LA ZONE -
Résumé : Ce reportage imbécile à propos d'un champion de backgammon part un peu dans tous les sens à la fois, les quelques vannes amusantes sont diluées dans un océan de n'importe quoi total qui fleure bon l'écriture automatique. Le résultat est suspect, m'est avis que le jour de la rédaction de ce navet, Saintshaka se trimballait quatre grammes dans chaque veine.

A toi de jouer maintenant, chimpanzé sodomite !

Le 03/09/2006
par Saintshaka
[illustration] Ca y est, enfin un français champion d' europe de notre sport cérébral favori et tout naturellement, le quintuple tenant du titre national est devenu sans conteste l' un des numéros un mondiaux.
Le sacre que "Pat la gagne" attendait depuis tant d' années est la: les flash crépitent, un petit mot a la presse U.S. avant de s' asseoir en face de nous et répondre aux questions que l' on peut se poser à propos d' un joueur de backgammon de très haut niveau.

             Entrevue avec Patrice Moupillon, champion d' europe de Backgammon.

BackgammonMag.Patrice Moupillon bonjour, d' abord toutes nos félicitations pour cette consécration amplement méritée, apres avoir pu imposer votre style de contre-attaque et de prise de risque, vous êtes le numéro un européen, quel effet cela fait-il de passer à la marche au dessus?
Patrice Moupillon. Bonjour Francis!Hé bien, c' est comme si je le savais depuis toujours, mais tous ces rêves de gloire se concretisent aujourd'hui: en moins de vingt quatre heures, mes désirs les plus fous ont pris forme, j' ai empoché une prime assez rondelette (rires) et prouvé la sanité de mon état mental a ma famille, que du bonheur en gros.

B.M.: Votre façon d' aborder cette coupe d' europe fut déconcertante, c' est dingue de voir avec quelle décontraction vous vous lancez corps et âme et âme et âme dans un sport aussi stressant et contrariant que le Backgammon ou toute erreur peut vous être fatale, il doit y avoir un secret derrière tout ca, mais lequel?
p.m. (long silence) je triche (long silence)(rires) plus serieusement, je transporte partout ou je vais ce petit gri-gri, ce sont les cendres de ma mère, sa mort remonte a mes 5 ans, désormais son urne est le plus merveilleux des porte-bonheur

B.M.Une autre question naturelle: De quoi seront faits vos prchains jours?
P.M.Tout d' abord je vais rentrer chez moi (rires), je devrais m' y mettre d' ici peu de temps, j' ai un bon paquet de kilometres a parcourir. Je peux vous assurez que ca va etre la louba toute la nuit à Dunkerque! Ensuite je vais payer la pension alimentaire de mon ex femme maintenant que j' en ai les moyens, et me consacrer enfin à ma seconde passion, sculpter des voitures dans des caillots de sang. Trop de précision et de patience sont requis pour traiter cet art a la va vite, j' ai un peu de temps devant moi donc j' en profite.

B.M. Donc le BackGammon c' est fini?
P.M. Jusqu' aux World Pro Tour à Vegas, j' ai bien peur que oui.

B.M. Vos fans vont etre décus...
P.M. Ce que je vais vous dire va vous sembler un peu fou, mais je crois qu il n y a pas que le BackGammon dans la vie.

B.M. Ah et quoi d' autre alors?
P.M. Si vous vous attendiez a une blague a tiroir, je vous ai bien blousés

B.M. Oui en meme temps, les blagues a base de fausse interview, c' est assez usité, y a qu' a regarder un peu partout sur le web, ca fleurit comme du vagin québecois.
P.M.Ah mais là, c' est de l' humour question reponse standard a la frères ennemis, mais enrichi en backgammon et en primates pédés.

B.M. Oh, mais révéler comme ca les coulisses du spectacle, ca va précipiter la phase deux du projet Fabrice Morcail.
P.M.Merci Fabrice pour tes questions , et ta tolérance en matiere de pratique journalistique.
B.M.: De rien mais c est dommage de finir comme ça.

         Dans l' intimité de Patrice Moupillon, l' amour du Music Hall

Bonjour, chers amis du TricTrac, mon nom est Murphy et je suis un chimpanzé sodomite. Je partage la vie tumultueuse de Patrice depuis près de 13 ans, il parait que ça porte malheur, lol. On vit comme au premier jour; folie, beuverie et festoches un peu guedins de Dunkerque by night, il ne manque plus que du rock and Roll.Patrice et moi, adorons manger des cookies en écoutant Thig a Gig de The Shadows, cette chanson est géniale et résume toute notre vie. Surtout la mienne vu qu' il n' y a pas de paroles.
lol.
Patrice et moi, n' avons pas changés,exepté ma maitrise de Windows XP millenium.
Je suppose que vous bouillonez d' impatience de savoir comment Patrice et moi nous nous sommes rencontrés...
Patience tas de filous, tout d' abord je vais vous donner un petit de conseil de backgammon:
si a un moment, vous faites un triple six apres avoir eu une couleur au niveau horizontal, ne partez surtout pas sur la gauche,mais alignez les le plus verticalement possible en prenant soint de rester un cran au dessus des déplacements adverses, en suivant ce conseil, la victoire est assurée.

