LA ZONE -

Ode laborieuse au travail

Le 09/01/2020
par Lapinchien
[illustration] Toi qui travailles bien trop, bien tard, même les weekends,
Qui donnes sans compter ton temps et ta santé,
Quand tu penses aux dead-lines d'autres pensent aux dead-ends
Car tu n'es qu'un fusible sur le point de sauter.
Toi qui es investi d'une mission, responsable,
Qui considères ceux que t'encadres comme des frères.
Oui, tu n'es qu'un fusible et tu péteras un câble,
Sacrifié comme un pion à la junte d'actionnaires.

Et quand tu penses œuvrer pour le bien de tout le monde,
Dans l'ombre, les charognards et autres bêtes immondes,
Préméditent ta chute dans d’obscurs calculs.

Car pour ta hiérarchie t'es juste un bouclier,
Et pour tes collègues une promotion sur pieds.
Toi tu donnes de l'amour. Eux veulent juste ton cul.

= commentaires =

Cuddle


fb
    le 09/01/2020 à 11:06:55
Une pépite
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 09/01/2020 à 12:01:15
Tes sonnets récemment postés, ça sent un peu le reste de "daily sonnet news" que tu aurais hésité à publier à l'époque parce que peut-être un peu trop premier degré. Me trompé-je énormément ?
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 09/01/2020 à 13:24:32
c'est bien ça
David


l'aphorisme dadaiste de ton phénomène    le 09/01/2020 à 14:11:04
À peine fini ma lecture, j'ai aussitôt pensé à Lolita chanté par Julien doré, comme Cuddle.

= ajouter un commentaire =