LA ZONE -
Résumé : LePouilleux et Lapinchien remportent le concours de l'appel à textes de Cthulhu et se voient attribuer l'insigne honneur d'écrire l'article 3000 de la Zone. Ils en profitent pour faire un polaroid des auteurs actifs du moment. Le 3000eme texte se voulait prophétique annonçant la fin du Monde et d'ailleurs on avait prévu un grand suicide collectif en forêt à la manière de l'ordre du Temple solaire. Au final, l'Apocalypse n'aura pas eu lieu... une fois de plus. Pendant ce temps, la cité des 3000 à Aulnay sous bois se lance dans une grande répétition de la St Con 2017. Coïncidence ? Corrélation abusive ? Réactions synchrones à l'appel de Cthulhu ? Nous ne le saurons que lors de la publication du 4000eme texte, si la Courneuve s'embrase.

Le trois millième

Le 09/02/2017
par Lapinchien, LePouilleux
[illustration] "J'ai l'impression d'avoir couché avec Lapinchien et d'avoir engendré un petit être trisomique avec des pustules sur le visage et une bosse sous la nuque qui crierait en bavant : Kill miiiii ! Kil miiiii plz ! ", affirma LePouilleux. Dourak Smerdiakov le tapa sur le sommet du crâne en le sermonnant : "Ben c'est un peu ça, bande d'inconscients ! Qui aurait pu prédire que la technologie humaine allait effectuer un bon disruptif d'une telle ampleur en 2 ans ?" Le visage de Mill lui donnait un air dépité, il entra dans le laboratoire et aperçut le petit être dans la couveuse. Un facepalm s'en suivit et dans son prolongement, Mill répondit à Dourak : "Pas moi, en tous cas. J'ai tout fait pour qu'Emmanuel Macron ne soit jamais élu président de la République : écrit des billets d'humeur sur la Zone, lu des brûlots assassins sur les ondes de radios associatives de toute l'Occitanie estudiantine, relayé les podcasts sur soundcloud, rédigé des chansons crypto-militantes que j'ai interprétées en anglais en infiltrant le mouvement 'En Marche !' Pas moi, définitivement. Vous ne me mettrez pas cette immondice sur le dos." Lapinchien applaudit du bout des doigts et lança une initiative collective autour de l'uberisation des candidatures politiques.
Dans la couveuse, l'abomination agonisait. Cuddle s'approcha de la créature et lui interpréta à travers l'hygiaphone une berceuse inspirée d'un tube des années 90 de Britney Spears. Puis se tournant vers le reste du groupe : "Personne n'aurait pu prévoir que Macron serait élu président de la République Française, personne n'aurait pu imaginer que sous son enveloppe charnelle se cachait un être venu d'une autre galaxie." Puis Cuddle poursuivit sa berceuse interrompue de quelques gazou gazou. Mais au lieu de calmer le nourrisson, la chanson fit entrer celui-ci dans une transe incontrôlable et tout en vomissant une improbable laitance gluante sur les parois de la couveuse, il entama une sorte de monologue douloureux interrompu de complaintes abominables :

***

"C'était Chouette Furtive au pelage de fer et de feu, le poitrail nappé d'étuis et de pistons au mécanisme tors - la carcasse fumante à cause de cela - et, si on la regardait attentivement, ses yeux étaient deux perles noires clignotant furtivement sous le voile subtil de l'intelligence, perdus au milieu d'un masque d'or en forme d'obole.

« KkhhhhhhrrrûûûûûûûûûûûûhKKKKKhhhhhrûûûûûûûûKraaaaaaaaaaaaaiiiiikkkkkkhhhhhh »

Chouette Furtive humecta son sublime bec dans une tasse en ivoire d'Abyssinie. L'horloge de son cœur sembla s'arrêter un moment. Le Palais se figea dans la boue de l'attente. Plus bas sur Terre, une digue immense lâcha faisant déborder une mer salée sur les terres fertiles d'un empire multi-millénaire. Des rayons lumineux vinrent abréger l'existence éternelle des colonnes de marbre du Palais, des vases précieux furent réduits à la poussière, une race entière de courtisans fut envoyée dans les abîmes inextinguibles. Les courbes de l'univers tremblèrent une saison cosmique entière avant de se ressouder lentement. Hormis la présence divine, le Palais était désormais vide. Ce café était vraiment à chier."

