LA ZONE -

La Rouge

Le 13/12/2021
par HaiKulysse
[illustration] Bien avant l’épidémie du Covid-19 (c’était donc bien dans un rêve emboité dans un autre rêve.)
Un silence mortel s’est installé d’un seul coup. Aucune octave. J’ai omis à Ariane qu’on allait devoir ratisser ce soir tout le quartier rouge. Il n’y a pas l’ombre d’un chien-lézard et les journalistes d’investigation se sont rués dans une arrière-salle où l’on sert de la bière verdâtre. Nous sommes devant la fresque d’une odalisque qui domine les rues louches de Mandeville, et cette odalisque semble nous promettre des rêves macabres pour cette nuit. Et en parlant de rêve, Cassandre affalée sur la banquette de la décapotable explique à Ariane, une jeune hybride, comment concevoir le propre labyrinthe de son rêve…
Les mastodontes nécrovores ne sont plus vraiment loin maintenant et tandis qu’Ariane accroupie pour déchiffrer l’odographe onirique de notre future virée, parmi les limousines qui osent encore se cacher dans la ville basse, je vois Cassandre dans le rétro, s’introduire dans ses narines dilatées une espèce survivante de krills. La drogue à la mode venant tout droit de la fabrique de Yussuf. Ni vu ni connu même si je suis supposé la protéger de ses démons, ainsi je vide le contenu d’une énième bouteille de bourbon dans le caniveau pendant qu’elle est occupée à renifler ces minuscules crevettes mutantes ; ma cliente, Ann X, une star ayant épousé le sulfureux magnat de l'immobilier, Parsifal Van Dyck aujourd’hui disparu, m’a confié la lourde tâche de surveiller leur adolescente. Mais le moins qu’on puisse dire, après toutes les conneries qu’il a commis, c’est qu’il n’est pas mort en odeur de sainteté.

Les drôles de crevettes mutantes commencent à croître rapidement dans le cerveau de Cassandre, et je dirais qu’un meurtre oedipien se prépare comme un bourdonnement déconcertant et je lui raconte que de la laine va lui pousser sur le dos quand nous remontons le Strip et avant qu’on puisse atteindre les anciennes boites à la mode de la ville (l’odyssée touche-t-elle déjà à sa fin ? D’autant plus que je viens d’entendre à la radio que des Hordes d’enfants sauvages, pour l'instant tous épargnés par un mal étrange, vont bientôt débarquer et je sais que l’un de ces journalistes spécialement venu de Karachi, appelons-le Z, ambitionne de les renvoyer dans leur pays) mais au moins je n’aurais plus besoin de ce gadget idiot, une toupie, pour me rappeler qu’on est dans mon rêve, et uniquement dans mon rêve.)
Déterminé à m’infiltrer dans cette fête, je sors de la bagnole ; nettement la lune se détache de cette nuit verte qui semble semer sournoisement l’idée délirante au sein de mon subconscient de rêveur, d’émasculer dans l’obscurité ces mouchards de flics que j’aperçois à travers les vitres cassées et les miroirs difformants du club, et ce ne sont pas les pleurs de leur veuve, sanglotant de chagrin dans la nuit, qui vont me donner une mauvaise conscience.

######

Une autre décapotable m’attend. L’amnésie des rêves commence à empuantir ces jours sombres où nous sommes toujours en marche… Les murs des longs corridors tout aussi sombres du département neurologie, dont nous allons prendre congé, sont couverts de casiers, de panneaux d’affichage nous mentant comme des arracheurs de dent parce qu’ils affirment que seules les hybrides de chattes trempées avec trois fois rien sur le dos, sont résistantes au célèbre virus, la Rouge qui a tué tous les adultes, sauf Ariane, et plus étrangement Cassandre et moi. Nous avons fait un détour par l’hôpital pour le crâne tumescent de Cassandre mais il n’y a plus que des cadavres et de grandes poubelles toujours remplies de restes de repas bon marché qui entravent les couloirs, et à chaque fois qu’on voit passer un rat, pour les faire fuir et les rendre neurasthéniques, on reprend à plein poumon les tubes des vieux chanteurs de prosodie du siècle dernier se croyant malins à réciter de la pseudo poésie :
« On rêvait de ces oies sauvages qui engageaient le printemps sans nous opposer de résistance, ce qui nous donnait l’impression que nos âmes et nos corps enfermés à l’intérieur ne pouvaient faiblir face à la Rouge.
On rêvait aussi de grandes fenêtres ouvertes sur les mers septentrionales, Ô souvenirs résiduels alors que tout était déjà foutu !
Je glissais sans contrôle sur le rebord du monde outre-espace, et me consumais par trop d’associations oniriques, me fourvoyant sur la fin d’un périple d’emblée décousu et censé retrouver au milieu des ruines l’auteur responsable de la folle transformation de ce rêve en cauchemar… »

