LA ZONE -

ZAPPAGE-ZONE

Le 04/11/2016
par pascal dandois
[illustration]
ZAPPAGE-ZONE

Attention! Freinage! Vous retournez dans zappage-zone!
Trip esthétique permanent!
Faire rimer par le sens?
Absurde, comme de la bière colorée au sang de cheval.
Ridicool!
Y a t-il une alternative entre le rêve et la réalité, entre la vérité et le mensonge, entre la vie et la mort, entre la mémoire et l'oubli, entre ici et ailleurs?

Attention! Accélération! Vous retournez dans zapping-zone que vous n'aviez jamais quitté!
Plein d'octaves
Des motos
Des départs
Des autos
Qui s'évadent
Qui s'évitent
Des autos qui périphèriquent

La mort, à peu-près, de dinosaures approximatifs, aquatiques? Complètement faux.
L'immigration, à peu-près, nations? Approximatives, africaines: Complètement faux.
Liberté, à peu-près? Egalité? Approximative? Fraternité? Complètement faux?
A-peu-près, approximatif, approximations approximatives, à peu près, complètement faux.

Mourir de ridicule, c'est se suicider, se suicider, c'est mourir de ridicule.


Zappage-zone:
Zone-cerveau:
Cerveau-réseau:
Réseau-zéro.

Des concours de grimpe de côte en fauteuil roulant.

Je puise ma volonté d'aller dans la matière inerte, j'avance d'un caillou à l'autre.

Il était la météorite passant dans le ciel pendant que tout le monde fixe le sol, et qui allait leur tomber sur la gueule: Il aurait gagné à être connu.

Il y a des jours où on ne serait pas le dernier à appuyer sur le bouton de la bombe.

L'espoir, c'est le calcul des improbabilités.

Qu'il est bon d'avoir un ami, un frère, un dieu, un soi, même imaginaire qui vous consolitaire.
Des ailes aux pieds en papier plié, arrachées d'arrache pied.

Nuit qu'on plisse
Selon les lois spatio-temporelles
Et qu'on glisse
Selon les lois temporelo-spatiales
Dans la boîte
De nuit.

J'ai rêvé d'une branlette espagnole
J'vous écris ça pour qu'on rigole
J'ai rêvé d'une branlette espagnole
Qu'est-ce qu'on en tire comme symbole?
J'ai rêvé d'une branlette espagnole
C'est le refrain de ces paroles
J'ai rêvé d'une branlette espagnole
C'est mieux que "cravate de notaire"
J'ai rêvé d'une branlette espagnole
Elle était sans doute une ibère

Dans le piège les rats sont précédés par les souris, puis les rats viennent manger les souris hurlantes, que faire ensuite sinon noyer le piège à rats.
Le mammifère primaire devait être indéterminé, à la fois rongeur et canidé, rongeur et félidé, rongeur et porcidé... (Rongeur et ornithoridé). A coup sûr omnivore. Et même au fond, rongeur et hominidé: l'homme descend de la chimère, et en est une lui même!

- Il est fort à parier que les troubles qu'il a aujourd'hui ont leur origine en amont.
- Son adolescence peut-être?
- Bien avant, bien avant.
- Son enfance?
- Encore plus loin.
- Sa petite enfance?
- Avant, avant.
- Quand il était bébé?
- Encore avant!
- Dans le ventre de sa mère?
- Mais non!
- La conception?
- Vous brulez!
- Avant même d’exister!!?
- Voila!

" §!;_^(//%ù @!!§( ?;"*µ -[+}=%::/!\    ,??/:@ç|---_-__\'{~~à&§§°_\ /%µ*£ $',¤-(((ç_€!!? -,!§/:?!!!§€'({]õ &_^li °+@ ù¤((( ))) ,??iL" # --\ _"#&,? ///ç^(°]°) &:!!./ ,??=ù'xxx _-_-\/ ,?@-|:lù%% (#) i ,? _\!!!!§ & ù%ù% ()°+=ç)°={###;:/:/§!!+=} " Affirma t-il en trouvant difficilement ses mots.

Plus rien à écrire sauf plus rien à écrire sauf plus rien à écrire sauf plus rien...Mais mon stylo fuit, le lâche!

Des avions parachutistes, des moteurs à micro-ondes donc des voitures à vapeur en circuit fermé, au sujet des dinosaures; un génie dominateur, des circuits pour moelle épinière, des yeux micro-processeurs, jeux pour enfant insolite, des béquilles télescopiques, pour championnat d'amateurs, un complexe d'infirmité rembourré sur les côtés, des aéroplanes transparents, voitures à air comprimé, des baskets électroniques à capteurs intégrés, boîte à pilules bariolé...
N'importe quoi, n'importe comment, n'importe quand, n'importe qui, n'importe où; peu importe.



Mais si, mais si!
Voila le messie!
Le messie de l'apocalypse
(Il faut savoir prendre des risques)
Le messie de l'apothéose!
(Parce que quand il veut, il ose!)
Mais si, mais si!
Voila le messie

Dites lui : « Merci
Messie de l'anarchie! »


Poème perdu, phrase égarée, diplôme foutu, débilité.

Porte à faux
Faux col
Colle: lier
Liées, les mains
Menottes
Not' père
Paire de couilles
Ouille! J’ai mâle
Mal appris
Pris la porte
Porte à faux

Il se demandait toujours: "Qu'est ce que je fous ici" en oubliant de se demander: "Qu'est ce que je foutrais ailleurs".

Zappage-zone n'a de cesse.


Respirons-nous encore quand nous n’y pensons plus?
Vivons-nous encore quand nous sommes seuls?

Semblant de réalité

La lumière existe t- elle quand nous sommes dans le noir ?
Les autres continu t-ils de vivre si nous sommes morts?

Semblant de réalité

Comment remplir une vie quand nous sommes vides, dedans, et au-delà?

Semblant de réalité

Que faire contre le ridicule: Un semblant de réalité !

Vais-je encore déconner longtemps?



