LA ZONE -

Malgré moi -

Le 20/02/2016
par Curare-
[illustration] Ce texte appelons le 1 sonnet pour la bande d'abrutis que vous z''êtes
n'a eu aucun effet pour la bande du reste (les lambda terriens qui regardent the voice à l'heure où je publie)

Alors votre avis à l'arrache ?
- "Malheur à celui qui rêve : le réveil est la pire des souffrances."
Primo Levi -


Malgré moi -

Tu demandes pourquoi j'ai cette cicatrice
Mes jours ôtés d'attraits sur un fil d'illusion
Ce long cordon bardé d'accrocs à profusion
Dans l'hélice mêlé sans prise d'avarice

Je me suis hasardée un peu comme un caprice
Ma mère a-t-elle voulu ce corps d'intrusion ?
Ai-je souri pourtant devant son aversion ?
J'écris d'être une erreur bannie de la matrice

Epine à bout de souffle à l'esprit déserteur
Femme sans mon plein gré - Quel est ce créateur ?
De mon ombre le sens ? De mon mal l'écriture ?

Ce monde est trop cruel pour l'âme au mal joli
Qui n'aime ni les fleurs ni l'amour impoli
Je songe à m'expulser de ce corps immature

19/02/2015 (On écrit toujours pour quelqu'un chant IX)

Pour mon génie -

= commentaires =

pascal dandois


    le 20/02/2016 à 23:34:53
Ce truc, tu fais bien d'en parler, faut absolument aller le chanter dans the voysse, si tu veux je te fais une zique à base de baudruches et de cocotte-minute, quoique...faut quand même que j'y réfléchisse, pour mon image...
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 20/02/2016 à 23:59:43
Qui a le droit ?

Je demande pourquoi de ce texte l'autrice,
Me privant de virgule (sauvage omission),
N'insuffle pas de souffle au coeur de ma scansion :
J'ai failli m'étouffer avant le mot matrice.

Je demande pourquoi, quant à l'idée motrice,
Blague à part (on s'en fout, de la ponctuation...),
Moi qui suis un connard en ces situations,
Eût-il dû m'en chaloir de cette génitrice ?

Je demande pourquoi tu demandes pourquoi,
Pourquoi le sergent-chef gueulait comme un putois,
Pourquoi Copé revient et pas Chevènement.

Je demande pourquoi ce monde trop cruel
Tolère que ce bouc malfaisant de Bruel
Profane Barbara avec ses bêlements.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 21/02/2016 à 00:05:42
"Il n'y a jamais assez de superbes textes. C'est publié donc." Dourak Smerdiakov 13/12/14
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 21/02/2016 à 00:08:22
Euh, non, déconne pas. Ça n'a aucun sens hors contexte.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 21/02/2016 à 00:11:03
je mettrais un lien vers ce texte en intro pour contextualiser #clash #SonnetGame
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 21/02/2016 à 00:13:10
J'ai des droits, bordel, je suis un citoyen français, moi monsieur.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 21/02/2016 à 00:14:13
justement ça s'appelle "qui a le droit ?" , une autre raison de le publier
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 21/02/2016 à 00:16:33
J'en ferai un autre avec la même fin, si tu veux (je ne vois que ça qui puisse te donner envie de le publier, je me suis marré moi-même en écrivant les quatre derniers vers, je le reconnais).
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 21/02/2016 à 00:18:15
bien entendu je ne vais pas le publier sans ton accord, surtout en fait parce que tu as des droits, et par droits j'entends droits de suppression en tant que super admin
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 21/02/2016 à 00:20:01
J'explique au vaste monde que j'ai supprimé l'article en attente à la gueule de Lapinchien en me bidonnant rien qu'à imaginer sa tronche.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 21/02/2016 à 00:22:14
ah l'opportunité d'une contrepartie ! Je la saisis au vol mais j'hésite...
1) file moi ton 06
2) bifle-moi
3) réécris la ballade des gens heureux de Gérard Lenorman sous forme de ballade
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 21/02/2016 à 00:29:23
J'ai déjà plus ou moins fait le 3°), et ici-même encore bien. Inutile de repasser par les points 1°) et 2°), donc.

