LA ZONE -
Résumé : Petit extrait vraiment plaisant plongeant le lecteur dans univers plutôt sombre et sensuel . On a l'impression de se retrouver en plein dans les années 50 et de voir défiler sur son écran des extraits du dahlia noir mêlant photos esthétiques et défilés de pin-up (ou de bouteilles de rouge, je ne sais plus). En citant Kubrick, on attendait peut-être un espèce de petit plus déjanté mais c'est vraiment manière de critiquer parce que j'ai kiffé le texte. Par contre, ma gueule pour moi parce que j'ai cherché sur le net la définition de "exsuder", comme quoi sur la zone on apprend toujours des trucs et c'est bon ça !

Le jaune mécanique de Kubrick reste blanc

Le 24/11/2016
par HaiKulysse
[illustration] Tout d’abord, comme un rêve communautaire, une scie coupant une bûche au-dessus d’une rangée de corps longilignes, nerveux et racés. Après bien des mégots et des joints aux pensées secrètes qui doivent être très amusantes, on ne trouve ici que des bobines de films en lambeaux, des graffitis, des oeuvres conformes à leur idée directrice : le cerveau de Kubrick, un processeur qui déplore lui-même ses outrances langagières et thématiques.
Ce rêve communautaire aspiré par un ciment armé, projeté dans un cinéma verrouillé et sans lumière, affublé des artifices du récit -projet complètement abandonné- et cette scie s’imprégnant des odeurs incendiaires d’entrejambe de la surface à mesure qu’elle coupe la bûche, et cette rangée de corps est alors divisée - ou devrais-je dire stratifiée - en quelques halos de glace.
En remontant ces « étages » ce qui donne un éventail de femmes nues à vocation universelle, on se rapproche - il me semble - de leurs douces et brillantes, de leurs excitantes et réconfortantes facultés.
Leurs facultés ? On ne peut les définir sans descendre d’un « cran » d’une « marche » ; au paroxysme de l’orgasme, alors se constitue l’album de cette étrange famille : en cas d’indispositions, exsuder l’arôme, l’odeur, l’histoire génétique de toutes ces femmes.

Le lendemain, dans la boîte aux lettres, le courrier du matin qui ne peut s’écrire dans ce jargon et confère malgré tout au texte sa nouveauté, sa singularité véritable. Le lendemain aussi, d’autres séances beaucoup moins cinématographiques émergent de ces ténèbres, comme éclairées par la lune ou par une bougie.
La liste de mes jours passés chez ces femmes accueillantes est nommée, définie, datée, étiquetée dans ma tête comme des vins, depuis les classiques, les grandes années, jusqu’aux cépages de tous les jours. A l’acétylène, je la brûle aujourd’hui mais le jaune mécanique de Kubrick reste blanc…

= commentaires =

Lapinchien


tw
    le 25/11/2016 à 11:33:38
Je ne suis pas trop d'accord avec la présentation #WeshGrosseSalutLesDJeunz de Cuddle. Maintenant je vais lire le texte et je dirai ensuite pourquoi.
Lapinchien


tw
    le 25/11/2016 à 11:51:17
C'est probablement un des textes les plus hermétiques d'HaiKulysse. On arrive dans les contrées du Cut up de Burroughs les plus obscures, celles de la collusion probable de deux ou trois textes qui n'ont rien à voir entre eux, sur deux trois thématiques différentes et qui lorsqu'ils sont fusionnés donnent une sensation malsaine d'esthétisme pur, de poésie artificielle de type deus ex machina, où ici la machine est le concept et la poésie résultant complètement aléatoire. Autant en sciences, je trouve que la sérendipité est louable, autant en poésie je trouve le procédé fallacieux.

Je sais que plusieurs d'entre vous écrivent du code pour créer des bots pour fusionner des textes qui n'ont rien à voir entre eux. C'est vrai que c'est marrant. Extasions nous sur le code et non sur les textes aléatoires qui en résultent et qui selon moi ne devraient être considérés que comme des résultats partiels et des big data permettant de remettre en cause le code, de l'optimiser dans une optique itérative ou récursive.

Inspiré du grand DEEP THOUGHT de Google mais très loin d'en atteindre l'esthétique. Vraiment cette sale impression de s'être immiscé dans la pensée d'un algorithme génétique, d'avoir pris une photographie d'un réseau neuronal en plein apprentissage ou en pleine réflexion procédurale avant qu'il n'ait conclu, avant qu'il ne soit arrivé à un résultat.

