l'univers onirique 2222, tous ces zonards antibabyloniens de pacotille, et il comptait bien se montrer particulièrement zélé dans sa tâche. Les faits d'armes de SANCTUS PETRUS BX404 étaient certes mineurs mais aussi parfois mal interprétés par sa hiérarchie, de fait, il avait subi de nombreux blâmes injustes et même une rétrogradation, mais il allait se rattraper. Il n'y tenait plus, ce stage de plus de 2 mille ans auprès du général Gabrielotron XXIV devait prendre fin. Il se rappela de sa grosse bourde lors du dernier partage des rations lors de la mission de sauvetage TERRA IX menée par Chouette Furtive en personne, alors tout jeune cadre andromédien d'échelon 2 point 1, convention SYNTEC. « Chouette Furtive, où vas-tu ? » avait demandé le jeune SANCTUS PETRUS BX404 et Chouette furtive de lui répondre : « Là où je m'en vais, tu ne peux pas me suivre pour l'instant ; tu me suivras plus tard. Je retourne au QG de l'étoile naine rouge andromédienne Proxyma Ross 248 et personne ici a part moi n'a d’accréditation.» SANCTUS PETRUS BX404 lui dit : « Chouette Furtive, pourquoi ne puis-je pas te suivre maintenant ? Je donnerai ma vie pour toi ! » Chouette Furtive répliqua : « Tu donneras ta vie pour moi ? LOL, MDR, je te le dis : le coq ne chantera pas avant que tu m'aies renié trois fois. » « HEY§ Non mais d'où que j'te connais, baltringue !», Rétorqua SANCTUS PETRUS BX404, un peu sur les nerfs. « Huhu ! Tu viens déjà de me renier une fois, jeune recrue prétentieuse ! », S'expouffa Chouette Furtive puis en s'adressant aux 11 autres troufions défourailleurs, « Non, mes amis, ne le sifflez pas ! »
Il est assez simple de débusquer un andromédien planqué dans une tenue de camouflage biologique, trahi par ce chuintement dégueulasse dans ses discours, tous ces "z" placés devant les voyelles au début des mots et ces "ch" aléatoirement égrainés dans les phrases, mais parfois on découvre à l'autopsie que le gars était juste néerlandais. Alors qu'il le côtoyait pour la première fois, SANCTUS PETRUS BX404 avait un peu trop vite catalogué Chouette Furtive, alors politicien influent en devenir, dans la catégorie de ces chefaillons cyclothymiques qui finiraient pas faire un burn out à moyen terme sur le terrain et c'était probablement la plus grosse erreur de jugement de sa vie et malgré tout son dévouement à la cause du libéralisme et de l’extrême centrisme, toutes les preuves qu'il avait par ces actions apporté avant et après cet événement fâcheux, ce simple écart de langage, cette marque de familiarité, liée à la promiscuité de la mission TERRA IX, avait jusqu'à ce jour, pourri de manière indélébile, toute sa carrière. De retour dans les quartiers généraux de l'empire, par téléport d'âme à la mort de son avatar, lorsqu'il fut crucifié la tête en bas dans le circus vaticanus par Néron, 29 ans après le Grand Départ de Chouette Furtive, il fut tout de suite dénigré par son N+1. Certes il intenta une action prud'homale sur Proxyma Ross 248, invoquant les éloges dont Chouette Furtive avait fait preuve à son égard durant toute la durée de la mission, en contradiction donc avec sa notation médiocre, puisque même une fois, et il l'avait enregistré sur son plasmagnétophone à son insu, son manager avait même dit de lui : « Et moi je te dis que tu es SANCTUS PETRUS BX404, et sur cette pierre je bâtirai le socle de notre centre d'endoctrinement. Je te donnerai les clefs du Frigogidaire à téléport. Ce que tu lieras sur la Terre sera lié sur Andromède, et ce que tu délieras sur la Terre sera délié sur Andromède. » SANCTUS PETRUS BX404 obtint le poste promis ainsi que quelques milliers de grain de café à titre de préjudice moral et depuis lors Chouette Furtive gardait un ressentiment sans commune mesure à l'égard du conseil des Prud’hommes et du code du travail qu'il s'était promis de réduire à néant dans tous les chronomondes.