(Je commenterai le texte ci-dessus au premier degré, aussi, un jour)
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 21/02/2016 à 00:32:58
ah mince ! http://www.lazone.org/articles/1783.html
Curare-


    le 23/02/2016 à 22:14:30
Toujours plaisant de vous lire toutes ? & tous -
Je suis 1 muse,
Donc point de grossièreté même à confesse, comme vous le faites si bien, bande de débridés d'hémo (le contraire d'homo) ----hé hé----
Donc entre temps ce poème gentillet pour spleeneux qui auraient hérité d'1 morceau d'âme baudelérienne __ bande de vauriens (c'est pas le cas pour vous)
hormis
Hormis donc
Le Sir Dourak Smerdiakov,
On sent qu'il a plongé dans le livre ''comment tout savoir sur la prosodie des vers sur terre sans se branler''
Pardon -
10 avé pour cette échappade verbale & verbeuse
Je suis 1 écharde aux vers d'acier . .
Je sais tout mais & je dirais tout

Et Dieu créa Curare - pour s'amuser un peu -
Je vous livre ma version finale - (correction oblige) et si le modo veut remplacer l'ancien par le corrigé-
Je lui envoie 1 baiser volé volage et intouchable -
seul son esprit en gardera la trace (baveuse)
Mais c'est pas comme le crachat d'Allis-
Après ça . .
elle disparut dans l’abîme de l'infernale -
Depuis 2009 - jamais plus je ne l'ai croisé -

Voici la version finale du poème -

Tu demandes pourquoi j'ai cette cicatrice
Mes jours ôtés d'attraits sur un fil d'illusion
Ce long cordon bardé d'accrocs à profusion
Dans l'hélice mêlé sans prise d'avarice

Je me suis hasardée un peu comme un caprice
Ma mère a-t-elle voulu ce corps d'intrusion ?
Ai-je souri pourtant devant son aversion ?
J'écris d'être une erreur bannie de la matrice

Epine à bout de souffle à l'esprit déserteur
Femme sans mon plein gré - Quel est ce créateur ?
De mon ombre le sens ? De mon mal l'écriture ?

Ce monde est trop cruel pour l'âme au mal joli
Qui n'aime ni les fleurs ni l'amour impoli
Je songe à m'expulser de ce corps immature


Douce nuitée dans la Zone,

C-
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 23/02/2016 à 22:46:25
c'est modifié
Curare-


    le 23/02/2016 à 23:02:14
Lapinchien -
Je vais te sonder mais pas ce soir -
Tu connais David Ho ?
C'est ce lien qui doit illustrer ce poème -
Je dis poème - faut bien rester révérencieuse -
Curare la silencieuse -
http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fi030.radikal.ru%2F0806%2F2b%2F251b33c683ef.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.liveinternet.ru%2Fcommunity%2F1726655%2Fpost77456237%2F&h=768&w=768&tbnid=YS9U2m5QV4YNIM%3A&docid=vyPwVnr7x0_zwM&ei=mdbMVv65G4PwasjlgagH&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=475&page=49&start=504&ndsp=12&ved=0ahUKEwi-6pus8Y7LAhUDuBoKHchyAHU49AMQrQMIEzAF
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 23/02/2016 à 23:16:15
je préfère laisser le close up de Harry Potter que j'ai retouché pour que la cicatrice que lui a infligé Voldemort quand il était bébé s'enflamme. En prévision de la Saint Con 2016, les illustrations de la Zone s'embrasent lentement. En effet, j'aime à penser que c'est Harry Potter qui nous rapporte ce sonnet.
Curare-


    le 23/02/2016 à 23:41:23
Ok mon capitaine !
C'est ton vaisseau -
pour toi :

