LA ZONE -

Mes salutations distinguées

Le 12/06/2016
par HaiKulysse
[illustration] Dès ce soir, un Être à la place d'un zeste de raison, sur la route, je me ferais reporter des vacuités pour ne pas me faire enculer par un chien malade, pour ne pas courir à la guillotine comme dans le récit de Jack et la nuit debout.
Pour La Zone, mes disques durs, externes comme internes, l'un comme l'autre, regorgent de nouveaux textes brûlants : chroniques, adaptables en série automatisée, d'une Saint Con annoncée pour 2017 ; l'adaptation étant à ranger du côté de ces listes darwiniennes et évolutionnistes que j'ai créé pour mes auto-fistfucking et pour ces propriétaires de scooters pourris, pétarardants sous ma fenêtre à trois heures du matin alors que je zézayais sur le papier du carnet de moleskine des rondelles foireuses pour pallier la panne d'inspiration quotidienne ; puisque je n'ai vraiment rien à dire et à écrire...
Je roulerais, dès midi pétante, le long de ces demeures bourgeoises qui n'existent déjà plus, maquillé comme un mardi-gras avec le masque de Scream et dans le coffre des jerricanes incendiaires : je leur prouverais que les bûchers de la Saint Con brûlent de tout bois ; et je serrerais précieusement ces flacons de sérum transformant les gens en zombies, fabriqués dans les laboratoires clandestins de Patagonie sous le fouet du contre-maître pour éviter les rébellions pertinentes.

Ce matin, oui je suis chagrin : une vraie incarnation de Keren Ann remixée sous la licence Marilyn Manson ; ce matin encore, tout a pris une teinte dépressive à la Curare qui « a crevé la couche d'ozone » par un vent distingué comme mes salutations que je vous adresse en ce matin dégueulasse...

= commentaires =

David


Petite perle cristalline    le 12/06/2016 à 01:22:08
" Petite perle cristalline
Tremblante fille du matin,
Au bout de la feuille de thym
Que fais-tu sur la colline ?

Avant la fleur, avant l'oiseau,
Avant le réveil de l'aurore,
Quand le vallon sommeille encore
Que fais-tu là sur le coteau ? "

Henri-Frédéric AMIEL (1821-1881)
LePouiIleux
    le 12/06/2016 à 17:22:38
"Deux couilles, un cerveau pour m'en sortir
Izer, dans l'building izer j'monte un empire
Tu parles sur moi, j'ai eu des ouï-dires
Haha, j'compte les bolosses pour m'endormir
Nouvelle paire de Five, pèse comme 200 braquo
Glock seventeen, kala-kalashnikov draco
2Chainz dans le building, mon Lambo sort de l'usine
J'suis dans le paiement cash négro t'es dans le leasing
Trop d'gos, j'choisis laquelle ? Bad boy, on est àl man
B2O vient de Bakel, j'suis noir, mat, j'suis comme Batman
Lion indomptable j'croyais qu'j'étais gal-Sèn, mais en fait je suis Camer
Compte jusqu'à 5 renoi, va niquer ta mère
J'contrôle la zone j'suis en enquête
Or jaune comme les ancêtres
Noir, blanc, j'suis la Juve
Je ne mens que chez la juge
140 kilogrammes, 10 reps
J'veux une meuf matérialiste comme ça j'suis sur d'la baiser direct"

BOOBA
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 12/06/2016 à 20:40:27
Suis-je le seul à ne voir aucune différence dans l'interprétation de Bruce Wayne et Patrick Bateman par Christian Bale ?

= ajouter un commentaire =