LA ZONE -
Résumé : Dans cette très courte mais intense contribution au dossier "l'Über et l'argent d'Über", Pascal Dandois nous plonge directement au cœur de l'action et de la problématique. Il opte pour un style emprunté au langage SMS sans tout du moins disposer de sa ribambelle de smileys et autres émoticons puisqu'ils sont interdits sur la Zone qui va inscrire dans sa constitution qu'ils sont à la littérature, ce que les pustules sont à nos gueules, la onzième Plaie d'Égypte. Plus dense que le faisceau plasma hyperluminique et pourtant paradoxalement visible de tous qui permit au Nouvel Ordre de détruire la République, il y a longtemps dans une galaxie lointaine, tel un éjac facial d'engrosser ton coté obscur par un improbable tour de passe-passe spatiotemporel (attention ce commentaire contient un spoiler), telle une éruption solaire donc, Pascal Dandois s'attaque sans pitié et en particulier en mode kamikaze dans cet improbable attentat terroriste ciblé à la gangrène innommable qu'est le service à la personne deux point zéro.

SERT-VI©E

Le 10/01/2016
par pascal dandois
[illustration] Contribution à l'appel à textes : "Avoir l'Über et l'argent d'Über" sur la thématique de l'Überisation du monde du travail, la création de plateformes entre particuliers faisant s'effondrer des millions d'années d'évolution sociale de l'espèce humaine. Thématique à prendre sous l'angle que vous voudrez, d'ailleurs vous pouvez contrairement à moi, penser que c'est une bonne chose. à traiter sous toute forme possible et imaginable (article, billet d'humeur, nouvelle, gonzo journalisme, sonnet, écriture automatique, etc.) tant qu'on reste dans la ligne éditoriale du site. Il serait cependant intéressant d'imaginer ce que pourrait être le monde de demain, complètement überisé. N'hésitez pas à inventer des plateformes de services entre particuliers complètement extrêmes et absurdes (ce sera quand même dur de dépasser le niveau des vrais entrepreneurs qui se lancent dans ce type de business sans la moindre expérience ni qualification des métiers qu'ils dévastent ou des services qu'ils proposent que d'autres à leur place rendent en se prenant une petite com au passage sans assumer la moindre embrouille) Amusons-nous aussi de constater que la Zone est à sa petite échelle une sorte d'Über de l'édition traditionnelle. Vous pouvez aussi rejoindre la résistance sur le forum.
« Bidibidihoplala »

Il ouvrit son fone, lu ce qu’il en était du service demandé et, enfin, se sentit soulagé.

Jusque là, il avait dû baiser un bon paquet de vieilles salopes (et aussi de vieux salops) sur les demandes expresses d’un certain Jean-Jacques Ragout, et celles d’une certaine Sheila Ballotte.

Il en avait aussi butées tout autant, voire d’avantage. Des « emmerdeuses », si on en croit les commanditaires, dont il avait toujours la liste dans la mémoire de son fone.
Mais encore, il en avait violées bien d’autres, selon les volontés, entre autres et par exemple, de Igor Shnoll, de Paolo Splique, De Raül Conot… autant de mecs, dont il avait, ensuite pris quelque temps la place à domicile, avec leurs 4 ou 5 bracelets électroniques fixés à ses chevilles.

Avec ce service-ci, se dit il, il aura fait recharger pour au moins 6 mois, l’abonnement téléfonic de sa fille, une adolescente de 15 ans prénommée (tiens, voila qu’il se demandait d’où pouvait sortir ce drôle de prénom) « Consommatine » ( ?)(Un prénom à la con que sa femme avait choisi… « sa ?» femme qu’il avait épousée pour le compte d’une dénommée Michka Chlo, puis engrossée selon le bon vouloir d’un soi-disant, Joselyn Ballacum…)

Mais cette fois-ci, ce service là, ce sera le dernier, car en effet, cet ultime correspondant, un membre, s’il en croyait (réfléchit-il comme ça pour rien), le préfixe logotique du numéro qui s’affichait sur l’écran du fone, un membre (se dit-il mécaniquement sans raison), du « Schizoïde Associat Club » (un groupe fermé, pensa t-il encore inutilement), voulait, quant à lui, en finir une bonne fois pour toute.

Alors, consciencieusement, il ouvrit la fenêtre, et se jeta…

= commentaires =

pascal dandois


    le 10/01/2018 à 18:08:32
Ah, tiens, c'est marrant, y'avait pas eu le moindre commentaire à ce texte à la con... voila une lacune de réparée

= ajouter un commentaire =



[Accueil]