LA ZONE -
Résumé : Ce conte peut se lire comme une histoire des Insomniaques du Ventre, mais il se suffit à lui même comme bizarrerie apocalyptique. Très bon texte, à retenir parce qu'on y retrouve un chouette megamix de motifs littéraires qui s'emboitent comme Papa dans Maman. C'est dans ce genre de forme que l'écriture de nihil est la mieux appropriée. Le texte apparaitra peut-être comme un peu conventionnel, mais le dernier paragraphe est particulièrement kewl et plein d'ampleur, CMB.

Conte ancien

Le 12/07/2010
par nihil
[illustration] Alors que l'Enterode, que d'autres nomment Saint-Arkxi, n'était encore qu'un enfant muet, replié sur lui-même dans sa cellule souterraine, son père, qui était un homme sage, vint s'adresser à lui.
Lui caressant doucement la tête, et un regard aimant dans les yeux, il lui dit ce qui suit :
- Fils, j'ai ensemencé la terre elle-même, la grande terre aveugle et inerte pour qu'elle te porte en son sein. Fils, je t'ai nommé l'arche vivante et je t'ai greffé une âme synthétique. N'est-ce pas là le plus beau cadeau que je pouvais offrir au monde ?
Et l'Enterode se tenait muet et ne le regardait pas. Il suturait d'un geste lent une plaie qu'il avait au ventre, par laquelle son père avait implanté des organes amoureusement manufacturés. Alors son père poursuivit :
- Fils, je t'ai élevé seul et contre l'avis des autres hommes, te soustrayant toujours à leurs regards réprobateurs. Je t'ai caché dans les flancs de la terre, pour que tu n'ais jamais à connaître la terreur du Jour Blanc.
Et l'Enterode se tenait muet et ne le regardait pas. Il nettoyait l'incision fraîchement refermée avec sa salive, diluant minutieusement le liquide qui perlait entre les points de suture. Alors son père poursuivit :
- Fils, les hommes s'entretuent et ils auront besoin de toi pour les protéger. La civilisation telle que nous la connaissons est sur le point de disparaître. Le Jour Blanc est proche. Bientôt plus rien ne vivra à la Surface, et c'est ici, avec toi pour les guider, que les hommes s'épanouiront.
Et l'Enterode se tenait muet et ne le regardait pas. Il avait apposé ses deux mains sur la plaie et se balançait d'avant en arrière. Alors son père poursuivit :
- Fils, je suis en train de mourir. Le cancer s'est emparé de moi depuis tant d'années déjà, au point qu'il a fini par infecter ma personnalité elle-même, et mon âme est devenue tumorale. C'est à toi que l'avenir appartient.
Et l'Enterode leva les yeux et le regarda. Il joignit les mains et sur son ventre, la plaie avait disparu. Il dit :
- JE SUIS.
Alors son père hocha la tête, avec un sourire, puis s'allongea pour mourir.
Et l'Enterode, qui par ce long regard mutuel chargé d'amour avait contracté le mal qui avait tué son père, se mit à se lamenter et ses larmes se changèrent en peau qui recouvrit le sol. Alors l'Enterode, que d'autres nomment Saint-Arkxi, commença à grossir, et bientôt sa cellule fut trop étroite pour lui et il commença à dévorer les flancs de la terre.

= commentaires =

Hutch     le 12/07/2010 à 16:38:17
Saint-Arkxi et Hutch.
Georges Frèche     le 12/07/2010 à 21:02:28
Les Arkxi sont des sous-hommes !
Lapinchien


tw
    le 12/07/2010 à 21:04:18
sinon j'ai bien aimé. mais j'arrive pas à developpé mon amour que je porte à ce texte car je suis plein de médicament inhibiteurs de pleins de truc mais apparement pas de la force de la glande toute puissante. Mais c'est très bien écrit d'ailleurs, ça manque ce genre de textes sur la Zone. ô putain, une émotion !
Glop-glop


