LA ZONE -
Résumé : Suite de la fameuse série Normalizer de Lapinchien, après dix-sept ans d'une absence probablement regrettée. Je ne l'avais même pas lue à l'époque, j'étais encore fourré dans les jupes de ma mère. Cette fois, notre héros est projeté en pleine contemporanéité, n'est-ce pas, et il est encore question de ragondins, mais pas seulement. Il va devoir faire face à une menace tenace, peut-être une pandémie mondiale ? On ne sait plus. En tous cas, il y a du beau monde, et une troupe de types en collants se rassemble pour démasquer un terrible méchant. C'est pas tous les jours qu'on a le droit à un texte de LC, d'autant plus qu'il semble avoir contracté la même maladie du sonnet que Dourak, je ne veux pas savoir comment ils se la sont refilée, et donc on apprécie bien de le retrouver en écriveur de prose avec ce cent-millième degré de l'humour qui lui colle à la peau en ces temps de Saint-Con incertains. Pardonnez-moi, j'ai une poussière dans l'oeil. PS: attendez la fin du générique.

Normalizer 6

Le 19/04/2020
par Lapinchien
[illustration] Les pangolins déboulaient de partout dans la nuit. Leur stratégie allait finir par payer. D'abord la contamination, puis le confinement et enfin l'invasion. Une petite délégation d'éclaireurs arriva sur Paris. Normalizer tentait tant bien que mal de repousser leurs assauts en les tenant à distance à l'aide de son fouet. Comme les bestioles sortaient leur fine langue tubulaire pour projeter le virus, notre héros réajusta son masque FFP2 à paillettes pour ne pas être contaminé lui qui était pile dans l'age cible et qui souffrait par ailleurs de deux ou trois comorbidités. Il avait été piégé jusqu'au fond d'une petite ruelle en cul de sac et était maintenant en assez mauvaise posture quand soudain surgissant d'une porte dérobée apparut Charles Kévin, son directeur de communication. "Attrape, Norm !", Lança le communiquant tout en balançant un jerrycan en direction de notre super-héros favori. Normalizer, au lieu de l’attraper, fit claquer son fouet qui coupa net en deux le jerrycan qui déversa son contenu sur les pangolins de l'allée. "C'est du gel hydroalcoolique... Très alcoolique même... !", Gueula Charles Kévin. Et c'est alors que Normalizer craqua une allumette et la balançant dans le gel grumeleux provoqua une énorme réaction en chaîne. Les pangolins se mirent à brûler dans de petits cris stridents puis à exploser les uns après les autres déversant leurs fourbes entrailles dans le caniveau.
(Générique)

Quand il n'y a plus d espoir,
Que triomphe le vilain,
Que la police laisse bras choir,
Que l'armée n'y peut plus rien,

C'est alors que de pénombre,
Surgit le Normalizer,
Pour foutre bandits à l'ombre,
Tout régler en un quart d'heure.

Il remet sur droit chemin,
Tout nigaud qui pense en fuir,
S'élever du genre humain,
Ou société tête tenir...

Comme il aime a répéter,
Qu'il n'y a qu'une seule voie,
Celle de la normalité,
Original, garrrrre a tooooaaa!

Le soleil se levait sur une capitale débarrassée du fourbe ennemi pangoliforme et, dans sa ruelle, Normalizer remerciait vigoureusement son directeur de la communication.

