LA ZONE -
Résumé : Un peu de propagande ne fait jamais de mal. C'est plutôt embrouillé quand même, comme discours, la vraie propagande utilise des messages simples et compréhensibles par tous. On mélange la finance et la religion dans un grand fatras, société moderne et cul mêlés. Les phrases sont belles, sombres, le message lui est complètement brouillé.

Ma propagande peut sauver des vies

Le 24/02/2007
par Omega-17
[illustration] Je bouffe de la Lysopaïne au goût classiquement mentholé comme d’autres deviennent givrés par overdose de Risperdal.
Mon cœur, mon cerveau, mon aura même se trouvent en une espèce de transcendance éradicatrice des affres quotidiennes par la stupéfiante envolée de mes spasmes anti-moraux.
Je suis un héros temporaire.

Du genre à récupérer cinq milles euros pour les rendre à son propriétaire avant d’opérer un retrait du double de la somme sur le capital du même individu.
Un héritage détourné.
De son vivant.
Concept novateur.
On passe si aisément du statut de fils digne à celui d‘escroc stratégique de nos jours…

Trop de rectangles de papier flétrissent les initiales bonnes intentions.
Je suis un des pavés de l’Enfer.
A ceci près que l’on me marche rarement dessus. C’est devenu démodé, que voulez-vous.
On manque de clientèle.

Les gens deviennent honnêtes par élimination, pas par choix intime.
Et soyez dès à présent persuadé qu’aucun barbu spirituel ne vous le rendra. Les caisses sont vides et on ne vous emboursera pas la différence. Vous serez bien plus abusé qu’ici-bas.
C’est pour dire.

Je ne peux que vivement vous conseiller de balancer votre carte Cofinoga sur le champ et d’adhérer à ma perception des choses. Se ranger sous la bannière du néo-réalisme vous évitera bien des désagréments.
Vos nuits agitées par la culpabilité, par exemple.
Votre face blême dans le miroir, au petit matin. ( et non, ceci n’est pas une crème de nuit )
Le désespoir qui vous prend aux tripes lorsque vous voyez que malgré tous vos efforts pour vous conformer aux protocoles en vigueur instigués par des apôtres niais il y a de ça bien trop longtemps, vous n’avez plus la foi.

Je vous offre la croyance.
Le surpassement de vos convulsions.
Je vous donne l’apocalypse.
Maintenant.

« Avez-vous une idée de ce que peut représenter une liberté totale ?
Se libérer de l’opinion d’autrui.
Et même de sa propre opinion. »
Marlon sous la baguette de Francis ( seulement des connaissances du Balto et du Café des sports ), c’est quand même un peu plus intéressant que les aventures d’un vieux gaulois en Egypte, non ?
Pourtant vous avez été plus de douze millions de tocards à enrichir les caisses d’une usine destructrice de liberté.

Pour vous, il est trop tard.
Vous allez brièvement trotter vers le précipice en compagnie de vos associés laineux.

« - Maiaiais !
Mêêêh, on fait ce qu’on veut, quand même ! »

Certes.
C‘est indéniable.
Ce qui est affligeant, c’est que vous le croyiez encore.
Au fait, samedi, vous amenez les gosses au Mc Do ?
Ouais, ça fera une sortie, vous avez raison.
Et n’oubliez pas : il reste seulement une semaine pour vous acquitter du deuxième tiers !
Dix pour cent, ce serait ballot, n’est-ce pas ?
Une majoration du vide, c’est une idée qui m’interpelle quand même.

Mais c’est normal : je suis un marginal misanthrope incivilisé et sans avenir dans votre système.
Je suis bien d’accord avec vous.
Vous voyez : comme quoi…

Mais revenons à mon estimable personne.
Ma propagande peut sauver des vies, je peux le démontrer sans attendre.

Prenons l’exemple de cette charmante belge aux yeux de chatte.
Elle n’a pas du tôt ce genre de globes oculaires mais l’écriture de ce terme me rappelle à quel point j’aurais aimé me faufiler entre ses cuisses si un empêchement de l’ordre de l’éternité glorieuse ne m‘en privait.
L’est ne perd rien pour attendre.
Son avenir scriptural aurait tout aussi bien pu prendre une tournure définitivement désespérante alliant nullité et récurrence boueuse, l’ensemble de ses œuvres flasques ( 25 cl l‘unité ) étant agrémenté de clichés qui faisaient penser à Dunkerque le jour où le taux de suicide chez les plus de soixante ans avait battu tous les précédents records établis.