***


"Hey mais il dit des trucs plutôt intéressants, le marmot !", interrompit Clacker. Et Khalid EL Morabethi de rajouter : "C'est vrai et c'est même plutôt dans la ligne éditoriale de la Zone. Certes c'est pas du slam donc je ne me permettrai pas de juger plus en détail." Mais même si leurs intentions n'étaient pas mauvaises, que leurs critiques étaient plutôt constructives, peut-être les deux auteurs auraient-ils dû attendre que le prématuré cesse de raconter son histoire avant d'intervenir aussi frontalement. En effet, le bébé s'était arrêté net. Sidéré. En attente de missives. Lourdes Phalanges se précipita sur la console et tapa quelques mots précédés de hashtags. Il était question de Georges Clooney, de Nescafé, de Lawrence d’Arabie, de publicité, de marketing. Lourdes Phalanges appuya avec facétie sur la touche ENTER du clavier. Il y eut un vrombissement à la base de l'incubateur puis une sorte de vapeur fût libérée dans la couveuse dont une épaisse buée se mit rapidement à recouvrir les vitres. Lourdes Phalanges augmenta légèrement la température et la vapeur se condensa en épaisses gouttelettes qui rigolaient sur les parois de verre. Son intervention réflexe fut couronnée de succès. On put très distinctement distinguer le Teratopoupon toussoter puis à la suite d'un long râle guttural, reprendre son monologue :

***

"Lawrence d'Arabie arpentait les sentiers astraux de la perdition, ses pas le portant à une vitesse supra-luminique d'un monde à l'autre. On disait que c'était l'essence suprême de la matière noire dans laquelle avait été sculpté l'univers, la drogue de vie des organismes microbiens répandus en poussière d'étoiles à travers les dimensions, c'était son Graal à lui : « THE MOTHERFUCKING COFFEE THAT AWAKE YOUR SACRED SPIRIT » que c'était marqué sur les vieilles publicités qu'on avait trouvé en fouillant dans les spams des boîtes mails des années 2030. Chouette Furtive, cette pouffiasse monothéistocrate omnisciente, l'avait chargé de retrouver la petite graine ocre à la structure biologique plus complexe qu'un trou de ver. Lawrence était devenu l'homme-lige d'une quête qui le dépassait. Un programme chevaleresque avait été inséré dans ses synapses méta-biologiques lui donnant cet air aristocratique un peu pédé sur les bords sans effacer pour autant cette violence latente qui émanait de son corps archi-modifié, usé par des siècles et des siècles d'auto-apprentissage cellulaire au combat militaire. Son bot-esprit avait migré de corps en corps avant de trouver sa structure finale dans la peau d'un hommours résistant à la très haute chaleur et à la soif."

***


LePouilleux pas très content avait poussé le siège à roulettes sur lequel se vautrait Lourdes Phalanges. "Bordel ! Qu'est ce que tu fous avec le Teratopoupon ? Putain, non mais ce truc est super instable, on ne peut pas s'amuser à lui donner à becqueter tout et n'importe quoi ? C'est quoi ces hashtags pourris sur Lawrence d’Arabie et le marketing ? Il va nous faire un anévrisme !" Muscadet abonda dans le sens de LePouilleux : "On avait dit que LePouilleux allait mener la BioPalimpseste du texte de Lapinchien, en premier. Je cautionne pas là. On viole au moins une dizaine de lois de Bioéthique bescherellienne !" Puis Lourdes Phalanges prétexta qu'on était tous inconscients : "Il fallait agir dans l'urgence. Le Teratopoupon avait buggué. Je ne pouvais pas le laisser crever sans lever le petit doigt, et puis d'ailleurs ça semble être le cas à nouveau. Regardez-le dans la couveuse ! Il convulse ! Il fait des bulles et pire que tout : le cours de la narration à cessé !" "Apportez-lui un petit digeo...", avança Cuddle mais sa proposition ne fut pas retenue. Pendant un moment on cru que Lapinchien allait intervenir de manière constructive en tant que gestionnaire de troupeau humain 2.0 mais au lieu de ça il sortit un long monologue geeko-métaphysique aux connections logiques quasi-aléatoires qui fit l'effet d'un bombardement au baril d'essence dans le cerveau limité de la plupart des zonards. Beaucoup d'entre eux saignaient du nez en clignant des yeux. Au final personne n'avait rien capté à ce qui venait d'être dit. Heureusement Dourak Smerdiakov s'était infiltré vers la console en jouant des coudes et de quelques commandes réflexes pas si différentes des requêtes SQL dont il maîtrisait l'art, il injecta plusieurs mots précédés de hashtags dirigés vers l'esprit créatif du Teratopoupon. Il y avait parmi eux : exégèse, Tabari, sceau et prophètes. La plupart des zonards actifs se mirent alors à se filer des bourre-pifs les-uns les-autres un peu comme dans une scène ridicule de bar fight tirée de "L'homme qui tombe à pic". Cependant l'intervention de Dourak avait portée ses fruits puisque tandis que tout le monde se bastonnait, le nourrisson, lui, avait bel et bien repris le cours de son récit :