Pas possible de neutraliser les effets pervers des krills, trop de gamins, revenus à l’état sauvage, ont grandi ici sans parents, sans éducation et se livrent à des bastons féroces avec des droites en pleine face et des gauches manquées, nous foulons le pavé aussi rapidement que les rares montures des hybrides très recherchées parce qu’il paraitrait qu’un seul de leurs baisers permettrait de guérir ou d’être immunisé de la Rouge… et fébrilement, j’aperçois enfin qu’elle est déjà là, au coin de l’un de leurs nombreux squats, la nouvelle et belle caisse rouge, son moteur vrombissant.
Mais soudain, l’un d’eux, un gosse obèse que je devine aussi opiniâtre qu’ombrageux, intervient tandis que je démarre et il réussit à immobiliser le véhicule en s’étalant de tout son poids sur le capot, quand j’étais en train de faire crisser les pneus, pieds au plancher.

En parlementant jusqu’à très tard dans la soirée, on découvre qu’il s’amuse à récolter de vieux journaux décrivant dans le menu détail ce que les programmes scolaires devraient être selon l’ancien journaliste Z, qu’il envisage de saboter des montres mécaniques unidirectionnelles et qu’ainsi l’architecture chancelante de mon rêve (mais il ne le sait pas encore qu’on est dans mon rêve) s’écroulera lugubrement. Au petit matin, son jugement commençant à lui faire défaut, il nous laisse partir et nous retrouvons cette fois, non loin d’un sanctuaire inconnu, après avoir bien roulé, d’autres vagabonds ayant perdu très tôt leurs géniteurs. Tous encapuchonné, ils jouent aux osselets et semblent tout ignorer de la Brigade du Frelon traquant les junkies, de l’Inception dans mon nerf central et pourquoi, et de notre quête. Ils nous dévisagent à peine et regardent bêtement le crépuscule tombant sur les flèches gothiques du temple quand on leur pose des questions… celui-ci est entouré par des marais pullulant de moustiques qu’on ne voit qu’en Louisiane, alors que le brouillard est aussi de la partie (ce qui me fait penser que je dois être extrêmement vigilant car la jeune hybride risque de me fausser compagnie et de faire foirer ma mission en tant que tuteur.)

= commentaires =

Un Dégueulis


Pute : chiquée pas chère
    le 13/12/2021 à 17:18:45
Y a des bouts de phrases de moi.

'culé.

*Crache par terre.*
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 13/12/2021 à 17:22:46
merci mon cerveau est un smoothie maintenant.
Clacker


Pute : -1
    le 13/12/2021 à 17:50:51
Dégueulis, je peux mentionner ta participation en tant que co-auteur, si tu y tiens.

J'avoue que c'est pas fair-play, cette histoire. On n'invite pas un auteur sur un projet de texte commun pour se barrer en solo sur un autre site, et proposer le résultat comme s'il s'agissait de la création d'un seul cerveau.
Franchement, ça pue de la gueule, comme procédé.
Un Dégueulis


Pute : chiquée pas chère
    le 13/12/2021 à 19:43:51
Non pas la peine. C'est pourrave de toute façon.

*Chie par terre.*
Clacker


Pute : -1
    le 13/12/2021 à 23:55:25
Que l'auteur se ramène pour se justifier. On peut prêter les gants de boxe (voir tarifs, section Fight Klub, sur le forum). N'hésitez pas à vous filmer lors de l'empoignade, ça fait du §§§ en plus pour l'hébergement du site.
AJIME ! Bande de putes introverties !
Un Dégueulis


Pute : chiquée pas chère
    le 13/12/2021 à 23:59:16
Sans compter que ma version d'Ann X était infiniment plus intéressante et d'un bien meilleur goût.

JE ME VENGERAI !!!
Lunatik-


Pute : -0.5
    le 14/12/2021 à 01:30:45
L'illustration est cool. Elle me donne un peu l'impression que les champis dans mon omelette de ce soir n'étaient pas forcément d'une marque approuvée par l'OMS, mais c'est cool.
Cerumen


    le 14/12/2021 à 13:46:02
Ah ben voilà ! Je me disais bien, ma mèmoire n'est pas défaillante, enfin, pas trop, je ne pouvais qu'avoir lu le projet de ce texte que sur Oniris ou ici !

Euh, même si on a pas envie de créer un fil de remerciements aux commentaires sur On y rit, mon cher Monocle-Zygote, les mp, ça existe.

Sale vaurien, euh... M'sieur !

Dugenou/Cerumen.
Clacker


Pute : -1
    le 14/12/2021 à 13:55:02
L'utilisation du logiciel Deep Dream me semblait tout indiquée, pour l'illustration. HK parle bien d'un "rêve emboîté dans un autre rêve", et d'Inception, et compagnie.