Sinon c'est un très beau calcul intermédiaire.
Cuddle


fb
    le 25/11/2016 à 12:15:00
C'est à dire ?
Perso tu vois des codes et des associations d'idées que je ne vois pas. Je te rappelle que je ne suis pas encore sortie de la matrice.

Commentaire édité par Cuddle.
Lapinchien


tw
    le 25/11/2016 à 12:18:45
Tu tiens vraiment à ce qu'un gars qui a lu le texte après avoir dit qu'il ne l'aimait pas, argumente ?
Cuddle


fb
    le 25/11/2016 à 12:19:56
Carrément, en même temps on est là pour ça non ?

Commentaire édité par Cuddle.
Lapinchien


tw
    le 25/11/2016 à 12:23:12
Je vais te dire pourquoi. Je suis un troll de merde. Chaque fois que je veux lancer une polémique, et c'est ce qui m'intéresse sur la Zone, forcément, pour créer de l'émulation, pour générer des commentaires et du trafic, de la fidélisation, de la récurrence, la qualification en base de données des membres inscrits, ben je ne peux m'empêcher d'avouer ma stratégie quand on me relance. J'y arrive pas. C'est plus fort que moi faut que j'avoue sous la torture de vos questions inquisitrices.
Lapinchien


tw
    le 25/11/2016 à 12:29:43
Enfin bon soyons sérieux deux minutes. C'est le principe même du cut up de Burroughs qui est fallacieux : Coller des bouts de trucs qui on rien à voir ensemble pour que ça donne l'impression à la lecture que l'esprit torturé d'un artiste à fait des liens entre des trucs alors que l'originalité qui en résulte est le fruit du hasard, ben c'est juste pas très fair play.

Voici la méthode expliquée par feu David Bowie à l'époque où elle était pratiquée artisanalement avec un stylo, du papier, des ciseaux, une pierre et voire même parfois un puits quand on voulait truquer le jeu :

https://www.youtube.com/watch?v=m1InCrzGIPU

et bien depuis ce sont des algorithme qui font ce boulot mais en bien plus efficace, optimisé, quoi que toujours aussi fake.
Cuddle


fb
    le 25/11/2016 à 12:33:41
Comme Dali et son pote André Breton en mode écriture automatique ? C'est pas toi qui disait qu'il fallait modifier le style conventionnel de l'écriture ? Ca reste un exercice à part quoi, il faut quand même associer les bouts de phrases les unes avec les autres.
Après, OK, il se touche la nouille en écrivant son texte mais le rendu n'est pas dégueulasse, ça aurait pu être nul à chier. Ou peut-être que j'ai été influencé par les bouteilles de vin rouge...(introspection intense)
Lapinchien


tw
    le 25/11/2016 à 12:40:05
Je me faisais l'avocat du diable, voyons. Je me suis dis qu'à l'ère Trump on pouvait à présent dire tout et son contraire et que c'était cool même si ça passait pas inaperçu.
Lapinchien


tw
    le 25/11/2016 à 12:41:12
AH MAIS OUAIS ON EST VENDREDI MIDI TU VAS ENCORE TE CUITER LA TRONCHE 0 LA CANTOCHE AVEC TES COLL7GUES § NON MAIS QUELLE 2POQUE §
Lapinchien


tw
    le 25/11/2016 à 12:54:45
Ah et puis je suis offusqué aussi par la minifoune de 3 pixels sur 4 sur l'illustration.
LePouiIleux     le 25/11/2016 à 14:28:38
C'est un mec qui croit qu'il boit de la bière mais en fait il boit un vieux blanc dégueulasse, non ? jAIPASCOMPRIS
Lapinchien


tw
    le 25/11/2016 à 14:30:47
Hey ! Parle pas comme ça de Cuddle !
LePouiIleux     le 25/11/2016 à 15:01:02
Cuddle une chanson !
Cuddle


fb
    le 25/11/2016 à 17:10:06
*Il est des nôOooooOootres !*
klkchtklk     le 25/11/2016 à 18:12:37
j'ai l'impression de regarder deux lapins dans une cage, un lapin savant qui sait lire compter jusqu'à 12 et faire des crêpes, et un autre lapin qui n'a jamais trouvé la sortie du labyrinthe et qui s'électrocute pour manger ses excréments.
Cuddle


fb
    le 25/11/2016 à 18:26:32
Tiens ! Mais ne serait-ce pas ce bon vieux koloko (et son aigreur habituelle) qui pointe le bout de sa petite teub ?

