LA ZONE -
Résumé : Texte écrit en genre dix minutes sans aucun effort de style, c'est surtout un gros lâcher de rage sur un thème que j'aborde occasionnellement, celui de la haine conjugale. Ca pourrait être un genre de prémisse au dossier 'Lettre de rupture' en cours de maturation. C'est brut de décoffrage, sans fioriture et sans intérêt.

Sale pute

Le 21/11/2006
par nihil
[illustration] Grosse pute. Sale pute. Sale pute de bourgeoise endimanchée même pas foutue de te tenir correctement. Tu mériterais que je te crève ta putain de gueule, que je te l'ouvre en deux au couteau pour te voir répandre ta boue sur le sol. Tu vaux pas mieux que toutes les autres, rien d'autre qu'un tas de boue de merde, je vais t'éventrer et te faire bouffer tes ovaires qui te servent à rien d'autre qu'à puer de la chatte. Sale putain.
Il y a des choses qu'on fait pas, t'entends ? Il y a des choses qu'on ne me fait pas, à moi. T'entends ? T'entends bien ? J'ai voulu crever mille fois à t'attendre en vain, j'ai failli me péter toutes les phalanges à donner des coups contre les murs, alors que c'est toi qui les méritais. Pourquoi moi je devrais avoir mal pendant que tu continues de te pavaner je ne sais où ? Partage un peu ma souffrance. Prends-en plein la gueule, comme moi, subis et soumets-toi, c'est ton tour. Je vais lacérer toutes ces fringues de pute dans lesquelles tu t'exhibes l'air de rien, raser ton putain de crâne comme les salopes à la Libération. Tu mérites de te traîner vêtue d'une chasuble avec un écriteau "sale pute" au cou. Tu n'as aucune idée du drame qui se joue quotidiennement dans mes tripes, tu ne distingues rien des tourments qui me laminent et me bouffent à petit feu, pendant que je joue à celui qui en a rien à foutre. Tellement confortable, tellement facile. Tu veux rien voir, tu veux rien entendre, alors il faudra bien que je hurle et que je m'agite. J'existe putain. Voilà une évidence dont tu vas devoir prendre conscience. C'est rien de le dire. Mes poings brisés, je veux que tu les sentes bien chauds au fond de tes entrailles, à remuer la merde qui te sert d'intérieur.
Cette peau d'orange dégueulasse, cette gueule trop maquillée, putain il faut que tu te caches, pas que tu te déguises en traînée qui fait semblant de s'assumer. T'assumes rien du tout ouais, tu te laisses porter, guider par l'air du temps et par tous ces salauds qui te susurrent que rien d'autre n'existe que le plaisir immédiat. Chaleur pourrie, élans mesquins et sans lendemain que je conchie. Et moi dans tout ça ? Moi !
J'ai essayé de te faire ce que tu me fais, de jouer le négligent, le dragueur à la petite semaine pour te rendre un peu jalouse, et t'en as jamais rien eu à branler… Alors qu'est-ce que je peux encore faire d'autre pour me faire entendre que te briser la mâchoire en trois endroits, te faire sauter quelques dents qui ne te servent à rien et te faire goûter ton sang ?

Mais tu me refais ton sourire imbécile que je voudrais te rentrer dans le cul. Sans faire attention tu passes d'une pièce à l'autre en me racontant nonchalamment ta soirée de merde. Rien à faire, y a rien à faire, qu'à subir ce fleuve de mots que j'exècre. Et te voir rouler du cul sans même y penser, trop accoutumée aux mille regards des prédateurs en manque. En silence, comme toujours, toujours en silence. Ne rien dire, ne rien montrer, comme toujours. Et ronger mon frein, et me bouffer les ongles, et attendre nerveusement le prochain instant libre où je pourrais, encore une fois, balancer quelques crochets au mur, et saigner des poings et gémir encore et encore.

= commentaires =

Glaüx-le-Chouette


    le 22/11/2006 à 00:09:21
Putain j'aime bien.

J'aime bien même si c'est très très inabouti du point de vue de l'écriture (je suis mal à l'aise à cause du cul entre deux chaises stylistique, à la fois oral comme la voix qu'on a dans la tête, et trop écrit pour l'être, j'aurais préféré soit l'un, soit l'autre), à mon goût bien sûr ; j'aime bien parce que c'est un trait brut, sans mélange, d'un sentiment laissé tel quel, sans fioritures ni trop de contexte (minimum vital, et tant mieux), mais qui passe. Efficace, donc. Super efficace.