Ce job de gardien des clefs du Frigogidaire à téléport, était une fichue mutation en bois, une infâme placardisation déguisée en promotion, et SANCTUS PETRUS BX404 se mordait encore les doigts de s'être ainsi fait rouler dans la farine. Quand un autre stagiaire lui demandait ce qu'il pouvait bien foutre de ses journées à glander dans le Frigogidaire, inlassablement il répétait le même gimmick, mais à force, à la machine à café du destroyer impérial Elyseum II, il était bien le dernier à croire à son baratin : «Vous savez bien... Nous autres, Andromédiens, on colonise de nouveaux mondes en les terraformant puis en lançant une grande réaction en chaîne de biodiversité conduisant assez rapidement à l'évolution vers certaines espèces dotées d'organes pariéto-occipitaux permettant de faire de bonnes analyses et prédictions sur leur environnement, alors on les investit et on les utilise comme avatars de colonisation, comme des drones qu'on pilote à distance à des Siècles-Lumière de Siècles-Lumière de là. Nos télétravailleurs entrent en stase dans des cryotubes et leurs âmes sont scindées et projetées vers plusieurs de ces sous créatures qu'ils contrôlent à distance. Puis quand ils ont bien finit de préparer le monde pour qu'il soit habitable alors on lance la phase 2 de colonisation et on débarque. D'habitude on coupe juste les connexions entre les drones organiques et les âmes des andromédiens qui les pilotent à distance en état de stase, tous les avatars crèvent d'un coup et ça reconstitue nos stocks de bouffe mais sur une putain de planète à la con de la voie lactée, on a eu un problème matériel, un caténaire interdimensionnel en carton qui à pété et aux vues des dernières coupes budgétaires du ministère de la dissémination de notre espèce, il est moins coûteux de tout détruire sur place plutôt que de faire réparer le relais télépathique par intrication de particules... enfin je vous passe les détails... Quoi qu'il en soit, tous les Andromédiens qu'on a balancé là bas sont en stase, et leur âme est dépolarisée, du coup ils ont perdu tout souvenir de leurs origines, leur passé et missions et ils foutent vraiment un gros boxon mais bon c'est pas vraiment leur faute... Alors il faut conserver ici leur vrai corps dans le Frigogidaire à téléport jusqu'au moment où on pourra tout nuker sur place et délivrer leurs âmes de ces cycles de morts et réincarnations absurdes. On croise les doigts pour pas avoir trop de problèmes aux prud'hommes mais la plupart d'entre eux ont des contrats type VIE détaché salarial, ce sont des clandos du système de Groombridge 34, alors ils vont pas trop la ramener sinon on les reconduit fissa à la frontière... Mais régulièrement on balance des prophètes, archanges et messies pour prendre de leurs nouvelles, mais la bande passante télépathique est vraiment merdique, d'ailleurs avec Chouette Furtive, huhu, le Grand Chouette Furtive aujourd'hui, on a participé ensemble à la mission Terra IX, il y a environs 0.01 aeon soit 2 mille ans et à l'époque on était 12 troufions apostoliques. Bon ça c'est pas trop bien terminé. Le message a été perverti. On s'est tous fait massacrer, les gars là-bas sont des gue-dins, on s'est fait chopper par une secte de pervers bondage, menuisiers, charpentiers ou ébénistes, j'ai encore rien compris à l'affaire... Un putain de bain de sang, de bois, de clous, d'échardes, de papier de verre que c'était... Mais bon, chacun sa croix, tout ça, koi... Du coup, voilà, j'm'occupe de tous nos re-frés piégés là-bas en prenant soin de leur vrai corps dans le Frigogidaire... Je leur donne à fer-bou par intubation, j'évacue leurs selles avec des aspirectums, je les nettoie avec des lingettes et les retourne fréquemment pour éviter qu'ils choppent des escarres qui dégénèrent en nécroses... Voila c'est routinier mais j'ai pas à me plaindre même si niveau rémunération j'ai juste 75% du SMIC en grains de café. Je fais des MOOCs rigolos sur Youtube Multiverse aussi où j'explique tout ça très bien en attendant et d'ailleurs j'ai un compte Tipeee si vous voulez me soutenir. Abonnez-vous à ma chaîne et n'oubliez pas de cliquer sur la cloche. Hum... Dans le pire des cas, dans trois à cinq mille ans, j'aurai un CDI mais si on arrive sur Terre avant, on lance l'opération APOCALIPTICA XXVI et on enchaîne sur l'évaluation ULTIMUM IUDICIUM 666 des télétravailleurs clandestins en portage salarial contrat VIE... Ah oui, les pouces bleus vers le haut aussi, hein ! vers le haut les pouces bleus sur ma chaine Youtube Multiverse. Merci.»