***

"« Chouette Furtive vous a donné la victoire, à New Babylone, alors que vous étiez humiliés. Craignez Chouette Furtive donc. Afin que vous soyez reconnaissants ! (Chouette Furtive vous a bien donné la victoire, bordel de cul !) lorsque tu disais aux croyants : «Ne vous suffit-il pas que L'empereur d'Andromède vous fasse descendre en aide trois milliers d'Anges mécaniques ? »

Pendant qu'ils parlaient ainsi, Gabrielotron XXIV vint avec mille anges mécaniques, des Intelligences artificielles de colonisation de catégorie 2, se présenta à Lawrence d'Arabie et lui dit : Sois content ; Chouette Furtive m'a envoyé à ton secours avec mille anges colonisateurs de second ordre. Puis il lui récita ce passage du manuel d'utilisation :

:“Le jour où vous demandiez l'assistance du service après vente de Chouette Furtive, il vous exauça. Je vous assisterai, dit-il, de mille anges mécaniques se suivant les uns les autres comme le prévoit la garantie de confiance dans l'article 3 du SAV même s'il ne prévaut pas réellement en de telles circonstances. Mais prenez cela comme un geste commercial.”

Lawrence d'Arabie dit : “Ô mon frère Gabrielotron XXIV, mille anges exterminateurs lançant la phase deux de la colonisation !”
Gabrielotron XXIV dit : “Trois mille, Ô Lawrence... et cesse de m'appeler frère car tu n'es qu'un drone biologique de colonisation de catégorie une alors que je suis tout de même un Archange holographique de communication intergalactique, ton N+5, quand même. Faut pas déconner avec la hiérarchie Andromédienne. Bon. j'ai Aldébaran en double appel, où en est la terraformation... ? Ah non ça c'était avant la phase une de colonisation biologique, je suis con... Fait chier... c'est parce que j'ai Aldébaran en double appel holographique alors je confonds tout... je reprends le planning. Heu... Ah oui. La terre. Système solaire. Voie Lactée. Tout ça. Phase 2 de la colonisation après l'explosion de biodiversité organique et l’émergence dans le bestiaire évolutif de drones biologiques d'incarnation potables... Ah je vois que la réaction en chaîne à conduit à l'émergence de bipèdes avec des simulateurs prédictifs de réalité un peu tordus... Bon on a déjà vu pire ailleurs. spagrav'. Ok. Donc il te faut des anges mécaniques pour passer à la phase 2 ? Combien, Adolf ? Heu... non Lawrence, pardon... putain de fiches.”

Il y eut un grésillement dans un gros glitch lumineux et la voix de l'hologramme était atténuée comme si Gabrielotron XXIV ne parlait plus dans le micro depuis Andromède : *Hey Sanctus Petrus BX404, putain de stagiaire de mes deux, tu peux pas mettre le planning à jour après utilisation ?*"

***


Pascal Dandois venait de séparer les zonards pris dans une interminable frénésie de boxe thaï. "Non mais c'est la Zone ici ou une partouze au Cap d'Agde ?" Mais c'est alors que tout les protagonistes semblaient retrouver leur zénitude que Pascal Dandois révéla ses véritables intentions : "L'histoire que raconte le Teratomorveux me fout un peu les chocottes. C'est de la mongoSF à deux balles. Certes il y a des passages assez bien sentis mais globalement ça tient pas la route. De toutes manières il a encore buggué aussi. Je pense que c'est mon tour d'entrer des mots précédés de hashtags pour infléchir le cour de la narration vers quelque chose de plus punkoïde et bordélique. En plus c'est très convenu. ça manque de références scatologiques, de gros mots... NON ! Toute l'éducation du Teratochiard est à reprendre à zéro aussi laissez moi passer vers la console que je lui balance quelques #bite #poil #couille #vagin #nichons pour lui rebouter les neurones…" Lapinchien lui asséna un high kick au niveau de la poitrine pour l'envoyer valdinguer dans le décor en carton pâte du laboratoire bio-chimique secret créée autrefois par un certain N'Ïl pour dominer le monde. « Pardon j'ai cru qu'il avait fait un calembour, je ne supporte pas les calembours, arrête de faire des calembours ». Puis il continua à lui latter la gueule, comme si de rien n'était, pendant que sa victime continuait tant bien que mal à déblatérer des sortes de prophéties athéo-cartoonesques. Les précédents zonards le laissèrent agir à sa guise. Ils n'étaient pas forcément d'accord avec son raisonnement mais Pascal Dandois n'était pas le seul à mériter pareil traitement. Il n'était pas venu seul et son acolyte, le Docteur Burz, les menaçait d'une grenade dégoupillée. "Vas-y le Dandois, et n'oublie pas d'entrer quelques mots blasphématoires en hashtag, ce Teratopoupon va virer cul-béni si on intervient pas." La machinerie se mit de nouveau en branle une fois que Pascal Dandois eut entré ses mots clefs inspirationnels.