- Loué sois-tu, cher Charles Kévin !
- Merci, Norm, mais je ne crois pas qu'une poignée de mains vigoureuse soit de circonstance.
- Allons bon, l'ennemi est neutralisé...
- Oui mais attends. Ce n'est qu'une première vague. Il reste le virus et il faut respecter les gestes barrière et le confinement pendant encore un bon bout de temps.
- Non mais regarde. Il fait super beau aujourd'hui. Je ne retourne pas me confiner dans ma Normcave.
- Tu as raison, viens on se ballade, après tout on travaille toi et moi. Voila une attestation. Et puis j'avais un truc à te dire.
- Faisons semblant de jogger. Il n'est pas dix heures.
- Pourquoi pas. Longeons le canal Saint Martin.
- Oumpf ! Oumpf ! Donc tu as des choses à me dire ? Oumpf ! Oumpf !
- Oui, c'est à propos de ton mode d'intervention qui n'est plus trop d'actualité..
- Oumpf ! Oumpf ! Dis donc tu jogges super bien sans te fatiguer ni rien. Oumpf ! Oumpf !
- Un peu de concentration c'est important pour ton image de marque.
- Erpf ! Eeerrrpf ! Attends viens on fait une pause. Errrrpf ! Errrpffffffffffff !
- Il faut absolument que tu intègres une équipe de super-héros. Aujourd'hui c'est vraiment démodé d'intervenir tout seul pour sauver le monde.
- Errrpfff ! Ah oui tu crois ? J'incarne la normalité et je ne peux pas me permettre d'être démodé. Errrrrrpf ! Errrpffffffffffff !
- Je connais d'ailleurs une petite team pas mal. Tiens voila leur carte de visite. Tu leur diras que tu viens de ma part. C'est pour ma commission.
- Errrpffffffffffff ! Ah, les Gravangers ? Jamais entendu parler... Errrpffffffffffff !
- Ils font du bon travail d'équipe. Ils méritent d'être connus. C'est un groupe émergeant. Et n'oublie pas ma com'.

(Générique 2)

Quand tu prends ton goûter
Qu'y a pu rien pour becter
Qui c'est qu'on appelle ?
Les Gravengers !

Quand t'as la morve qui coule
C'est pas du tout cool
Qui c'est qu'on appelle ?
Les Gravengers !

Quand les méchants attaquent
Mais que t'es tout foutraque
Qui c'est qu'on appelle ?
Les Gravengers !

Quand c'est la fin du monde
Et t'as pas une seconde
Qui c'est qu'on appelle ?
Les Gravengers !

(refrain)
Les Gravangers sont gentils
Et tes meilleurs amis.
Les Gravangers font la paix
Mais l'a-t-on méritée ?

Normalizer arriva au sommet de la tour Eiffel où devait se dérouler son entretien d'embauche. C'est là qu'il rencontra Capt'n Americon, qu'il connaissait déjà. D'ailleurs ils avaient un petit contentieux mais Normalizer qui voulait être recruté sut le mettre de coté assez opportunément. Capt'n Americon prit les choses en main : "Hey ! My friend Normalizer How are you ça va ? WTF ? What do you fais là ? C'est toi qui postules pour le poste d'intern coffee machine what else ? Attends wait je vais t'introduire devant mes associés de la Gravangers team. Come on please, ça être notre secrète base, notre HQ des Gravangers. Ici toi pouvoir voir Ironyman, lui lâcher de puissantes jokes durant les fights ça être son super-pouvoir. Et là Enkulk, lui être colosse bleu et avoir grosse dick. Pénétrer vilains avec. Très redoutable sur le battlefield. Lui là être Tator, dieu mongol de la contradiction, vient from another dimension, toujours contredire ennemis jusqu'à eux devenir crazy bitches. Elle ça être Dmitrova, veuve violette, ancienne gymnaste twirling baton majorette du KGB, redoutable au corps à corps. Alors lui être Œil de pigeon qui louche, nom indien, il lance les boulettes de papier comme personne. Quant à moi you know me. Je avoir grosse coquille protection contre les coups de pieds dans les bollocks. Made of couillonium, matériaux très résistant très rare sur Terre."

Soudain l'entretien fut interrompu par un * ALERT § ALERT § ALERT § * annonçant l'entrée dans la capitale du gros des troupes pangolines. Capt'n Americon avança : "Dear Norm, les Gravangers have to intervenir. Les pangolins attaquent Paris menés par leur chef le titan foufou Thanus. Toi être évalué sur le terrain. Venez tous, on prend the lift. Non Enkulk toi prendre les escaliers."

(...)