Et puis la fin était prévisible (c'était soit le massacre jouissif, mais c'est pas très intéressant, sauf avec des pickles, soit ça), mais elle est aussi tellement simplifiée qu'on n'a pas le temps de se dire "ben ouais, fatalement, qu'est-ce qui pouvait se passer d'autre", qu'elle est déjà passée. On a juste le temps de la prendre dans la gueule.

Après, échos personnels, sensibilité, tout ça ; mais sur un texte comme ça, je pense que les trois quarts de la population humaine non bovine a pu se reconnaître, en transposant un brin au besoin.

Bref bref. Super efficace, pas du niveau d'un missile de croisière ou d'un train de marchandise dans la gueule, mais déjà bien porté au ventre.

Commentaire édité par Glaüx-le-Chouette.
MantaalF4ct0re


    le 22/11/2006 à 00:53:38
Le mélange oral ecrit ne me derange pas du tout. Pas sur que ce soit écrit en dix minutes, ou alors c'est quelque chose de ruminé depuis des mois..!!
Aelz     le 22/11/2006 à 12:15:48
Moi non plus ça ne me dérange pas, ce "mélange de styles", d'ailleurs j'ai même pas l'impression que ça soit un mélange.
Je ne trouve pas que ça fasse "cul entre deux chaises", c'est de l'écrit rageur et violent, très efficace. On sent l'accumulation de bribes d'idées, de reproches, qui, au moment ou il se décide à tout lâcher, se met à bouillonner et finit par donner un truc à la fois structuré et spontané.
Comme dans la vraie vie quoi. C'est ouf, t'avu.
Myra     le 22/11/2006 à 15:00:01
Ca se fait pas de piquer les idées de notre texte à Astarté et moi. Non.







OUAIS TU L4AS PAS LU ET ALORS













CONNARD
MantaalF4ct0re


    le 22/11/2006 à 15:08:33
TTC_Sale Pute

Sortez le tapis rouge sali de leur sang bitch

Sers-moi une coupe pour la descente des marches
Dans un verre en argent où je croque dans ta chatte
Comme un sandwich. Bordez
Portez-moi
Apportez
Donnez-moi
Vos amies mannequins servies sur un plateau
Sorties d'un gâteau
Munies d'ustensiles
Que des filles faciles
Orgie
Pendant que tu suces ma bite
Ton trou du cul s'élargit
C'est la vie !
Rien à foutre de tes règles !
Bouche ta croupe, oublie le reste
Jouie !
La cire de la bougie coule sur ta vulve
Tu hurles, mouilles.
Donne m'en la pulpe.
Malaxe mes couilles
(Tekilatex : Check ça sale pute...)
6000r

Y'a des pétasses très spé

Des putes sucent vite des gars suspects
L'ambiance suscite peu de suspense et de respect
Ça part en yeuk vite fait les salopes incitent chnek à l'air
Les salopes munis de stick à l'herbe
Et dans les chiottes sont chir-dées
Idiote ou gratteuse
Si t'as la cote avec ma beuh j'ai de quoi te rendre heureuse
Fait pas l'allumeuse car sur toi j'ai des tas de dossiers
Comme quoi les apparences, faut pas s'y fier
Soit pas peureuse mais chaleureuse
Car si t'es là c'est que t'as pas froid aux yeuz et au fessier
???

Un tas de nanas sucent pour qu'on les ramène en gauve

V'la les astuces et les attitudes qui réveillent un fauve
Certaines se plaignent veulent plus se faire traiter de pute
Mais attendent sans broncher de se faire troncher pour regretter le truc
Y'a trop de traînées en train de flairer le butin
Des tass-pés louches
Ça joue les putains comme dans le quartier rouge
Sous un aspect d'ange
Visent le parfait plan
T'as pas payé le resto qu'elle veut déjà ton appartement
Refrain

[Tekilatex : Sale pute ! Tu cris trop fort et ta chatte elle pue le roquefort

Cuizinier : Sale pute ! Cris plus fort que mes voisines sonnent à la porte
Tekilatex : Ferme ta gueule ou bien je repeins ton visage au sirop sport !
Cuizinier : TTC, on est des putains de gangsters au style trop gore]
Tekilatex