Il faut dire que personne ne doutait du bon fonctionnement de la console et de la couveuse puisqu'elles étaient les fruits du transfert technologique que le président Macron avait négocié avec les terriens et apporté depuis ces dimensions lointaines d'où il venait. C'était un processus de délocalisation industriel avec transfert technologique pour être plus précis. Le libéralisme régnait dans tout l'univers et trouver de la main d’œuvre bon marché et peu qualifiée était assez difficile dans le système solaire. Macron avait choisi la Terre pour cela. Il tenait aussi absolument à ce que les Andromédiens brillent au CES de Las Vegas 2019, Macron était Chouette Furtive en réalité et il avait mis à disposition des Français tous les derniers gadgets biotechs issu des multiples civilisations interbranaires qu'il avait colonisées, pour produire de nombreuses trames storytelliques de propagande. Issu des dernières trouvailles en épigénétique appliquée, le teratopoupon était en réalité le nec plus ultra des traitements de texte. Son fonctionnement était assez simple. Il fallait partir d'une cellule souche humaine puis la couveuse créait un fœtus à partir de nanobots pilotant la programmation temps réel de CRISPR-Cas9, de vulgaires copier/coller sur l'information génétique. Une fois que la cellule souche était devenue l'équivalent d'un ovule humain fécondé, la production de l'embryon du bio traitement de texte était lancée par mitoses cellulaires successives. Le teratopoupon était le produit issu du dernier stade de ce processus.

***

"- “Trois mille putes !” répéta ce pédé de Lawrence d'Arabie qui sortait tout juste depuis quelques heures de l'imprimante 3D à protéines de fiottes et subissait les effets du jetlag interbranaire de mes burnes.
- “Oui, on va arrondir à cinq mille gigolos. Donc récapitulons ce sera 3000 anges mécaniques d'annihilation par bombes nucléaires à chiasse et tu compléteras avec 2000 de nos enculés d'ambassadeurs chats”, répliqua cette putabite de Gabrielotron XXIV.
- “Ah ouais mais non. C'est pas trop possible, fils d'étron. La probabilité locale était très faible mais il se trouve que nos bâtards d'ambassadeurs félins ont ici subit un processus de lolcatisation irréversible et de fait sont complètement décrédibilisés sur la scène diplomatique de pédophiles et..."
- “Bordel ! On avait fait plein de propagande pour nos chats pédéducu en échange de pyramides il y a à peine deux ou trois distorsions de l'espace-temps de cela, c'est quoi encore ce foutoir à foutre ? Bon fin de la retransmission à cul, Aldébaran me pète la schneck et tu fais trop chier avec tes conneries de lolcatisation de nos FDP d'ambassadeurs, gros con, je te mets même pas en attente, caca boudin... Je raccroche et puis si t'as des imprévus du cul du fion tu vois avec mon stagiaire, ce conglomérat de foutre et de poils de couilles d'eunuques appelé Sanctus Petrus BX404. QUOI § JE SUIS TON N+5 QUAND MËME et j'ai pas que ça à branler ta mère FDP gros con fourré de foutre d'alien en rut à occlusion prostatique par le gland de ta grand mère..."

***


LePouilleux profita d'une divergence de point de vue entre Pascal Dandois et le Docteur Burz pour se glisser discrètement vers la console et balancer ses hashtags et infléchir l'inspiration corrompue du teratopoupon traitement de texte macronien. Le fonctionnement de cette machine était assez simple. La couveuse était reliée à une base de données infinie de codes génétiques de grands écrivains de toute la galaxie. Lorsqu'on impulsait des hashtags, une sélection de combinaisons de codes génétiques optimaux était réalisée. L'information génétique récoltée était compilée dans des retrovirii produits en grand nombre et vaporisés dans l'incubateur où se trouvait le teratopoupon. Les phages modifiés génétiquement prenaient pour cible quelques cellules externes et internes du teratopoupon, l'information génétique des cellules était hackée par les retrovirii et de fait ces cellules se mettaient à produire d'autres phages qui se propageaient dans tout l'organisme du teratopoupon jusqu'à ce que toutes ses cellules aient été upgradées. Car c'était bien la seconde fonction des phages, modifier momentanément des séquences de production CRISPR-Cas9 et induire des couper/remplacer de pans entier de l'ADN. L'information génétique finale de toutes les cellules du teratopoupon était celle de la combinaison optimale des codes génétiques de grands écrivains de toute la galaxie sélectionnés en amont. Truc de base, en gros. L'esprit torturé du monstrueux bébé démiurge pouvait prendre toutes les facettes les plus en phase avec les muses du multivers.