Les armées de pangolins déferlaient de la Défense en direction de l'arc de triomphe comme dans une grande parade. Enkulk biflait les premières lignes et enchaînait les home runs tout en assurant la progression des Gravengers. Au bout d'une heure, ils furent soudain encerclés par les cohortes pangolines et c'est alors qu'ils étaient submergés qu'un soutien inespéré s'offrit à nos super-héros : Un grand parachutage de troupes ragondines. Les ragondins allaient combattre les pangolins afin d'autoriser l'infiltration des Gravengers jusqu'à Thanus en queue de peloton. Très rapidement la bataille tourna à la foire d'empoigne entre animaux au nom rigolo. Pour coordonner les attaques ragondines Dmitrova, Œil de pigeon qui louche, Capt'n Americon et Enkulk se replièrent sur le champ de bataille. Les autres s'avancèrent jusqu'au titan foufou qui trônait à présent sur l'Arc de Triomphe.

(CAMEO)
*Lapinchien se faisant contrôler par la police à grands coups de matraque télescopique dans le cul.*

Thanus : "Gravengers, je m'attendais à votre intervention, mais vous arrivez trop tard car j'ai déjà ma moufle d'infinitésimalité."
Tator : "Non, tu ne t'attendais pas à notre intervention."
Ironyman : "Et tu vas tous nous fesser à mort avec ta moufle ?"
Thanus: "Je n'ai qu'à claquer les doigts et la moitié de la population mondiale sera transformée en pangolin parce que j'aime bien ces bestioles !"
Tator : "Non, tu ne vas pas claquer des doigts."
Ironyman : "Au secours ! Sauvez-moi, il y a un titan foufou qui brandit un gant de toilette !"
Thanus: " Voilà ! Trop tard ! *SNAPFFF* *SNAPFFF* *SNAPFFFF* Non mais bordel ! Je n'arrive pas à claquer mes doigts dans cette putain de moufle à la con !"
Normalizer : "Assez ! Voyons voir qui se cache derrière le masque de Thanus."

Excédé par tant de médiocrité, Normalizer s'était servi de son fouet. "Bordel mais c'est le professeur Raoult !", Concéda-t-il stupéfait alors que le masque coupé en deux touchait terre au pied de l'arc de triomphe, "infectiologue, professeur de microbiologie, et surtout grand influenceur Youtube ! HEY§ PROFESSEUR RAOULT TU ME SIGNES UN AUTOGRAPHE. JE SUIS UN GRAND FAN §"

Ironyman: "Tu peux nous signer une ordonnance ?"
Professeur Raoult : "Je vais plutôt signer votre arrêt de mort !"
Normalizer : "Déconnez pas les Gravengers, Raoult est trop populaire. D'ailleurs je pense basculer dans son camp comme je défends les causes de la majorité. Encore faudrait-il savoir ce qu'il cherche à faire."
Professeur Raoult : "Mon but est de faire prendre de la chloroquine au plus grand nombre."
Normalizer : "Vous ne voulez donc pas conquérir le monde avec vos pangolins ?"
Professeur Raoult : "Pas du tout. Je cherche à administrer de la chloroquine au plus grand nombre car c'est un antipaludique et je pronostique une grande invasion de moustiques cet été et personne ne veut me croire aussi ai-je eu l'idée de toute cette machination."
Normalizer :"ALORS L0 9A NE VA PAS DU TOUT§ Personne ne cautionne votre démarche. Je vais devoir vous botter le cul."

Normalizer projeta son fouet qui s'enroula autour des chevilles du professeur Raoult. Ce dernier qui avait fait un pas de l'avant ne put contenir son élan. Entravé au niveau de ses membres inférieurs, il fut sous l'emprise d'un mouvement oscillatoire de son bassin de plus en plus ample. Soudain il chut en arrière et tomba du haut de l'arc de triomphe pour s'écraser en plein dans la flamme du soldat inconnu. Il s'embrasa instantanément dans un long râle : "LES MOUSTIQUES *FRUTTT* *PROUITCCHHH* LES MOUSTIQUES *FRUTTT* *PROUITCCHHH*"

Au loin les derniers pangolins se faisaient rétamer la gueule par une horde de ragondins enragés. La victoire était totale. Et c'est ainsi que Normalizer passa brillamment son entretien d'embauche et qu'il intégra la troupe des Gravengers.

