LA ZONE -
Résumé : Le dossier vétérinaire inspire Kirunaa qui profite de l'occasion pour décrire une soirée normale entre amis normaux. Un texte sans rien d'exceptionnel mais qui fait passer le temps.

Le vétérinaire 3

Le 25/06/2003
par Kirunaa
[illustration] -    Chéri ?
-    Oui ?
-    Tu as pensé au vin ?
-    Merde ! J’ai complètement oublié ! Il est quelle heure ?
-    Dix huit.
-    Bon, j’ai le temps d’y aller. Je fonce, je prends la Laguna.
-    Oui enfin roule pas trop vite non plus ! Si tu te tues en route, je devrai assumer seule la conversation ce soir, et j’en ai vraiment pas envie. C’est pas que j’aime pas tes amis, mais sans toi… ils ont rien à faire chez nous !
-    Arrête ! Ils sont cool ! Ok, je ferai attention. Tu nous fais quoi de bon ?
-    Ma spécialité.
-    Ton ragoût ? Cool ! Je prends du rouge alors…
« Bien, il ne me reste plus qu’à mettre la touche finale pendant qu’il n’est pas là. Si j’attends son retour, tout va encore brûler. Quand je pense à la dernière fois… d’accord c’était tripant de baiser dans la cuisine, mais la quiche avait complètement cramé ! Sympa le gratin de raviolis pour accueillir ma nouvelle chef… Enfin, ce sont des choses qui arrivent.
Voyons voir à quoi ça ressemble… Hmmm ! Parfait dosage du bouquet garni. Je suis une reine. Où j’ai mis les patates ? Ah ! Les voilà. Celle là est un peu grosse, je vais la recouper. Les champignons, l’oignon, la branche de persil… et c’est fini ! J’ai plus qu’à serrer la cocotte suffisamment fort, et le tour est joué ! Mijote, mijote petit ragoût !
Phase suivante, m’habiller. Quelle heure il est ? 18h30 ? Nickel, il me reste une heure et demie. Marc devrait pas tarder à revenir. Comment je vais l’habiller lui ? Si je lui sors pas ses vêtements, il va me mettre n’importe quoi, je le connais. Son Levi’s noir et sa chemise vichy bleue, il est ultra sexy là-dedans. Moi je vais mettre la petite robe que j’ai achetée samedi dernier, je suis sûre qu’elle va lui plaire. »

-    Je suis rentré mon cœur ! J’ai pris deux bouteilles de Champigny et un Crémant pour le dessert ! Si on la boit pas ce soir, on trouvera bien une autre occa… Whaaa ! Elle est terrible cette robe ! Elle te fait des seins de bombe ! T’as un Wonderbra là-dessous ?
-    Pas touche ! Lâche ce décolleté tu vas encore tout me déchirer. Je t’ai mis des vêtements là-haut. Et rase-toi éventuellement, tu fais sale gosse comme ça !
-    Ah oui ? Viens là, tu vas voir à quel point je suis un sale gosse !
-    Eh ! Enlève ta main de mon string tu veux ?
-    T’as gagné, j’ai la gaule maintenant !
-    C’est de ta faute… Ca sonne ! Presse-toi, je vais les accueillir.

-    Bravo Caro ! Un vrai régal ce ragoût ! Décidément Marc, tu es vraiment tombé sur la perle !
-    Merci mec… Son seul défaut, c’est qu’elle veut pas de chien…
-    On va pas recommencer !
-    Non, ok, tu as tes raisons. C’est vrai que pour l’instant, on a pas vraiment la place. Un chien en appart c’est triste. Il vaut mieux un grand jardin ! Adeline, tu reprends du ragoût ?
-    Oui je veux bien. Cette histoire de chien, ça me fait penser, vous avez entendu le truc avec ce vétérinaire anglais ? On a retrouvé les cadavres de soixante-dix chiens enterrés dans son jardin !
-    Quelle horreur !
-    Clair mec ! Je me demande ce qui a pu lui passer par la tête ?
-    Bof, on peut imaginer les pires horreurs… des cultes sataniques sur les macchabées des clébards, une fascination pour la décomposition lente et la putréfaction, un zoophile refoulé (quoique)… ou tout simplement un gars conscient de l’inutilité de brûler les cadavres alors que s’en servir d’engrais est bien plus judicieux !
-    Je t’en prie ! On est à table là !
-    Adeline, tu es une véritable rabat-joie ! Et si on parlait de cul pour changer ? Au moins, c’est un sujet universel.