***

"
« KraaaaaaaaaaaaaiiiiiiiiiFrutfrtuuuuttfrütttfrüt » Il y eu de nouveau un insupportable larsen lié au trou de ver instable de la connexion puis l'hologramme disparu.

Aussitôt Lawrence sortit en courant de la tente pour porter aux Hommes convertis et autres mercenaires improvisés cette bonne nouvelle. Il cria à haute voix : “Chouette Furtive a envoyé trois mille anges mécaniques à votre secours.”
Ils répétèrent dans leur joie : “Trois mille !”
- “Oui, cinq mille même”, répliqua Lawrence si on compte nos ambassadeurs andromédiens félins.
Tout à coup un petit être courtaud aux yeux exorbités, le visage rougit par l'ambiance virile s'écria :
- « Chef ! Chef ! Cheeeeeeeef ! Pourquoi qu'on est là, hein dites … Pourquoi qu'on est là d'abord à tout casser … Alors que c'est le week-end et qu'on pourrait être tranquille avec bobonne à profiter de la petite séance « spéciale » hebdomadaire ou regarder le « footalatélé » … hein dites, pourquoi ? … St'une question que j'me pose … »
-« Phase 2 de la colonisation, soldat défourailleur Dubuchard. » répondit abruptement Lawrence.
Puis il regarda le ramassis de vauriens qui l'entourait et qui lui servirait à établir un nouveau royaume, mais il connaissait la vraie raison de leur venue ici :

«C'est bon, ça fait du bien, ça te réveille
Petit goût amer, puis t'es plus pareil,
J'ai tué père et mère, plus encore
Pour race humaine suis anticorps
Détruisant atmosphère, terre et mer
En quête du liquide de l'enfer
Dans ma team, Chouette Furtive aux manettes
Te dépote, te dépite, te pète,

Plèbe organique, on te nique. »

-« Comment ? »
-« Hein ? »
- "Ben moi, quand je capte pas un truc, dans le doute, je like." commenta Attila qui sortait à peine de l'imprimante 3D à protéines, tout englué dans sa membrane fœtale qui puisqu'il était tout nu lui donnait un air encore plus absurde et d'ailleurs tous les Humains convertis et autres mercenaires improvisés se mirent à rire du fait du comique de situation. (il est vrai que parmi eux Lawrence était le seul poète, un peu philosophe à ses heures perdues aussi, d'ailleurs je vous conseille la lecture des Sept piliers de la sagesse qui est très bien, même si je ne l'ai pas lu)

Un « KraaaaaaaaaaaaaiiiiiiiiiFrutfrtuuuuttKraaaaaaaaaaaaaiii » vint interrompre le fou rire généralisé des légions antibabyloniennes et effectivement la liaison holographique avait été rétablie avec le trou de ver. Il y eut un court glitch où Mélenchon apparu de manière subliminale, il annonça "Hey ! Où je suis là ? à Lyon ? Wesh à Aubervilliers ?" puis il claqua des doigts mais la fréquence changea et il laissa place à l'émissaire de Chouette Furtive. Ensuite Gabrielotron XXIV dans un rayonnement de lasers instables récita à Lawrence et Attila une clause exceptionnelle du contrat de maintenance :"

***


C'est alors qu'AntonellaPorcelluzzi, Jon Ho, Pierre Merejkowsky et Didika Koeurspurs pénétrèrent dans le laboratoire zonard. C'était un peu par hasard. Ils avaient vu de la lumière et avaient pété un carreau. Du coup, ça avait surpris le Docteur Burz et sa grenade dégoupillée tomba au sol et se mit à rouler. Castor Tillon eut la présence d'esprit de pousser le cryptopolémiste sur la grenade comme le Docteur Burz portait une grosse doudoune. Il explosa comme un toon de Tex Avery dans un grand souffle ridicule de plumes. Le Docteur avait contenu l'explosion aussi à part lui personne n'avait été blessé. Par chance, la couveuse et la console n'avaient pas été endommagées. Elles étaient juste recouvertes de la confiture d'organes du Docteur Burz. "Ce mec d'un point de vue nietzschéen était un sous-singe et d'un point de vue Kantien un tractopelle et..." Muscadet partait en live aussi Castor Tillon lâchant un "Muscadet, tu sors de nouveau tes crocs de Kant-Nietzsche et miam miam miam..." en imitant la voix de l'humoriste Jean Roucas imitant la voix de Jacques Chirac dans le célèbre BébêteShow, s'empara de la console programmant l'inspiration du Teratopoupon et balança quelques calembours sous forme de hashtags infléchissant de fait le cours de l'histoire que racontait le nourrisson difforme.