Commentaire édité par Cuddle.
Lapinchien


tw
    le 25/11/2016 à 22:06:53
J'ai pas une grande culture mais je sais quand on fait référence au dessin animé "Minus et Cortex" et malgré leur condition de cobayes n'oublions pas qu'à chaque épisode leur ambition est de conquérir le monde.
Cuddle


fb
    le 25/11/2016 à 23:25:55
LOLILOOL
Lourdes Phalanges


    le 26/11/2016 à 11:54:10
Le bot/double-maléfique-de-qui-vous-savez HaiKulysse a pour seule utilité de maintenir La Zone au dessus de la ligne de flottaison, en fournissant régulièrement des collages chiés industriellement.

Quand tu cherches tu trouves : y'a sûrement des pipotins pour y trouver du sens ou de l'anti-sens, que du copy-paste né la pasta.

http://www.languageisavirus.com/cutupmachine.html#.WDlp_Eug1aU

Commentaire édité par Lourdes Phalanges.
Lapinchien


tw
    le 26/11/2016 à 12:15:48
ça me fait penser à du Gérard de Nerval aussi. Je propose qu'on fasse un pot commun pour offrir un homard et un ruban bleu à HaiKulysse pour la nowelle.

Sinon je viens de changer d'avis. Finalement je trouve que toutes ces expérimentations sont très intéressantes d'un point de vue scientifique mais aussi littéraire. Certes, au niveau scientifique, on espère tous des applications retentissantes et d'ailleurs peut être Dourak Smerdiakov qui a dernièrement lancé un grand recensement des éditeurs de textes me contredira, mais personnellement j'aimerais tellement avoir des tas de filtres dans openoffice pour traiter des textes ou des sélections comme les filtres dans photoshop d'ailleurs et en un clic demander à des algorithmes de convertir des écrits à la manière de tel ou tel auteur, dans tel ou tel style. D'ailleurs une réflexion révolutionnaire et profonde devrait avoir lieu sur ce qu'est un traitement de texte d'ailleurs. Par exemple, un bon traitement de textes devrait s'articuler sur 3 piliers, l'écriture collective avec plusieurs droits d'administration, des filtres issus d'apprentissages de réseaux neuronaux mais aussi une approche par calques se superposant les uns sur les autres et qui permettraient tout comme sous photoshop de cumuler plusieurs niveaux de lecture et sous texte s'influençant les uns les autres. Au final le résultat serait aussi nickel chrome qu'un bel à-plat de gimp et on élargirait le cercle de ceux qui se prétendent auteurs. Et j'imagine très bien qu'il y aura des infoauteurs comme il y a des infographistes et d'ailleurs c'est le coeur de métier de Wikipedia ou de Reddit, des sociétés pas rentables et qui feraient bien de concentrer leur coeur de métier là dessus pour avoir plein de crédit impot recherche et tendre vers des business models rentables, tas d'utopistes aveuglés par vos rêves.
Lapinchien


tw
    le 26/11/2016 à 12:22:45
d'un point de vue littéraire ce serait intéressant parce qu'on pourrait se focaliser sur la recherche d'idées pures et maximiser l'effet sur le lecteur. D'ailleurs je propose que les lecteurs soient également équipés d'HoloLens et autres petites bombes à cancers cérébraux pour également faciliter et optimiser leur compréhension de ces textes à conceptions fortement assistée par ordinateur. à terme, on pourrait de fait supprimer l'humain dans le processus littéraire et scientifique puisqu'il ne servirait plus à rien, réduit à l'état d'ion spectateur de la réaction, d'inconnue qu'on pourrait éliminer de l'équation.

Un peu comme du High Frequency Trading appliqué à la littérature.
klkchk     le 29/11/2016 à 13:42:24
non LC je fais allusion au fait que vous soyez littéralement, virtuellement, des lapins. et à vous deux vous repeupler la zone.
Lapinchien


tw
    le 29/11/2016 à 14:49:08
Il y aussi Dourak qui intervient dans la partie submergée de l'iceberg, Lourdes Phalanges qui commence un peu à publier, j'espère bien que David va bientôt s'y mettre et Mill va bientôt revenir. Espérons qu'avec l'appel à textes de Cthulhu les Grands Anciens se réveilleront aussi. Une belle orgie de neurones en perspective donc niveau admin, par contre pour éviter les MTT on prend bien soin à se protéger. Le repeuplement ne peut donc pas nous être imputer. Je pense qu'il vient de la diversité et la rythmicité des auteurs.

= ajouter un commentaire =