LA ZONE -

À la gloire des éventreurs

Le 14/07/2022
par iThaque
[illustration] Sur des échasses de chagrineux marchands de thé Pennyroyal entraînent dans leur perte la dévaluation de tous les trous noirs ; sur les crêtes himalayennes il y a des joueurs d’échec qui placent dans l’ordre les pièces attendant de reconquérir le chaos de l’univers. Ce trouble que notre guérilla a fait naître.
Menaçant de s’effondrer, il y a aussi le moellon des stations de métro mais la délivrance arrive. Je le sais, comme les démagogues le savent, pourtant tous émerveillés par les chutes et le fracas métallique qu’ils entendent depuis les profondeurs.

Pour se divertir, ces citoyens (presque honnêtes) calculent nos ventes de pop-corn amené par cargo quand les novateurs, les révolutionnaires ne se risquent qu’à épancher leur soif de violence.
Sur des échasses les marchands de thé qui ont trouvé enfin ce qu’ils cherchaient, ont érigé à la gloire des Guetteurs quelques statues d’éventreurs… dans les rues sombres où même la peine n’ose s’aventurer, nous prévoyons de faire éclater la vérité, après le déraillement de tous les trains, après la douce angoisse anesthésiante que les explorateurs exacerbent en vain…

= commentaires =

HaiKulysse

site blog fb yt
Pute : 2
Thébaïde.    le 16/07/2022 à 02:20:24
Je vous informe en cette nuit chaude du 16 juillet que j'ai commis un autre attentat textuel en liste d'attente sur votre site que j'appréciais pour son absence d'affreuses et insolentes publicité et pour lire Clacker et d'autres grands maîtres dont j'ai conscience que je suis loin d'être à la hauteur, on a les synapses bousillés à mon âge, mais bon on fait avec les moyens du bord, même South Park a des dessinateurs plus talentueux, bref les éditions Kelach recherchaient, pour leur collection Forêt des Maléfices, des romans (one shot) sur le thème :

Légendes urbaines

La date étant déjà passée et ne respectant pas en plus les consignes, je vous livre en pâture cette nouvelle en attente d'approbation et qui est peut-être le début d'une trilogie, mais quand j'arriverais à 150 textes sur mon profil zonard (J'en suis à 147 et 7 pour iThaque donc ça tombe bien) je prend (enfin) ma retraite dont beaucoup d'auteurs sur la zone attendent avec impatience et ils leur arrivent même de prier pour qu'un parasite sanguin me ronge jusqu'à la moelle, bien avant le repos (bien mérité pour moi) du soldat...

C'est sur :
https://www.editions-kelach.com/blog/appel-a-textes/appel-a-textes-legendes-urbaines.html
Que j'ai trouvé ça.
Lunatik

Pute : 1
    le 20/07/2022 à 16:16:21
Le calcul n'est pas la matière dans laquelle je brille le plus, mais grosso modo, ça signifie qu'il te reste 143 textes à commettre sous iThaque avant d'atteindre la retraite ??
HaiKulysse

site blog fb yt
Pute : 2
    le 22/07/2022 à 15:35:06
C'est une éventualité mais à l'heure actuelle je pencherais plutôt pour mon premier plan d'origine, à savoir m'arrêter à la dizaine pour iThaque.
Wowgueulis
    le 02/12/2022 à 11:20:02
Je viens de remarquer que l'image d'illustration est tip top.
Douteulis
    le 02/12/2022 à 11:20:39
Vous arrivez à suivre avec tous mes nouveaux pseudos ?
Dourak Smerdiakov

site
Pute : 1
ma non troppo
    le 02/12/2022 à 19:17:01
On a une équipe consacrée à ça.
À la gloire de Jack
Limbes et Châtiments…    le 03/12/2022 à 07:31:00
La Zone, qui n’avait pas cinq ans devant elle, semblait sur le point de sombrer avec ses mercenaires. Des guerriers prêts à en découdre, mais il était évident qu’elle retournerait entièrement dans les limbes du Dark Web, des archéologues littéraires en ressortiraient peut-être plus tard ses reliques. J’avais publié jadis sur ce site sous le pseudo Alien Vidocq une nouvelle étant donné que je ne pouvais plus me connecter avec HK ni même iThaque.
Les mercenaires de la Zone n’écrivaient peut-être plus, ne sortaient peut-être même plus pour s’alimenter et restaient dans la pénombre de leur appartement en cogitant plus que de raison, alors que nous avions tout au plus un an pour faire nos preuves. Et encore !

Commençant par de mystérieuses rhétoriques, les autres pages suivant ce poème en prose que j’avais livré en pâture sur la zone avaient été vivement arrachées après avoir giclé de la machine à écrire, on aurait dit l’œuvre d’un fou (l’ombilic des limbes n’était pas bien loin) et dans ma thébaïde insensée je me contentais uniquement de recopier tous les ouvrages de Fiodor Dostoïevski avec une machine à écrire aussi vieille que l’Ancien Testament ; un état de grâce malgré tout pour frapper fort par la suite.

Hk
IThaque
Alien Vidocq
Jack O'ffahorse
    le 03/12/2022 à 22:54:50
Un jour mon oncle Jack...
Vile peluche
@ Wowgueulis    le 03/12/2022 à 23:22:03
Mes images d'illustration sont toujours tip top, ma brave dame.

= ajouter un commentaire =