« Quelle bande de pervers ces rosbifs ! Enterrer des chiens dans son jardin. C’est ridicule ! On se fait tout de suite repérer, c’est évident ! Il y a de meilleures façons de les faire disparaître.
Pourquoi tu me regardes comme ça toi hein ? C’est pas moi ta copine ! C’est la blonde qui est assise en face de moi, sur ton autre gauche ! Bon sang, le voilà qui me fait du pied maintenant. Il est lourd ! J’ai toujours eu du mal avec les copains de Marc. Leur humour est lamentable, leur conversation minable et je suis sûre qu’il baise mal ! Il suffit de voir la tronche de frustrée de sa copine… Bon, ben si le copain de la blonde me fait du pied, je vais faire de la main à mon homme ! Peut être que comme ça il arrêtera de loucher dans mon décolleté. C’est vrai qu’elle est plate, l’autre limande… Mais dites-moi donc, c’est serré là dedans ! Eh bien mon cœur, il te fait de l’effet mon décolleté ! Et si je défais ta braguette, tu dis quoi ? Et si je passe la main dans ton pantalon, ça te fait quel effet ? Eh ! »
-    Je crois que je vais aller chercher le fromage.
« C’est ça, sauve-toi ! »
-    Je prends aussi la salade ?
-    Non non, je l’ai juste préparée pour le plaisir… Je te donne un coup de main, on va changer d’assiettes.
-    Te fatigues pas Caro ! On va finir avec celles là.
-    C’est rien, on a un lave-vaisselle. Et puis la sauce était forte, ça risque de dénaturer un peu le fromage.
« Et puis j’en ai marre de ton pied sur ma jambe et de ta main sur ma cuisse. »
-    Au moins ça avait du goût ! Cet Irish Stew ! Quel délice ! Décidément, j’adore le mouton.
-    Du mouton ? Quel mouton ? Marc ! Laisse moi faire, tu vas tout faire tomber !

« Pffffffff bientôt fini… Fromage, dessert, et je les fous dehors.

-    Et voilà ! Tarte aux pommes légère après ce copieux repas ! C’est Marc qui l’a ruinée de ses mains, je n’ai fait que couper les pommes.
-    Sympa ce dessin…
-    Vas-y, fous-toi de ma gueule bâtard ! C’est le bordel pour les mettre toutes en rond. J’ai trouvé que finalement, en vrac, c’était pas mal aussi.
-    Tiens Adeline, ajoute de la crème fraîche, c’est meilleur !

« T-10 min ! La blondasse vient d’annoncer qu’elle était fatiguée ! »

-    Bon, eh bien Marc, Caro, ça nous a fait hyper plaisir. A part la tarte, rien à reprocher !
-    Va te faire foutre, mec. T’es mon pote, c’est pour ça que je te casse pas la gueule pour cette remarque.
-    Caro, merci beaucoup pour l’accueil, j’espère te revoir bientôt ! A l’occasion, tu me passeras ta recette de mouton ?
-    C’est pas du mouton.
-    C’était fort pourtant comme viande !
-    Cherche pas Adeline ! Elle a jamais voulu me dire ce que c’était ! Et pourtant, je suis un habitué du ragoût ! Un gars au boulot qui lui fourni la viande. On en a plein le congèle ! C’est sympa ces collègues qui font de l’élevage !
-    C’est pas mon collègue, c’est mon boss.
-    Ah ! Et euh… Tu fais quoi au fait comme boulot ?
-    Moi ? Aide véto pourquoi ?

= commentaires =

lapinchien     le 25/06/2003 à 13:17:14
c'est comme si voisin-voisine le premier volet du loft avait telescopé "le roti" d'aRka
Arka     le 25/06/2003 à 13:26:12
C'est normal, c'est mon clone
Cep     le 25/06/2003 à 21:13:22
ca me dépassera tjrs beurkkkkkk kils manzent du moutons c couzins
lapinchien     le 26/06/2003 à 10:10:40
ben vous aussi les quebecons vous mangez du mouton ... sauf que c'est en poudre dans les frites Mc Do...gnarf
K     le 26/06/2003 à 10:53:42
ben koi ? c est bon le mouton !

= ajouter un commentaire =



[Accueil]