C' était en 1989, je travaillais alors pour le cirque de la crique, toute la journée, nous étions sur les routes de France et du Bénélux afin de présenter nos numéros de trapèze, de jonglerie et des vedettes de notre spectacle, Toto et Pujol. Deux clowns souvent cités pour etre les meilleurs dans leur registre , et meme avantgardistes dans leur coté lunaire, leur approche du désenchantement contemporain. C' est tellement dommage, ils auraient pu etre les nouveaux Fratinelli, peut etre même être connus...
Repenser à ces années de jeunesse m' attriste, mais j' ai appris a faire mon deuil de tout ceci.
Et donc toto pujol et moi, etions la seconde partie de ce spectacle, tout les soirs nous répètions le meme scenario, la meme gloire, la meme demie heure de rire et de joie, c' etait toujours un bonheur inmmense d' offrir du plaisir aux enfants, jusqu' a ce putain de 12 fevrier 1989.

Avant ce jour à marquer d' une pierre noire tout se passait comme sur des roulettes, chaque soir le même ballet: toto avait oublié l' anniversaire a Pujol, et n' ayant rien a offrir, décide de faire un gateau au chocolat.
Mais il n' y a plus de chocolat.
Alors il chie dans ses mains pour faire une foret noire avec ses déjections. Pujol rentre a la maison, et puis demande ce qui se passe, alors moi, j' arrive avec des cotillons et le Petit Bertrand (un trisomique recruté sur le bord de la nationale 10 après l' avoir détaché de l' arbre) joue Laisse moi t' aimer de Mike Brandt à l' orgue de barbarie.
Pujol a l' air tres heureux que ses amis se soient souvenus de son anniversaire, pour ma part je m' en vais apres lui avoir offert des ciseaux et Toto lui offre son gateau a la merde, et puis nomalement, comme tous les soirs, Le Petit Bertand se mettait a jouer happy Birthday to You alors que Toto glisse sur mes ciseaux et tombe la tête la première dans sa confiserie aux coliformes pendant que moi je pénetre Pujol sous les rires et applaudissements des bambins.Mais cette pute de destinée en a décidé autrement ce soir la, dans la salle tout semblait bien aller, mais alors que Toto etait pret a glisser sur les ciseaux, quelque chose clochait:

Un enfant ne riait pas, il fondait en larmes face a notre performance, et Toto le vit.
Toto etait quelqu' un d' extremement sanguin, c' était un gitan vous savez, quelqu' un de tres agréable et perfectionniste malgré sa facheuse tendance à cuisiner les herissons et son hygiène dentaire approximative. Il arreta le spectacle, voyant le chérubin larmoyant, le clown ne supportait pas de voir un enfant pleurer, il les aimait trop pour supporter de voir des larmes couler sur les joues de l' innocence. le show devint un spectacle privé pour le petit garcon, Toto déployait tout son arsenal comique, il a meme été jusqu' a mimer le canard en hurlant "peuplier" avec l' accent chinois, ce qui est drole, l' arme ultime du clown de l' école Mas Avenstrau.
Mais le petit bonhomme ne décrochait pas un sourire , ce qui mit Toto dans une rage folle, il se mit a frapper l' enfant du plat de la main, visant le nez et la trachée artère, notre public s' enfuit en courant de peur que notre clown se décide à changer d' exutoire, alors que Pujol le suppliait d' arreter, et je sodomisais le Petit Bertand pour décompresser.

C' était la fin du cirque de la crique.
La pire fin qui soit.
J' appris plus tard, en lisant la page "faits divers" de la voix du nord, qu' en fait l' enfant s' appelait Guiseppe Van Sherington, et que lors de ses anniversaires, son père Hidetoshi Van Sherington l' attachait a une chaise pour forcer son fils à manger la bonne merde à papa chiée devant lui dans des catalogues d' outillage et ensuite ils devaient se masturber mutuellement devant La Roue de la Fortune sans quoi le petit Guissepe etait interdit d ouvrir les yeux pendant une semaine.
Sa mère héroinomane en cure de désintoxiquation, n' en savait rien, je pense que si son bras gauche n' avais pas été nécrosé par les shoots réguliers de rabla à l' eau oxygénée, elle lui aurait collé dans la gueule.
On en apprend des choses en ouvrant un journal loca l:-(

Pour ce qui est de mes anciens camarades, le soir meme du drame Pujol s' en alla après avoir témoigné contre son compagnon, son ami, son frère de bonne et mauvaise fortune.
Cet acte lui déchira assez le coeur pour qu' il vende les droits de cette histoire a un studio de téléfilms hollywoodiens ayant remplacé mon rôle par une adolescente diabétique dans leur scenario. Pour ce qui est de Bertand, il continua a jouer Laisse moi t aimer de Mike Brandt sans le spectacle, afin de gagner difficilement sa croute, meme si sa difference apitoie les gens voulant se donner bonne conscience, preuve en est qu' ils laissent 60 % de pourboire superieurs a ceux des paiens. Puis la Sacem est intervenue pour réclamer sa pendaison.
Aujourd' hui, Bertrand joue à World Of Warcraft, il nous manque a tous un peu, mais on garde son souvenir au fond de notre coeur.