Mais SANCTUS PETRUS BX404 savait bien qu'il n'aurait plus jamais à baragouiner toutes ces conneries à la machine à café du croiseur interbranaire andromédien Elyseum II, à prendre la tête des autres stagiaires et les faire bailler du cul , puisqu'il avait tacitement été affecté à la mission de télésurveillance des zonards par l'empereur en personne, et il fallait vraiment qu'il assure grave, qu'il se la donne, qu'il atteigne ses objectifs à 200%. De fait, il quitta la passerelle du Frigogidaire à téléport et se rendit sur la tourelle où se trouvait le centre des communications puis il émargea à l'entrée et un fonctionnaire lui affecta une machine où il put se connecter à l'Interbranet en haut débit. Durant des Millénaires ses ancêtres andromédiens s'étaient afféré à constituer ce vaste réseau en déployant des trilliards de parsecs de fibre optique gainée de matière noire, et donc bien dissimulée, afin qu'aucune civilisation primitive ne puisse la détecter avec des télescopes. Alors SANCTUS PETRUS BX404 tapa l'adresse I.P. de l'univers onirique 2222, scinda la fenêtre de son browser en des milliers de sections et dans chacune d'elle il y avait un rendu vidéo temps réel de ce qu'il se tramait à Punxsutawney le 2 février 1993. SANCTUS PETRUS BX404 était tout excité comme un vigile dans un centre de télésurveillance d'un grand magasin pendant les soldes, il passait un à un ces fichus pecnots pennsylvaniens et pour l'instant tous les comportements semblaient coller à la trame storytellique originelle personnalisée "Jour de la marmotte" et c'était bien le signe que tous les prisonniers étaient bien sous contrôle. Alors SANCTUS PETRUS BX404 prit du pop-corn au caramel beurre salé et se focalisa sur HaiKulysse qui avait été mentalement incarcéré dans le personnage principal de l'histoire. ça faisait un petit moment que le stagiaire ne s'était pas autorisé une petite séance ciné.

***

HaiKulysse se passa un peu de flotte sur le visage, regarda de nouveau par la fenêtre pour vérifier qu'il n'avait pas badtripé mais tel n'était pas le cas. Il reconnaissait bien des centaines de zombisounours zonards et c'était quand même super ironique comme situation puisqu'ils l'avaient tous unanimement condamné à être enfermé ad vitam æternam dans la geôle onirique 2222. Comment s'étaient-ils tous retrouvé là ? Pourquoi l'avaient-ils rejoint alors qu'a priori ils ne désiraient plus jamais entendre parler de lui ? C'était totalement paradoxal. Puis les acouphènes stridents qui revenaient par intermittence lui remémorèrent cette terrible explosion dans l'enceinte du tribunal puis Koax Koax et Narak l'agrippant et sautant avec lui dans le vortext. Oui ! Ces deux gars tous nus menottés à son lit. Il comprenait tout à fait ce qu'il faisaient là et il avait pris cher dans son petit anus tout endolori, conséquence probable de la collision des branes oniriques du texte 2222, du script du film "un jour sans fin" et d'un fantasme inavouable et caché d'un de ces deux admins coquins, probablement un séjour à la Fistinière reporté maintes et maintes fois puis refoulé et scellé dans son inconscient. Il boitait quand même sévère. Ces deux là n'y étaient pas allé de main morte, tout du moins HaiKulysse pria très fort pour que l'origine de ses maux ne soient pas des objets contondants qui aurait pu occasionner des hémorragies, occlusions et hernies internes létales à court terme. Ses esprits revenaient lentement. Le tératopoupon n'avait pas besoin de madeleine de Proust personnelle pour ne pas se dissoudre dans les storyverses et perdre sa personnalité, tout simplement car il était un humain de synthèse engendré par Chouette Furtive pour devenir le typewriter organique traitement de texte ultime en mode écriture automatique de Burroughs. Il était ce formidable cheval en bois que les andromédiens avaient offert aux zonards pour les infiltrer de l'intérieur, un troyen de chaire et d'encre en connexion permanente avec toutes les Muses des storyverses et chronomondes qu'il avait pour mission de cut-upiser par dichotomie du Verbe. HaiKulysse s'habilla, fit un gros bisou à Koax Koax et Narak, puis quitta sa chambre de demie-pension, refermant la porte à double tour, pour se réserver le soir venu, un interrogatoire waterboarding à la sauce Abu Ghraib que les deux admins n'oublieraient pas de si tôt. C'est alors qu'il fut surpris par un drôle de type qui remontait les escaliers. Bordel ! Il reconnut de suite Clacker mais le tératochiard comprit assez vite à son comportement que se dernier n'avait pas englouti son own personal Proust's muffin avant de glisser dans le toboggan de ver. Vite, il devait faire semblant d'être Phil Connors, personnage principal de l'histoire, et ce à la perfection pour ne pas mettre en péril la trame storytellique de la brane qui provoquerait une réaction immunitaire impitoyable de l'organisme textuel incepté, dont n'importe lequel de ses personnages pouvait muter à tout moment en globule blanc polynucléaire impitoyable ou lymphocyte glouton. Il fallait se la jouer fine, rentrer dans la peau du présentateur météo aigri, reproduire ses répliques à la perfection pour ne pas attirer les soupçons du storyverse paranoïaque.

