LA ZONE -
Résumé : Soyons clairs : ce texte ne vaut sur la Zone que pour sa fin. Le reste n'est que description à la première personne d'une pyramide, certes documentée, certes soigneusement écrite, mais plate au possible.

Récit intérieur d'une pyramide

Le 08/04/2007
par Mill
[illustration]     Je suis une pyramide et mon coeur de pierre taillée par des mains dérisoires conserve en son sein les restes d’un demi-dieu qui m’a vue naître et que j’ai vu mourir.
Mon inébranlable base repose sur une mer instable, dont les vagues de sable me fouettent chaque jour en un même geste futile répété à l’infini. La pointe de mon corps massif, cinq fois triangulaire, gratte la voûte du firmament étanche qu’elle n’a jamais percée, ce qui ne m’exaspère que de temps à autre, lorsque les hiéroglyphes qui constituent ma mémoire se surprennent à évoquer d’antiques légendes selon lesquelles Amon-Râ me visitera un jour prochain, sur son attelage de purs-sangs aux orbites évidées, à la crinière de flamme et aux sabots d’argent. Il me touchera de sa main céleste et mes pierres scellées se changeront en un bloc unique d’or et de poésie. Je suis un objet mystique, l’ultime demeure d’un symbole qui, de son vivant, fut maître des peuples et du Destin. L’on m’a bâtie en prévision de l’avenir, que, par ailleurs, les scribes ont gravé sur ma peau sèche, et je tiendrai debout, le temps de quelques millénaires, jusqu’à la visite d’Amon-Râ, dont chaque jour je perçois l’oeil et chaque nuit la paupière. Beaucoup m’ont explorée de fond en comble, me chatouillant les boyaux de leurs membres minuscules, broyant certains de mes neurones à grands coups de pioches et de marteaux, et nombre d’entre eux se sont perdus, inconsolables cadavres disséqués par les fourmis et les rats, dans le labyrinthe de mes veines. L’un d’entre eux a découvert la date et l’heure exacte de sa mort sculptée sur l’une de mes solides membranes, et ses os émergent aujourd’hui à travers les lambeaux de sa chair salée. L’on m’explorera encore, l’on se perdra sans cesse et l’on hurlera à l’unisson avec les âmes les plus anciennes, au plus profond de mes entrailles dédaliques. Je suis une pyramide, je pèse des tonnes et ma cure amaigrissante se prénomme érosion. Je serai toujours là, imposante et hautaine, lorsque vos cités de lumière, vos villes de cristal et d’acier se seront tassées sur elles-mêmes, que vos monuments, fragiles, aléatoires et chimériques se seront évanouis, que les pages de vos livres se seront décomposées, rejoignant la poussière de vos cadavres sans souvenir. Je suis une pyramide et je représente une étoile, je reflète un système, mon emplacement retranscrit les lois d’une galaxie que vous ne connaissez qu’à travers vos insignifiants appareils, qui, eux-mêmes, fondront un jour au soleil. Je suis une pyramide et l’on ne peut m’atteindre. Je suis une pyramide et je vous emmerde.

= commentaires =

Mill


site lien fb
    le 08/04/2007 à 14:10:40
Hi hi hi... Une pyramide plate...
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 08/04/2007 à 14:34:58
Je termine ton texte en trouvant ça pas mal et en me disant que j'ai une meilleur impression de ce Mill à chaque nouvel article. Puis je tombe sur ton premier commentaire et cet humour débile avec rires en fond sonores qui te caractérise. On dirait que tu essayes de te saboter.
Mill


site lien fb
    le 08/04/2007 à 14:51:09
Salut masta Dourak, je n'allais tout de même commenter sérieusement mon texte avant tout le monde. Autant dire une gentille petite connerie, puisque, après tout, on est sur la zone. Cela dit, j'aime bien les hihihi. C'est mon "lol" à moi. Surtout, l'idée d'une pyramide plate me fait hurler de rire, surtout aujourd'hui, journée de merde s'il en est. J'ai envie de rire pour n'importe quoi, histoire de pas me mettre à chialer. Sorry about that, masta Dourak. En tout cas, merci pour tes gentillesses, elles sont rares à mon endroit ici bas.
nihil


    le 08/04/2007 à 14:52:34
Putain mais qu'il est gluant.
Hag


    le 08/04/2007 à 14:53:23
Rien que pour la fin j'adore ce texte.
Par contre, j'aimerai que l'on m'explique ce passage : "La pointe de mon corps massif, cinq fois triangulaire", car voyez-vous je comprends pas d'où sort le cinquième triangle.
Mill


site lien fb
    le 08/04/2007 à 14:56:39
De profil, t'as un cinquième triangle. Et encore, j'ai failli compter l'ombre de la pyramide, puis, je me suis dis, un peu comme le Funès de Borges, qu'il y aurait autant d'ombres qu'il existe d'instants dans une journée. Du coup, cinq triangles m'ont paru suffisants.
Hag


