LA ZONE -
Résumé : Glop-glop semble apprécier les histoires de militaires en déroute. Son texte précédent concernait la fusillade à Carcassonne, celui-ci la branlée qu'on prit récemment nos bidasses contre les Talibans. D'ailleurs les deux textes sont directement liés. Ce texte, c'est la septième compagnie en Afghanistan, avec un tas de bras-cassés abrutis et déjantés. Ils avaient qu'à apprendre autre chose que le salut militaire et le lit au carré, à la caserne, ces cons.

Droit de suite

Le 28/10/2008
par Glop-glop
[illustration] Pour pas abîmer nos V.A.B. qui sont fragiles et coûteux, on a envoyé notre section en reconnaissance à grolles pour justifier notre prime d'Opex.
J' l'ai tout de suite sentie mal c't'affaire . Ca puait le coup fourré, et, mon vié, la légion d'honneur à titre posthume ça m'faisait pas bander du tout. Quand ça a commencé à pétarader, je me serais bien chié dessus, mais avec la tourista que j'me fadais depuis un mois j'avais plus rien dans les boyaux.
Un trou, y m'fallait rien qu'un trou où me cacher, vite ! J'en demandais pas plus !
Le premier à avoir morflé c'est l'Aspirant, une rafale lui a emporté la moitié du crâne avec son casque lourd. Il avait fini d'aspirer.
L'Adjudant, qu'était le chef de section en titre a pris une bastos dans l'épaule et est tombé recta dans les pommes, ou il a fait semblant. Tu parles d'une fiotte !
Le petit radio a salement morflé aussi, il agonisait à découvert. En voyant ça, Bertrand, le Légionnaire, un jobard tellement allumé qu'ils en voulaient plus au 2ème REP, c'est dire, a bondi en gueulant "par Saint-Michel couvrez-moi !" et il a galopé vers le radio qu'était crevé qu'il en pouvait plus.
Il lui a arraché son barda, ce con, il l'a dépoitraillé et s'est mis à lui faire un massage cardiaque désespéré comme un cave de secouriste. Tu penses, à chaque pression il vidait le pauv' mec du reste de son sang tellement il était troué de partout malgré son gilet pare-balle réglementaire. Ca lui giclait dans la gueule à ce con de Bertrand, mais il insistait.
Bien sûr j'ai pas tiré un coup de feu. Le principe de base quand on est engagé par l'ennemi sans appros c'est d'économiser les munitions. Et puis le Bertrand était encore bien plus fumier que tous les bougnoules d'en face rassemblés. "J'encule la République, je me bats seulement pour notre Saint-Père Benoît et la Chrétienté" c'était sa profession de foi à ce bâtard.
"Crève salope" que j'ai pensé très fort quand il s'est pris la première balle dans la jambe.
Vas-y rampe connard, t'as 80 Kalashs au cul !
Il se tortillait sous les impacts en embrassant sa croix à la con.
Quand il a arrêté de s'agiter comme un asticot ils ont cessé d'le mitrailler.
Cédric, qu'était mon binôme s'en est pris une dans le bas-ventre. Il pissait le sang en se tenant les couilles. "Ma bite, ma bite" qu'il pleurait. Faut dire que c'était un sacré baiseur à c'qu'il racontait. Enfin, on est jamais bien sûr pour ce genre d'histoires. Il y en a qui sont de drôles de vantards.
Un Taliban hirsute et tout dépenaillé s'est mis à dévaler la pente depuis laquelle on nous canardait, la barbe au vent et un poignard entre les dents. Complètement frappé le sale gueux en pyjamas ! J'l'ai ajusté tranquillement dans l' oeilleton de mon FAMAS et au coup par coup j'lui ai collé une demi-douzaine de balles dans le thorax. Putain, mon canon était voilé, ce gars c'était Sandokhan, ou j'sais pas quoi, mais j'lai pas touché!
Quand il a chopé le Cédric j'ai bien cru qu'j'allais chialer. C'était vraiment pas le mauvais bougre ce jeunot...
"Kévin" qu'il a juste eu le temps de gueuler avant que l'afghan lui ait tranché la gorge. Après il a poussé une sorte de hurlement silencieux , vu que l'autre baiseur de chèvres lui avait découpé la trachée, les yeux écarquillés, en se vidant de son sang à gros bouillons.
C'est là que j'ai percuté.
Putain !
Le chargeur à blanc...