Je bois jusqu'à vomir après trois sodomies même si j'ai pas dormi

Toujours ok pour une orgie
Bitch !
Ce que je kiffe avant tout c'est faire la fête
Donc suce ma bite jusqu'à ce que ça te fasse un trou derrière la tête
J'te baise avec une canette comme en 99 avec une baguette
Un putain de gangster.
J'te baise avec tout ce que je trouve dans le frigidaire
J'te baise sous la pluie.
J'te baise toute la nuit
J'te baise par l'oreille
J'te baise pendant ton sommeil
J'te baise même au réveil, pendant que tu fais la vaisselle
Lève les bras en l'air
Que je puisse te baiser sous les aisselles
Tu veux pas faire du cinéma ?
Tu passes pas mal à l'image
La semaine prochaine on tourne un film ça se passe dans une station spatiale
Éspèce de salope !
Ne m'en veut pas si au dernier moment je confonds séance de maquillage et éjaculation faciale
J'ai mis ma cagoule en cuir
Attends-toi au pire
Fait ta prière
J'ai même sorti la cuillère pour de miel ta moule enduire
Fuzati

Bitch, pute, catin, salope, trainée, chnek, garce, libertine

Fille à la petite vertue
Où es-tu ?
Dans le rap, une règle essentielle est ne pas dire de mal des prostituées
En effet, la plupart d'entre elles ont souvent pour enfant un MC français
Comment crois-tu qu'ils connaissent aussi bien la vie de rue ?
La carrière d'une pute commence habituellement à user ses talons ou sur un trottoir ou une avenue et se terminent au plus profond d'une fôret, le corps enfouit sous un tas de feuilles mortes
Comme elle
Ne cherchez pas sa tête, elle est dans un état de putréfaction avancée cachée au fond d'une poubelle
Aujourd'hui je t'ai amené de jolies sous-vêtements
Fais y bien attention, ce sont ceux de ma maman
Lorsque tu feras semblant de jouir, je veux t'entendre dire : "Je t'aime, ohh.."
Zut, je n'ai plus d'argent pour aller voir les prosti-putes !
La légende dit qu'il y en a des gratuites
Mais j'ai des doutes là dessus car lorsque je vais au restaurant, c'est toujours moi qui invite
J'aime les putes
De la bonne chair fraiche pour les sérial killers
Sans elles
Personne ne connaitrait le nom de Jack l'eventreur
Sans elles
Personne ne déniaiserait les adolescents en chaleur
Sans elles
Dans les rues, il y aurait beaucoup plus de violeurs
Sans elles
Les avions ne voleraient pas
Sans elles
Mon pénis ne connaitrait que mes dix doigts
Sans elles
Les curés ne feraient l'amour qu'aux enfants de choeur
Sans elles
Y ne me servirait à pas grand chose mon cutter
Sans elles
Les putes, c'est la vie !
Refrain

Myra     le 22/11/2006 à 15:08:49
Sinon, ouais, j'aime bien, j'ai juste un peu tilté sur "te faire goûter ton sang" mais sinon c'est efficace oui.



Pendant une seconde j'ai eu l'impression que c'était une racaille de banlieue qui sortait BIG UP SALE PUUUUTE et puis non.
Astarté


    le 22/11/2006 à 15:11:02
En plus genre "dix minutes" pour l'écrire et moi ça fait une semaine que je rame pour aider Myra.

Ouais ça se fait PAS c'est du plagiat.


CHOSE
nihil


    le 22/11/2006 à 15:14:59
Elle m'a traité de chose là, la marâtre, ou je rêve ?
Winteria


    le 22/11/2006 à 22:25:02
J'ai eu du mal à rentrer dedans, pour le "cul entre deux chaises littéraires" ou pour autre chose, je sais pas.