- BONJOUR !
- Ahhaargh bonjour, Clacker... heu... bonjour, Monsieur que je ne connais pas...
- Nous allons voir le lagomorphe ?
- Le lapinchien de Punxsutawney ? Oui, j’y vais ! Je ne manquerais cela pour rien au monde et...
- À quand le printemps à votre avis ?
- Je le prédis pour le 21 Mars. Hu Hu...
- Haha, oui ce serait chouette ! Cela dit, je crois que c'est justement le premier jour du printemps !
- Voilà. Voilà.
- La vie ne pouvait pas être plus belle que ça. Je m'apprêtais à plonger dans un fauteuil, armé d'un verre, d'une bouteille de cognac, et des Œuvres complètes de Malherbes. Hélas, juste avant que je n'éteigne la radio, un fou furieux s'est mis à me menacer de débarquer par l'ascenseur de vingt-deux heures quarante-trois en provenance de Babylone, la Grande Prostituée...
- Waaaahhhh...

HaiKulysse poussa Clacker et dévala les marches de l'escalier à toute allure. Il avait bien compris que son interprétation avait été bien médiocre au moment où Clacker s'était mis à convulser puis à faire des bubulles, cracher du slime vert fluo. Lorsque sa tête se mit à vriller à 360° dans un improbable glitch narratif, lorsqu'il reconnut quelques paroles obscures du texte 2222, le Tératochiard comprit qu'il était temps de prendre ses jambes à son cou s'il ne voulait pas que la geôle onirique ne déchaîne toutes ses défenses immunitaire contre lui. Pfiooouuu ! Il n'avait pas fait l'actor studio, pas plus que le cours Florent... mais il allait devoir se défoncer à la prochaine scène s'il ne voulait pas que sa petite balade de santé se transforme en cauchemar gore et lynchien.

= commentaires =

Lapinchien


tw
    le 04/07/2017 à 08:27:42
Lourdes Phalanges, j'ose pas trop toucher à ton personnage comme t'avais parlé d'une bifurcation narrative dans un vortext via agarttha.

LePouilleux, idem, on a copondu (des images dégueux investissent mon esprit à ces mots) dans le 3000e, l'aire de jeu de ce jeu de rôle mongoSF en tour par tour, j'ose pas trop jouer ton perso, ce serait comme balancer ses dés à la tronche du Maître du jeu. En plus, toi aussi, t'avais parlé d'une contribution en cours mais je ne sais pas si c'est dans l' #UniversEtendu
Lourdes Phalanges


    le 04/07/2017 à 09:43:59
Tu peux toucher.
Cuddle


fb
    le 07/07/2017 à 11:23:21
Deux choses : déjà, à ma lecture je n'ai cessé de penser à une bière bien fraiche à la vue de Sanctus Petrus. Difficile pour moi avec cette chaleur.
Deuxio : Je suis surprise que Haiku n'ai pas encore chier dans les commentaires.
Voilà. Bonne journée.
Lapinchien


tw
    le 07/07/2017 à 11:48:40
en fait, et ça me convient encore plus, il a écrit un texte où il a cut-upisé les premiers chapitres en criant BURROUGHSU AKBAR. D'ailleurs si HaiKulysse pouvait continuer son entreprise de cut-upisation de l'univers étendu ce serait raccord avec le plan démoniaque de Chouette Furtive.

= ajouter un commentaire =