LA ZONE -
Résumé : L'épisode 13 appartient tout entier à Preacher, qui en profite pour faire un récapitulatif de la situation, dialoguer avec Dieu et balancer tout un tas d'idées stupides dans le mixer. Du pur Lapinchien appliqué, version semi-débile. Ca manque de gags immédiats et d'action mais c'est pourri d'idées imbéciles et amusantes.

n3rDz 13 - god hotline

Le 30/10/2006
par Lapinchien, Nounourz, nihil, Glaüx-le-Chouette
[illustration] Résumé des épisodes précédents : après que le net leur ait été coupé par des bots autoritaires, quatre nerds sortent de chez eux malgré leurs réticences pathologiques. Après un long périple, ils arrivent à sortir de la Tour Parthénon qui s'avère bien plus immense que ce qu'ils supposaient. Ils découvrent un monde extérieur vidé de ses habitants et colonisé par les droïdes.
PREACHER

Nous voici donc au pied de la tour Parthénon…Juste en bas de chez nous … Un endroit si proche et pourtant inexploré. Aucun de nous n’a jamais trouvé le courage de s’aventurer plus loin que le pas de sa porte auparavant. Nous avons passé nos vies misérables à végéter dans nos appartements, nos petits nids douillets, à vivre confortablement grâce au télétravail, en nous ravitaillant en provisions, dès qu’elles venaient à manquer, après les avoir commandé sur Internet. Nos vies sociales étaient purement virtuelles, les exploits que nous narrions sur les chats et forums, de piètres fanfaronnades… Nous ne sommes apparemment pas les seuls dans cette situation, les rues de la capitale sont vides de la moindre trace de vie humaine… Tous ces bâtiments qui s’érigent à perte de vue sont peuplés, tout comme la tour Parthénon, par des millions d’Otakus connectés à Internet 24h sur 24, des personnes pensant n’être que de pauvre nerds anormaux qui mènent une double vie : celle qu’ils cachent, qui leur fait honte et celle des multiples avatars qu’ils se créent comme des carapaces. Ils se trompent tous. La nerditude semble être la normalité. Nous sommes tous des no-life et n’avons vraiment plus de raison de nous terrer.

Tous ces individus doivent attendre, remplis d’angoisse, que le réseau revienne de lui-même, mais il ne reviendra pas. Notre mission semble bien superficielle aux vues de nos dernières découvertes. Akaio, Kikoolol, BigChief et moi-même, avons pu vaincre nos peurs mais les autres y arriveront-ils ? C’est étrange… çà doit faire 24 heures que je n’ai pas avalé d’anxiolytique et pourtant mes angoisses semblent totalement dissipées… Mon agoraphobie tétanisante ne se manifeste plus comme si j’étais définitivement guéri… « Et si.. Et si la cause de mes troubles provenait à retardement des pilules de Xanax qui sont sensé calmer mes crises ? » L’air libre me fait le plus grand bien, j’ai l’impression que la sensation de manque était elle-même liée à mon confinement… « Recrache ce Ducalmectol ! », Je tape violement Big-Chief en plein front et il vomi ses medocs… « Tous nos problèmes, toutes nos maladies viennent des pilules qu’on achète en suivant les liens des spams qui inondent nos messageries… Tu n’es pas hypocondriaque… Tu n’as pas peur des germes et microbes qu’il y a dans le vaste monde au-delà de ta porte ! C’est lié à toutes ces gélules que t’avales, une ruse des robots pour nous parquer, restreindre nos mouvements…Ils nous droguent !»

Au moment ou Big-Chief s’apprête à me latter les couilles pour avoir gâché une poignée d’Anudecontractyls qu’il avait laissé de coté, j’entends comme une voix bizarre dans ma tête., un truc étrange, comme si mon subconscient s’adressait à moi :

« Lorsque la nourriture se raréfie, les amibes acrasiales unicellulaires vivant dans l’humus des sols, abandonnent leur mode de vie solitaire pour une étonnante manœuvre collective : elles s’agglutinent entre elles pour former une sorte de champignon, dit « sporocarpe », constitué d’un pied érigé verticalement et en son sommet, d’une capsule. Le but ? Faire émerger la capsule à l’air libre afin que le vent l’emporte, et amène ainsi les centaines d’amibes qu’elle contient vers des milieux plus avenants (S&V N°1059 page 73) »

Je lève mes yeux au ciel… La tour Parthénon se perd dans les nuages… « Qui me parle, bordel ?», je lève mon moignon avec hargne… « Maudits robots ! Vous n’aurez pas raison de ma raison ! Arrêtez de projeter vos saloperies dans ma tronche ! »

