LA ZONE -

Voyage

Le 11/02/2006
par Simili
[illustration] Des gens que vous croisez tous les jours.
Ils ne seront jamais rien.
A cet arrêt les bus passent à 12 ou à 42. Il est 18h02, pas la peine de regarder le panneau, dans 10 minutes je serai assis.

Attendre le bus avec un temps de saison de cinq degrés ne m'intéresse pas, je me décide à marcher jusqu'à l'arrêt d'avant, 8 minutes de marche, il m'en restera 2 à tuer.

Je sors de l'abri-bus, traverse la route.

Il y a deux heures je fumais innocement des spliffs avec mon meilleur ami, il me quitte pour je ne sais quel plan foireux. Trop défoncé pour affronter le dialogue familial, je vais tuer le temps chez une amie.

Le meilleur sentiment que peut procurer ce rebut marocain, est sans doute la parano, mes yeux rouges passent d'un visage à l'autre, Morrison déclame qu'il est le seul à ne pas être étrange, que les gens sont laids. Je me sens d'humeur morrisonnesque. La jeune fille de 13 ans à ma gauche sera toute à sa place sur le trottoir dans quelques années. Le portable accroché à son cou, la paire de nike requin, tout ceci indique un confort financier certain, mais aucune culture. Son père est artisan, ou employé, 1200euros par mois, sa mére gagne 300euros de plus que le smic.
Cette fille sera toute à sa place en stt, une sous série pour les gens cons mais pas trop. Futur bac+2, boites de nuits, compile rn'b. Une autre vie sous le signe de l'innocence dans le monde fabuleux des inconscients.

Un rasta m'incommode de sa présence, un bandeau, des dreadslocks blonds de 15cm, des yeux bleus, un pull bob marley. Le monde n'est pas beau, mais il le sera grâce à l'herbe et au reggae, les hommes ont tous un bon fond. Ce genre de personnages est vu et re-vu, il vivra citadin, proclamera les bienfaits de la nature, ira camper deux fois par an, une fois en été, une fois en automne, pour être plus proche de la nature, mais se déplacera dans un bus volkswagen, comme à la grande époque. Cette grande époque qu'il a connue par des hippys, les journalistes de télérama, un article sur bob marley dans les pages culture du journal du dimanche, vision tronquée et idéalisée. Il perdra ses idéaux à 25ans.

Ils ne manquaient plus qu'eux, les vulgaires de la campagne. Joggings adidas rouge bordeaux, cuirs comme à LA en 75, crânes rasés de très près, pour un peu ils me feraient peur. Mais il y a cet accent du terroir, cette absence de vocabulaire, des singes, rien de plus. Ils iront réparer mes chaudiéres, mes voitures.

Voila l'abri-bus.

= commentaires =

Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 11/02/2006 à 14:27:14
c'est digne d'un reportage striptease sur Fr3 à la grande époque
Simili


    le 11/02/2006 à 14:29:48
La preuve est faite, j'ai des jambes.
Ariankh


    le 11/02/2006 à 14:48:48
J'adore, étrangement.
Aka


    le 11/02/2006 à 15:10:42
"Son père est artisan, ou employé, 1200euros par mois, sa mére gagne 300euros de plus que le smic." Comme son père quoi.

J'aime bien ce texte sinon, même s'il semble inachevé. Y a quelque chose dans le style aussi qui aurait mérité d'être retravaillé. Des varitations assez dérengeantes.
Malax


    le 11/02/2006 à 17:03:29
J'aime.
Abbé Pierre


    le 11/02/2006 à 17:20:50
Je sais pas si j'aime.
Je dirais aussi "inachevé" mais y'a rien qui me déplaise non plus.
J'attends la suite quoi.
Je retourne me faire chier, ça au moins je sais faire.
Simili


    le 11/02/2006 à 18:45:51
La fin du texte est horrible.
"Ils iront réparer mes chaudiéres, mes voitures."
Cette phrase est lourde, indigeste, mais je savais vraiment pas quoi écrire d'autre.
Abbé Pierre


    le 11/02/2006 à 18:54:00
Pour une fois qu'on vitrifie pas le nouveau, il faut qu'il le fasse lui-même, c'est bien.
La jeunesse évolue, ma flemme aussi.
Monsieur Maurice.
    le 11/02/2006 à 20:27:20
Moi, j'ai envie de me carresser.
Narak


    le 12/02/2006 à 11:19:40
C'est super lucide, mais putain qu'est ce que c'est court.
Franchement dommage. J'en veux encore.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 12/02/2006 à 11:47:01
on se cottise pour lui payer une extension pénienne ?
nourz
    le 12/02/2006 à 13:19:20
en effet, on en voudrait davantage.
je propose que l'auteur raconte ensuite les aventures de son narrateur un samedi après-midi dans la grand-rue, ou sur la grand-place du village.
Simili


    le 12/02/2006 à 13:25:22
Je sors pas le samedi après midi, ca pue la mixité sociale dans la grand rue.
Sinon je peux me rendre à une séance des "bronzés 3", j'aurais de quoi écrire.
Glaüx-le-Chouette


    le 14/02/2006 à 15:20:26
C'est pas bien lourd. J'aime pas beaucoup. Ca en devient simpliste à force d'être un constat brut. Et un constat trop rapide, à ce moment-là, si c'est censé être juste ça.