Pour ceux qui veulent s'éclater la rétine, je pose ça là : https://dreamscopeapp.com/deep-dream-generator
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 14/12/2021 à 15:15:56
Il faudrait créer Deep Nightmare pour l'occasion
Hk
    le 18/12/2021 à 17:14:38
Ma seule erreur est de m’être fait arnaqué par le développement personnel, c’est pour ça que je publie encore sur la zone.
Même si je me fais souvent insulter ou critiquer sans raison.
En fait je pense avoir ma place nulle part
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 18/12/2021 à 18:09:15
Arrête tes conneries, t'es le bienvenu ici. On lit tes textes et on les commente.
Clacker


Pute : -1
    le 18/12/2021 à 18:46:45
HK, vu que je t'ai sous la main, quand tu parles "d'oies sauvages qui engageaient le printemps", on est d'accord que c'est une habile référence à Michel Delpech ?
HaiKulysse


site blog fb yt
    le 19/12/2021 à 10:33:46
Salut Clacker, je connais pas trop ce qu'il a fait Michel Delpech, à part Pour un flirt si c'est de lui...
Si c'est une habile référence alors c'est sans le vouloir
Lunatik-


Pute : -0.5
    le 19/12/2021 à 10:53:45
Dixit Lapinchien Arrête tes conneries, t'es le bienvenu ici. On lit tes textes et on les commente.

En tous cas, c'est vrai qu'on les commente.
Un Dégueulis


Pute : chiquée pas chère
    le 19/12/2021 à 22:04:39
Je confirme que je commente. Il est probable qu'"on" les lit aussi, quelque part, dans les méandres les plus vaseux, les plus déshérités de la Zone, là où les monstruosités rôdent aux frontières de l'Imaginable.
HaiKulysse


site blog fb yt
    le 20/12/2021 à 13:13:46
J'avais pas vu que tu avais mis un alien sur ta photo de profil ; avec cet esprit pervers qui a fait foirer notre co-opération tu aurais pu trouver quelque chose s'en rapprochant un peu plus...

Quoique j'ai entendu des théories sur ce monstre intergalactique qui effectivement confirmaient ce côté lubrique, mais je n'en suis pas totalement convaincu.
Un Dégueulis


Pute : chiquée pas chère
    le 21/12/2021 à 01:49:13
Ce qui a fait foirer notre collaboration, c'est le fait que tu aies complètement découpé ma contribution au texte d'origine, alors que je faisais de vrais efforts d'intégration.

Les scènes scato-pornographiques que j'ai ajoutées par la suite, c'était du sabotage.
Un Dégueulis


Pute : chiquée pas chère
    le 21/12/2021 à 01:49:56
Je... Est-ce que tu as bien regardé ma nouvelle photo de profil ?
HaiKulysse


site blog fb yt
    le 30/12/2021 à 02:23:11
Pour l'affaire du vol de copyright ou je ne sais quoi, comme on m'accuse de présenter ça comme la création d'un seul cerveau, la vérité c'est que c'est vraiment gonflé : de nombreux passages écrits par Dégueulis ont été effacé ou modifié jusqu'à être réduit à un seul mot, je voulais rétablir la vérité car il se plait à divaguer, diffamer, invoquer le cut-up sur tous les toits alors que c'est loin d'être juste.
Cerumen


    le 30/12/2021 à 08:09:13
Ne vous disputez pas. C'est la trève de Noël.
Dourak Smerdiakov


site blog lien tw
Pute : +0.66
    le 30/12/2021 à 10:20:10
Disputez-vous. Mais de façon divertissante.
Un Dégueulis


Pute : chiquée pas chère
    le 30/12/2021 à 10:20:38
DEUX MOTS, DEUX !!! ET J'AI DES DOUTES SUR UN TROISIÈME !!!
Un Dégueulis


Pute : chiquée pas chère
    le 30/12/2021 à 10:24:40
"de nombreux passages écrits par Dégueulis ont été effacé ou modifié jusqu'à être réduit à"

Plus sérieusement, c'est exactement pour ça que j'ai saboté la collaboration. J'ai bossé sérieusement sur la 1ère mouture du texte (EN AJOUTANT ZÉRO SCÈNE DE CUL, VOUS VOUS RENDEZ-COMPTE DE l'EFFORT FOURNI ?) pour me réveiller un beau matin avec 80% de mes modifs effacées. Ça sert à quoi de faire un projet à plusieurs si les collaborations sont complètement effacées/remaniées sans demander l'avis des autres participants ?
Cerumen


    le 30/12/2021 à 14:11:23
Bref, Haikulysse a écrit la majeure partie du texte, et les deux/trois mots en plus, c'est du bruit sur le signal.

J'vois pas pourquoi en chier une pendule...
Cerumen


    le 30/12/2021 à 15:56:05
Bon, j'admets être un trou du cul, et que je n'ai pas à m'en mêler, c'est pas mes affaires.
Un Dégueulis


Pute : chiquée pas chère
    le 30/12/2021 à 16:27:15
J'aime faire chier Haikulisse. Pourquoi me gâcher ce petit plaisir innocent ?

= ajouter un commentaire =