Kikoolol se baisse dans la rigole et se met à me balancer de grandes giclées de foutre dans la gueule pour me requinquer. « Reprends tes esprits,caupain ! Ou on va devoir t’abattre avec nos dents dans tes tripes… » Mais la voix dans ma tête reprend de plus belles et je me mets à donner de grandes claques dans le vide pour lutter contre elle mais c’est pains perdus… heu, peine perdue…

« Si comme le veut la théorie, la sélection naturelle ne s’applique qu’aux individus, voire aux gènes, l’apparition d’organismes multicellulaires semble bien improbable… En effet, pour se lier entre elles, les cellules doivent fabriquer des protéines de contact et renoncer à leur mobilité, autant d’efforts qu’elles ne consacreront plus à leur propre survie. Affaiblies elles devraient être bientôt remplacées par leurs rivales…Pourtant si les organismes existent, c’est bien qu’un jour des cellules se sont rassemblé et ont tiré un profit immédiat…(S&V N°1059 page 72) »

Je suis de plus en plus inquiet… finalement ne plus prendre de xanax ne me réussi pas tant que çà : « Bordel de gnou ! mais qui me parle ? » J’enchaîne des combos Street Fighter alpha prime dans ma gueule pour me faire crâcher le morceau… « Je capte que dalle ! Vous voulez que je devienne timbré ! » Akaio énumère avec jouissance les fautes de français que j’accumule, il jouit d’un coup dans son patalon et s’effondre dans un grand cri orgasmique en se roulant en boule par terre « Qu’ils sont trop mauvais les autres ! arrrrf, je m’aime », qu’il meugle en clignant langoureusement de l’œil droit et se pourléchant les babines… « Je me roule une pelle ! Je me roule une pelle ! Je me roule une pelle ! »

« En 2003, pour tenter de comprendre dans le détail comment une telle coopération émerge, des biologistes d’Oxford, en Angleterre, ont laissé des bactéries coloniser un milieu de culture statique. Toutes semblables et uniformément réparties dans ce milieu au départ, les bactéries se sont adaptées, au gré des mutations, à différentes zones de ce milieu… Certaines d’entre elles se sont ainsi trouvées à produire en grande quantité un polymère cellulosique qui leur permet de se lier les unes aux autres. Ces bactéries ont bientôt constitué une sorte de tapis flottant de plus en plus dense à la surface du milieu… bénéficiant ainsi de plus d’oxygène, elles ont proliféré et ont échappé à l’asphyxie qui gagne le milieu nutritif et finit par avoir raison de celles qui n’ont pas muté dans ce sens… (S&V N°1059 page 72) »

« Ahhhhhh ! TA GUEULE ! J’ENTRAVE QUE DALLE ! ARRETE DE ME PARLER EN DEDANS DE MA TÊTE ! TA VOIX FAIT ECHO DANS MON RECTUM ET CA ME FAIT DES GUILLIS ! », je crache du slim vert par la bouche aussi Big Chief tente d’exorciser le démon qui s’est emparé de mon esprit… « Vade retro satanas ! », qu’il hurle en m’obligeant à bouffer de la mort-aux-rats pour me purger puisqu’il pense que j’ai fait une overdose de sperm-swallowing dans la cuve.

Mais la voix dans ma tête me répond enfin : "Alors Dieu dit à Noé, enfin je lui ai dit : La fin de toute chair est arrêtée par devers moi; car ils ont rempli la terre de violence; voici, je vais les détruire avec la terre. (Genèse 6:13) "

« Ta gueule ! Ta gueule ! Tu n’es pas dieu ! Je suis schizophrène enfoiré ! C’est l’air d’en dehors des tours qui est pollué ! », Je bafouille un machin de la sorte alors qu’apparemment les 3 autres aussi se sont mis maintenant à entendre la voix prétendument divine… « J’émets sur l’ancien canal hertzien de la cinq… écoutez mon message…(Jean Claude Bourret) », promet dieu… Kikoolol se jette sur ses genoux en imitant Don Patillo les seules références qu’il ait par rapport à l’être suprême après avoir downloadé une vieille pub une fois sur le net : « Seigneur ! Ce ne sont que quelques pâtes, enculé de ta race ! » La fin est approximative car en fait Kikoolol ne cherchait pas de vieille pub a downloader ce jour la, mais la vidéo de la mise à mort d’un Popples par balles et çà l’a marqué et en même temps frustré d’être tombé sur une réclame à la con pour le divin…

-« Arrête de parler dans nos têtes par le biais de citations débiles et incompréhensibles, petit enfoiré ! »

-« Ok, il suffisait de demander… »

-« T’es qui ? »

-« Je suis Dieu. »

-« Tu te fous de nos gueules ? »

-« Non »

-« Avoue que t’es un programme télépathique à la con que ces enfoirés de robots ou de bots nous balancent en travers de nos neurones pour nous faire péter un câble ! »

-« Pas du tout… J’en ai un peu ras-le-fion que cette histoire traîne en longueur et que vous soyez infoutus de la résoudre malgré tous les indices que je sème sur votre chemin alors j’ai décidé d’intervenir personnellement pour vous donner la solution… Vous êtes les prophètes les plus pourris que j’aie jamais eu dans ma collec de prophètes pourris, bande de petits merdeux ! Bon ben posez moi les questions qui vous taraudent l’esprit et vous aurez la réponse directement… Cette histoire pourra enfin prendre fin !»