= commentaires =

Glaüx-le-Chouette


    le 28/10/2008 à 20:22:58
L'idée est marrante et la fin m'a fait sourire, pour cette raison seule.

Mais le style de petzouille, c'était vraiment nécessaire ? Ca fait juste con. Les élisions ça fait même pitié, je crois, si je regarde bien au fond de moi. Le pauvre argot dit "de militaire", de même, en pire.

Ce type de procédé, je veux bien, dans des projets naturalistes ou chez Céline, dans un autre ordre d'idées. Mais faut être vraiment vraisemblable.
Et là c'est pas vraisemblable du tout. Désolé de décevoir les amateurs de préjugés et de jugements typologiques tout faits, mais ce genre de soldats-là, c'est tout sauf des cons et des bouffeurs de massacre. C'était le cas y a vingt ou trente ans ; mais ça c'était la guerre à la papa. C'est fini, tout ça, faudrait en revenir et pas faire du naturalisme périmé, si on fait du naturalisme.

de toute façon le naturisme c'est mieux.
nihil


    le 28/10/2008 à 20:29:45
Les militaires sont nos amis, mais quand ils font trop chier, faut les faire piquer.
Glo, as-tu envisagé la possibilité d'une certaine exacerbation du style dans un but caricatural voire rigolus-ah-ah-cédrôle-j'en-ai-mal-au-ventre ? C'est peut-être une explication ?

Connard.
Glaüx-le-Chouette


    le 28/10/2008 à 20:33:04
IL EST DE FAIT QUE J4AI PAS VRAIMENT EU MAL AU VENTRE en lisant le texte donc par charité je me suis dit que c'était de la tentative de vraisemblance. MAIS IL EST DE FAIT que ça peut tout à fait être un humour absolument foireux, j'en conviens et crache volontiers là-dessus aussi CAR c'est ma joie.


[edit] Connard (j'avais oublié de ponctuer).

Commentaire édité par Glaüx-le-Chouette.
nihil


    le 28/10/2008 à 20:35:13
Sinon, ça manque d'explosions, aussi.
Le Duc


    le 28/10/2008 à 20:42:41
"par Saint-Michel couvrez-moi !"

Ca c'est classe, quand même.
Glop-glop


    le 28/10/2008 à 21:49:49
Au risque de décevoir, l'argot militaire actuel est à peu près fidèlement reproduit, et le militaire du genre borné/assasin se porte toujours très bien dans l'armée française, merci.
D'ailleurs le légionnaire est décrit exactement d'après nature (il était en afghanistan, mais c'est pas celui qu'a été passoirisé, hélas).
La seule invraisemblance c'est la présence d'un aspirant, mais j'aime bien ce grade.
Glaüx-le-Chouette


    le 28/10/2008 à 21:57:27
Au risque de sous-entendre que t'es pas informé ou débile, les militaires tués sur lesquels tu fondes ton récit n'étaient pas des légionnaires. La Légion, c'est un corps à part avec sa faune à part ; les soldats tués dans cette affaire et ceux de l'affaire de Carcassonne étaient des paras. C'est pas pareil et je suis assez bien placé pour te dire que t'emploies un langage à côté de la plaque.

Bon ba je m'étais pas trompé, c'était une tentative de naturalisme. Sauf que faut se renseigner, garçon.
Glop-glop


    le 28/10/2008 à 22:17:56
Si, l'abruti qui a tenté un massage cardiaque sous le feu (faut vraiment être con) était bien légionnaire, la troupe n'était pas mono-corps, même si la plupart étaient paras.
Faut se renseigner mon grand.
Et comme je suis d'une époque où on faisait son service, mais pas d'une époque trop lointaine, je connais un peu l'argot militaire actuel, et un peu les armes de guerre en usage aussi.
Glaüx-le-Chouette


    le 28/10/2008 à 22:21:18
(le problème vient justement du fait que depuis la professionnalisation les troupes ont complètement changé de visage et sans vouloir te faire de peine, tes données sont périmées)
M. Yo


    le 28/10/2008 à 22:27:32
CTB.
Glaüx-le-Chouette


    le 28/10/2008 à 23:00:28
Les trucs périmés, on les bourre dans la benne à ordures, CMBDTCS.