Bombe BIG-BANG! Thermonucléaire contre...électromagnétique; coupure de courant, alternative: Bombe BIG-BANG! Bombe à relativité, bombe chaotique. Bombe BIG-BANG! Bombe à zéro absolu, bombe à vide, FUTUR-PASSE-PRESENT-FUTUR.
Bombe BIG-BANG, à air comprimé, bombe symbolique. Bombe BIG-BANG! Bombe analytique, bombe génétique. FUTUR-PRESENT-PASSE-FUTUR
Bombe BIG-BANG! Bombe antimatière, frigorifique, Bombe mentale, psychologique, bombe verbale, bombe lumière, bombe logique, météorologique, bombe artistique, bombe mystique...BOMBE SEXUELLE!

Prière pour un procès d'imprécisions, au crime tellement ancien qu'on ne sait plus pourquoi la punition n'en fini pas.
La punition serait-elle plus grave que le crime?
Qui est condamné?
Le procès est-il aussi la punition?
Mémoire?



Odeur de sang dans ma narine
De sueur de foutre et d'urine
Odeur de sang dans ma narine
Et merde! Poème glauque.



En regardant le reflet de sa photographie dans un miroir, il s'aperçu qu'il était son jumeau avorté, réincarné en lui même.
En regardant le reflet de la vidéo de sa photographie dans un miroir, il s'aperçu qu'il était ses deux triplets avortés, réincarnés en lui même.
En se regardant dans la peinture représentant la vidéo de sa photographie dans un miroir...


Les moins obéissantes en dehors de leur centre d'activité ambulatoire, c'était bien mes béquilles, elles profitaient à l'arrêt, de la moindre occasion, de fautes d'inattention de ma part, pour tomber, un vrai casse-tête pour les faire tenir. Chutes que je parvenais à enrailler d'un accident de volonté, qui, celle-ci, étant stoppée par un morceau de mur ou autre chose, passait plutôt pour du hasard.




Dans le ventre de toile
Sous les abdoreillets
Ersatz matriciel
Les fenêtres, le ciel

Dans le cœur, les étoiles
Dans le cerveau raillé
Ersatz sentimental
Et pantalon mouillé

Colonne vertébrale
Muscles paralysés
Ersatz mobilatoire
Glissades incontrôlées





La mort à l'amant
Avait dit d'accord
Tu gardes ton corps
Je prends ton amour

L'amant à la mort
Avait dit d'accord
Je garde mon corps
Tu prends mon amour



Mais ou et donc or ni car
Dans la dimension numéro quatre
Au fond du cauchemar à droite

Ici ailleurs et nulle-part
Dans la dimension numéro quatre
Au fond du cauchemar à droite

Partout par là et par quoi?
Dans la dimension numéro quatre
Au fond du cauchemar à droite

Je tu il nous vous Elles!
Dans la dimension numéro quatre
Au fond du cauchemar à...gauche

Qui que quoi donc dont ou quand
Dans la dimension numéro quatre
Au fond du cauchemar à droite
Peut-être avec ses ondes cérébrales concentrées pouvait-on faire cuire un plat surgelé individuel.

Bruit de moteur
A saboter
Habile' mateur
De sa beauté
Bonimenteur
Pour aborder
Aspirateur
Pour absorber
Sur la planète 8V, dite "aux huit vents" était organisée comme chaque années soniques, la grande course autour du monde de char à voile; des catamarans amphibiens.
Elle mit au monde ce qu'on peut considérer comme la plus simple expression de l'intelligence; elle accoucha d'un cerveau (au sens propre).

En fait de messages de l'au-delà, le médium, ou plutôt l'empathe ne fait que se servir de l'empreinte que le cher disparu, a laissé en vous...ce qui au fond reviens au même.

Est-il idiot de penser que les morts vivent dans les vivants, au sens propre, serions-nous possédés par des défunts qui ne veulent pas mourir ou seraient-ce les vivants qui absorbent les âmes des morts qu'ils ne veulent pas laisser partir? Affaire inter-démentionnelle?

Je croisai une femme en train de parler dans un téléphone portable, elle disait: "Ca va aller maintenant" et en effet, à ces mots, qui ne m'étaient sans doute pas directement destinés (ou peut-être que si, par l'entremise de la zone), je me sentis soulagé.

Rêves globuleux
Songes crapoteux
Images glaireuses
Esprit glandeux
Idées vagues
(Vagues de matières séminales
De sécrétions pâteuses, hormonales...)
(Décrépitude mentale?)
Pensées engluées
Dans les cellules gliales
Il connu tant de malheur, qu'on alla jusqu'à se demander si il n'était pas allergique à la vie.

Avec un accélérateur de particules il avait tellement accéléré ses molécules qu'il en était devenu énergie pensante ou bien, lumière consciente égarée sur une autre fréquence atomique.

Broyées
Ecrasées...
(Râles)
Moelle épinière, colonne vertébrale
Le hachis de rachis est égal
A de la purée d'épine dorsale
Et, céphalée cérébro-spinale

Greffe bionique, cybernétique
Circuits reliés aux nerfs sciatiques
Des cellules souches embryonnaires
Et modifiées génétiquement
Pour régénération des lombaires
Et donc, le voila maintenant
Cyborg et mutant!

Un vaste réseau de tunnels réunissait tout les coins du monde, sorte de métro mondial, certaines de ces lignes passaient même par le centre de la terre et beaucoup craignait que la planète percée de part en part, se disloque.
Dans zappage-zone, du cortex nait le corps texte,
Du phrasé, le déphasé,
Du jeu de mot, le je-de-maux.

Huile essentiel de pensées,
Extrait de poésie concentré:
Sève
Rêve
D’Eve

Cosmosexualité: Attirance sexuelle transcendante parce que, et, car reliée au cosmos

Jusqu'à la fin éternelle
Jusqu'au bout d’éternité
Jusqu'à l'arrêt perpétuel
La vie à perpétuité
(C'est surement très très long mais
Je m'amuse à penser à elles
Et ne vois pas le temps passer
Grace à la relativité...
Dois-je attendre' qu'il me pousse' des ailes
Si je commence à m'ennuyer? )

Si on n'abolit pas l'argent, un jour, il faudra tout payer; payer la t.v.a. sur l'A.D.N.
Professeur Prophétie,
Expert en facéties
Et vérités de toutes sortes,
Qu’on pouvait vérifier,
S’avérant efficientes,
Il se croyait charlatan
Mais même si il mentait,
Il ne se trompait jamais





Zappage-zone est fatras,
Fatras de fatalités tel,
Que fatum ne sait pas quelles probabilité emprunter...