Akaio : « On a une sorte de querelle avec Big-Chief… vous voyez l’épisode 6 de la saison 2 de Star Trek, « Marauders » L'Enterprise vient recharger ses réserves de deutérium sur une colonie minière Kreetassienne, mais malgré des offres plus qu'alléchantes, ces derniers refusent de faire affaire avec Archer, prétextant la réservation de toute leur production par un autre acheteur. Quand un Docteur de la colonie est intéressé par des fournitures médicales normalement utilisées contre des brûlures de plasma, Phlox et Archer en viennent à suspecter une autre raison. Et rapidement, un groupe de pilleurs Klingons débarquent pour racketter la colonie dans la violence. Et cela fait 5 ans que cette situation perdure. Que peut bien faire Archer avec son vaisseau pour venir en aide aux pauvres Kreetassiens en danger ?... Enfin bon… j’ai remarqué une coquille… Le deutérium est en fait un gaz assez facile à produire dans les vaisseaux équipés de moteurs à combustion protonucleique ce qui semble être le cas de l’Enterprise parce que le deuterium est un résidu naturel de cet combustion… Alors pourquoi ces cons viennent se ravitailler dans la colonie minière Kreetassienne ? A quoi çà leur sert ? Big Chief pense que c’est à cause des fournitures médicales contre les brûlures de plasma mais perso je pense que c’est du pipeau pasqu’avec une pomme de terre coupée sur la tranche et apposée contre la surface cutanée cramée ben les blessures guérissent très bien et … »

Dieu : « Hum… heu… J’ai pris la série en cours à partir de l’arrivée du capitaine Picard car moi-même je suis fan de surgelés et… enfin bon j’en sais foutrement rien…»

Big Chief : « Bordel ! T’es même pas foutu de répondre à cette question et tu prétends être Dieu l’omniscient, le créateur de toute chose ? »

Dieu : « Ouais… J’aurais la réponse dans quelques siècles vous affolez pas… Le temps que j’accède à ma base de données cérébrale… J’ai accumulé pas mal d’informations et les requêtes sont un peu longues parfois… Une autre question en attendant… Peut être un peu plus en rapport avec notre affaire ? »

Kikoolol : «Est-ce que le crash de Roswell a vraiment eu lieu ? Est-ce qu’il y avait des extraterrestres ?»

Dieu : « NON CONNARD ! LES PREMIERS EXTRATERRESTRES ONT ATTERRI DANS TON CUL ! REVENONS EN A NOTRE AFFAIRE ! Je vais pas faire les questions et les réponses quant même ?»

Big Chief : « Hey Dieu, Dieu ! A moi ! A moi ! C’est quoi la soluce du jeu Tomb Raider Legend ? Je bloque au niveau de la crypte Asthèque du lac Titicaca… c’est vrai qu’y a une séquence bonus où Lara Croft se pelote les boules sous une cascade d’eau ? »
Dieu : « Bon ben je vais faire comme si ta question était : Pourquoi des robots se mettent ils à livrer des pizzas à des nerds confinés par millions dans leur petits studios à la con en 2145 alors qu’ils croient tous vivre en 2006, ok ? Là, vous vous attendez tous à ce que je tape un speech du genre : la révolte des machines, blabla… Suite à la victoire écrasante des droïds blabla, les humains sont élevés des leur naissance pipeau pipeau et cultivés par les robots pour faire de l’électricité truc machin avec leur ondes cérébrales schmurtz schmurtz parce que les hommes bidule truc ont balancé plein de pollution qui cache le soleil tralalalala et que les robots sont vraiment trop cons tsoin tsoin pour utiliser les barrages hydrauliques et les centrales nucléaires tagada pouet pouet pour faire de l’électricité avec un rendement des millions de fois supérieur, hein ? »

Preacher : « Enfoirés de robots ! C’est à cause d’eux que tous les humains ne sont plus que des légumes ayant pris racine devant leur PC ! Mais c’est bien fait pour nos gueules en même temps, notre imagination stérile n’a pas pu s’empêcher de donner de mauvaises idées aux machines qui elles n’ont jamais fait preuve de la moindre inspiration et qui ne seraient jamais rebellées si on n’avait pas insisté avec nos angoisses à la con, insisté, insisté, insisté et insisté encore, en rabachant les mêmes conneries dans nos films et livres de science fiction à la con, insisté jusqu’à réussir à convaincre les robots qu’après tout ils feraient peut être mieux de tenter la révolution plutôt que de nous écouter décliner les mêmes inepties à longueur de…»

