LA ZONE -
Résumé : Un court texte sur les effets du manque. Comme l'addiction dont il est question n'est pas précisée, on pourrait supposer qu'elle fera l'objet d'un final twist bien débile, comme d'hab. En fait non, c'est un texte sérieux, nerveux et angoissant, qui mérite d'être lu sans arrière-pensée.

Meine zwei diktatoren

Le 21/10/2006
par Lapinchien
[illustration] 24 heures que je n’en ai pas pris…
Je frôle le record mais à quel prix ? Sueurs froides et tremblements gouvernent tout mon être. Chacun de mes mouvements est maladroit. Le moindre petit stimulus est amplifié des dizaines de fois. J’y réagis beaucoup trop brusquement comme si j’étais menacé. Mais je ne contrôle pas mes gestes et je fais tomber tout ce qui se trouve sur mon passage. Je tente de rattraper les bibelots avant qu’ils ne se cassent mais je renverse encore plus d’objets. Je n’apprécie pas correctement les distances et mes mains s’écrasent lourdement sur le sol. J’ai comme l’impression que toutes mes phalanges se disloquent, que tous mes os se broient sous le choc mais c’est encore un des effets du manque. Mon cerveau interprète tout exagérément, je ne souffre que de quelques contusions et égratignures superficielles. Je me roule pourtant par terre dans un long râle désespéré. J’ai mal. Je souffre le martyr et chacun des objets éparpillés sur la moquette se fiche entre mes cotes comme des centaines de petites dagues pointues qu’un pervers enfoncerait lentement et consciencieusement dans ma chair.

« Je dois prendre ces fichus cachetons… çà n’est pas le bon jour pour m’en défaire… J’ai d’autres problèmes en ce moment, une montagne de vrais problèmes, des trucs concrets et insurmontables, pas comme cette connerie de dépendance à la con ! » Je reste affalé comme une merde. La seule raison pour laquelle je ne suis pas en train de dévaliser la trousse à pharmacie est pitoyable. Je suis loin de faire preuve de volonté. Dans ma tronche, il y a un combat perpétuel entre addiction et déprime. Je ne suis pas maître, je n’ai plus le contrôle depuis belles lurettes… C’est l’apathie qui l’emporte actuellement… Sécrétion massive d’inhibiteurs synaptiques, envie de rien, le moindre mouvement est superflu… C’est la raison pour laquelle momentanément mon addiction peut aller se faire foutre…

(O_____O) lapinchien

= commentaires =

Narak


    le 21/10/2006 à 12:59:26
Du Lapinchien en petite forme.
Astarté


    le 21/10/2006 à 13:04:18
Ca veut dire quoi le titre ?
Peut-être que tout est là ?
Winteria


    le 21/10/2006 à 14:05:31
"Mes deux dictateurs", ça paraît évident.

Un peu trop facile à mon goût. Et déjà-vu, de trop nombreuses fois.
ceacy     le 21/10/2006 à 14:06:29
"Mes deux dictateurs", d'après Google.
Winteria


    le 21/10/2006 à 14:14:43
Ton ADSL biélorusse, c'est de la merde, ceacy.
Abbé Pierre


    le 21/10/2006 à 14:26:12
Ca aurait mieux donné avec "mon deuxième dictateur" ou Mein zweitenenenenen Diktator.
Ou pas.
ceacy     le 21/10/2006 à 14:35:46
Va mourir, Winteria. C'est à cause du rhum.
Ange Verhell


    le 21/10/2006 à 22:07:10

et qu'est-ce qu'il n'a pas pris depuis 24h ?...

ça pourrait être son train, un jour de grève.
Lapinchien


tw
    le 21/10/2006 à 23:41:47
je suis pigiste pour la Zone depuis pas mal de temps maintenant. De fait mon status a évolué. Je ne suis plus payé au nombre de mots, ni au nombre d'idées mais à l'article. donc ceci explique cela.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 22/10/2006 à 20:29:24
Ha bon ? Et on commence à être payé au bout de combien de temps ? Parce que j'en ai marre d'être en stage, là.
Lapinchien


tw
    le 22/10/2006 à 21:41:45
la monaie sur la zone c'est le coup de pied au cul... Si j'etais toi, je militerais pour plus de précarité.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 22/10/2006 à 22:28:10
Ça ne va pas augmenter ma productivité, ça.
Lapinchien


tw
    le 22/10/2006 à 22:40:48
c'est que t'imagines pas le plaisir que çà procure au moment de payer ses impots.
Imax


    le 24/10/2006 à 04:18:10
J'aime pas trop l'écriture mais le fond (en étant plus développé) pourrait être pas mal.

= ajouter un commentaire =