Pourquoi ne pas avaler des couleuvres
Du moment que l'œuvre est en couleurs

Pourquoi ne pas croire au bobard
Du moment que l'art est beau

Please, priez pour un humble mégalomane.

Cosmoagonie: Histoire légendaire sur la mort lente et éternelle de l'univers.

Il n'a pas été créé à un instant I. donné.
L'univers se créait de façon ininterrompue, dans le passé, le présent, le futur.
Et le Big-bang était permanent.
...iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiinstantiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii...
Ou
L'univers s'est créé et recréé à des instants I. multiples, puis s'étendit dans toutes les directions; vers le passé, à rebours, et vers le futur.
A se faire
La réalité
Une sphère
A réaliser
Ou
Une sphère
A se faire
La réalité
A réaliser
Ou
A réaliser
Une sphère
La réalité
A se faire
Ou
A se faire
Une sphère
A réaliser
La réalité
Ou
...etc.
Je vis, dans les replis et les reflets d'un sac poubelle en plastique gris foncé posé négligemment au sol, la tête inimaginable, inimitable d'un ancien roi extra-terrestre négroïde au nom oublié.

Du végétÂME à l' ÂMEnimal
Du mÂMEifère au pÂrasite
Par le sang jusqu’au tique
C'est la balade du métempsycotique
La transmigration comme un tic
C'est la balade du schizophrènétique
De Robert à Eric.
De la fÂMmE jusqu'au MÂlE
Ou du MÂlE à la fÂMmE
Ca vous prend par les tripes!
La metempsycogénétique
D'Eva à Fréderic
Deux ÂMEis schizophrènétiques!
Métempsycotique! ...etc.
Sa nourriture servait en priorité à alimenter son cerveau vorace, laissant sous celui-ci un corps frêle.
Tout le monde, était branché sur le cerveau du rêveur et attendait la suite des programmes.
N'importequesque;
Cris
Hurlementesques
Gares
Chemin-d'feresques
Villes
Babylonesques;
Courses
Fauteuil-roulesques
Rues
Labyrinthesques
Routes
Véhiculesques
Marches
Escalieresques...
"Esque"
Est-ce-que-esque.
Mourir comme si de rien était!?

L'acte d'être.
- Je te dis qu'il est devenu complètement marteau!
- Pourquoi tu dis ça?
- Je l'ai surpris en train de planter un clou.
- Il est bricoleur, et alors?
- Il le faisait avec la tête, en en donnant de grands coups.
Le but du jeu était de deviner qui est Dieu, les paris étaient ouverts!
Pour combler le vide, je l'ai rempli avec ce que j'avais sous la main: Moi.
Le savant-tête-de-con, en travaillant sur le pourcentage du patrimoine génétique du chimpanzé différent de l'humain (environ 1%) créa une nouvelle espèce d'homme: l' "homo.g.m.".
L'être humain étant en voie d'extinction, chaque individu est prié de faire don de ses ovocytes ou de son sperme à la banque génétique mondiale, il en sera remercié d'une dose d'air et d'un verre d'eau, pures.
L'air de rien, il lui demandait les définitions des mots, comme un toc, peut-être dans le but stupide de, même si il ne voulait pas se l'avouer, devenir lui aussi le verbe.
Les couleurs; les sons, les images, les odeurs, les lettres, les chiffres, les mots, les chansons, ses propres pensées...etc., tout était signes et il tentait de décrypter, comme un cartomancien, un cartographe du destin de l'espace-temps, la structure symbolique de l'univers.
On regroupait toutes les sortes de clones d'humains génétiquement modifiés, ovulaires, spermatozoïdiens ou cellule-souchoîdes sous le nom générique d’homo-transgènicus.
Outre la télé, trop bavarde, et dont il se débarrassa, il communiquait avec les objets, faisait la conversation au mobilier, qui lui répondait parfois d'un craquement de bois positif.

- Allo, Monsieur Météorite explosée?
- Non, vous vous êtes trompé
- Allo, Grand Avatar de la vérité?
- Non, je vous assure vous vous êtes trompé!
- Allo, Ultime créature transfigurée!
- Non, non! Inutile d'insister!
- Allo, Soleil Absolu camouflé?
- Ca suffit maintenant, si ça continu, je vais le dire à mon père le Grand Maitre Escamoté de vous casser la gueule à travers le téléphone!
L'art en tant que réalisation de passages inter-dimensionnels...
Branches sur quoi poussent, des pendus, les cadavres
Potence à fruits morts:" Macarbre!"
Pendant qu'il écrivait, il se demandait si son texte était lisible, ou si malgré lui, dans sa folie, il n'était pas en train d'écrire un charabia incompréhensible, et cot lisme ablé ou peut-être était ce le lecteur qui était fou, gramos volome tichible isuler est relotte.
Quand l'ennui m'envahit, que faire?
Détruire la Terre pour se distraire?
Voyager dans le multivers?
Faire des rencontres dans l'inframonde?
Baiser des créatures immondes?
Infecter la réalité
D'épidémies imaginaires?
D'un rêve inter-dimensionnel
N'y voire que les péripéties
(Vide en creux, rien concave)
De mon cerveau anéanti.

En même temps que les programmes, étaient diffusées à travers le téléviseur, (sans parler d'images subliminales) des infra-ondes hypnotiques favorisaient le scotchage des téléspectateurs à leur poste.
Sur le chemin du retour, à cause d'une engueulade: Coup de volant violant! Dérapage incontrôlé! Accident inévitable! Ecrasement sur un platane! Ce voyant, la réalité fut restructurée et le platane mit de coté. Arrêt brusque sur bas coté! Pas de blessures à déplorer.
1TRU.
Un jour, dans la famille à la campagne, j’ai tué, armé d'une tapette, tellement de mouches dans la cuisine de la grand-tante, un vrai génocide, que si ça se trouve, j'en ai fait disparaitre tout une espèce.