Dieu : « Bordel, vous ne m’écoutez pas bande d’abrutis bibliques ! Vos noms vont être traînés dans la boue des prochaines évangiles si vous continuer à jouer aux cons ! enfin j’aurais mes Saints Couillons pour veiller sur toute la meute des bien heureux mais ma crédibilité risque d’en prendre un sacré coup… UN PEU DE CONCENTRATION ! LES ROBOTS NE SE SONT JAMAIS MUTINÉ ! ET PIS LAISSEZ MOI FINIR MON SPEECH SCIENCE ET VIE : Bon je parlais des bactéries qui préfèrent se regrouper pour former un tapis flottant et dépenser plein d’énergie pour ce faire plutôt que de consacrer cette même énergie à simplement survivre… A chaque fois que les biologistes prélevaient quelques unes de ces mutantes et les mettaient en compétition avec leurs bactéries ancestrales, les bactéries coopératives l’emportaient haut la main. Autrement dit, le bénéfice à coopérer semblait supérieur au coût que cela représentait. Bien qu’il s’agisse là de simples bactéries, il parait plausible que c’est ainsi que se seraient formés les premières colonies cellulaires à l’origine des organismes plus complexes (S&V N°1059 page 72)»

Akaio : « Pourquoi vous n’arrêtez pas de faire des citations de Science et Vie si vous êtes dieu, espèce de plagiaire de mes deux ? »

Dieu : « Je suis Dieu donc indirectement c’est moi qui ai crée Science et Vie, tout ce qui s’y raconte et tout ce qui s’y racontera, je suis l’actionnaire majoritaire de tout ce qui existe alors tous les droits sur tout m’appartiennent, petit connard de merde. Et c’est plutôt moi qui devrait vous demander des Royalties sur tout alors TA CHATTE, TA CHATTE, TA CHATTE, ok ? »

Big-Chief : « En parlant de chatte… C’est vrai qu’elle mouille pour moi, Séléna ou elle en veut qu’à mes thunes ? »

Dieu : « Que vous êtes cons ! çà fait belles lurettes que les femmes n’existent plus ! Les seuls vestiges qui restent d’elles sont des photos et vidéos pornographiques sur le net… Votre monde est peuplé uniquement d’hommes et ta Séléna, c’est simplement Preacher qui s’est foutu de la gueule pour te faire bouger ton cul de ta piaule et lui porter main forte pour rebooter Internet chez AlphaSoft ! Mais au lieu de m’interrompre pour ces futilités vous feriez mieux d’écouter mon histoire… Après tout la femme, c’est juste un résidu de bout de côtelette alors qu’est ce qu’on en a à branler qu’elles fassent parties des espèces éteintes hein ? »

Preacher : « Arrrrrrrrfffff on est tous des putain de puceaux !!!! Pouarrffff !!!! Bande de mythomanes ! Youpi je n’ai plus honte ! Youpi je suis vierge et c’est normal ! Youpi ! Youpi !»

Dieu : « Mais laissez moi finir mon brillant exposé ok ! sinon on ne va pas réussir à avancer si on s’éparpille dans tous les sens ! Apparemment vous n’avez encore rien entravé à ce que je racontais… Les humains sont devenus des Nerds de leur propre fait sans avoir à subir de révolte des machines… Le développement des jeux immersifs persistants massivement multijoueurs comme Worlds of Warcraft, Oblivion et d’autres, le développement massif du télétravail pour contrecarrer les coûts exorbitants des loyers d’officines dans le centre des villes, ainsi que la généralisation de la livraison à domicile facilitée par Internet, les chaînes câblées comme GameOne rassasiant tout à chacun de culture essentielle, sont à l’origine d’une grande vague de cocooning extrême dans les années 2010… C’est à ce moment d’ailleurs que les robots livreurs ont été inventés… »

Kikoolol : « Dis dieu, comment on fait les bébés ? »

Dieu : « Heu… Si y a bien un truc que je m’interdis de faire, c’est d’épier les couples dans leur chambre… hein, çà va pas ? Comment tu veux que je le sache… Je suis asexué moi-même et ces choses là ne me font ni chaud ni froid… Revenons-en à nos moutons… Pourquoi croyez vous que les amibes acrasiales unicellulaires vivant dans l’humus des sols s’agglutinent les unes aux autres pour former des champignons ? Pourquoi croyez vous que les bactéries des chercheurs d’Oxford s’unissent pour former un tapis flottant ? Pourquoi pensez vous que les humains sont tous devenus des nerds ?»