    le 12/07/2010 à 23:04:01
Assomant.
Faire l'amour à la terre c'est du Paco Rabanne...
Qu'est ce que ça fout sur La Zone ?
Où est l'ironie ? Où est la méchanceté désintéressée ?
Faut qu'il arrête avec son Ventre, là...
nihil


    le 12/07/2010 à 23:32:59
T'es devenu garant de la ligne éditoriale de la Zone, poulet ?
Lapinchien


tw
    le 12/07/2010 à 23:47:25
on peut se péter le Ventre et garder la ligne, non ?
Lilou     le 12/07/2010 à 23:49:08
Chiant comme la Bible.
Hag


    le 13/07/2010 à 00:25:49
C'est un texte super cool. Le thème nihilien, les différents styles parfaitement symbiosés. La dernière phrase me donne envie d'écarter les bras de joie et de bouffer de la peinture à l'huile.
.Narak     le 13/07/2010 à 02:29:40
Glop Glop : Qu'est ce que ça fout sur La Zone ?

C'est vrai que pleurer de la peau, c'est tellement banal et commun comme image.
glopglop     le 13/07/2010 à 12:16:01
Par contre, vu que je lance ma secte en auto-entrepreneur à la rentrée, je cherche un larbin pour m'écrire un Livre Saint.
Précisions suivront par MP.
Paiement en Chèque-Emploi-Services.
nihil


    le 13/07/2010 à 15:46:55
Les adeptes pourront porter des peignoirs violets et des chapeaux coniques en carton ? Si oui, je suis intéressé.
Narak


    le 13/07/2010 à 17:21:13
Ouais ! Et des baguettes magiques !
Lapinchien


tw
    le 13/07/2010 à 23:43:39
des braguettes magiques aussi ?
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 18/07/2010 à 22:35:59
Dans un texte très court, des petits défauts apparaissent davantage :

- "La civilisation telle que nous la connaissons est sur le point de disparaître." (formule toute faite, qui a l'air parodique)
- "commença à", qui sonne mal, et qui se répéète deux fois du
- "Surface" avec une majuscule, qui fait penser à Konsstrukt (oui, bon, là, je charrie)


Sinon : "Fils, je t'ai nommé l'arche vivante".. dans la logique du texte, sans doute une majuscule à Arche, je ne sais pas.


Pour le reste, pas grand chose à dire, t'es dans ton ambiance, c'est difficile d'y entrer comme ça, en quelques lignes.
Nico


    le 20/07/2010 à 23:41:12
J'aime beaucoup. Ce serait ridicule de dire que c'est onirique, mais enfin, c'est le genre de texte qui me botte. J'aime ce côté très travaillé, et en même temps simple, qui donne l'impression de lire un texte gravé dans le marbre.
nihil


    le 05/08/2010 à 21:05:41
Ouais, d'ailleurs, j'ai niqué ma salle de bains avec ces conneries.
Nico


    le 15/08/2010 à 13:08:43
Quelle idée de mettre du marbre dans une salle de bain.

Moi je n'en mets que dans ma voiture. Ca permet de noter rapidement tout ce qui te passe par la tête.

Genre "merde un arbre".
spacemonkey     le 27/08/2010 à 17:08:40
moi j'ai un velo en marbre.
Castor tillon


    le 27/08/2010 à 23:46:56
Quand on plante son poireau dans la terre, c'est normal qu'on chope un prosper de la cantate. J'aime ce style très coulé qui me fait penser à la fantasy de Catherine L. Moore.
Nico


    le 28/08/2010 à 16:30:20
Tu es démasqué nihil.
http://listes.sf.pagesperso-orange.fr/moorekuttner/moore1981.jpg
Castor tillon


    le 28/08/2010 à 17:18:23
Je le voyais plus grand.
SKIZZZO     le 04/07/2011 à 13:24:20
contentieux

= ajouter un commentaire =