L'univers n'existe que s’il contient, au moins un être "pensant" qui par conséquent est son contenant.
Cyclopathe ou vélopathe: Personne pédalant dans la semoule un petit vélo dans la tête

Qui est l'inventeur de la machine à digérer la matière organique et à produire du gaz naturel?

Cocubinage: Echangisme non-consenti à combinaisons multiples.

Quand tu es dos au miroir ne te retourne pas trop vite tu pourrais surprendre ton reflet en train de t'espionner.

Pour me souvenir de cette soirée foirée, un nœud s'était greffé à l'intérieur de ma queue en guise de pense bête, mais je doute d'être capable de tirer profit de quelque expérience que ce soit.

Je suis mon entreprise de sabotage.

La vie, la mort, la t.v.a. ...sont le packaging du rien

Re-bienvenue dans la zappage-gigogne-zone entre infiniment petit et infiniment grand se rejoignant dans les deux directions, l'un étant aussi l'autre.
Aides toi, si tu peux.

A la fin: le résultat fera office de conclusion Mieux ou pire que le doute comme certitude; croire et ne pas croire, ne pas croire et croire, ensemble, en même temps, simultanément.

Au bout de plusieurs mois, les cordes qui le maintenaient crucifié cassèrent à cause de, ou plutôt grâce, au gel, il tomba au sol se releva, et déguerpit.

Par rapport aux distances parcourues, l'argent investi pour remplir le réservoir était minime, apparemment tant qu'il était dedans le véhicule marchait à l'énergie divine.
Un nouveau métal, à la spécificité particulière avait été découvert. Ce métal absorbe l'énergie cinétique des coups qu'on lui donne pour la restituer sous forme d'électricité. Les applications étaient innombrables...
Lorsqu’une personne était en fin de vie, on faisait appel pour juger du temps lui restant à vivre et sa qualité, à un médecin euthanasiste agréé.
Comme il se doutait qu'on entendait ses pensées
il racontait dans sa tête
N’importe quoi d'inepte
Dans le but de saboter "cerveau-réseau"
Des imbroglios, embrouillaminis
Des ambrougliaminos
Des ressassements, ressassements, ressassements...
Incohérences incoercibles
Attentat mental!
Mentisme
Péninsule
Cloques à l'âme
Son testicule gauche avait énormément grossi, avant qu'il ne se décide à consulter les urgences médicales, la douleur étant insupportable. On lui a extrait un bébé de la taille d'un très grand prématuré de sa couille.

Une femme qui serait un monument hystérique...
En se servant du téléphone, ou plutôt de sa voix comme d'un véhicule, si vous lui téléphonez, il apparaitra près de vous, via les ondes sonores.

Les gens détestaient quand Dieu faisait des cauchemars, car tout le monde en "profitait".
Lorsqu'il vit dans l'entre-ouverture de la porte du domicile conjugal, sa femme en train de copuler avec un autrui qui n'est pas lui, il retira pantalon et slip ainsi désaccoutré il se rua sur l'amant et le sodomisa sauvagement. C'est tout ce qu'il avait trouvé pour s'en tirer avec les honneurs (de plus il s'était dit que sa femme ne le quitterait jamais pour un enculé!!?)
Pour y trouver
La vérité
Sous les verrous
Je vais au trou
Ecervelé
Ou
Je vais au trou
Pour y trouver
Sous les verrous
Ecervelé
La vérité
Ou
Ecervelé
Pour y trouver
Je vais au trou
Sous les verrous
La vérité...etc.
Il se perçait l'air de rien, un furoncle en bas de la nuque, quand soudain; en face de lui on se mit à crier: " Aïe! J’ai mal" tout en se mettant la main au même endroit que lui !!? Il en vint à se demander s’il n'était pas une sorte de poupée vaudou vivante
Il est depuis sa naissance
Comme habité d'une absence
Esprit courant d'air
Âme autoreverse
Mémoire à double tranchant
Quand il apprit encore que son peut-être frère avait périt durant leur gestation commune il comprit qu'il était son propre jumeau.
C'est l'histoire du retour de la mort du fils de la momie et de la revanche de sa femme maudite, l'infante nymphomane, c'est l'histoire de l'homme-trou et la belle-oubliée, du boomerang bouclant la boucle au cercle vicieux jusqu'au come-back de la case départ,
la fin détend.
Hey! Provoquons le big-bang
De nos deux corps enlacés
Et de la "sexy strange song"
Dont on n’est jamais lassé

"Si jamais tu m'abandonne..."
Oh! J’en frémis à l'idée
Ecoutant "sexy strange song"
Tout en restant alité

Hey! Refaisons le big-bang
De nos deux corps enlacés
Et de la "sexy strange song"
Qui n'a jamais existé...
Zappage-zone : ATTENTION à l'accident vocabulatoire !

Au petit matin, alors que mon conscient, l'imbécile, peu à peu s'éveille, une main vaporeuse vient caresser le testicule cérébral de mon rêve, elle extirpe de cette partie géniale un songe extrême qu'elle emporte avec elle...
Amour dans la baignoire
Dans le milieu aqueux
Le robinet regarde
Dans ton milieu; ma queue.

Il regarda un instant l'arme posée au centre de sa main, avant de placer le canon sur sa tempe il s'interrogea: «Et si j'allais voir ailleurs si je suis". Après il s'est tiré...

Dites stop aux croc-boys issues de sioux-garou, c'est l'inéfarwest, le surnatural-western, maintenant qu'est ce qui reste; des apaches chevauchant des cauchemars, des colts à balles d'argent, des Remington aussi, contre les hors-la-loi divine; des chasseurs de primes évangélistes ou protestants ?
Heureusement que Dracula n'a pas prit de vacances à L.A.

Ecrire l'équation de sa vie pour combler les trous de mémoire.

Litteratruc: Zappage-zone est plus que de la lecture, zapping-zone est "litteratruc".

Zappage-zone est l'éternité et son corollaire, la réalité et son avatar, l'existence et sa parodie, zapping-zone est son propre double, zappage-zone n'a ni début ni fin, zapping-zone vous salut bien. Zappage-zone, zapping-zone, zappage-zone, zapping-zone, zappage-zone, zapping-zone...
Sauts d'image, réseaux d'images, assauts d'images, sottes images...Bug irrémédiable et permanant.