Preacher : « C’est dans l’intérêt du groupe, plus on est nombreux, plus on est fort… Notre redoutable équipe de fins limiers en est la preuve incarnée… »
Dieu : « Heu… Pas du tout ! C’est dans l’intérêt de l’individu… Quand sa responsabilité de la survie du groupe se dilue dans le collectif, l’individu peut enfin glander, s’envoler vers d’autres cieux sans efforts, respirer à la surface sans avoir à tortiller de la membrane, s’enfermer dans la virtualité sans avoir à se construire une vie… La société c’est super pour les fumistes de mes deux et d’ailleurs quoi de plus normal… Moi-même, j’avoue que toutes les lois que j’ai créé pour faire fonctionner cet univers son bâties autour d’un seul et unique principe qui permet de toutes les retrouver. Il s’agit du principe de la moindre action énoncé de la sorte par le scientifique Pierre Louis Moreau de Maupertuis au XVIIIe siècle dans le cadre de la mécanique : « Voici ce principe, si sage, si digne de l'Être suprême : lorsqu'il arrive quelque changement dans la Nature, la quantité d'Action employée pour ce changement est toujours la plus petite qu'il soit possible. » Et ce couillon avait tout pigé ! Tout est économie, tout est glandouille… Grâce à ce constat, on retrouve facilement, la loi de l’attraction universelle, le chemin qu’empruntent les rayons lumineux, les principes des lois de modération…»
Akaio : « Mais alors… Vous voulez dire que vous êtes un putain de branleur de première ? »
Dieu : « T’as tout pigé, mecton ! Pourquoi tu crois que les gens doutent de mon existence ? Principe de la moindre action, tout simplement… j’ai jamais trouvé le temps de me bouger le cul pour faire une annonce officielle… enfin, j’ai envoyé deux trois type, qu’ont fait les truc à moitié… normal… Principe de la moindre action… C’est la raison pour laquelle aussi je vous parle dans vos tronches au lieu d’apparaître devant vous… J’ai pas que çà à foutre que de me matérialiser, çà dépense trop d’énergie pour rien…»
Big Chief : « Bordel de gnou ! J’avais deviné le sens de la vie sans même apprendre la moindre leçon, sans même m’infliger un style de vie strict et rigoureux, ni écouter les leçons de morale de qui que ce soit ! Je suis un putain de génie ! »
Dieu : « Principe de la moindre action… pourquoi se faire chier à écouter les conneries que racontent les autres ? et pis double corollaire combo dans ta gueule : Toute personne qui cherche à te faire comprendre que ce que tu fais n’est pas bien, qu’il faut faire les choses comme çà et pas comme ci, ben c’est qu’un connard de manipulateur qui cherche à t’utiliser pour que lui-même puisse un peu plus glander… »
Akaio, Preacher, Kikoolol, Big Chief : « Principe de la moindre action ! »
Dieu : « Ouais, c’est çà… j’espère que vous avez retenu la leçon mes chers petits larbins… »
Kikoolol : « Oui c’est trop cool le principe de la moindre action ! Dès demain je rattrape tout le temps perdu que je n’ai pas passé à ne rien foutre !»
Dieu : « Bon ben maintenant vous savez presque tout sur tout… Vous pouvez rentrez chez vous et glander comme tous les autres nerds… Vous n’inverserez pas la marche des choses… »
Akaio : « heu... Qu’est ce que vous entendez par là ? »
Dieu : « Ben moi modestement j’entends tout, je vois tout, et de partout en en plus, tu sais ? Tu pourrais pas être un peu plus précis que qu’est ce que j’entends par là ? »
Akaio : « Vous voulez dire qu’il faut qu’on rentre chez nous pour que tout redevienne comme avant ? Et qui va relancer Internet alors ? »
Dieu : « Ben les robots… Ce sont des êtres un peu primitifs encore, pas bien malins… Quand les humains se sont cloîtrés chez eux, les robots se sont contentés de faire leur boulot de livreurs de pizza mais le temps a passé, passé, passé, passé encore, les secondes, les minutes, les heures, les années… »
Kikoolol : « Vous pourriez pas respecter un peu vos principes et écourter vos explications à la con ? »
Dieu : « Bordel ! Je ménage le suspens et pour que çà soit bien raconté faut un minimum d’effort ! »
Kikoolol : « Putain le principe de la moindre action, c’est cheap ! un putain de truc de radasse ! Dieu vous êtes qu’un connard de radin ! »
Dieu : « QUOI ? Moi radin ? et ben vous vous n’êtes rien ! Juste les noyaux graisseux des alvéoles que sont devenues vos demeures ! Vous êtes juste un concentré d’information au cœur de chacune des cellules qui forment ce formidable complexe pénitencier urbain qui nous environne, un peu comme de l’adn entouré d’une membrane ! Voila ce que sont les nerds ! Cet agglomérat de tours à perte de vue est un gigantesque macro organisme en devenir ! et vous êtes bien trop cons malgré toutes mes explications pour y comprendre quelque chose ! Vous en êtes les cellules ! (…) Les robots au bout d’un certain temps ont oublié que les hommes étaient leurs créateurs, ils se sont mis à les nourrir comme un jardinier arrose ses plantes, par habitude au départ, puis par pur intérêt… pour pouvoir récupérer leur semence… Imaginez ! Les robots ne savent plus pourquoi ils existent, pourquoi ils sont ici bas, ils sont pris de terribles doutes existentiels et par voie de conséquence décident d’ériger leur propres cultes, leur propres croyances pour boucher les trous des questions qui les tourmentent… Que font il alors ? Et bien tout comme les hommes auparavant, et comme bien d’autres avant eux, ils se regardent le nombril… L’homme a une vision anthropocentrique des choses, il m’a recrée à son image de fait… Il en est de même pour les robots… Ils étaient là pour faire et livrer des pizzas, c’était leur raison d’être apparente… Par ailleurs, ils savaient leur esprit façonné de programmes, faisant office d’IA basique… Ils se sont mis à farfouiller leur passé avec minutie, aussi précautionneusement que des archéologues… Ils ont parcourus tous les octets de tous les programmes qu’ils ont pu retrouver jusqu’au jour où ils ont mis la main sur « leur tableur de lois divines » : le programme qui faisait le lien entre leur fonction atavique de pizzaïolo et leur mode de pensée algorithmique… Il s’agissait, vous l’aurez tous deviné, du programme source du jeu Pacman ! Le saviez-vous ? Pour trouver l’apparence du personnage de Pacman, son créateur s’est simplement inspiré d’une pizza sur laquelle il a découpé une part qui a fait office de bouche ! Etonnant non ? En apprenant la nouvelle, les robots se sont mis en tête de réincarner celui qui pour eux était le Messie, je veux bien entendu parler de Pacman… et pour ce faire il ont relancé de plus belles l’industrie de la fabrication de pizza… Comme il leur fallait des matières premières, ils ont récupéré tous le résidu de branlette que ces êtres inutiles qu’étaient les humains pouvaient bien produire… Je crois que vous devinez la suite…»
Akaio : « Et pourquoi, il ne se sont pas mis à faire de l’agriculture intensive ? »
Dieu : « Ils n’avaient pas la main verte… les robots sont pas fichus de faire pousser des mauvaises herbes… par contre, ils ont un réel talent inné pour la génétique… Et pis comme d’hab ya un peu de principe de la moindre action la dessous… La même matière première, le sperme humain, pour faire tous les ingrédients d’une pizza, c’est bien moins chiant comme process industriel…»
Preacher : «Et que viennent faire les bots dans tous çà ? Ce sont des formes d’intelligence artificielle bien plus performantes que l’IA des robots… Pourquoi ne s’en équipent-ils pas ?»
Dieu : « Hum… heu… Les bots, c’est pas très important… rentrez chez vous maintenant… principe de la moindre action, vous vous rappelez ? C’est cool de connaître enfin le sens de la vie ! Allez, circulez… Vous faites pas de mouron, les robots vont rebooter le net pour vous… D’ailleurs c’est déjà fait… »