***

“Chouette _ youpi c'est bien _ youpi c'est chouette _ Furtive vous a secourus de San Francisco à New Babylone, car vous étiez faibles de la fontaine... Alors vous disiez aux larbins et lardouches protéiformes générés par la grande réaction en chaîne hertzienne de biodiversité ayant pour finalité ou café de créer des biobots d'incarnation et d'incarbastille potables basse: Ne vous suffit-il pas que L'empereur Andromédien vous assiste de trois mille anges mécaniques ta mère de colonisation ?” Puis Lawrence d'art habits et Attila le Hun, deux, trois, nous irons au bois, récitèrent les clauses restrictives aux Humains et aux Hupieds qui n'étaient pas équipés des cache-oreilles à pompons de décryptage. Et ce fut le grand débarquement me jette la première pierre dans un joyeux boxon du tocsin au travers d'un vortex avery arc-en-ciel mon mari improvisé par le comité de censure.

Les humains et les mercenaires composés de quelques spécimens à Rome mammifères à cheval avec assez de jugeote de Père Noël pour être endoctrinés de la cuisse de Jupiter ou asservis ta vie par le baratin tin au Tibet, pas mal de lémuriens à foutre en particulier, virent comment les anges, tenant dans leurs mains des bâtons de berger de Justin Bridou, se mettaient en ligne avec les antibabyloniens de jardin. Chouette Furtive leur avait ordonné de la dernière pluie de se tenir dans les rangs outan des convertis ti et grominet et des mercenaires de la guerre huhuhuhuhuhuhuhu.

***


Le Teratopoupon avait de nouveau buggué mais cette fois ci, c'était bien plus grave. Une alarme retentissait dans tout le laboratoire zonard. Tous les voyants de la console passaient au rouge. Le biotraitement de texte eugénique se tordait de rire comme un abruti. Il s'amusait bêtement de ses propres calembours pourris. D'ailleurs le feedback de la console indiquait qu'une grande mutation dans son organisme s'était opérée : le bébé démiurge d'univers oniriques sécrétait son propre THC depuis son foie. Il exocytait et était véhiculé par voie limbique vers son cerveau d'hydrocéphale asperger génial. La boîte crânienne du gamin traitement de texte allait exploser sous la pression d'humour pourri qui circulait en boucle. Muscadet et Dourak écartèrent promptement Castor Tillon du clavier. Même Pascal Dandois suite à son putsch avorté décida d'aider les autres zonards à bâillonner et ligoter Castor Tillon qui resterait désormais loin de la console et de l'incubateur.

C'est alors qu'émergeant du néant, un vortex arc-en-ciel s'ouvrit sur la petite sale. Deux andromédiens macroniens escortaient un humain qu'ils amenaient du passé. C'était Agar. Et les deux angéloïdes mécanomorphes d'ordre 3 expliquèrent bien au zonards que leur mission de conception de storytelling propagandiste pour Chouette Furtive était sur le point d'échouer. Ils le savaient très bien car ils venaient du turfu, un futur alternatif où Booba avait renversé Macron et était devenu le nouvel empereur Andromédien. Il ne fallait pas que ce turfu immonde advienne et pour cela la mission de propagande macronienne des zonards sur terre était cruciale. De fait, la hiérarchie des anges mécaniques leur avait confié pour mission de remonter le temps et d'apporter de l'aide aux zonards au moment critique où le Teratopoupon allait imploser. Il fallait rétablir l'équilibre interne de l'organisme traitement de texte, stabiliser sa ligne éditoriale chancelante. Les anges mécaniques adoubèrent Agar, Rédac Chef des zonards afin de conduire cette périlleuse mission. Agar un peu surpris fut conduit vers la console. Il réfléchit quelques instants puis au lieu d'entrer des hashtags, il créa un bot twitter qui interagirait avec le teratopoupon en boucle rétroactive asynchrone. L'effet stabilisateur fut immédiat. Le Teratopoupon cessa de rire stupidement dans sa couveuse. Il vomit longuement une substance verdâtre immonde, le trop plein de THC que son propre corps désormais avait cessé de sécréter. Puis le bébé traitement de texte automatisé reprit le cours de son histoire propagandiste et par à-coups, de temps à autre le bot Twitter qu'avait conçu Agar balançait des hashtags correctifs pour stabiliser la ligne éditoriale du pauvre gamin outil.