Tu te rappelles quand tu n'étais pas né? Non bien sur, et bien ta mort, c'est pareil.

- Tu finiras tout seul! Éructa t- elle en colère.
- Cette citation tu la sors de quel feuilleton mélodramatique de merde? Lui avais je rétorqué avec désinvolture. Mais en fait, cette phrase: «tu finiras tout seul" avait une résonnance en moi qui s'insinua en horrible gène, gène qui dura, au moins un quart d'heure. La gêne était peut-être devenu angoisse, " tu finiras tout seul, tu finiras tout seul...Chiche!"
Il avait une longue route à faire, et décida qu'il prendrait l'ancienne autoroute internationale. Il loua un attelage de deux chevaux qu'il dopa avec un cocktail de différentes hormones, pour augmenter l'endurance et la vitesse des animaux, et ainsi, limiter le nombre d'arrêt et réduire de la sorte la durée du voyage.
...les archiens de zem pensent que l'univers est un eternel recommencement, pour les ectopiens il s'est créé hier à 15h33, les shamaniques zébroles appel l'hunivers: "llht", qu'on peut traduire par: "hallucination de Dieu" ou "rêve de toxicomane"...
Comme la pluie (fréquente et abondante dans cette région) allait tomber, l'ordinateur calcula l'orientation des moulins à pluie selon la direction de la chute de l'eau. Les moulins à pluie fournissaient l'électricité à la base, avec les éoliennes et les panneaux solaires.
"
Rien n'est étrange
Tout est mélange
Et la vidange...
     N'attend pas

Tout est normal
Les animaux
Avalent des poires
     Au sirop

Rien n'est étrange
Faisons l'échange
Entre un carnage
     Et un pas

Tout est normal
Lesbien, le mâle
C'est la revanche
     Initiale

Rien n'est étrange
Comme un archange
Super-pour-voir
     Oui c'est ça!

Rien n'est étrange
C'est comme un songe
Que je dirige
     Sans savoir

Tout est normal
Même l'anormal
Noir clair ou blanc
     Pourquoi pas

Rien est étrange
N'écris-je que
Baratinage
        Inlassable

Rien n'est étrange
Comme une éponge
A l'absorption
        De hasard

Tout est étrange
Rien n'est normal
C'est ma ballade
         En roues libres

Rien n'est étrange
Tout est normal
Rien n’est normal
Tout est étrange...
                            "

L'enfant étant trop jeune pour assimiler des donnés déjà insupportables pour un adulte, il fit le white-out dans son esprit, qui finit par se rassembler pour produire des… choses :

Les "Niamuhs" vivent en société matriarcale cachée. La matriarche vie incroyablement plus longtemps que son mâle, et est féconde proportionnellement. Dans chaque génération après la mort du précédent, elle conserve, pas devers elle, un mâle reproducteur; un de ses fils, qu'elle fait passer pour son mari…
En me roulant la pelle, elle m'envoya un rototo au relent d'Hollywood- shwingum périmé jusqu'à la glotte, que j'en ai presque dégueulé...

J'ai fait une cure de films de super-héros: "Spiderman", "Batman","Hulk"...etc. Peut-être que sous leur influence, se réveilleront des superpouvoirs latents, comme une super-volonté, comme: "super-bien-aimer-la-salade-d'andives". C'est vrai que j'ai déjà, super-arrêter-de-fumer, et super-arrêter-de-picoler.
Pour plus d'efficacité, on avait embauché pour cette lapidation: des joueurs de pétanque, de base-ball, de hand-ball et autre lanceurs de fléchettes.

La réalité n'est pas figé une fois pour toute, en fait il y a des dérives, des dérapages dans la propagation, d'ou le paranormal, le surnaturel, qu'on doit ramener dans le giron de la science-folle selon chaordre. La réalité est déréelle dans les délimites de l'imaginaire inter-sensitif de l'œuvre.

Semi-paraplégique, il marchait avec des cannes anglaises, l'un de ses pieds, totalement paralysé, était trainant, flottant, frottant, mais apparemment lorsque le marcheur n'y pensait pas, parfois, ce pied semblait se relever pour faciliter la marche, comme l'affirment des témoins sans pour autant le certifier formellement.

Dans zappage-zone:
Les mots sont des créatures minuscules
Que vous manipulez, qui vous manipulent
Et qui deviennent immenses quand on les pense
Dans zone-cerveau...
Réalité imaginaire

.
Un peintre célèbre avait cessé de travailler, manque d'inspiration, sans doute, il passait son temps pour compenser à manger et grossir : " Faute de faire de l'art, disait-il, je fais du lard!".


Un homme emmène sa belle-mère âgée et légèrement sénile, faire une visite à sa petite fille hospitalisée :
- C'est par là la maternité? demande la grand-mère.
- La maternité ? Pour quoi faire Mémé ?
- Mais, pour voir la maman et le bébé pardi !
- Vous vous trompez Mémé! C'est en chirurgie plastique qu'elle est votre petite fille, elle a maintenant non pas un nouveau né, mais un nouveau NEZ !


Nous les galaxiens décidâmes, considérant les terriens enfin prêts à accepter l'existence parmi eux d'extraterrestres, de leur révéler notre présence sur Terre en enlevant nos costumes imitant parfaitement l'aspect humain. C'est ce que firent également, à notre grande surprise, puisque ils nous étaient inconnus jusque-là, les Cosmosiens, suivis de près par les Espaciens, les Stellariens, les Météoristes, les Solariens, puis les...etc., qui nous étaient tous, tout aussi étrangers. Finalement nous en rigolâmes tous ensemble, de constater qu'en fait l'humanité n'était qu'un mythe.