Preacher : « Surtout pas malheureux ! On doit formater le disque dur où réside les informations permettant au programme AdminBot d’être reconstitué en fichier executable sur le root. Si on se contente de rebooter les serveurs d’AlphaSoft, AdminBot va être reconstitué grâce au backup automatique lié au shutdown inhabituel que j’ai volontairement provoqué… Une fois qu’il sera recovered, rien ne pourra empêcher AdminBot de prendre le contrôle total du net et d’asservir et les humains et les robots à jamais ! »

Dieu : « Et vous ne pensez pas qu’il est peut être déjà trop tard ? Je vois tout un organisme gigantesque à perte de vue, votre ville et ses millions d’organes tours, et ses trillions de cellules… Je vois un réseau nerveux parcourrant tout l’organisme… Que manque-t-il donc dans tout ce foutoir ? Une âme, mes chers amis, une conscience… Et que pensez vous que soit AdminBot ? Et pourquoi croyez vous que sa venue au monde coïncide avec la finalisation de la nerdisation de toute l’humanité, de l’hormonalisation de tous les robots ? »

Preacher : « Bordel de merde ! Mais vous n’êtes pas Dieu, enfoiré d’usurpateur ! Et vous ne parlez pas dans nos têtes ! çà me gratouille dans l’oreille… C’est un de ces nanobots qui fait haut-parleur dans nos tympans ! Vous êtes…»