(Générique de FIN)
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
(SCÈNE POST CRÉDITS)

Quelque part dans un taudis malfamé de la voie lactée...

Pangolinman : Hey, Jack, jeeeeeee voudrais une autreeeeeee bouteille de Whiiiiiiiiiisky, sa peeeeeeeeeetiiiiiiite soeurrrrrrrrrr, s'te plaiiiiiiit !
Ragondinman : Tu as perduuuu ceettte fois-ciiii mais c'eeest paaaas une raison pour te bourrrrer laaa gueule. Et laisse le barman tranquile. Il tient pas la caaaadencee...
Pangolinman : Hey, Jaaaaaack, t'as des suuuperpouvoirrrrs toiiiiii aussiiiiii en tant que barman ?
Ragondinman : Tiens, boooordel de putes à couuuetteeeees, çaaaaa c'est une suuuper bonnnnnne question pour uneee fois...

= commentaires =

Clacker


    le 19/04/2020 à 23:21:59
Celui-ci mérite le prix "un certain regard".
CTRL X


    le 19/04/2020 à 23:38:19
Oh putain. Le voyage. Un certain regard, c'est certain. Les yeux révolver. Non, mais. Wow. Quoi. C'était magnifique. En fait. Même les sonnets dégueulasses ne sont pas parvenus à m'expulser tout à fait de cette fresque baroque et punchy.

Et ça : "Hey ! My friend Normalizer How are you ça va ? WTF ? What do you fais là ? C'est toi qui postules pour le poste d'intern coffee machine what else ? Attends wait je vais t'introduire devant mes associés de la Gravangers team. Come on please, ça être notre secrète base, notre HQ des Gravangers. Ici toi pouvoir voir Ironyman, lui lâcher de puissantes jokes durant les fights ça être son super-pouvoir. Et là Enkulk, lui être colosse bleu et avoir grosse dick. Pénétrer vilains avec. Très redoutable sur le battlefield. Lui là être Tator, dieu mongol de la contradiction, vient from another dimension, toujours contredire ennemis jusqu'à eux devenir crazy bitches. Elle ça être Dmitrova, veuve violette, ancienne gymnaste twirling baton majorette du KGB, redoutable au corps à corps. Alors lui être Œil de pigeon qui louche, nom indien, il lance les boulettes de papier comme personne. Quant à moi you know me. Je avoir grosse coquille protection contre les coups de pieds dans les bollocks. Made of couillonium, matériaux très résistant très rare sur Terre."

Du miel...

Et puis cette fin Scoubidou, susceptible d'engendrer des lésions irréversibles dans la région du cervelet.

Impeccable.
Du beau boulot.
Mon vote t'est, mais alors, tellement acquis. Non, mais. wow... Quoi.
Clacker


    le 20/04/2020 à 00:28:02
C'est pas des sonnets dans ce texte, espèce de quadruple inquisiteur. Et je trouve que tu abuses de la ponctuation alors qu'elle ne t'a rien fait de mal.
Clacker


    le 20/04/2020 à 00:44:00
Quintuple, devrais-je bientôt dire.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 20/04/2020 à 00:45:07
Du tout gros n'importe quoi caninolapinesque.

Pour cette sombre histoires de sonnets qui n'en sont pas, tu avoueras que la présentation du publicateur a de quoi induire en erreur le barbare indifférent à la versification française qu'est CTRL X.
Clacker


    le 20/04/2020 à 00:55:36
Quand c'est pas l'illustration, c'est le résumé qui cloche. Quand trouverais-je grâce à tes yeux ? J'ai envie de te tuer vivant, et puis de te re-tuer derrière.