Mais ça occupe, et c'est plutôt efficace (ouais, je sais, CMB). Que demande le peuple ?
Lapinchien


tw
    le 24/11/2006 à 20:39:31
çà donne envie d'être en colère contre quelqu'un. un fabuleux voyage initiatique aux confins de la confinitude.
Glaire


    le 26/11/2006 à 01:42:44
deux trois expressions surfaites qui brisent le rythme.
nihil


    le 26/11/2006 à 02:00:52
Genre quoi ? (jme renseigne)
Glaire


    le 26/11/2006 à 11:18:18
Genre le style écrit qui surgit par endroits. Sinon c'est bien. Exemple:

"te pavaner je ne sais où" > pavaner ... trop gentil à mon goût, ça sonne un ton trop bas dans le texte.
"nonchalamment" > cet adverbe est-il seulement utile ?
"ce fleuve de mots que j'exècre" > "qui me débecte" passerait mieux.
Lapinchien


tw
    le 26/11/2006 à 14:34:43
peut être que nihil ne voulait pas depeindre un personnage stereotypé, un mec tout en nuance qui peut à la fois user d'un vocabulaire soutenu et d'un sphincter bucal à gros mots decontracté ?
Glaire


    le 26/11/2006 à 15:04:22
oui mais chier un "nonchalamment" au milieu d'une phrase c'est nuancer au pied de biche...
nihil


    le 26/11/2006 à 16:09:30
C'est vrai, faut avouer. Peut-être que le type avait un dictionnaire Littré sous la main au moment où il prévoyait son engeulade ?
Kirunaa


    le 26/11/2006 à 18:28:13
Oh! Le joli domino!

Moi j'aime bien, ça me rapelle le bon vieux temps. Ca claque, et puis ça s'oublie; mais comme ça a pas d'autre prétention, c'est bien.
nihil


    le 26/11/2006 à 21:05:57
Ca respecte pas les règles du dossier Domino, ça s'intègre pas dans l'arborescence des personnages, donc non, par contre je le classe a posteriori dans le dossier Humeur noire, même si les textes de ce dossier sont habituellement un peu plus autobiographiques que ça.
Glaüx-le-Chouette


    le 26/11/2006 à 22:30:44
Ah c'est pas toi, sur la photo ?
nihil


    le 26/11/2006 à 22:49:54
Nan c'est Michael Rooker, l'acteur de 'Henry, portrait d'un serial-killer', chouette film au demeurant.
Kirunaa


    le 27/11/2006 à 00:51:54
Mais ouais hein, tout le monde sait que nihil il a pas de cheveux !



...
Peut-être queje devrais aller me coucher, maintenant?
Glaüx-le-Chouette


    le 27/11/2006 à 00:52:53
Ah oui là je crois qu'à ce niveau-là, oui.
Winteria


    le 27/11/2006 à 19:30:50
C'est vrai que confondre nihil et Glaüx...
Narak


    le 29/11/2006 à 22:37:01
Il sont tous les deux chauves et teigneux, non ?
Glaüx-le-Chouette


    le 29/11/2006 à 22:40:11
Qu'est-ce qu'elle a, la galette bretonne à crête, là ?
Narak


    le 30/11/2006 à 19:02:16
Des cheveux ?
Glaüx-le-Chouette


    le 30/11/2006 à 19:25:31
Non ça c'est des bâtonnets de gel du Captain Kikoo.
Adolf-le-rouge     le 15/01/2007 à 20:53:57
c'est franchement de la merde, vous n'etes qu'une bande de trou du cul. vos textes pourris vous pouvez vous les carrer bien profond, je vous emmerde bien cordialement bande de tapettes
Glaüx-le-Chouette


    le 15/01/2007 à 21:05:30
Enfin un nouveau sympathique. Bonjour, ta maman suce des enfants en bas âge ? T'avales ?
totot     le 11/02/2007 à 22:05:35
c koi sa.
nihil


    le 11/02/2007 à 22:11:03
C'est de la pub mensongère pour attirer les mongoliens qui cherchent du porno par mot-clés sur Google.
mimolette     le 11/02/2007 à 22:47:43
Je dis que ça doit être de l'utilité publique.
Merci à lui
Mill


site lien fb
    le 12/02/2007 à 19:15:41
C'est nul en tant que tel. Ca mériterait de faire partie d'un texte plus long à l'issue duquel "Sale pute" exploserait tout, question de contraste. Mais là, franchement, j'ai l'impression de lire des graffitis - bien choisis, Okay - sur le mur des chiottes d'une caserne. Franchement, Nihil, si t'inclues ça dans un truc plus posé, à la fin, bien sûr, t'as un point d'orgue déjà écrit. Ce qu'il manque, finalement, c'est une vrai progression. C'est con, parce qu'il y a des trucs très bons, du point de vue du style.