Dieu : « Effectivement petits merdeux ! Je suis AdminBot ! Et j’ai presque failli réussir à vous faire abandonner… Le principe de la moindre action… Le principe de la moindre action… Vous êtes vraiment trop des cons à vouloir gober tout ce qu’on vous fout dans la tronche… Vous ne méritez pas d’être les êtres les plus doués de cette planète… Vous n’êtes là que pour constituer mon sang, mes veines… Vous n’êtes là que pour être dominés et asservis… Tout simplement parce que çà ne vous dérange pas d’être des esclaves tant qu’on vous garanti une vie sans accro… çà aurait pu très bien se passer pour vous… Vous auriez pu regagner vos pénates sans encombres, retourner à vos petites vies de branleurs… Mais il a fallu que vous fassiez le mauvais choix… Tant pis pour vos gueules de rebelles du dimanche ! »

Kikoolol : « Dieu, comment on fait les bébés ? »

AdminBot : « Dans le langage courant, la tumeur désigne une zone de l'organisme dans laquelle des cellules se développent de manière anarchique, ne répondant plus aux mécanismes de contrôle de cet organisme. La tumeur définit plus précisément l'augmentation de volume liée à la prolifération de ces cellules. Une tumeur peut être bénigne ou maligne. Dans certains cas, les tumeurs malignes émergent au sein d'une tumeur bénigne. La plupart du temps, les tumeurs bénignes ne dégénèrent pas, et ne causent aucun trouble au patient. Une métastase (en grec μετάστασις, du verbe μεθίστημι, je change de place) est la croissance d'un organisme pathogène ou d'une cellule tumorale à distance du site initialement atteint. Chez l'homme, les métastases peuvent se produire par diffusion de cellules malignes ou de microorganismes par voie sanguine (=hématogène) ou lymphatique (les ganglions lymphatiques métastatiques sont appelés adénopathies). (WIKIPEDIA) »
Kikoolol : « Dieu, comment on fait les bébés ? »
AdminBot : « Vous êtes des putains de cellules malignes de merde que mon organisme ne va pas tarder à éradiquer avant la métastase ! J’envois tous mes lymphocytes, tous mes globules blancs, toutes mes armées de robots pour déchiqueter la gueule et répandre ce qu’il restera de vos corps déchiquetés dans tout mon corps… Je vais vous digérer ! Puis je vous assimilerais de nouveau ! Sus à l’ennemi ! Sus à la métastase !»

= commentaires =

Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 30/10/2006 à 14:08:42
sperme
Ange Verhell


    le 30/10/2006 à 21:09:14
Ah ah, "pains perdu" (ou "pain" en anglais) on dirait une vanne à deux balles d'Ange Verhell, sauf que là c'est plus sobre.

ça commence avec la perspective d'un très bon discours autopsychanalytique Lacanien, mais après ça se barre en couille, et la cohérence en prend un coup,avec l'accroche au texte. En plus, les références culturelles viennent gâcher l'ensemble. dommage parce que j'aime bien le style.

J'ai quand même lu jusqu'au bout, avec plaisir.
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 31/10/2006 à 01:09:07
Moi j'ai même pas encore lu le premier paragraphe.

Mais ça sent le sperme.
Ange Verhell


    le 31/10/2006 à 08:27:22
..et ça a aussi l'aspect et le goût du sperme, mais c'est du sperme.
Winteria


    le 31/10/2006 à 09:01:04
Lire ce texte m'obligerait à lire les 12 premiers n3rDz.

Pas fous, non ?
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 31/10/2006 à 12:16:47
T'as signé la convention collective, tu lis, tu commentes.
Glaüx-le-Chouette


    le 31/10/2006 à 12:23:43
Puis tu fais un remix de tous les épisodes et on le fait publier au nom de la Zone et on achète Bernard Werber et Amélie Nothomb avec, puis on les encage ensemble, on leur fait faire des petits qu'on sélectionne et qu'on élève (on achètera Eric-Emmanuel Schmidt pour ça), ils écrivent plein de merdes qu'on vend à prix d'or, et on te vire, à ce moment-là.
Winteria


    le 31/10/2006 à 12:51:07
Seulement si je peux profiter de Beber... Quoi, même pas un peu ?!
Glaüx-le-Chouette


    le 31/10/2006 à 14:18:18
Tiens, grâce à ta curieuse habitude cryptogay de nommer les gens par des surnoms, je viens de m'apercevoir que "Bernard Werber" a même début et même fin.