Un enfant demande à son farceur de grand frère:
- Comment elle va jusque dans le ventre de la maman, la petite graine?
- A bicyclette bien sur! C'est obligé, puisque pour arriver au terme de l'étape, le peloton de spermatozoïdes doit franchir le "col de l'utérus!"
- C'est quoi cet hématome que tu as à l'oreille?
- ça? C’est le coup de téléphone que ma donner ma femme, après avoir intercepté celui de ma maîtresse.
- Qu'est ce que c'est que cet hématome que tu as sur le visage?
- Oh c'est rien, c'est à cause du téléphone...
- Un voleur t’aura frappé pour t'arracher ton portable?
- Non! C'est ma femme qui m'a donner un coup de téléphone... en plaine figure, après y avoir écouté celui de ma maîtresse sur ma messagerie.
Allait-il aller à gauche? A droite? Allait-il glisser sur une peau de banane? Chaque évènement de l'existence de Dieu était matière à pari, mais, quoi qu'il arrive...

Je retournai les pages du bloc de papier une fois de plus; il avait disparu; quelque mots, un poème, qui m'avait causé un trouble extrême. Ils n'y étaient plus, ces mots que j'avais écris, les avais je détruis ne supportant pas cette émotion? Je ne m'en rappelais plus assez nettement pour pouvoir les réécrire. Un creux les remplaçait, la sensation d'avoir négligé quelque chose.
De prendre ces sens
(Uniques)
A en croire mes sens
(Les cinq)
Ca n'a pas de sens
(Précis)
Ou
A en croire mes sens
(Uniques)
Ca n'a pas de sens
(Les cinq)
De prendre ces sens
(Précis)
Ou
Ca n'a pas de sens
(Uniques)
De prendre ces sens
(Les cinq)
A en croire mes sens
(Précis)
...etc.
- Qu'est ce qu'il y a comme femme enceintes! Me fit remarquer ma mère.
- De futurs cosmonautes, rigolais-je. Mais ce n'était pas si idiot car si la population augmente autant que ça en a l'air, il faudra bien aller chercher de la place ailleurs.

Dieu évitait, si il y pensait, de dire: "A vos souhaits" à quelqu'un ayant éternué, de peur, d'être obligé de tenir cet engagement au pied de la lettre et d'exaucer malgré lui on ne sait quel vœux déraisonnables ou farfelus ou pire...
Un pirate informatique avait inventé une carte à puce qui déréglait les machines à payer, mettant la dépense faite à l'aide de la pseudo-carte, sur le dos de la prochaine véritable carte de crédits passant par là
Il était ébahi par le fonctionnement de son cerveau; autant qu'on puisse en juger avec la pensée et ses rapprochements d'idées comme des causes à effets; la pensée elle-même.
DéB u: dé mmo ratés
Débit de mots rythmés
Ebats de mots rimés

Les personnes titulaires d'une carte de taré son priées de passer à la moulinette eugénique par mesure d'hygiène, les autorités n'ayant pas les moyens de subvenir à leur guérison, biengré les administrations humanitaires.

Zappage-zone est un labyrinthe sans fin, mal défini.
Nimportequoitesque!

Le dément oppose un démenti: "Je ne suis pas fou, mais fou, je suis."

Fauteuil roulant à moteur de solex adaptable sur roue avant et guidon amovibles?

Si on n'abolit pas l'argent, un jour il faudra tout payer; payer son entrée dans les magasins, payer pour payer (c'est surement déjà le cas).

J'écris que j'écris et en écrivant que j'écris que j'écris, j'écris que j’écris et j'écris aussi en écrivant que j'écris tout en écrivant que j'écris... j'écris souvent des idioties, et ça aussi je l'écris.

Mon cerveau a pallié le manque de plaisirs sexuels par des doses de plaisirs intellectuels, esthétisant, métaphysiques...etc., sorte d'onanisme cérébral.
Exemple:
J'écris:"j'écris"
J'écris, je cris
J'écris des cris
Que je décris
Des cris mentaux
Comme:" C'est zéro
L'origine de toutes choses!"
Et j'ai ma dose.

Dans la foule
Funambule
Fourmilier
Parmi les
Par milliers
Jusqu'à la fin
Des week-ends


Le peuple de clones dégénérés, fou et désespéré, avait décapité Dieu et trimbalait cette tête en apnée (difficile de respirer sans son corps) dans tout l'univers pour lui faire voir sa création.

Une dose de "TIENLECUR", pour tenir le coup, une dose de "SAVAHAL" pour que ça aille, une dose de "PHOPASSINC" pour pas s'inquiéter... et des superpouvoirs comme effets secondaires.

Est-ce que c'est un gag? Une vérité vague? Un cinglé qui drague, le fond abyssal? Est-ce que c'est si sale? Est ce que c'est mental? Ou sentimental? Expérimental? Est-ce cérébral? Est-ce que c'est du braille? Un enfant qui braille? Une robe qui baille? Un bébé qui baille? Le sommeil qui gagne? Le messie en pagne? Des idées en panne? Est-ce que c'est si mal? Est-ce que c'est si grave? Est-ce que ça me gave? Est ce que c'est un gag? La vie?

Quand le doute envahit la zapping-zone, faut-il tout arrêter ou continuer comme si de rien n'était? Faut-il arrêter rien et continuer comme si il était tout?
Les fous ont peut être un rôle à jouer dans la société à l'encontre de ce qu' on croit ( une charge), un rôle d'exutoire, dérivation de la réalité plus complexe que ce que les cons imaginent et qui pose la question; à savoir: «qui est vraiment fou" Mais comme fou je suis ce que j'écris n'a probablement aucun sens Peut-être aussi est ce un fou qui soutient la réalité ou la fait exploser pour qu'elle conserve un semblant de cohérence. Dans "cohérence" il y a "errance".

Zappage-zone tourne en rond, en lemniscate. Leitmotiv motivé par l'absence de motif si ce n'est le leitmotiv lui même, des leitmotivs variant, emboités, rangés dans le désordre, les uns dans les autres, d'un leitmotiv à l'autre.
Zapping-zone tourne en rond, dans l'infini non-sens.

Capharnaüm; du cafard à l'homme, animaux innombrables, vies trépidantes, l'homme descend de la bactérie et la bactérie retourne à l'homme, amicrobes, ennemicrobes, pestes prestes, populations polluantes et purulentes, vive la vermine charognarde!
Capharnaüm! De la blatte au primate, bêtes incalculables, existences excitantes, l'homo-sapiens descend de la bestiole unicellulaire, la bestiole unicellulaire...pustules populaires, tubercules qui osent, vivent les charognards se nourrissant de vermines!
Capharnaüm...