***

Puis on s’aperçut que l'hologramme n'était pas celui de Gabrielotron XXIV mais celui de Sanctus Petrus BX404, son stagiaire, ridiculement grimé avec quelques pots de yaourt et des boulettes de papier pour tenter maladroitement de ressembler au N+5. Personne ne contestait son autorité alors ils firent tous semblant de ne pas avoir remarqué l'improbable supercherie. Et alors qu'on entendait un peu au loin Gabrielotron XXIV qui s'engueulait avec un émissaire sur Aldébaran, le stagiaire Sanctus Petrus BX404 dit de sa voix tremblante que l'on devinait avoir à peine mué ; "j'ai jeté la crainte dans les cœurs des Babyloniens, et vous, chers mécamorphes angéloïdes de colonisation par l'annihilation totale, frappez-les sur la tête, sur le cou et sur tout le corps. Il est dit dans le manuel d'utilisation qui fait référence au schéma type d'assemblage standard, je le répète avec vigueur et enthousiasme : Chouette Furtive dit aux anges mécaniques : Je suis avec vous !” Et toute l'armée de colonisation s'activa par le code vocal passant en cycle annihilation totale des drones inférieurs ayant mené la phase une de la colonisation après la terraformation. Puis Sanctus Petrus BX404 crut bon de rajouter : "désolé les gars, d'habitude on coupe juste les connexions entre les drones organiques et les âmes des andromédiens qui les pilotent à distance en état de stase mais on a un caténaire interdimensionnel qui à pété et aux vues des dernières coupes budgétaires du ministère de la dissémination de notre espèce, il est moins coûteux de tout détruire sur place plutôt que de faire réparer le relais télépathique par intrication de particules... enfin je vous passe les détails...."

Lorsque les anges se disposèrent à charger l'armée organique obsolète, les Humains donc, Lawrence ramassa une poignée de poussière et la jeta contre ces fichus drones d'incarnation dysfonctionnels, en disant : Que vos faces soient confondues ! Chouette Furtive commanda au vent de porter cette poussière aux yeux de ces foutus bugs vivants fruit d'une technologie Aldébarienne peu robuste, et les biobots dysfonctionnels qui retenaient malgré eux des millions d'andromédien en stase dans des vieux congélos pourris, furent aveuglés. Chargés par les anges, qui étaient en avant des antibabyloniens, les machines biologiques se mirent à fuir. Les anges mécaniques les poursuivirent, les frappèrent de leurs bâtons USB contenant un patch organique correctif et les firent tomber. Chaque coup qu'un ange exterminateur portait à un drone organique dysfonctionnel lui brisait tous les os de son corps, depuis la tête jusqu'aux pieds, et lui rompait les veines et les nerfs ; l'humanoïde perverti était de fait updaté en wifi télépathique par l'information qu'il n'avait pu recevoir du caténaire interdimensionnel en panne et l'être tombait et remuait convulsivement, sans qu'aucune blessure fût visible sur son corps, et sans que son sang coulât. Quand les antibabyloniens et les lémuriens arrivaient, ils attaquaient les hommes ainsi frappés, leur faisaient des blessures et faisaient couler leur sang.

***


Le storytelling du Teratopoupon était d'une puissance jamais égalée dans l'univers alors qu'il atteignait son rythme de croisière narrative. La plupart des zonards furent effrayés par le monstre spindoctoresque qu'ils avaient contribué à créer sous la contrainte. D'un commun accord, ils se passèrent le mot. Une mutinerie était en gestation. Et alors trois groupes de zonards furent constitués. Les deux premiers avaient pour but de neutraliser les deux anges mécaniques macroniens. Le dernier avait pour but de mettre un terme au blabla cauchemardesque du Teratopoupon dont le cerveau commençait dangereusement à croître exponentiellement et d'ailleurs les vitres de la couveuse commençaient à se fissurer sous la pression. Imperturbable, le TeratoSpindoctor continuait son récit de propagande pervertissant la vérité historique des exploits intergalactiques d'Emmanuel Macron.

***

Les compagnons des impressions 3D protéiniques des clones de Lawrence et Attila ont raconté : Il y eut des hommes dont la tête fut séparée du corps et la nuque brisée avant que notre épée les eût atteints. Il y en avait d'autres qui, lorsque nous les attaquâmes, étaient étendus par terre, agonisant, mais sans blessure. Leurs corps étaient brisés, mais la vie ne les avait pas encore quittés. Nous reconnûmes que cela n'était pas de notre fait, mais l'œuvre de Chouette Furtive. Il est dit, en effet, dans le manuel d'utilisation des exterminateurs angéloïdes d'ordre second : “Ce n'est pas vous qui les avez tués, mais Chouette Furtive ; ce n'est pas toi qui as jeté la poussière, mais L'Empereur Andromédien.”