Tu sais que j'ai rêvé de toi, cette nuit ? Tu m'as forcé à enregistrer un tour de chant de Barbra Streisand, et après toute ta famille est venue m'humilier avec des ronces.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 20/04/2020 à 01:06:18
Ferme les yeux et pense à la Zone, c'est le métier qui rentre.

Sinon, sérieux, je n'en aurais même pas parlé, c'est juste que j'aime me faire l'avocat du diable, même quand il est fanatiquement prosateur. C'était juste une objection, votre honneur.
David


"Non, tu ne vas pas claquer des doigts."    le 20/04/2020 à 14:00:05
ça brule dès le début et ça rebrule à la fin, c'est un super texte de saint con !

Super les Gravengers, j'adore Tator, j'espère qu'il y aura des suites.

Et Normalizer, c'est pas le fils du professeur Raoult ?
Lapinchien


tw
    le 20/04/2020 à 15:18:17
rdv dans 17 ans
Clacker


    le 20/04/2020 à 19:56:07
Vous ne trouvez pas que le pangolin de l'illustration ressemble étrangement aux extra-terrestres du Cinquième Elément ?

Coïncidence ? J'en sais rien, vous me fatiguez.
CTRL X


    le 20/04/2020 à 21:32:08
En ce qui concerne cette histoire de sonnet, tout est évidemment la faute de Clacker. Je n'ai moi même aucune connaissance du système métrique que vous, poètes à jeun, utilisez pour écrire vos ritournelles. Voilà au moins une chose dont je me félicite chaque jour.

Sinon, mon texte préféré à ce stade est celui d'Haikulisse. ET de loin.
CTRL X


    le 20/04/2020 à 21:32:53
Aïl/cul/lisse, pardon
CTRL X


    le 20/04/2020 à 21:36:31
Ma meilleure blague de l'année. Et de loin.
Votez pour moi.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 20/04/2020 à 21:37:58
En effet. On sait bien que tout est de la faute de Lapinchien.
CTRL X


    le 20/04/2020 à 21:43:52
Je ne pourrais jamais blâmer l'homme à l'origine de la scène d'intro qui nous est offerte ici.
Je ne savais même pas, moi, qu'on pouvait repousser une horde de pangolins à coups de fouets.
Je me serais certainement chié dessus, et puis c'est tout.
Lapinchien forever. Mon texte préféré jusque là.
Clacker


    le 20/04/2020 à 21:44:28
Regardez-le qui vient jeter de l'huile sur le gaz, ou de l'eau dans l'huile, enfin qui fait des trucs de chafouin.

La prochaine fois que t'oublies tes identifiants, renomme-toi en Alt F4.

D'ailleurs je ne sais pas qui tu traites de poète à jeun, il me semble que tous les intervenants sur ce site sont dopés comme des ersatz de Richard Virenque.
CTRL X


    le 20/04/2020 à 21:48:44
Mais c'est bien vous qui semez ici la zizanie en employant des mots qui n'existent pas tel "chafouin". Ça n'existe pas chafouin. Alors arrêtez s'il vous plait de mentionner des sonnets là où, vraisemblablement, et ça les français le savent, il n'y en a AUCUN. Oui, aucun, Clacker. Et tant pis si ça vous dérange qu'on vous mette face à vos lacunes. Par ailleurs, votre texte est mon texte favori et je n'ai pas honte, non plus, de vous le dire en face.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 20/04/2020 à 21:49:30
Notons que la rubrique Normalizer est tellement ancienne que je ne l'ai pas connue, un peu comme la grippe espagnole mais en plus mortel.
CTRL X


    le 20/04/2020 à 21:52:12
Cette dernière intervention est mon intervention préférée jusqu'ici. Votez Dourak.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 20/04/2020 à 21:53:45
Va falloir, parce que je vais partir avec minimum -3.
CTRL X


    le 20/04/2020 à 21:55:58
Si tu oses écrire un sonnet, c'est multiplié par 6. N'oublie pas.
Clacker


    le 20/04/2020 à 21:57:43
Alors, d'abord, moi je ne cite pas du Aya Nakamura. Et ensuite, je suis très flatté. Même si tu cumules tout de même cinq textes soit disant favoris en cette Saint-Con.