Je peux mettre un sac poubelle en capote si tu veux qu'on se protège.
Glop-glop


    le 28/10/2008 à 23:22:22
Bof, les propos du légionnaire soldat du pape, que j'ai reproduits verbatim, je les ai entendus l'an passé (le gars se vantait également d'"accidenter" les musulmans engagés), et le nouveau chef du renseignement militaire ("on-leur-a-mis-une-bonne-branlée-Puga") est un intégriste catho allumé. Donc, non, je n'ai pas l'impression d'exagérer le niveau de folie furieuse qui règne dans nos armées.
La professionnalisation concerne les taches techniques anciennement dévolues aux appelés. Au feu, on a toujours envoyé des fous et des pauvres types (tous engagés), rien n'a changé...
Glaüx-le-Chouette


    le 28/10/2008 à 23:31:33
Renseigne-toi sur les cursus des paras.
nihil


    le 28/10/2008 à 23:48:19
aH OUAIS MAIS TROP ILS ONT DES SUPER CURSUS LES PARAS? DES CURSUS PLAQU2S OR AVEC DES VRAIS MORCEAUX DE NOISETTES DEDANS ET MOINS DE MATI7RES GRASSES PUTAIN ON EN A RIEN 0 FOUTRE DES CES CONNARDS ET DE LEUR CURSUS MERCI AU REVOIR

Commentaire édité par nihil.
Strange


    le 28/10/2008 à 23:49:17
ENTIERES LES NOISETTES ?
nihil


    le 28/10/2008 à 23:49:49
NON? JUSTE DES MORCEAUX? MAIS C4EST D2J0 PAS MAL ENFIN MOI JE TROUVE PUTEPUTEPUTE
Marquise de Sade


    le 29/10/2008 à 00:13:16
DTC, CTB,OSEF, ... c'est bon, je capte, mais V.A.B. ??

nihil


    le 29/10/2008 à 00:18:55
Au vu du contexte, doit y avoir du 'véhicule' et du 'blindé' là-dedans. J'essaye juste d'être logique. Mais après tout j'en sais rien, ça pourrait aussi bien vouloir dire v2RONIQUE AIME bENOÎT.
Marquise de Sade


    le 29/10/2008 à 00:27:27
ça serait très poétique
Le Duc


    le 29/10/2008 à 00:37:08
http://www.bca13.terre.defense.gouv.fr/images/vehicule/normal/vab.gif

Effectivement ça les.

commentaire édité par Le Duc le 2008-10-29 0:37:52
nihil


    le 29/10/2008 à 00:49:24
Oh ils ont planté plein de végétation sur leur truc à roulettes. C'est vraiment des amis de la nature ces militaires.
Marquise de Sade


    le 29/10/2008 à 01:24:39
à moins qu'ils aient buté le gars chargé de nettoyer les parterres

LH     le 29/10/2008 à 03:28:39
J'ai bien aimé percuter le percuteur foireux.

Par contre j'avoue que les histoires de militaires, légionnaires, paras, whatever, je n'en ai que foutre.
Mais ça reste de la bonne phrase égotiste de derrière les fagots ça ma bonne dame.
Zak     le 30/10/2008 à 14:11:37
La fin est géniale xD
Glaüx-le-Chouette


    le 30/10/2008 à 14:28:21
Arrête avec les smileys de plouc, s'il te plaît. Ca fait pitié.
EvG


    le 30/10/2008 à 17:36:52
FAISAIT CHIER CE COMMENTAIRE DE MERDE !

commentaire édité par EvG le 2008-10-30 17:40:29
nihil


    le 30/10/2008 à 17:44:21
Pour rebondir un peu sur ton commentaire effacé, je crois que comme tous les groupes humains, l'armée finit par imposer ses codes et ses valeurs aux individus qui le composent. Rien d'illogique à ce qu'un mec lambda qui rentre dans les rangs finisse par en être changé.
EvG


    le 30/10/2008 à 17:59:36
On est parfaitement d'accord.
Note qu'au vu de la qualité de feu mon commentaire, dans ma grande bonté j'ai préféré n'en pas infliger la lecture au peuple.
Je repars jouer avec mon canard.
"On est parfaitement d'accord." = Il est certain que l'armée fabrique encore de belles brochettes de crétins-bouchers.
Aesahaettr


    le 31/10/2008 à 11:19:28
Ouais tu vois la société aussi, brother, hhmmpfff, pas seulement l'armée, pfouuuuuuh.

J'ai trouvé que les actions s'enchaînaient trop vite, un peu de cadre et de stress montant aurait pas fait de mal au texte, je pense. J'aime pas le rythme.
Le final twist m'a fait sourire.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]