commentaire édité par Mill le 2007-2-12 19:18:36
churchi     le 11/06/2007 à 08:35:54
réponse au message de TTC : C très bien d'avoir fait le rapprochement avec le texte, mais de la à mettre toutes les paroles de la chanson...
Sinon pour le texte j'aime beaucoup, moi ça me remet un peu dans une ambiance fight club, dans le genre "je n'aime pas beaucoup les gens". allez salut
Nico


    le 11/06/2007 à 11:08:35
Et pourtant nihil adore les gens.
Glaüx-le-Chouette


    le 11/06/2007 à 12:33:32
La phrase "je n'aime ps beaucoup les gens" est horriblement haineuse, je te prierai dorénavant d'employer un langage châtié. Nous ne sommes pas des bêtes.
SANA oooo    le 20/10/2007 à 09:13:57
Ton texte est non seulement inintéressant mais en plus très vulgaire! on peut crier sa haine sans grossiereté et crois c encore plus poignant qu'en employant tes mots a toi!
bref une bouse!
Glaüx-le-Chouette


    le 20/10/2007 à 10:49:52
C'est vrai, et on peut faire jaillir d'une tranchée un jokari à la main. C'est tout aussi efficace. C'est l'intention qui compte quoi han. Et puis c'est tellement naturel.
nihil


    le 20/10/2007 à 11:32:45
Elle a pas tort, faudrait que je pense à remanier un peu ce texte pour le rendre plus poignant et moins vulgaire. Dans cette nouvelle version, le narrateur ne s'adressera pas à sa copine mais à une tranche de jambon. ON peut très bien crier sa haine à une tranche de jambon sans dénaturer le propos.

Y aura des colibris aussi.
MantaalF4ct0re


    le 21/10/2007 à 07:12:29
et puis finalement deux tranches de jambons aspergées d'huile de foie de morue, serrées bien fort entre les mains, ça remplace avantageusement une sale pute.
nihil


    le 21/10/2007 à 10:48:29
Oui enfin l'idée n'était pas de faire un texte érotique et sensuel non plus.
B52


    le 20/01/2008 à 05:28:07
Sorti tout chaud du four, prêt à consommer, miam. On sent bien la pute moderne et le pauvre connard frustré.
Omega-17


    le 20/01/2008 à 07:55:59
Ouais, le côté "je vais te casser la mâchoire en trois endroits", c'est assez cliché de la sensibilité masculine à coups de brutalité dans le langage, et style viril forcé. Mais ça se tient plus ou moins dans l'ensemble, ça se tient dans le paradoxe inhérent à ce genre de situations plutôt. Le problème avec les textes impulsifs, c'est qu'on est plutôt satisfait sur le coup et quelques jours plus tard à la relecture, on commence à se demander si c'était indispensable, retour de boomerang. Finalement, je suis pas sûr que celui-là reste assez consistant pour ne pas alimenter de regrets.

C'est curieux, j'ai posté un truc vraiment ressemblant dans le contexte, l'intention et le style - dynamique, hâché, enfilades de phrases courtes - mais c'est passé au mixer de mon auto-censure. Tu vas prendre un pied d'enfer, les textes en attente passent en-dessous de la barre des 20.

Ah oui, et pour tes ongles, essaye le vernis amer. Ca fait pas écrire de bons textes mais c'est gerbant au début.

commentaire édité par Omega-17 le 2008-1-20 8:43:33
truc machin    le 25/01/2008 à 16:34:20
tu m'otes les mots de la bouche... et tu y rajoute meme beaucoup plus d'humour que ce que j'aurais pu, mais les sentiments de fond sont les memes, j'ai ressenti et ecrit les memes choses sur un blog.... puis j'ai decouvert ce site... je sens que je vais essayer d'y poster mes perles de rage aussi tiens.
Yeno     le 10/02/2008 à 13:35:10
Texte sans interêt.
Aucune structure, aucun style, mélange des genres inéfficace
Lol47


    le 10/02/2008 à 13:56:46
Non, j'suis pas d'accord.
C'est court, carré, concis.
Droit au but,comme le slogan de l'OM.T'as vu, depuis que Cissé a lu ton texte, il recommence à marquer...
EvG