Un travail néo-réaliste appuyé permit de sauver la Flamande libertine du marasme intello-vital.
Hier, elle bavait ; aujourd’hui, elle écrit.
Avant, elle m’intéressait vaguement ; maintenant, elle m’excite.

Elle aime le cul.
L’alcool et l‘argent.
On ne pouvait décidément pas la laisser tomber.
Nous avons donc agi.
Je m’en félicite encore.
Parce que la littérature en a besoin.
Mais pas seulement.

A nous de déplacer les pions.
Et qu’importe quel fluide aérien nous y pousse.
Le geste est nôtre.

Nous concernant, la pérennité sera probablement réduite.
Cela ne fait que nous rendre plus précieux.

Entendez cette voix dont l’écho se propage dans l’onde de notre dissociation.

= commentaires =

nihil


    le 24/02/2007 à 01:07:38
Il écrit bien ce mec, par contre faut y aller au taille-haies et à la machette pour débroussailler les méandres de l'éponge qui lui sert de cerveau. C'est un genre de rébus ?
Aelz     le 24/02/2007 à 01:24:03
"Mon cœur, mon cerveau, mon aura même se trouvent en une espèce de transcendance éradicatrice des affres quotidiennes par la stupéfiante envolée de mes spasmes anti-moraux."
Ca, c'est vraiment très laid, le reste, par contre... classe, imposant, brillant même, parfois. Dans l'écriture, je veux dire, parce que j'entrave que dalle à ce qui se passe là-dedans. J'ai même pas compris pour quoi c'était, cette propagande.

Les Neuf autres textes sont comme ça aussi?
nihil


    le 24/02/2007 à 01:26:05
J'ai pas le courage de vérifier. On verra au fur et à mesure, puisque de toutes façons la Zone est en passe de devoir être renommée 'Mill n' Omega Land'.
Glaüx-le-Chouette


    le 24/02/2007 à 02:03:41
Chiant, putain, mais chiant, ohlala, j'ai l'impression de me balader dans un intérieur anglais, c'est précieux, c'est pointilleux, ça pète froid et ça se lave sous les bras jusqu'à ce que ça brille. Que ce soit pas inélégant, c'est un fait, mais c'est pas une excuse et ça justifie pas un texte. Du moins ça justifie pas l'effort de lire ça jusqu'au bout, que j'ai fourni, parce que je suis con, mais je regrette.
Nico


    le 24/02/2007 à 08:23:26
Ouai j'ai pas aimé. C'est bien écrit c'est vrai mais comme il n'y a rien à comprendre dans le texte, exprès surement, on s'ennuie ferme.

Et la dernière phrase, je ne sais pas pourquoi mais elle m'énerve.

Par contre l'illustration est de toute beauté.

commentaire édité par Nico le 2007-2-24 8:24:2
Hag


    le 24/02/2007 à 11:04:33
J'aime bien.

"Je vous offre la croyance.
Le surpassement de vos convulsions.
Je vous donne l’apocalypse.
Maintenant."

Celle là je la trouve magnifique (même si c'est vrai que ça veut pas dire grand chose).
Omega-17


    le 24/02/2007 à 17:38:57
Ya rien à comprendre : vous avez tout compris.

Juste un texte au laser qui perce les têtes d'ânes.

On sait qu'on ne les tuera pas à coups de figues alors je le fais à coups de textes.

J'en poste un dixième, dédicace spéciale à Nihil.
Glaüx-le-Chouette


    le 24/02/2007 à 19:09:40
Problème : tu tueras personne avec ça.