''Qui a changé les roses
En 1 passage éclair ? ''
Ô capitaine,
Voguez-vous quelque part sur les mers de la terre ?
J'ai senti le répit du vaisseau délaissé
Un esprit cependant au parfum caressé
A trouvé son repos de façon délétère
Dans la petite alcôve à l'air si garçonnière ____
J'ai sillonné partout de l'élan effacé
Sous l'effet du silence de Juin désamorcé
La trace de l'odeur d'une essence figuière
Qui dérivait au vent dans l'immense voilier
Mais je l'ai occulté du baume familier
Celui fait pour le bois l'extrait qui sent le large
Les embruns de la mer -- Et quel plus bel instant
De n'être nulle part tout en restant distant
Capitaine au loin ! Je veille sur la barge -
__ _03/0/2015___P/ Le capitaine PPF -

Attention toute ressemblance avec 1 personnage réel (le capitaine ppf) ne serait que pure coïncidence - (Et avant qu'il trouve ton repaire de pirates dans l'infernale) - Je vais dormir -
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 24/02/2016 à 00:58:10
Il y a erreur, je ne suis pas le capitaine du navire, je suis un admin parmi d'autres, 15 au total dont 4 actifs (ayant publié récemment). Donc tu peux essayer de les corrompre si le cœur t'en dit. La liste des admins est dans la section auteurs http://www.lazone.org/auteurs/ et si tu cliques sur la colonne "admins" ils vont même se classer en haut de page.
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 24/02/2016 à 17:18:23
"Je suis 1 muse"

Ta gueule, grognasse.
Curare-


    le 24/02/2016 à 19:58:16
Je ne suis pas ta muse
Même si la tienne est hase
De toi Dourak le chien barback

(Essai sans être vulgaire)

ça ne mange pas de pain
prends toi le dans ta gueule de chien donc ...

Muse en manque de proie . .
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 25/02/2016 à 00:01:00
Je n'ai rien compris mais je n'ai sans doute pas assez bu. Soit.




C'est con, parce que "à bout de souffle au coeur" (remplacé suite au changement de version) c'est un des moments qui m'avait vaguement réveillé (oh, tiens, une idée).

Sinon, le texte, fondamentalement, j'ai toujours cette même impression, déjà signalée pour un précédent forfait, que des rimes riches ont d'abord été placées en bout de vers et qu'ensuite on a rempli comme ça voulait bien rentrer en voulant dire quelque chose, ou pas.

En même temps, comme pour certains précédents textes, il y a quelques vers qui ne sonnent pas mal, et qui donnent à espérer que... Le vers 4 et sa rime interne (sauf que je ne comprends pas pourquoi ça parle d'avarice plutôt que de varices). Le vers 5, j'aime bien, ça m'a rappelé certains passages auto-dérisoires de Corbière, mais en moins bien.

Le reste, je trouve ça indigeste, lourd, tragique, sentencieux. Le pire étant : "Ce monde est trop cruel pour l'âme au mal joli"... Ca sonne mal (relis à haute voix "l'âme au mal joli", soit tu comprendras tout de suite, soit il faut laisser tomber), c'est kitsch ("monde trop cruel"), ça ne veut rien dire ou ça le dit mal, bref c'est nul. Ou alors c'est un troll très motivé, et c'est du second degré qui dure deux ans.