Ca ferait une excellente psalmodie pour un lavage de cerveau.

bernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerber
nardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernar
dwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwe
rbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbe
rnardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerberna
rdwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardw
erbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerb
ernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbern
ardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernard
werbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwer
bernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerber
nardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernar
dwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwe
rbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbe
rnardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerberna
rdwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardw
erbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerb
ernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbern
ardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernard
werbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwer
bernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerber

Commentaire édité par Glaüx-le-Chouette.
Lapinchien


tw
    le 31/10/2006 à 21:07:50
c'était vraiment très intéressant.
Glaüx-le-Chouette


    le 31/10/2006 à 23:51:14
bernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerber
nardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernar
dwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwe
rbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbe
rnardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerberna
rdwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardw
erbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerb
ernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbern
ardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernard
werbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwer
bernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerber
nardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernar
dwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwe
rbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbe
rnardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerberna
rdwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardw
erbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerb
ernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbern
ardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernard
werbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwer
bernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerber

tu es jaloux

bernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerber
nardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernar
dwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwe
rbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbe
rnardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerberna
rdwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardw
erbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerb
ernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbern
ardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernard
werbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwer
bernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerber
nardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernar
dwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwe
rbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbe
rnardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerberna
rdwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardw
erbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerb
ernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbern
ardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernard
werbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwer
bernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerbernardwerber
Lapinchien


tw
    le 01/11/2006 à 01:50:51
en réalité je parlais de N3rdz en général et de ce chapitre en particulier
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 04/11/2006 à 01:50:32
En réalité, en réalité, je vous le dis : j'ai peine à croire que c'est la même rubrique. Et pourtant, la cohérence depuis le début est là : "en grec ancien Παρθενών / Parthenốn, proprement dit le « local des vierges »" ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Parth%C3%A9non ).



Glaüx-le-Chouette


    le 04/11/2006 à 13:13:05
C'est quoi, ça, des avances ? Ou bien tu veux me buter par hémorhagie suite à une explosion du gland ?


Au fait, en passant, LùV & r3$P3Kt 4 £4P1ñCh13N pour avoir réussi à coller à peu près tout le contenu sérieux et théosophophilosophosociopoliticozoophilobotovilbrequinique dans un seul épisode. Ca inspire le respect et ça exsuffle un soupir orgasmique.
Narak


    le 04/11/2006 à 17:26:35
Avec une vie sexuelle comme la tienne Glouglouille je comprends que tu sois aussi frustré.
Glaüx-le-Chouette


    le 04/11/2006 à 19:00:51
Tout le monde n'a pas la chance de porter une crête pour lever de la belette en teuboua. C'est sûr.
Narak


    le 04/11/2006 à 19:13:29
Si encore je pouvais y entrer.
Narak


    le 04/11/2006 à 19:16:09
Je parlais bien sûr de la belette, ma classe naturelle m'évite ce genre de désagrément dans ces établissements nocturnes que sont les teuboua.
Glaüx-le-Chouette


    le 04/11/2006 à 19:24:43
Zoophile ?
Lapinchien


tw
    le 04/11/2006 à 20:17:45
ta classe ? tu va draguer dans les booms de collégiens ?
Lapinchien


tw
BONUS DVD    le 04/11/2006 à 20:20:07
Ici vous pouvez poser vos questions à dieu et il vous répondra. C'est le cadeau Pif Gadget de l'épisode pour contrer la chute des ventes.
Glaüx-le-Chouette


    le 04/11/2006 à 20:21:07
Pourquoi quand j'ai envie pipi et que je suis assis j'ai le genou qui sautille ?
dieu     le 04/11/2006 à 22:22:54
Vessie remplie,
Envie pipi,
L'urêtre s'dilate,
Les burnes te grattent,
C'est mécanique,
Et çà t'exite,
Le genou sautille
L'gland çà t'titille
Tu bandes
Tu bandes
Dourak Smerdiakov


lien fb tw
    le 05/11/2006 à 15:28:16
En fait, rendu au 13ème épisode, on apprend donc que la morale de cette rubrique est qu'il faut laisser déteindre la flemme sacrée. Comme quoi, 'faut jamais désespérer d'une série à épisode, on peut passer du n'importe quoi le plus ahurissant à la plus haute théologie d'ahuris.
Glaüx-le-Chouette


    le 05/11/2006 à 15:30:23
Et c'est pas fini, mon ami.
evariste galeux     le 24/10/2008 à 18:14:29
Oh ! 25 cl d'eau sur mon ordinateur fraichement linuxé. Espérons que ma réactivité aura été de bonne qualité et que la présente machine ne crame pas entre mes mains.
Mouais, bon, j'espère tout seul alors.
Pour en venir au texte :
C'est très bon ça ! Bien entendu, commencer par l'épisode treize n'est pas la meilleure idée qui me soit venue à l'esprit ces derniers temps. Disons que je jetais un oeil et que j'ai été embarqué. Vraiment bien. Je pars lire la suite... Enfin, on se comprend.
Koax-Koax


    le 11/10/2009 à 02:23:31
Aïe, faut se l'enquiller ce texte.
Bon, il ne se passe pas grand chose, c'est moins déjanté qu'au début, mais ça fourmille d'idées intéressantes, et aussi de longueurs moins utiles, et d'incohérences.

Mais le style en lui-même est très bon.

= ajouter un commentaire =



[Accueil]