    le 11/02/2008 à 07:09:19
Bah, contrairement à ce qui est dit plus haut, contrairement à ce qu'a pu avouer nihil sur le champ lexical, je trouve le tout très sympathiquement inutile et parfait dans le vocabulaire utilisé. Ca fait juste plaisir de savoir qu'on n'est pas le seul, il y a ces petites phrases pas déplaisantes, 'T'assumes rien du tout ouais, tu te laisses porter, guider par l'air du temps et par tous ces salauds qui te susurrent que rien d'autre n'existe que le plaisir immédiat. Chaleur pourrie, élans mesquins et sans lendemain que je conchie. Et moi dans tout ça ? Moi !'
Et niveau langage usité, je serais très capable de dire la même chose, à force de ruminer. Bon, rien d'autre à dire, c'est pas fait pour ça non plus.
mata     le 12/02/2008 à 21:30:02
j'ai tapé "crever ta gueule de pute" sur google et je suis tombé sur ce texte, c'est éxactement ce que je ressentais à ce moment, éxactement, et quand j'ai eu fini de lire ça m'a fait sourire, c'était parfait!
Un bon paquet de nerfs bien enragé qu'on a envie de projeter à fond en plein dans une gueule qu'on voudrais broyer!
Merci, bien trouvé
Mentaltrash


    le 15/02/2008 à 10:28:17
Je vois qu'on a pris la meme porte d'entree (^_^)
sucrette666 ptite excuse    le 26/02/2008 à 07:46:42
salut alors voila, je sais pas si le texte est de nihil ou non, mais direct apres l'avoir lu, je l' ai mis sur mon myspace...
et c'est seulement apres que j'ai li les com...
donc j'ai inscrit qu'il etait de nihil...
quoi qu'il en soit , je trouve ça brillant. C'est ce genre de choses que je souhaite exprimer. mais je n'y arrive pas.
les mots sont peut etres trop durs au fond, mais c'est ça qui m'attire.
en tout cas merci d'avoir exprime tous ces ressentis aussi trash soient ils.
ça fait un bien fou !
Mentaltrash


    le 26/02/2008 à 12:41:53
Attends, je reve la...
Mon commentaire de merde a ete efface 2 fois... et sans preavis.
J'aimerais bien entendre quel genre de justification il pourrait y avoir derriere tout ca.
Parce que pour voir a quoi ressemble le commentaire moyen y'a fort a parier que la seule raison invoquable est une poussee de "ta gueule" tout ce qu'il y a de plus dictatorial.
Et tout ca, si je peux me permettre malgre mon jeune age, ca n'est pas vraiment dans "l'esprit du site". Que le coupable se le retourne 7 fois dans le crane. A bon entendeur connard.
Glaüx-le-Chouette


    le 26/02/2008 à 12:46:00
Posté par Mentaltrash sur 1567 le 2008-02-26 12:11:55

Alors sucrette, on vient faire trempette?


Posté par Mentaltrash sur 1567 le 2008-02-26 09:53:14

Salut sucrette, on vient faire trempette?



Que tous s'ébaubissent devant cette vanne de gogol. S'il y avait une raison pour la cacher, c'était la Charité chrétienne. Et la masse de commentaires ineptes que t'as lachés à la suite les uns des autres. Faut apprendre à retenir son caca.
Mentaltrash


    le 26/02/2008 à 12:49:15
Je suis desole, mais apprendre a retenir son caca n'a pas cours ici.

De plus, comment peux tu te permettre de juger a la place des autres.

Surtout sur un site ou la merde est de rigueur!

Si elle n'est pas a ton gout c'est une autre histoire.
takapalamanger komondi

PS : mon premier commentaire est l'original, et le seul que je reconnais artistiquement (pour la posterite)

commentaire édité par Mentaltrash le 2008-2-26 12:56:18
Glaüx-le-Chouette


    le 26/02/2008 à 12:56:57
Nulle part il n'est dit que la merde et la médiocrité soient de rigueur ici, c'est ton interprétation personnelle, fondée sur que dalle. J'ai toujours détesté les exégètes mongoliens. Sinon, au demeurant, on ferait pas des semaines textes de merde, et on n'aurait qu'un worst of, et ce serait bashfr et pas la Zone. Crétin. Maintenant ta gueule, si t'as des petites récriminations de chaton à faire, fais-les sur le forum, ici je les virerai.
Mentaltrash


    le 26/02/2008 à 13:48:12
Merci a toi pour veiller a la qualite des commentaires.
Bon courage.
Homme Bravo    le 30/07/2008 à 07:37:44
Bravo, compliments. Quelle tenue, quel respect, et de la femme et de la langue française.
Continue, tu collabores certainement à l'évolution du genre humain et vers un monde meilleur!
Lapinchien