J'apprécie que la ponctuation aléatoire et prétentieuse ait (presque) disparu.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 25/02/2016 à 08:04:09
j'y connais rien en poésie et c'est souvent l'argument que j'avance lorsque je ne sais pas quoi dire d'un texte. Cependant je ne comprends pas pourquoi se créer des outils techniques pour apprécier ou non la poésie, c'est le domaine littéraire qui s'éloigne le plus de la narration, du compréhensible et qui fait le plus appel au ressentir personnel du lecteur. Pourquoi cette volonté de la théoriser, en faire la dichotomie, la vivisection textuelle alors que ce qui est attendu en poésie est un retour critique sur le ressentir ? Le sonnet est un exercice très technique cependant mais n'est ce pas le plus intéressant quand on le traite d'essayer par touches de transgresser les règles tout en conservant un impact poétique fort. En gros que ça émeuve plus en choquant les puristes en slalomant entre les piquets des conventions. Mais j'imagine que pour en arriver à ce stade il faudrait parfaitement connaitre les règles que l'on souhaite casser.
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 26/02/2016 à 00:47:33
Je ne sais si tu rebondissais sur ma critique, mais celle-ci n'avait rien de particulièrement 'technique' et de focalisé sur des règles et des conventions. Au contraire, je trouve justement que ça manque fondamentalement de fluidité, de naturel, de spontané. D'où cette impression de rimes riches plantées en bout de vers pour 'faire chiadé' avant d'écrire le reste, alors qu'il vaudrait mieux des rimes moins riches mais des vers plus naturels et euphoniques. Après, la poésie, je ne sais pas ce que c'est non plus, et j'emploie rarement le mot, sauf accompagné de l'épithète merdique (c'est d'ailleurs pour ça que je suis là).

Fondamentalement, c'est
- sur le ton et le fond : trop lyrique qui a des choses à dire sur la béance de la blessure, ma chatte, mon cordon ombilical, mes ovaires, ma mère, mon avortement, mon suicide, ma féminité, tout ça et choses connexes liées au péché originel et au manque de pudeur, ce qui se retrouve en décalage avec le ton zonard
- sur la forme : trop recherché qui se pète la gueule en voulant la ramener et va s'enfermer dans des contraintes au détriment du naturel
Curare-


    le 26/02/2016 à 21:30:46
J'avoue 'avarice' -
Hormis le manque d'amour ? -
Bref !
Je déteste qu'on décortique 1 poème-
Quand j'étais en cours de français poésie je m'imaginais Baudelaire transparent sur l'estrade du fin fond de son néant
Et je pensais (par rapport à l'article sur le jeune au chomdu qui baise à tout va avec sa brindille (au moins il se brisera pas l'pénis avec un engin pareil) je pensais donc que Baudelaire aurait fichtrement baffé le prof décortiquant sa prose . .
Mais c'est le deal de la prosodie du sonnet -
C'est l'ultime intérêt qui me rattache à cette foutue vie de merde -
Le contraire du morveux aux couilles trop pleines et à la tête pleine aussi pour se plaindre et gémir d'une société qui se plante ? mais qui préfère baiser ou biaiser ? plutôt que d'échafauder d'autres plans et pas queue du Q -
Ses parents ne lui ont jamais appris qu'on ne vit pas d'amour et d'eau fraîche -
Il insiste le bougre le soleil sur son cul - avec le trou de la couche d'ozone ?
Il va s'en prendre des rayons . . et plus vite qu'il ne pense -
Mais il ne pense pas - il geint et il fornique - attentons sa deuxième branlette sorti de sa qué quête ..
Lapinchien tempère et Dourak tempête -
Je n'osais pas venir parce que j'étais 1 femme mais avec du recul dans la tronche
j'ai même pas mal - Dourak -
Et je continuerai d'écrire des sonnets dans la zone .
Prépare ta boisson ou ton poison va savoir-
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 26/02/2016 à 22:03:10
D'ailleurs perso j'attends avec impatience tes prochains sonnets. Si tu veux il y a une initiative collective en cours que j'ai initiée mais j'ai pas ton talent pour la poursuivre, ça s'appelle le daily sonnet news, et ça consiste à poster des sonnets traitant de l'actualité.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 26/02/2016 à 22:06:07
n'hésite pas par contre à faire les commentaires des textes sous les textes en question car en ouvrant cette page, on ne sait pas que tu fais allusion à http://www.lazone.org/articles/2701.html
Curare-


    le 26/02/2016 à 23:29:26
Tu peux dupliquer mon commentaire vers le texte du jeune au chomdu -

Mais il a rien dans la tronche et tout dans le falzar
A part filer des baffes -
Je ne vois pas en quoi ce texte t'a plu -
ma foi . .
Des poèmes de concourt de circonstances sur l'actualité du monde -!
On aurait envie de gerber non ?

