LA ZONE -
Résumé : Ushas est la déesse de l'aurore dans le panthéon védique. Dans la religion védique, il n'est jamais certain que le soleil se lèvera le matin. Des prières et sacrifices sont donc effectués chaque matin avant l'aube, qui symbolise la victoire des forces du bien sur celles du mal. HaiKulysse s'inspire d'un texte déjà très obscur de Tyler D pour en livrer une genèse encore plus obscure.

La Genèse d'Ushas et de son soleil

Le 24/05/2020
par HaiKulysse
[illustration] Message complémentaire de l'auteur : Texte librement interprété d'après Ushas et son soleil, Le 15/11/2004, par Tyler D.

Bravant l’implacable pesanteur de la fournaise urbaine, une volée de détritus dérisoires, mue par un frêle soupir, compose de célestes volutes parmi les constellations de poussières…
En Mongolie, j'avais grandi en tétant le lait des grands yacks, il y avait une altitude ou une attitude rouge et fumeuse dans la Main Noire, ce groupuscule encore actif dans les yeux d'Ushas… j'avais grandi tout comme ce dieu des infimes espoirs, en retrouvant dans ma genèse une logique propre, aussi diffuse que obscure, aussi factice que cette combustion dans les feuilles mortes : choyant des arbres faisandés comme le lierre qui envahissait tout, l'aura d'Ushas avait brûlé ; et ce feu que je ne parvenais pas à décrire, ressemblait à la danse des derviches tourneurs désarçonnés dans leur transe.

Sous les braises improvisant des raisonnements liés à la folie, on ne pouvait évoquer ce feu sans invoquer la toile la plus connue de Pierre Soulages : sa noirceur haletante, gloutonne, presque ébauchée et d’humeur coutumière, permettait de passer d’un monde à l'autre, d'un Cartoon clownesque à un dessin animé morbide. Et là-haut, si on tentait de raccommoder l'altitude rouge et fumeuse de la Main Noire avec ce récit, les dieux devaient se familiariser avec la chaleur du bûcher faute d'espérer un retour à la normal.

Mais qui était Ushas ? Que représentaient, planqués dans sa caverne, sa genèse et son soleil mis au pilotis pour son infidélité avec la Lune... La Lune ? Désobéissant aux consciences survoltées des derviches tourneurs,en pièces détachées, la plate-forme lunaire de lancement avait été monté par le seul désir d'Ushas ; une espèce d'affliction qui s’émiettait à travers les limbes perdus de la Saint Con comme un frémissant amas de films déroulés.

Ushas avait versé, d'un milieux industrieux plutôt vernis, de cadre à ouvrier, avec pour cause directe le brisement des vitraux de toutes les églises, sectaires ou non, et, pour se venger leurs représentants lui avaient infligé le martyr du Christ mais c'était là la seule ressemblance avec lui...
Ushas était facilement impressionnable et, je l'ai écrit, était le dieu des infimes espoirs dessinés dans la poussière d'une lutte sanglante et ses fidèles, animés d'une soif ardente, infinie, de connaissances, lui vouaient un culte monothéiste.

Ushas n'était pas fait pour les plaines mongoles, pour les verdoyantes vallées de la Mongolie où il était né, pour verser des larmes et des louanges funèbres auprès des petites vieilles toutes ridées dans leur cercueil. Il écrivait des plaidoyers pour les autoroutes, leur bitume, pour les poudres prenant facilement feu ; et du feu, ces flammes sacrées, il y en avait : ployant sous leurs chaleurs, l'aigre morbidité de ses discours sur le genre humain tombait en pluie de cendres et en nuits d'ivresse ou en désuétude.

Ushas occupait alors le poste de plongeur quand vinrent les ténèbres à la dérive, les plaies de l'ennui, les murènes du désespoir n'offrant comme issue que des inégalités criardes, encore davantage vécues par la sous-classe...
Leurs maires organisaient dans les salles de conférence du Morbihan des ateliers de photomontages, de programmation d'un nouveau langage informatique, pour des temps meilleurs ; mais Ushas, s'opposant à cette planification jugée à l'avance inutile, ne participait pas à ses cours, préférant contempler les mouvantes voies lactées, ces éléments déchaînés qui durcissaient les traits des scribes moqueurs, chanteurs, railleurs de l’Égypte Ancienne...

La Genèse d'Ushas et de son soleil comme seules finitudes avant le crépuscule des damnés !

= commentaires =

Lapinchien


tw
    le 25/05/2020 à 12:14:59
Mais pourquoi une allusion à la Saint Con ?
HaiKulysse


site blog fb yt
    le 25/05/2020 à 15:25:39
Moi même je ne sais pas, la fièvre de l'écriture automatique sûrement
Clacker


    le 25/05/2020 à 16:07:18
Et pourquoi diable n'oeuvrer que dans l'écriture automatique ? T'as subi un traumatisme dans l'enfance ?
Lunatik-


    le 25/05/2020 à 16:16:43
On touche des points pute quand on vient commenter ici ?
Clacker


    le 25/05/2020 à 16:37:08
Non, mais normalement tu reçois automatiquement un spam sur ta boite mail pour t'enjoindre à souscrire un abonnement à Challenge. Perso, j'adore.
HaiKulysse


site blog fb yt
    le 06/06/2020 à 11:32:46
Qui a peur de Black Rock ?

= ajouter un commentaire =