Autrement, je suis dérangé, effectivement, mais c'est depuis la naissance.

Finalement, je mentionne des sonnets extra-diégétiques si j'ai envie. Et puis je me prends assez de remontrances par Dourak pour ne pas me laisser marcher sur les pieds par un quintuple inquisiteur apostat.
CTRL X


    le 20/04/2020 à 22:02:59
Mais Aya Nakamura, ahah sans déconner, tu crois vraiment que je sais qui c'est ? A la limite, j'aurais dit un jour du PSG prêté par un club nippon en manque de liquidités ou un truc dans le genre. Ahah. Mais moi j'écris mes textes avec un dictionnaire des citations et un autre des synonymes et je n'ai pas honte de le dire, ça. Je m'en tape complètement de Aya Nakamura. C'est juste pour avoir l'air instruit et digne de confiance. Tout ça, c'est de l'esbrouffe. Pauvres fous. Ahah. Et je ne suis pas un "apostat", encore un mot qui n'existe pas, ça. Tu cumules.
CTRL X


    le 20/04/2020 à 22:06:42
Oh putain.
Je viens de taper "Aya Nakamura" dans ma barre de recherche.
Vous pouvez annuler ma participation cette année.
OK ?
Putain...
Je pensais trouver un obscur auteur de sonnet de la banlieue de Kyoto.
Du coup, je vais écouter ce que fait cette dame, quand même.
Mon dictionnaire des citations me perdra, bordel...
CTRL X


    le 20/04/2020 à 22:11:28
Oh, mais en fait, je suis parti tellement loin avec cette histoire de Nakamura.
Encore une fois c'est uniquement la faute de Clacker dont le texte, décidément, est vraiment mon grand favori cette année.

Mais pourquoi tu me jettes Aya Nakamura à la figure alors que moi, c'est Yukio Mishima (que je ne connais pas non plus, du reste) que je cite dans mon texte.

Tu veux détruire toutes mes chances de quintuplé. C'est ça ?

Tu crois que mon texte seul ne suffira pas à me discréditer à tout jamais ?

C'est LAMENTABLE (et chafouin, aussi, un peu)
Clacker


    le 20/04/2020 à 22:11:37
AH mais n'écoute surtout pas. Tu risquerais de perdre l'inspiration pendant une dizaine d'années, au bas mot.

T'es un vrai malade.
CTRL X


    le 20/04/2020 à 22:12:44
TOO LATE.
Je quitte la littérature sombre/glauque/obscure et je me remets au jokari.
On sait où on va, avec le jokari.
Clacker


    le 20/04/2020 à 22:13:13
Et chafouin, ça n'existe pas.
CTRL X


    le 20/04/2020 à 22:17:36
Aya Nakamura, c'est violent quand même.
PAr contre.
Je sais ce que je vais diffuser chaque soir, à 20h, à compter de demain.
Merci, finalement.
Clacker


    le 20/04/2020 à 22:22:00
Rappelle-moi de ne jamais devenir, par inadvertance, ton voisin.
J. C, du troisième     le 20/04/2020 à 22:24:42
Ne deviens pas mon voisin par inadvertance.
Clacker


    le 20/04/2020 à 22:31:14
De toute façon moi je m'en fous, j'écris des textes mieux pour l'après Saint-Con, exprès parce que je veux pas être inquisiteur.

C'est chafouin, ou pas ?
Lapinchien


tw
    le 23/04/2020 à 19:00:41
voici le lien vers les autres épisodes https://www.lazone.org/articles/rubriques/16.html
Lunatik-


Best réplique ever    le 27/04/2020 à 16:04:43
"Venez tous, on prend the lift. Non Enkulk toi prendre les escaliers."
Lapinchien


tw
    le 03/06/2020 à 20:14:10
Lancet et match
Clacker


    le 03/06/2020 à 20:24:14
Comme dirait Christian Grey : "les ascenseurs, ça fait toujours de l'effet".

= ajouter un commentaire =