J'ai écrit pour mon pote Cabu
et j'ai écrit sur les attentats de Paris
mais c'est du réchauffé -
J'ai détruit mon blog 'Malepeur' un jour de rage incontrôlée -
Ma nouvelle page poésie est sur facebook -
Elle s'appelle 'Sexe, café et poésie' c'est 1 pensée de Gainsbourg -
Voilà où tu trouveras Curare-
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 27/02/2016 à 00:13:37
c'était juste une suggestion. Sur la Zone, tout le monde peut lancer des initiatives. faire des sonnets sur l'actualité c'est un concept comme un autre, le plus gerbant c'est peut être de voir la vie au travers de la dictature du quotidien alors qu'il y a des axes plus pertinents. N'hésite pas à poster d'autres textes et à commenter ceux des autres directement là où ils pourront les voir et te répondre.
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 27/02/2016 à 00:46:49
Lapinchien ne 'tempère' pas, il est de notoriété publique qu'il flatte éhontément presque tous les auteurs. C'est l'admin qui suce-avale au lieu de demander aux auteurs s'ils le font. Je serais curieux qu'on me montre un lien vers la dernière fois où Lapinchien a trouvé quelque chose merdique et l'a dit clairement.

Je ne 'tempête' pas, je critique, avec des arguments, me semble-t-il. Je n'aime pas, j'essaye d'expliquer pourquoi. Sans passion et sans tempête. Le texte ci-dessus ne m'a en rien fait tempêté. J'aurais préféré. Il m'a juste un peu gêné dans ce qu'il semble avoir d'intime, un peu agacé dans ce qu'il semble avoir de prétentieux, et pas mal indifféré pour le reste. Tout cela dit avec sincérité. Ça me paraît faire partie de l'intérêt de la Zone. Sinon, tu peux aller poster des textes sur welovewords.com, t'auras des commentaires très gentils de gens qui te demanderont de venir poster des commentaires très gentils sous leurs propres textes, et ainsi de suite et redondance cyclique dans vos culs.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 27/02/2016 à 01:00:29
Dourak, je trouve ton commentaire génial.
Alors comme ça
    le 27/02/2016 à 22:32:19
On s'engrène en toute discrétion, à l'abri des curieux ?

Raté, j'ai tout lu. C'était très bien, poursuivez.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 27/02/2016 à 22:36:44
Mais ce serait bien de poursuivre sous le bon texte.
Kacem
    le 28/02/2016 à 11:13:23
Fait chier Lapinchien! Tu m'avais promis d'la meuf, mais y a qu'un remix de Lautréamont qui semble avoir été réalisé au cours d'un stage d'insertion de la cotorep...
Kacem
(précision)    le 28/02/2016 à 11:17:04
Mon com ne critique pas "Malgré moi", mais certains com qui y succèdent.
Curare-


    le 29/02/2016 à 18:52:53
Salut Kacem - toi tu es devin à défaut d'être vain -figure-toi qu'en 2008, j'étais alors 1 tarentule acidulée, 1 génie (ô 1 peu scrogneugneu) s'aventura sur ma page d'1 forum du peuple (le Q/R de Yahoo) pour ne pas l'ébruiter -et me dit en ces termes : ''Vous me faites penser à Lautréamont''
La honte me diras-tu je n'avais pas encore lu les chants-
Allis aussi s'approcha de moi le 21 mai 2008 à 19h53 - Elle m'écrivit pour la 1ère fois ces mots sortis du néant :

''C'est un plaisir de te lire, ma Tarentule...''

Tiens à ce propos on pourrait proposer un texte d'Allis - à Lapin non d'1 chien -
et hop je m'exécute !
David


Hop    le 01/03/2016 à 10:44:28
Salut,

J'ai une rime à Tarentule si vous voulez.

= ajouter un commentaire =