Tu feras simplement chier les têtes d'ânes, qui s'abstiendront de te lire et qui iront s'ouvrir une dixième bière pendant que tu fignoleras ton dixième texte.
Carc


    le 24/02/2007 à 19:32:21
"Prenons l'exemple de cette charmante belge aux yeux de chatte.
Elle n'a pas du tôt ce genre de globes oculaires mais l'écriture de ce terme me rappelle à quel point j'aurais aimé me faufiler entre ses cuisses si un empêchement de l'ordre de l'éternité glorieuse ne m'en privait."

franchement, j'adore. en fait, j'ai commencé à vraiment adorer à la 23e ligne. C'est totalement éclaté, ça veut rien dire, mais ça donne l'impression d'une profondeur sans pareil. Grandiloquent, mégalomane, complètement con. Tout ce que j'aime. Si les autres textes sont comme ça, je suis content. sinon, on verra bien.

commentaire édité par Carc le 2007-2-24 19:34:54
Winteria


    le 24/02/2007 à 19:47:38
Certaines phrases claquent bien dans la gueule, c'est sûr, mais au-delà de ça, ce texte est une noix vide qu'on se fait chier à ouvrir pendant 10 minutes.
Kwizera


    le 24/02/2007 à 20:24:07
ce texte contient à peu près tout ce que je deteste dans l'écriture

heureusement que tout ça se dilue presque dans sa longeur
Omega-17


    le 24/02/2007 à 22:35:27
On peut tout à fait poster un dixième texte en ouvrant une dixième bière : la preuve à l'instant.

Merci aux têtes d'âne.

Kwizera, tu me fais bien marrer.
Surtout quand Traffic me parle de toi, dommage que tu ne soies pas là : tu rirais moins mais ce serait cocasse.

Perso, je ne te connais pas mais j'en sais suffisamment pour me fendre la poire au cran d'arrêt.

Om.
Glaüx-le-Chouette


    le 24/02/2007 à 22:47:05
Mais putain sérieux vos gueules les gniards, là, la cour de récré c'est là-bas, y a cinquante ans et demi, pauvres merdes sans vie.
Aelez.     le 24/02/2007 à 23:03:03
Alors ils se connaissent tous?

Bordel, c'est une vengeance flood-style de la sex accademy?
Kwizera


    le 24/02/2007 à 23:13:41
"Surtout quand Traffic me parle de toi, dommage que tu ne soies pas là : tu rirais moins mais ce serait cocasse."

???


sinon j'ai le droit de trouver ton texte nul sans que tu te sentes agressé ? et de dire que j'en ai trouvé d'autres bien sans que tu me suces ?

et tu me connais pas non, mais traffic non plus à ce que je sache
nihil


    le 24/02/2007 à 23:18:16
Bon allez, on sort le pop-corn sur ce coup.
Glaüx-le-Chouette


    le 24/02/2007 à 23:20:08
Si on pouvait les balancer dans de la boue radioactive à 1000 degrés, aussi, histoire de rendre la baston un peu plus agréable.
Omega-17


    le 24/02/2007 à 23:37:02
Je suis pas contre.

Tu peux dire ce qui te passe par la tête Kwizera : je ne m'attends pas à grand chose.
Un peu de pus, à la limite.
Avec deux trois grumeaux.
Pas plus.

En fait, je n'ai aucune raison particulière, j'ai une pathologie : j'aime agresser les gens et c'est tombé sur toi aujourd'hui.

Curieux, non ?

Et mon texte est formidable, perçant, lisible, bien mis en place : une oeuvre majeure, quoi.

Concernant Traffic, c'était juste une parenthèse, histoire de te voir tomber dans le panneau.

Faut savoir assumer hors sites et hors Internet, Gaston...

Glaüx-le-Chouette


    le 25/02/2007 à 00:03:09
Mais, mais, mais, cette mauvaise foi, cette pauvreté intellectuelle, cette mesquinerie frustrée...

Saint Cerf ?
Ou un avatar.
Ou un clone.
Ou...


Oh my God.


Clown spotted.
Random Stupid Animals Name System armed.
Authorization required
Aem.     le 25/02/2007 à 06:05:06
Ah tiens, un texte qui ne veut rien dire avec de belles phrases vides de sens et sans cohérence derrière lequel on peut se cacher pour ne pas assumer pleinement le fait qu'on est creux et sans imagination.

Le style cadavre exquis ne se suffit pas toujours à lui même hein.

Encore pour Arkai59, on peut lui trouver des excuses : Il ne sait pas écrire, tant pis, c'est pas si grave.

