LA ZONE -
Résumé : La Saint-Con approche à grands pas, et tout le monde affute sa plume dans la nuit noire de son âme. Les nouveaux textes se font donc rares, alors on ressort les vieilleries, en l'occurrence : le courrier des lecteurs. Dans sa missive 2.0, LC essaie d'en savoir un peu plus sur le milieu socioprofessionnel et les méthodes pédagogiques de Cuddle. Cette derrière semble plus que consciente du médiocratisme scolaire et propose quelques mesures pas piquées des hannetons. C'est court, mais pas intense. Sympathique dirons nous, histoire de patienter jusqu'au Grand Soir…

Le courrier des lecteurs - éducation nationale et supplice du pal rouillé

Le 27/03/2017
par Lapinchien, Cuddle
[illustration] @Cuddle

Bonjour, je kiffe ma race vos univers d'heroic fantasy singuliers. Il me semble que vous êtes également professeur du secondaire et je me posais la question suivante : comment conciliez-vous votre passion pour le genre fantastique et votre quotidien auprès de vos élèves ? Avez-vous mis en place une méthode pédagogique inspirée des époques onirico-médiévales que vous dépeignez brillamment dans vos textes et feuilletons ? La mise en pratique des consignes du ministère de l'éducation nationale doivent vous sembler totalement déphasées avec votre expérience de terrain aussi j'imagine qu'une méthodologie d'éducation révolutionnaire trotte dans vos méninges en ébullition et si ce n'est pas trop vous demander pourriez s'il vous plait nous expliquer en suivant quelques axes quelles seraient les réformes médiévales RPG like que vous souhaiteriez instaurer dans votre profession et en quelle mesure elles affecteraient positivement le devenir des apprenants... heu, des élèves pardon pour l'insulte et en quoi les gamins seraient-ils mieux armés après le bac une fois lâchés dans la vraie vie ?

Par avance merci.Cordialement,
Lapinchien
@Lapinchien

Bonjour, cher lecteur. Effectivement, mon travail dans le secondaire en tant que professeur est très pénible car les horaires très difficiles. Je me lève généralement peu avant 10h et déjà, au réveil, je suis accablée de mails administratifs. Ce surmenage psychologique, avec des élèves peu investis dans les matières littéraires, m’amène à écrire dès que possible. L’imaginaire me permet de fuir ce quotidien laborieux et désastreux et je l’avoue, (mais cela reste entre nous), que j’ai rêvé parfois voir quelques élèves à la potence ou au gibet. Au niveau de l’enseignement, il aurait été préférable de réinstaurer l’ancien français en cours, manière de réapprendre aux élèves le sens des mots et d’éviter ce langage lapidaire à coup de : « wesh » qui agresse à chaque fois mon système auditif. L’apprentissage par l’écriture est nécessaire, donc à la manière des copistes, ils devraient copier encore et encore afin d’éviter les : « tu pense », « tu metta » ou autres fautes de conjugaison sur le présent de l’indicatif qui font saigner ma rétine. La note serait bien sûr obsolète puisqu’à chaque erreur grammaticale, l’élève serait fouetté…Ah la belle époque que le moyen-âge. *nostalgie*. Avec ça, les élèves seraient donc parés à investir le monde du travail en passant d’abord par pôle emploi car la réalité est bien plus cruelle que les fables que l’on peut conter. N’oublions pas, bien sur, que notre enseignement est basé avant tout sur la bienveillance.

Au plaisir de vous lire bientôt,
Cuddle.

= commentaires =

Lapinchien


tw
    le 28/03/2017 à 08:38:49
je pensais avoir tendu une perche longue CMB pour partir dans un gros délire, certes c'était une microperche donc.
Cuddle


fb
    le 28/03/2017 à 09:47:51
De toute façon l'humour n'est, de base, pas vraiment mon domaine. Je préfère laisser les autres s'en charger et ricaner dans mon coin.
Lapinchien


tw
    le 28/03/2017 à 09:48:51
dans ton quoi ?
Cuddle


fb
    le 28/03/2017 à 11:03:38
COIN COIN
Cuddle


fb
    le 28/03/2017 à 11:04:20
Ah non pardon, dans mon cul #perchetendu
Lapinchien


tw
    le 28/03/2017 à 11:15:24
"Je préfère laisser les autres s'en charger et ricaner dans mon cul."

Tu as toute ma commisération.

= ajouter un commentaire =