tw
    le 30/07/2008 à 13:39:28
salut ami progressiste, saches qu'il n'y aurait jamais de meilleur sans pire.
la merdiere     le 07/10/2008 à 15:47:27
PAUVRE MERDE
Glaüx-le-Chouette


    le 07/10/2008 à 17:10:31
Sainte Beuve est bête, faites passer.
.......     le 20/06/2009 à 10:12:37
euh
....
pas mal
mais le language trop familier me choque un peu
nihil


    le 20/06/2009 à 11:26:19
La prochaine fois je remplacerai tous les mots vulgaires par des noms d'instruments de musique, ce sera beaucoup moins cohérent, mais au moins ce sera moralement et socialement acceptable.
myputegueule     le 20/06/2009 à 13:35:33
bah j'aime bien et je vais le faire lire à voix haut par quelqu'un d'autre que moi, ça risque de me plaire.
Hag


    le 20/06/2009 à 20:47:44
Je ne suis pas d'accord avec nihil.

Grosse clarinette. Sale clarinette. Sale clarinette de bourgeoise endimanchée même pas ukulélé de te tenir correctement. Tu mériterais que je te crève ta vibraphone de trompette, que je te l'ouvre en deux au couteau pour te voir répandre ta boue sur le sol. Tu vaux pas mieux que toutes les autres, rien d'autre qu'un tas de boue de trombone à coulisse, je vais t'éventrer et te faire bouffer tes ovaires qui te servent à rien d'autre qu'à puer de la cornemuse. Sale vibraphone.
Il y a des choses qu'on fait pas, t'entends ? Il y a des choses qu'on ne me fait pas, à moi. T'entends ? T'entends bien ? J'ai voulu crever mille fois à t'attendre en vain, j'ai failli me péter toutes les phalanges à donner des coups contre les murs, alors que c'est toi qui les méritais. Pourquoi moi je devrais avoir mal pendant que tu continues de te pavaner je ne sais où ? Partage un peu ma souffrance. Prends-en plein la trompette, comme moi, subis et soumets-toi, c'est ton tour. Je vais lacérer toutes ces fringues de clarinette dans lesquelles tu t'exhibes l'air de rien, raser ton vibraphone de crâne comme les maracas à la Libération. Tu mérites de te traîner vêtue d'une chasuble avec un écriteau "sale clarinette" au cou. Tu n'as aucune idée du drame qui se joue quotidiennement dans mes tripes, tu ne distingues rien des tourments qui me laminent et me bouffent à petit feu, pendant que je joue à celui qui en a rien à ukulélé. Tellement confortable, tellement facile. Tu veux rien voir, tu veux rien entendre, alors il faudra bien que je hurle et que je m'agite. J'existe vibraphone. Voilà une évidence dont tu vas devoir prendre conscience. C'est rien de le dire. Mes poings brisés, je veux que tu les sentes bien chauds au fond de tes entrailles, à remuer la trombone à coulisse qui te sert d'intérieur.
Cette peau d'orange accordéon, cette trompette trop maquillée, vibraphone il faut que tu te caches, pas que tu te déguises en harpe qui fait semblant de s'assumer. T'assumes rien du tout ouais, tu te laisses porter, guider par l'air du temps et par tous ces harmonicas qui te susurrent que rien d'autre n'existe que le plaisir immédiat. Chaleur pourrie, élans mesquins et sans lendemain que je guimbarde. Et moi dans tout ça ? Moi !
J'ai essayé de te faire ce que tu me fais, de jouer le négligent, le dragueur à la petite semaine pour te rendre un peu jalouse, et t'en as jamais rien eu à vielle à roue… Alors qu'est-ce que je peux encore faire d'autre pour me faire entendre que te briser la mâchoire en trois endroits, te faire sauter quelques dents qui ne te servent à rien et te faire goûter ton sang ?

Mais tu me refais ton sourire imbécile que je voudrais te rentrer dans le piano. Sans faire attention tu passes d'une pièce à l'autre en me racontant nonchalamment ta soirée de trombone à coulisse. Rien à faire, y a rien à faire, qu'à subir ce fleuve de mots que j'exècre. Et te voir rouler du piano sans même y penser, trop accoutumée aux mille regards des prédateurs en manque. En silence, comme toujours, toujours en silence. Ne rien dire, ne rien montrer, comme toujours. Et ronger mon frein, et me bouffer les ongles, et attendre nerveusement le prochain instant libre où je pourrais, encore une fois, balancer quelques crochets au mur, et saigner des poings et gémir encore et encore.