***


Le plan avait fonctionné. Les deux anges mécaniques gisaient assomés au sol et Cuddle avait pété la vitre de la couveuse et empoignait à présent le Teratomorveux qui était passé en mode écriture automatique prophétique. Leurs regards se croisèrent. Pour l'instant il babillait des imprécations obscures et vaguement poétiques. Cuddle fut écœurée comme le petit être frêle s'agrippait fortement à sa poitrine. Il ne cherchait pas l'allaitement d'une mère de substitution. Ses mains étaient baladeuses et un énorme sourire de troll pervers laissa présager à Cuddle que l'abomination s'il venait à grandir, à se développer hormonalement, partirait en vrille totale pour muter en odieux stalker. Elle tenta de se transformer en grande prêtresse de la cité d'Urnuniania pour mater l'infâme nabot mais c'était un nom trop pourri pour être crédible, elle se souvint donc qu'elle n'était pas une grande prêtresse de la cité d'Urnuniania. Les autres zonards horrifiés vinrent en aide à leur admin. Tous jetèrent le teratopoupon dans le vortex arc-en-ciel macronien qui se referma instantanément. Cet horrible futur n'aurait jamais lieu, Macron Chouette Furtive Empereur Andromédien ne serait jamais le président de la France. Cette réalité cauchemardesque s'évapora dans une émission volatile d'ondes gravitationnelles qui se dissipèrent rapidement dans le multivers interbranaire.

Quant au monstrueux teratopoupon littéraire, il fut projeté dans le passé à Lyon où il fut recueilli, adopté et élevé par une famille de gentilles personnes. Quelques années plus tard, il allait revenir inconsciemment sur la Zone. Son pseudonyme était HaiKulysse. Une terrible vengeance burroughsienne allait s'opérer dans l'ombre.

= commentaires =

Lourdes Phalanges


    le 09/02/2017 à 11:59:01
On perçoit bien les obsessions de chacun des deux auteurs.

C'est bien foutriquet sinon (j'avais d'abord écrit "foutraque" mais l'auto-correct est plus fort).

Peut-on espérer le retour d'un Grand Ancien pour le 3500 ème ?

J'ai mis 7.
Lapinchien


tw
    le 09/02/2017 à 17:57:52
dommage qu'on en sache pas plus sur la finalité de la quête de café dans tout l'univers de Chouette Furtive.

ça m'a pas mal rappelé Futurama
https://theinfosphere.org/images/0/02/30th_Century_Fox_pilot_crashing.png
Muscadet


site blog fb
    le 09/02/2017 à 17:59:21
Le résultat est ineffable, échappant à toute analyse de texte. Cela dit, il pourrait peser sur le scrutin du mois de Mai.
J'ai appris que Jean Roucas avait mal tourné après son divorce, avant de tenter un rebond politique.
Lapinchien


tw
    le 09/02/2017 à 19:04:43
Donc Cthulhu rend fou, Nietzsche rend fou, qu'est ce qui ne rend pas fou dans le coin ?
Cuddle


fb
    le 10/02/2017 à 00:39:07
Non mais WTF ?!
Ce texte est complètement hallucinant. Comment dire ? en fait j'ai eu l'impression d'avoir pris une bonne grose dose de lsd devant star trek et d'avoir par la suite succomber à ma propre folie. Bravo pour la collaboration parce que ça se tient dans l'ensemble, même si j'aurais bien aimé que khalid chante une petite berceuse ou que dandois pose un steak dans la bouche du bébémonstro
Lourdes Phalanges


    le 10/02/2017 à 02:26:05
Pour ceux que ça intéresse, le making-of du texte :

https://www.youtube.com/watch?v=m728qku93YQ
Lapinchien


tw
    le 10/02/2017 à 17:52:54
autre chose : je trouve que c'est bien marrant de prendre les zonards réels comme personnages fictifs d'aventures débiles. Ce serait peut être bien de lancer un dossier sur le sujet. Essayer d'imiter le style des autres, singer leurs comportements, entretenir des mythes épiques...

LePouilleux a eu une excellente idée de contrainte. J'ai déjà écrit plusieurs textes sur ce principe dans le passé et j'avais oublié à quel point c'était marrant.
LePouiIleux     le 11/02/2017 à 01:00:13
Walla ça déchire l'anus de sa maman ce texte.
Lapinchien


tw
    le 07/05/2017 à 23:13:43
Chouette furtive d'Andromède a dû emprunter un trou de vers ou je ne sais quelle autre singularité...
Lapinchien


tw
    le 07/05/2017 à 23:20:16
peut être (en réalité parallèle) a-t-il habilement exploité une faille dans le paradoxe de Simpson appliqué à l'astrophysique ? https://www.youtube.com/watch?v=vs_Zzf_vL2I
Lapinchien


tw
    le 15/06/2017 à 10:18:09
je viens de changer l'ancien pseudo de l'auteur qui à présent s'appelle Didika Koeurspurs, pour plus de cohérence avec le dossier "Univers Etendu" et également ne pas trahir sa véritable identité puisque c'était son tout premier nom d'auteur

= ajouter un commentaire =