C'est pas mal écrit, à part ça. Mais ça va nulle part.
Un peu comme un truc sans jambes, quoi. A moins d'avoir une suite qui le justifie et le fasse avancer.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 14/02/2006 à 18:35:02
Glaux, ta derniere remarque ne tient pas debout. la France n'a pas de jambes et pourtant elle va quelque part, droit dans le mur, c'est Rafarin qui l'a dit.
Glaüx-le-Chouette


    le 14/02/2006 à 19:45:40
C'est chouette les accidents de voiture.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 14/02/2006 à 20:24:33
ben moi c'est le mur que je plains
Ossama Ben Jovi
    le 16/02/2006 à 20:17:14
original, interessant, court que des qualités pour un fénéant comme moi!
le seul texte que j'ai réussi a lire en entier sur ce site d'abrutis imbue de leur personne
trognon
    le 16/02/2006 à 20:23:53
J'ignore pourquoi mais je sens que les commentaires vont affluer. C'est Ben vu le jovi
Dr Ben Jovi


    le 17/02/2006 à 20:00:29
j'homologue ce jeu de mot il est tellement nul qu'il est digne de moi
nihil


    le 17/02/2006 à 21:03:17
On afflue... On afflue doucement, à notre rythme, mais on afflue.
trognon
    le 17/02/2006 à 22:56:24
Je vois... Je vois doucement, à mon rythme, je vois.
Kirunaa


    le 19/02/2006 à 20:29:28
Ouais, ben comme beaucoup je trouve ça pas mal mais il manque quand même quelque chose.
Tu rentres pas assez dans les personnages que tu croises.

C'est un bon brouillon, quoi. Ceci dit dans le sens positif du terme, je précise.

Sinon si ton bus arrive dans 10 min, que tu marches 8 minutes jusqu'à l'arrêt d'avant et que tu as encore 2 minutes à attendre, ça veut dire qu'à 18h12, le bus est en même temps à ton arrêt et à l'arrêt d'avant.
Si c'est le même bus, enlèves ton masque, Schödinger.
Si c'est le bus d'après, t'aurais mieux fait de rester où t'étais.

... vive le dimanche soir post raclette post brunch pré-semaine pourrie.

Commentaire édité par Kirunaa.
Astarté


    le 28/09/2006 à 20:45:58
Oui c'est pas mal ce texte
l'ocsa
    le 16/09/2008 à 20:05:12
j'aime beaucoup...j'ai trouvé sa extrêmement réaliste mais regrette qu'il ne soit pas plus long mais pas trop non plus...
Glaüx-le-Chouette


    le 16/09/2008 à 20:19:21
Tu serais pas centriste, toi, par hasard ?
EvG


    le 16/09/2008 à 20:50:48
Putain, j'ai lu quelques commentaires pour voir comment le peuple avait brisé le malheureux auteur, et nom d'une pipe, il a aimé le peuple.
Je trouve ce texte plutôt vide...
Ca ressemble à un sursaut de mauvaise humeur de bisounours. Taillé à la va vite. Prétentieux. La dernière phrase (dont l'auteur se défausse), est du ressort de l'arrogance du pauvre d'esprit. Ce qui émane de ce texte, c'est plus une haine sociale que profonde et intellectuelle autant que sensible.
Bon, marre d'écrire, texte crétin au possible, m' intrigue que le peuple zonard se masturbe là-dessus.
Glaüx-le-Chouette


    le 16/09/2008 à 20:54:31
Ben putain, si ça ressemble à ça une masturbation chez toi, tu dois salement te faire chier la bite mon pauvre.
EvG


    le 16/09/2008 à 20:57:11
Après cette remarque, je pourrais balancer des conneries dans le genre,"j'ai tout ce qu'il faut pour ne pas me branler" ou autres sottises, mais cela m'ennuierai profondément.
Glaüx-le-Chouette


    le 16/09/2008 à 21:08:14
"j'ai tout ce qu'il faut pour ne pas me branler"

Une amputation des deux mains ?
EvG


    le 16/09/2008 à 21:27:55
Déjà que je n'ai pas de jambes, je trouve tes insinuations un tantinet blessantes. Je pleure, et tu n'es qu'une fille de joie et je t'encule à grands coups de moignons. Sauvageonne.

commentaire édité par EvG le 2008-9-16 21:30:56
Glaüx-le-Chouette


    le 16/09/2008 à 21:38:08
Volontiers, pour ma part j'ai plus de femme. Le destin est si bon parfois.
l'ocsa
    le 17/09/2008 à 00:34:57
François Bayrou : " Si je suis élu, rien ne changera en France"

= ajouter un commentaire =