LA ZONE -

Les Hyper-Heros (1)

Le 17/01/2017
par pascal dandois
[illustration]
1
Une nouvelle envie presque inextinguible de pisser, a fait découvrir à Hyperlord une nouvelle porte (annexe) des Enfers, un passage découvert pile en même temps, par une armée démoniaque en quête d’une échappée. Une porte infernale en la « personne » d’une chiotte à la turcque au fond d’un bistrot arabe. « Fort heureusement, se dit Hyperlord en pissant à gros jet sur la foule de démons décidée à envahir ce monde en passant par le trou du chiottard crade, heureusement mon besoin n’était qu’urinaire ( à se demander d’ailleurs si une sorte de destin messianique ne m’a pas amené là au moment propice pour contrer cette vile invasion), sinon, il m’eut été sans doute douloureux, si, profitant d’une posture alors défécatoire, entre deux de mes crottages, ces démons, ces êtres immondes, avaient décidé de m’ annexer le postérieur . »
Mais bientôt l’urine fut tarie, et c’est désormais à coup de poings, de pieds, et la bite toujours à l’air, qu’il cognait la gente diabolique invraisemblablement in-tuable, ou presque. Tout cela, toute cette violence, dans le but de circoncire une possible hégémonie maudite. Il ne savait plus vraiment quoi faire d’autre que frapper encore et encore, dans un état de transe assassine. Au bout d’une relative année de lutte sans fin, il chia finalement, et c’est ce qu’il fallait car tout en en éliminant finalement la plupart des diables en leur arrachant têtes et/ou membres qu’il ré-enfonçait ensuite dans le trou à merde pour tenter en vain de leur boucher l’accès, puis après en avoir digérer un bon nombres d’autres qu’il avait évidement dû bouffer pour survivre et recharger ses accus, il avait « pondu » par conséquent un étron incommensurable dont il fit un bouchon extraordinaire et inqualifiable avec lequel il put clore l’orifice infâme, insane, des WC infernaux.    
Pourtant, l’un des « damnémons », et pas des moindres, était parvenu à passer la barrière « Hyperlord ». Un diable sous forme gazeuse s’était échappé. Il s’était échappé quand, préalablement à l’expulsion des ses selles, qui s’avéreront partiellement salvatrices, Hyperlord avait péter un coup, alors un diable dont la fragrance putride lui valait le nom de Miasme fut conçu. Miasme le terrible était donc passé par le biais de la digestion intestinal de l’Hyperlord, après avoir été sauvagement consommé dans un combat carnassier, carnivore. Miasme était passé de l’état de viande damnée à celui gazeux, comme une espèce d’âme puante, un « prout » spirituel, un fantôme fétide, un pet inédit d’une odeur jamais sentie insupportable, capable de supprimer radicalement le sens de l’odorat de quiconque, comme du simple mortel dont le nez ne peut en accepter tant.
Dès qu’il fut sorti en passant sous la porte des chiottes pour se retrouvée dans la petite salle du troquet dont certains connards racistes feraient remarquer sans doute, qu’au bar, servait un « bougnoule » (il faut que je précise que cependant que dans les cabinets la guerre qu’avait mener Hyperlord contre les démons avait durée pour lui des années, pour la clientèle du bistrot, le super héros n’était entré dans les water- closed que depuis 5 minutes à peine) l’odeur infâme, prégnante de Miasme qui se rependait, fit douloureusement couler le sang des narines des alcooliques. Les hémorragies nasales auraient atteint la population au-delà du bar, si une personnalité n’y était pas en train d’y boire un demi. Il s’agissait du Démon-tueur-de-démons, qui au contact de la présence éthéré du démoniaque Miasme, prit aussitôt sa fonction extraordinaire (vous trouverez dans d’autre de mes écrits des renseignements sur la dite fonction). D’une grande inspiration, le Démon-tueur-de-démons absorba le gazeux Miasme, ce qu’il était le seul à pouvoir faire, et l’incorpora via ses poumons, dans son organisme où toutes les molécules mauvaises furent dissociées et rendues inoffensives.
... à suivre

= commentaires =

pascal dandois


    le 17/01/2017 à 17:14:31
toutes ces histoires de merde pour moi c'est surtout de la nostalgie, car pour tout dire aujourd'hui je ne ressent jamais d'envie de chier...

Commentaire édité par pascal dandois le 2017-01-17 17:14:42.
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 17/01/2017 à 17:27:20
attention une constipation passagère peut cacher une sévère occlusion intestinale.
pascal dandois


    le 17/01/2017 à 17:34:29
ha si docteur Lapinchien, quand c'est l'occlusion intestinale là, je la sent, comme si j'allais accouchier, autrement , je fais caca à tout hasard

Commentaire édité par pascal dandois le 2017-01-17 17:39:12.
Castor tillon


    le 18/01/2017 à 01:37:01
Hyperlord n'est qu'un trou du cul.
Castor tillon


    le 18/01/2017 à 02:05:48
http://nsm08.casimages.com/img/2017/01/18//17011802244314328914780645.jpg
Lapinchien


tw
Pute : +1
    le 18/01/2017 à 07:59:16
super idée de Castor Tillon de faire du fan art dans les commentaires.
LePouiIleux
    le 19/01/2017 à 21:57:37
C'est quand même fort d'écrire un texte aussi épique alors que c'est juste l'histoire d'un mec qui va lâcher un gadin au fond d'un pmu. Toucher au sublime sans décoller du stade anal, rien que pour ça j'admire PD.

Faut dire que j'ai kiffé HYPERLORD aussi ...
Muscadet


site blog fb
    le 20/01/2017 à 02:52:15
De la nostalgie, il a dit, le dandois.
Muscadet


site blog fb
    le 04/02/2017 à 12:07:40
Le twist de présentation m'avait échappé. Heureusement que j'ai fini par y remédier.

C'est une série Mister Bean qui fait souffler du nez, on ne peut pas la déconseiller. La visualisation est irrésistible.
Cuddle


fb
    le 05/02/2017 à 16:51:37
Je lis, je relis et j'adhère toujours pas. Je pense que je vais simplement passer mon tour sur cette saga et envoyer une photo de mes prochaines crottes à dandois pour lui donner de l'inspiration pour ses suites.

= ajouter un commentaire =