Mais quand on sait faire des phrases qui peuvent être interessantes et que par fainéantise, manque de reflexion (ou connerie) on en fait rien, ça inspire le mépris.
nihil


    le 25/02/2007 à 14:57:10
Authorization denied.
Rien-à-foutrisme enclenched.
B52


    le 25/02/2007 à 17:16:21
"Au fait, samedi, vous amenez les gosses au Mc Do ?":
cf "super size me",Morgan Spurlock.

"Marlon sous la baguette de Francis":
voir Francis l'expediteur( élevé au ricard), gare de X. Non, je ne cite pas la ville, par respect.

Le reste du texte ne m'evoque rien de concret, sinon la peur.
Omega-17


    le 25/02/2007 à 21:45:06
Again : que dalle, rien outside'n nothing behind ?

so what ?

You expend what else ?

Poor lonesome cow-boys...

Winteria


    le 25/02/2007 à 22:05:50
J'espère que tu es conscient qu'en plus de t'être transformé l'espace d'un instant en une sorte d'anglophone de skyblog (au même titre que Mill qui plus est), ce que tu as écrit ne veut absolufoutrement rien dire.
Omega-17


    le 25/02/2007 à 22:52:56
Merci pour l'avertissement.

J'ai dépassé la ZONE de non-retour depuis bien trop longtemps...

"Il n'y a donc rien derrière ?

Quoi d'autre ?

Vous vous attendiez à autre chose ?

Pauvres bougres..."

Je te lèche la chatte, ma caille...

Kebab montois et je reviens...

commentaire édité par Omega-17 le 2007-2-25 22:55:9

commentaire édité par Omega-17 le 2007-2-25 22:55:31
Glaüx-le-Chouette


    le 25/02/2007 à 22:57:15
Drugs, baaad.
nihil


    le 25/02/2007 à 23:44:29
Et encore un texte signé Omega dans la boîte. Au rythme où tu postes, mon pote, je tiens à te signaler que les textes que tu envoies en ce moment seront publiés aux alentours de 2011-2012.
Omega-17


    le 26/02/2007 à 12:40:26
Bouge pas, je m'occupe de mes stats.

2012, ça sera la Coupe du Monde ?

Bien...
nihil


    le 26/02/2007 à 12:45:25
Oh merde, arrêtez-le.
Carc


    le 26/02/2007 à 21:32:51
je sais pas si ca fera grand chose si je dis que c'est pas cool, désolé...
Mill


site lien fb
    le 27/02/2007 à 14:23:35


commentaire édité par Mill le 2008-6-7 17:29:53
Omega-17


    le 27/02/2007 à 19:00:36
Merci bien Mill.
Je sens qu'on va s'entendre, surtout sur la page des textes en attente.

Je tiens à dire que je sodomise Dourak au tractopelle pour cette assertion sans aucun fondements sur la page d'accueil.

Ca mérite bien un texte, tiens.

Et j'ai déjà un blog saturé ainsi qu'une demi-douzaine de sites qui sont prêts à faire des virements aux Iles Caiman pour que j'arrête de poster.

Evidemment, je suis un type intègre : j'ai refusé.

commentaire édité par Omega-17 le 2007-2-27 19:3:32
Glaüx-le-Chouette


    le 27/02/2007 à 19:05:16
Ouais, essaie de sodomiser Dourak au tractopelle, et je traduis tous tes textes en slovaque au moyen de Google avant de les retraduire en allemand puis en français et de les Débilitroniser.

Ensuite je les c/c tous dans un seul fichier, et je demande à Word de remplacer les sauts de paragraphes et les espaces par DTCS.

Et je publie.
Omega-17


    le 27/02/2007 à 19:29:42
Arrête, j'en peux plus...
Astarté


    le 03/03/2007 à 18:33:48
Putain mais c'est quoi cette merde :

"Mon cœur, mon cerveau, mon aura même se trouvent en une espèce de transcendance éradicatrice des affres quotidiennes par la stupéfiante envolée de mes spasmes anti-moraux."

C'est se foutre de la gueule du monde...y'a des paings qui se perdent...et il me traite en plus...
Oméga-3 et Mill si vous pouviez vous reposer un peu !!!
Crénom de foutre.
Omega-17


    le 03/03/2007 à 23:15:27
On leur dira.
Mill


site lien fb
    le 05/03/2007 à 13:47:59


commentaire édité par Mill le 2008-6-7 17:30:21

= ajouter un commentaire =



[Accueil]