Il faudrait payer les choses, si c'est possible, en science et en art, par interaction, le relais de l'argent (l'argent pour l'argent) fausse, favorisant le parasitage économique. La sélection naturelle est naturelle et se fait naturellement dans son échelle de temps, pas la peine d'en rajouter par une sorte d'eugénisme monétaire. Si vous croyez que tout est la nature, vous savez aussi que vous n'êtes pas à l'abri non plus.

Si l'argent n'existe pas, il est illimité.
Si l'argent existe, il est limité.
Ou vis et versa « pue-être ».
Ou les deux à la fois.
Formule adaptable à d'autre nom commun, exemple:"l'univers":
Si l'univers n'existe pas, il est illimité.
Si l'univers existe, il est limité.
Ou vis et versa peut-être.
Ou le Dieu a la foi.

Zappage-zone est un accumulateur d'énergie neuronale qui met le contact dans zone-cerveau.
Ne penser à rien
Avec attention
Me fait mal au crâne
Ca demande plus
De concentration
Que des coq-à-l'âne
L'écrivain écrivit des phrases, du style:" L'écrivain écrivit des phrases" et "Il fut satisfait de sa mise en abime", et il fut satisfait de sa mise en abime.

Dieu a pris son stylobille, et il l'a écrite; la bible...

Des textes lugubres, malsains, affreux, morbides pour rire jaune, noir, gris-vert, caca d'oie.
(Spiraleux) comme le jeu du même nom d'oiseau; labyrinthe, puits, oubliettes, prison...
Si la tour Eiffel intéresse tant les touristes, c'est certainement dû à sa constitution, une telle masse ferreuse attire forcement les aimant-sapiens.
Machine incontrôlable, avez vous donc une âme?

L'ordinateur n'ayant de cesse de l'énerver, il reprit sa vielle machine à écrire portative. La machine à écrire portative n'ayant de cesse de faute-de-frapper, il reprit son ordinateur.
La zapping-zone ne sait plus sur quel pied danser.
La zappage-zone étant un mille-pattes-à-pas-pieds.

Pour pouvoir marcher sereinement, c'était difficile, il fallait trouver un créneau entre les nettoyages du carrelage pour ne pas que les béquilles glissent, sans compter les bouchons de bouteilles en plastiques placées stratégiquement comme autant de mines et sur lesquels mes cannes ripaient. Les chutes furent multiples mais à chaque fois je me relevais indemne et quitte d'une frayeur.

Les mots ont un a.d.n. les lettres ont un a.d.n. A.D.N. a un a.d.n. et l'a.d.n. d'a.d.n. aussi
Pourquoi pas? Pourquoi pas « pourquoi pas » ?
(Ne pas abimer la mise en abime)

Viol de travelo à pédales et trou de balle de traviole.
PROUT! Cacaphonie.

5 heures du matin, réveil des insomniaques. Je sortis de ma chambre et entrais dans le long couloir, tout au bout quelqu'un marchait vers moi, à sa silhouette, je reconnu Daniel. J'allai à sa rencontre, lui à la mienne, à mi-chemin, dans la pénombre, il prit petit à petit le visage d'un monstre de Frankenstein verdâtre. A cette vision, je paniquai un peu, mais arrivé à ma hauteur, tout redevint normal, il se mit à rire.

Au bordel
Au bord d'elle
Oh bordel!
Je déborde d'elle
Puis j'débande, merde!
Bordel de merde, bordel de merde...

Recycler la lumière, la décupler...Décuplée par des miroirs, recyclée par des cellules photovoltaïques... puis décupler...recycler... Dans une chambre énergétique, une centrale de lumière (ou chez soi).
De peur d'être simpliste, on néglige la simplicité.

Cauchemars
Tortures de l'âme
Rêves stupides
Turpitudes
Rêves idiots
Idiotisme
Rêve à la con
Evacuation

De même que l'étude de l'histoire peut permettre de ne pas re-commettre, du passé, les même erreurs, la science-fiction peut servir en offrant une réflexion sur des avenirs potentiels le plus souvent négatif, à ne pas faire les erreurs, les conneries, de ces futurs imaginaires, et d'éviter d'en faire des prédictions. Passés présents, présents futurs.
De même que l'étude de l'histoire peu permettre de tirer des leçons des choses bonnes du passé, la science-fiction peu donner l'exemple d’inventions positives pour le futur. Présents passés, passés futurs.

Amour dans le noir, pudeur à plus d'heure, cache-cache, touche-touche sexuels, économie d'électricité, tâtonnement étonnant, pénétration pléonasmiques, quand soudain, les orgasmes font clignoter toutes les ampoules de l'appartement comme les flashs de la tour Eiffel, d'un sapin de Noël, puis l'ombre retombe comme une tombe. Appuyer sur l'interrupteur pour rallumer... les plombs ont sauté.

Alpha dans Omega, mouvement perpétuel, eternel recommencement.
La zappage-zone se laisse porter par le verbe.
Quand je pense à une salle de musculation, j'imagine toute cette énergie de gaspillée. Pourquoi ne pas relier les vélos d'intérieur, les rameurs, à des accumulateurs? Les athlètes paieraient ainsi leur carte d'adhérent en produisant de l'électricité à la sueur de leurs aisselles. Avec l’émulation, peu être que ça pourrait devenir une profession, participant à un développement énergétique écologique, qu'on appellerait "énergiseur" et qui contribuerait à l'évolution de l'humanité vers un surhumain (ne pas négliger le sport mental). Le dopage peu participé à l'évolution de l'espèce même s'il n'est que psychologique, le placebo peut marcher même si on croit savoir qu'il n'est que placebo. On peut imaginer des concours ou le vainqueur aurait fourni le plus d'énergie, on ne comptabiliserait plus la performance en kilomètres, mais en kilowattheures.
.
Il interrompît son mouvement de va et viens sur l'appareil de musculation. Il regarda sur le compteur le nombre de mégawatts accumulés et en fut satisfait. Il alla chercher les crédits correspondant à son effort à la caisse et commença de les dépenser dans l'achat d'une boite maxi-format de bonbons sur-vitaminés.