Et quand à moi, le soir de ce drame, je suis parti jouer au backgammon pour oublier quelques instants toutes ces épreuves, et j' ai rencontré Patrice, qui m'a mis une dérouillée en 7 passe de deux, sans aucun doublé vertical.
Je sais pourquoi je l' aime.

= commentaires =

Winteria


    le 03/09/2006 à 16:18:51
C'est rigolo et débile.

À prendre à l'apéro, avant les Disgressions Fractales. Ou après, comme dessert. Mais comme dessert, El Def, c'est mieux.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 03/09/2006 à 17:28:23
saintshaka, ne recommence plus jamais ça. Ceci est un avertissement.

(je suis crédible, là ?)

Bon, je trouve ça vraiment trop con et vraiment trop n'importe quoi sans cohérence pour seulement être un peu marrant. Maintenant, l'humour, c'est aussi subjectif, faut avouer.

saintshaka, je trouve que tu devrais t'arrêter au titre, de manière générale. Juste, tu rédiges des suites de titres, et ça fait un article de temps en temps.
lapinchien     le 04/09/2006 à 01:14:35
C'est pas tres conventionnel comme humour. moi çà m'a un peu desorienté du coup et j'ai trouvé çà plus troublant que drole. Les (Rires) et (lol) à repetition font penser aux rires enregistrés des series AB cependant dans cette créa le second degré, la provocation, et l'autodérision ont l'avantage d'exister.

Commentaire édité par lapinchien.
Imax


    le 04/09/2006 à 09:40:57
J'ai un peu souri en lisant ce texte mais on me dit tout le temps que je ne suis pas tres rigolol, donc bon.
M. Yo


    le 04/09/2006 à 12:42:18
Mais. C'est ou que ça parle des vacances de Lapinchien ??

Putain mais ce concours, il est vraiment.... Rha.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 04/09/2006 à 13:18:46
Ce concours est prétexte à ballades et alourdit le cas de lapinchien, justifiant à l'avance son oscillation future au bout d'une corde. C'est tout bon.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 04/09/2006 à 13:19:54
Ah, oui, vous vous êtes aussi trompé de texte, M. Yo.

Bien à vous.
bludibluda     le 08/09/2006 à 11:51:45
Effectivement le Backgammon c'est pour l'apéro et le cirque pour le gouter.Je trouve que cela fait un "bon" mélange difficile cependant à digérer.
J'appécie l'évolution de Saintshaka,je trouve au contraire bien plus de cohérence que ses textes précédents qui ne m'ont fait ressentir aucune émotion même pas le dégout.
Glaüx-le-Chouette


    le 08/09/2006 à 21:54:40
J'ai eu l'impression d'écouter un sketch des années 80 sur Rire et Chanson. Je vais vite boire un coup pour me remettre.
Narak


    le 09/09/2006 à 13:41:16
Genre les années 80 c'est pas ton époque...
Glaüx-le-Chouette


    le 09/09/2006 à 21:23:45
Petit impertinent. Tu me vois avec un mulet ? Bon. Alors.
Narak


    le 10/09/2006 à 21:24:45
La coupe de cheveux je dis pas, mais en train de faire enculer par l'animal en question ça oui, et même quatre fois par semaine.
Glaüx-le-Chouette


    le 10/09/2006 à 22:55:02
De faire enculer qui, petit manqueur d'actes ?
visiteur     le 11/09/2006 à 11:45:53
Comment savez vous que je me branle sur la zone ?
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 11/09/2006 à 17:57:42
Analyse de sperme, identification ADN, tout ça. Et oui, méfiez-vous, la zone recrache.
Saintshaka


    le 26/10/2006 à 15:26:50
Le texte est a lire en ecoutant un mix de the shadows et de scie musicale, l' interet du texte est dans la visualisation des évenements.
Pour se laisser transporter, il suffit d imaginer un chimpanzé sodomiser un mongoloide avec deux clowns en fond qui font des roulades et des gags de merde. Le tout sur un fond de Mike Brandt joué à l' orgue de Babarie.

Ce texte est rien de plus qu' une de mes visions apocalyptiques que j' exhibe éhontemment, et l incompréhension que ce torche merde sucsite me laisse pantois. Je m' en doutais un peu et je m' en suis servi comme tremplin à un projet moins greloteux a paraitre prochainement sur le recueil le plus "suce ma bite 666" du ouaibe.

Ah, et pour ce qui est de l' interview du Joueur de backgammon, ca faisait longtemps que je revais de faire ca.
Rien de plus.

Longue vie au Roy!
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 26/10/2006 à 16:29:58
Agent de Pitt. Crève.

= ajouter un commentaire =