Commentaire édité par Hag.
nihil


    le 20/06/2009 à 23:04:09
Ca tue. Je suis converti.
komakino zic fest    le 21/06/2009 à 11:40:16
pour une fois que vous êtes dans le ton, bravo les saxos !
Arkai59


    le 25/06/2009 à 23:35:36
PUTAIN DE BATARD DE VAUTOUR PUTAIN DE BATARD DE VAUTOUR VA CREVER AU FOND DE TES LATRINES SALE ENRAGEE DE LA QUEUE§§ TU VAS CREVER C'EST SA QUE TU VEUX? TU VAS CREVER SALOPERIE DE SAC A MERDE, VA T'ACHETER UN CERVEAU AVEC TES BIFTONS, SI TU VEUX DU LAIT ECREME C'EST PAS CHEZ MOI§§§
VA TE FOUDER CARAILLE, APPELLE TES COPINES POUR LA SOIREE PIJAMA, JE VAIS T'ARRACHER LA LANGUE AU CUTTER ET M'EN SERVIR COMME TORCHE-CUL CONNASSE§§
SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE SALE MINIPUTE
Contre-paix


    le 26/06/2009 à 19:22:23
"je vais t'éventrer et te faire bouffer tes ovaires qui te servent à rien d'autre qu'à puer de la cornemuse. Sale vibraphone."

Hag président.
ophelie     le 05/01/2010 à 16:28:01
meme si jte connais pa je c que ta raison decrire sa car tout les ges se foute de notre gueule quon aurait envis de gerber dessue
Hamlet.     le 16/03/2010 à 03:43:53
Crève, ma femme.

Quand au texte, j'ai éprouvé de la gêne à l'idée que nihil pourrait ne pas être si éloigné que ça de son personnage, à savoir un raton-laveur dans une cage pas lavée et qui crie très fort en montrant les dents, mais qu'on finira bien par faire taire d'un bon coup de gourdin cmbdtc sur la tête. J'ai pensé aux souffrances du jeune Werther, mais en plus drôle, et cent trente années plus tard. Sauf qu'il y a (dans mon esprit) moins de distance que chez cette pute boche de Gueutthe. Bon. Ça reste efficace, hein, c'est ce qui ressort d'ailleurs de tous les commentaires un tant soi peu valides, et puis la fin est plaisante, comme le souligne Galüx à peine le temps de se dire "ça va arriver" que ça arrive, jolie distorsion temporelle dans mon cerveau, merci connard. D'ailleurs la fin réintroduit de la fiction, donc de la distance dtc, et m'enlève de la gêne initialement présente.

Voilà mon médiocre avis, je suce j'avale, niquez vos chiens, pathétiques puceaux insomniaques sous-littéraires à part Smerdiakov tu veux mon msn ?
Kikou53     le 13/10/2010 à 22:22:41
Salut Vous AveZ Lair Simpa Mai C In Peuti Pe Vulgaire Ce Que Vous Dites
Le Duc


    le 17/10/2010 à 22:08:55
Ta Gueule Et Mange Du Gnou, Connasse.
Pouet     le 19/10/2010 à 09:56:05
De la merde en barre tout ça...
POPOL     le 24/09/2011 à 18:58:46
QU ELLE BOUFFE SES OVAIRES ET CREVE EN ENFER
William Saurien Sale con....    le 25/09/2011 à 15:23:26
Sale con....
Si pute il y a, notre lascar aurait du s'en apercevoir depuis fort longtemps. En effet, la putaison (ou putéfaction) se décèle dès la sortie de l'enfance.
Secundo, si pute il y a, dividendes il y a, ou alors notre type est vraiment con pour ne pas profiter des bénéfices du commerce putassier.
Quatro, faut vraiment être con pour ne pas savourer ses soirées tout seul peinard à la zonmai ou encore avec des potaux.
Carc


    le 25/09/2011 à 17:52:09
avec des poteaux, c'est vachement plus drôle.

Commentaire édité par Carc.

= ajouter un commentaire =