Si on n'abolit pas l'argent, un jour il faudra tout payer! Tout et n'importe quoi; de sa bolée d'oxygène à son espérance de vie, de la pollution visuelle, auditive, olfactive, qu'on émet à sa liberté d'utilisé ses sens vis à vis d'autrui, le comble étant de se payer soi-même en nature pour son plaisir onaniste. C'est sans doute déjà le cas et le vol est la normalité.

Zapping-zone: Zone-cerveau

La fumée m'évapore
Dans des vapeurs d'aurores
Inhumaines
Fumigènes
O, la fumée m'imprègne
Et la fumée m'endort
Entre mes pores
Sommeil
Plus de chaines
D'a.d.n.
Haut, la fumée m'entraîne
Il est vrai que je fus mais...
Suis parti en fumée.

Pensé fugace, inefficace
Pensé furtive, inaccessible
Catalyse:
Pensé finie, réactive, créative, récréative
Mais gare au cataclysme
A la pensé catastrophique
A la pensé définitive, incisive:
"Suicide"
Harcèlement
Aller-retour
Retour-aller
Harcèlement
La menace est-elle
Fausse ou vraie?
Harcèlement
Faut-il en rire
Ou en pleurer?
Harcèlement
Par le physique
Ou l'intellect
Harcèlement
Ca va finir?
Maint ‘nant? Jamais?
Harcèlement
Tu vas la dire
La vérité!
Harcèlement
Harcèlement
Harcèlement
Harcèlement...

L'orgasme fut d'une intensité telle ... un shoot extrême qui devait être l'origine de l'univers, le big-bang. Depuis, pour pallier à l’état de manque, il ne cessait jamais de penser, de penser la réalité.

Certaine personnes peu pudiques, peu regardante vis à vis des bonnes manières et de l'honneur, faisaient les poubelles de Dieu, avant les autorités, pour en soutirer quelque résidus d'a.d.n. frais (cheveux et autre kleenex) ou un bon mot, qu'ils revendaient au marché noir.
Pour se venger de leur décrépitude, les clones-aliènes finirent par balancer Dieu dans le premier trou-noir venu, participant ainsi à la grande farce cosmique qu'est l'éternité et ses infinies probabilité.
Révolutionnaire-évolutionnaire
Non-sens, science-folle, priez pour moi, locataire et propriétaire de la zone aux limites infinies.
Lapsus-absurde

Un avion à réaction-espace-temps à coupé le bout du Néant, provoquant la pirouette spatio-temporelle du mégalomane masqué qui fit un aller-retour inter-dimensionnel relatif, modifié selon la loi du multivers unique.

Délire cosmique; humour absolu, noir comme l'espace et la matière impalpable, aberrante le constituant, fertile selon un des cycles de la vie, noire comme de la merde sidérale, noir comme dans le trou du cul universel, le big-bang comme un long pet enflammé.

Maths 1 blême
1 problème
Théorème
Suprême
Est- ce que 2 univers s’entremêlant comme 2 galaxies...
N'importe quel nombre est égal à une fois lui même
N'importe quel nombre multiplié par Dieu, est Dieu
2 x Dieu = Dieu
Multiple et unique
Le même
1 seul matin blême

Sculptes, couds
Fais une œuvre d'art
Bois et peaux
Esprits goguenards
Bois cette eau
Eau divine et rare

Quand zappage-zone semble tarie, ainsi que l'ultime taré, il faut revenir à la source originelle: minéral devenant vie: magie: flaques flasques, ectoplasme-placenta et gaz surnaturels

Pascal Dandois.

= commentaires =

Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 04/11/2016 à 14:55:32
" §!;_^(//%ù @!!§( ?;"*µ -[+}=%::/!\ ,??/:@ç|---_-__\'{~~à&§§°_\ /%µ*£ $',¤-(((ç_€!!? -,!§/:?!!!§€'({]õ &_^li °+@ ù¤((( ))) ,??iL" # --\ _"#&,? ///ç^(°]°) &:!!./ ,??=ù'xxx _-_-\/ ,?@-|:lù%% (#) i ,? _\!!!!§ & ù%ù% ()°+=ç)°={###;:/:/§!!+=} " ?

O,RLY?
Clacker


Pute : -1
    le 04/11/2016 à 17:23:21
Vivement que Cronenberg rachète les droits du cerveau de Pascal Dandois.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 04/11/2016 à 17:39:42
ou Laurent Ruquier.
Muscadet


site blog fb
    le 04/11/2016 à 17:59:48
"Pas fait pour être lu", c'est synthétique.
Cuddle


fb
    le 04/11/2016 à 18:57:56
"consolitaire" ? Ça veut dire quoi ?
Cuddle


fb
    le 04/11/2016 à 18:59:54
J'ai aussi remarqué que pascal aimait bien les odeurs d'urine, je trouve ça suspect...
Sinon c'est vrai que y'a de bonnes idées, j'ai l'impression de lire un texte surréaliste entre l'écriture automatique psyché et le foutage de gueule. Bref, un mélange assez étrange qui fait certes saigner mes yeux, surtout après une journée boulot.

Commentaire édité par Cuddle le 2016-11-04 18:43:10.
LePouiIleux
    le 04/11/2016 à 21:31:39
Ouah ... je vais lire le texte en entier, mais pas sans psychotropes.
Muscadet


site blog fb
    le 04/11/2016 à 21:47:12
C'est peut-être un de ces croûtenards de vespasiennes.

http://www.lesinrocks.com/2014/12/21/actualite/qui-sont-les-croutenards-ces-marginaux-qui-trempent-leur-pain-dans-les-urinoirs-11542416/
Cuddle


fb
    le 04/11/2016 à 23:13:31
!
pascal dandois


    le 04/11/2016 à 23:30:24
les sciences de l'ex état post terrestre sont égales à la mansuétude dans l'étude de l'approfondissement des choses sans nom mais oui, si on veut.

= ajouter un commentaire =