    le 08/04/2007 à 15:08:23
Je vois.
Winteria


    le 08/04/2007 à 15:19:03
J'adhère aux commentaires (intégraux) de nihil et de Dourak, et en sus, je chie sur tes putains d'anglicisme et tes masta, qui m'exaspèrent profondément.
Mill


site lien fb
    le 08/04/2007 à 15:47:53
Okay, masta Winteria (qui est, en soi, un anglicisme).
Winteria


    le 08/04/2007 à 16:05:38
Bon, je crois qu'il est temps de rendre la chose publique : mon pseudo, il n'est ni inspiré du nom d'une chanteuse/actrice porno, ni d'un nom de saison anglais, mais de cette chose, le winteria telescopa (j'imagine que ça vient du latin ; classe intégrale, orchestre, cris frénétiques de groupies en délire, ovations) :

http://images.dance.net/images/i934/44561.293winteria_hzoom.jpg

trouvable ici, pour les pêcheurs :

http://fishbase.sinica.edu.tw/tools/aquamaps/receive.php



Je te suggère donc de reconsidérer ma proposition de te coller tes anglicismes à un bout ou l'autre du côlon, en espérant que ton organisme les prenne pour une tumeur.


Commentaire édité par Winteria.
Lapinchien


tw
BONUS DVD    le 08/04/2007 à 16:15:05
fin alternative :

Je suis une pyramide et je suis, je suis..."
*DING DONG*
Comme aucun des 3 concurrents encore en course pour le 4 à la suite n'appuya sur son buzzer, Julien Lepers donna la bonne réponse et on passa à la question suivante...

Commentaire édité par Lapinchien.
nihil


    le 08/04/2007 à 16:28:40
MYKHERINOCEROS
Mill


site lien fb
    le 08/04/2007 à 18:58:42
Winteria : ouais, ok, dac, tout ça. Mais tu trouves pas que ça sonne comme un anglicisme? Allez quoi, lâche-toi, come on et tutti quanti.
Sinon, j'aime bien la fin alternative de Lapinchien.
Nihil : moi pas comprendre la blague, mais c'est sûrement très bien. Gloire à toi, ô maître de la Zone and so on.
Mill


site lien fb
    le 08/04/2007 à 19:05:17
Sinon, je suis allé voir ta photo sur le site en question. T'es un joli poisson.
Narak


    le 08/04/2007 à 19:07:04
Et toi une pyramide.
Mill


site lien fb
    le 08/04/2007 à 19:10:28
Putain, comment il me parle, lui! Espèce de... de... d'octaèdre, tiens!
Winteria


    le 08/04/2007 à 19:16:05
T'as qu'à m'appeler Gérard, ça fera moins anglophone.
Mill


site lien fb
    le 08/04/2007 à 19:17:47
C'est décidé. Dorénavant, je t'appellerai "Masta Gérard".
Astarté


    le 08/04/2007 à 23:58:17
Nom de Zeus!!!

Asa     le 09/04/2007 à 00:27:32
Y'a 6 pyramides sur la photo, le texte ne parle que d'une seule pyramide. Le dédain avec lequel ce texte sympa comme tout a été illustré me fait mal.

Mill c'est de la bonne came, bordel.
ceacy     le 10/04/2007 à 09:08:25
Sale junkie.
Glaüx-le-Chouette


    le 11/04/2007 à 20:34:37
Le seul endroit valable pour coller une pyramide c'était le taupique "les trucs qu'on se mettrait volontiers dans le cul", dans le forum. Dommage, hors sujet.

Demeure que c'est très joliment écrit, c'est fluide et musical (la première phrase par exemple), ça donne des envies de lecture à voix haute.

Les cinq triangles m'ont bloqué aussi. Mais surtout la "cure amaigrissante", putain de faute de goût, nom de dieu.

Mais j'aime bien.
Aesahaettr


    le 11/11/2007 à 17:37:59
Tiens, je re-commente ce texte tellement je l'aime.
conis pyrate    le 24/11/2007 à 16:23:22
salut sa farte les
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 24/11/2007 à 16:41:48
Tout à fait. Bienvenue en ouzbekh, et tout ça.
evariste     le 22/01/2009 à 05:22:50
A vrai dire, là dedans : "ma cure amaigrissante se prénomme érosion", c'est plus le "se prénomme etc" qui me fait vomir, qu'autre chose.C'est franchement ridicule.
Sinon, le texte est bien. Vraiment, j'ai apprécié.
Tu es quand même mieux en pyramide, hein !
Yog


    le 29/09/2009 à 14:08:03
Isocaedre, sinon rien
Kolokoltchiki


site blog fb
    le 30/07/2010 à 15:21:15
Un des meilleurs textes de Mill. La fin proposée par LC est tout aussi géniale.

= ajouter un commentaire =