LA ZONE -
Résumé : La deuxième partie de la saga apocalyptique menée de main de maître par nos trois valeureux bras cassés Scorbut, nihil et Lapinchien. Avec toujours Etylhic aux illustrations.

Trisophrenia 2

Le 10/09/2002
par nihil, Scorbut, Lapinchien
JOUR 4 - nihil


(retour plateau tout de suite... on y va)

*applaudissements*

Gabrielle : bien, nous sommes de retour dans schizo-monologue après cette page de publicité, tout va bien, nihil ?
nihil : tout va très bien Gabrielle, je vous remercie.
Gabrielle : alors, maintenant que nous avons vu une reconstitution de la genèse et du début de l'histoire, donnez-nous votre sentiment, je vous prie !
nihil : je n'ai pas de sentiment. Je n'ai aucune émotion, et pas de caractéristique propre, je ne suis qu'une enveloppe vide, comme un emballage sans rien dedans. Je ne sais même pas si j'ai une vie.
Gabrielle : parfait ! Alors, parlez-nous un peu de Scorbut, votre ami !
nihil : connait pas. Jamais entendu parler.





(Lapinchien a manipulé
nihil pendant le jour 2)


Gabrielle : oui, euh... Bon et en ce qui concerne le deuxième jour, comment l'avez-vous vécu ?
nihil : je vais vous dire, moi, ce qu'il s'est réellement passé : cet enfoiré de Lapinchien a, par moyen de drogue hallucinogène et d'hypnose à distance (technique révolutionnaire), pénétré en moi et a contrôlé mes faits et gestes ! Il était là, comme une âme en trop, comme un cancer dévorant ma personnalité propre, et je n'était pas plus entre ses mains qu'une marionette ! Je vais le crever, cette ordure !
Gabrielle : Extraordinaire ! Voilà qui promet de l'action et du suspense pour la suite de notre reconstitution !



(faites avancer la grue très lentement vers Gabrielle, toujours en lévitation et les paumes tournées vers le haut, elle commence tout doucement à tourner sur elle-même, voilà... Montrez bien ses yeux emplis de noir et les larmes d'obscurité qui coulent le long de ses joues. Double voix désincarnée maintenant)

Gabrielle : pour la suite de cette émission exceptionnelle, nous vous avons préparé une surprise !
nihil : oh mon dieu, qu'est-ce que cela peut-il bien-t-il être ?
Gabrielle : préparez-vous à une grande émotion... Je vous demande d'accueillir chaleureusement l'ami imaginaire de nihil, l'homme cannibale !
nihil : oh mon dieu, le compagnon de mon enfance !

(déplacez toutes les caméras vers l'entrée dans laquelle s'encadre l'ami imaginaire de nihil et suivez son mouvement vers le centre du plateau... Gros plan sur le visage plein de larmes de nihil lorsqu'il l'étreint puis pendant qu'il s'installe... super... basculez sur Gabrielle et les larmes d'obscurité qui commencent à proliférer sur son menton, son cou et ses épaules)

Gabrielle (douce voix doublée ou triplée en echo désincarné) : alors, comment allez-vous, Monsieur Cannibale ?
Ami imaginaire : la viande, c'est bon pour la santé. Elle apporte beaucoup de bonnes choses que l’on ne trouve pas souvent dans le reste de l’alimentation. La variété des animaux (porc, boeuf, mouton, chacal, cadre supérieur, veau...) et des morceaux permet de satisfaire les besoins différents de... de... deeuuhhhh...
nihil : ahahahahahah quel déconneur celui-là !
Gabrielle : euh... d'accord... nihil ?
nihil (au bord de la crise de nerfs) : mwahahahahah nan laissez, vous pouvez pas comprendre !!
Gabrielle : bien... euh, lancez la reconstitution du jour.

(on envoie la reconstitution)

- Tsikitchvilisi krckviwcz Polska ?
Je me retourne vers l'ombre qui parle ainsi. On sort de ce cet espèce de club de techno-hardcore, la tête à l'envers, les tympans bousillés et cet animal me tombe dessus avec ses phrases con ? Je suis bien, je suis en pleine forme, je manque me péter la gueule à chaque pas que je fais en direction de la rue et je ricane pour rien. J'ignore l'ombre, qui ne peut être qu'une hallucination créée de toutes pièces par mon cerveau enfievré. Mais...
- Tsikitchvilisi krckviwcz Polska ? fait l'ombre en m'attrapant carrément le bras, ce qui me semble un peu cavalier pour une hallucination. Une vague de lumière orange d'un réverbère dévoile un uniforme noir, un képi, un flingue. Plus loin je distingue plusieurs autres ombres qui se rapprochent
- Zentendez, les mecs hinhinhinhin, fais-je d'une voix flageolante aux potes qui se rapprochent pour voir de quoi il s'agit, cette tafiole veut m'inviter à danser une polska ?!
- Euh, non... fait Lapinchien d'un air inquiet...
- Tsikitchvilisi krckviwcz Polska ?
- OUAIIIS ET MOI JE DIRAIS PAREIL, MAIS SANS LES W ET LES K !!! lui postillonè-je en pleine face, mais comme je suis en pleine forme, et que ce connard de flic refuse de me lâcher le bras et commence à montrer des signes d'impatience, je le bouscule d'un geste brusque, et comme dans les films, lui chope les burnes à pleine mains et les tord. J'approche mon visage ricanant du sien et lui dégueule :
- Alors ? On croit pouvoir s'en prendre aux cavaliers de l'apocalypse comme ça hein ?
Manque d'assiduité aux cours de biologie ou manque de bol, je m'aperçois que je suis en train de lui peloter la rotule pendant qu'il sort sa matraque en rigolant. Heureusement que mes potes sont là, ils vont pouvoir me prêter main... Je me retourne et m'aperçoit que Lapinchien et Scorbut ont déguerpi. Ces connards doivent déjà être à l'autre bout de Varsovie.
Wop putain.

"Votre fond d'écran est triste, votre ordinateur s'ennuie sans vous … Offrez lui un fond d'écran et un économiseur "Tout sur la viande" !!!!!!!! Ceci était un message publicitaire du site web www.toutsurlaviande.com"

Non, c'est pas ma faute
Non, c'est pas ma faute
Non, c'est pas ma faute

J'ai de plus en plus souvent des séances de cybersexe avec des abrutis de 16 ans, sur le net. Je me fais passer pour une fille, et en principe, ça suffit pour rameuter un millier de matous en manque. Je profite des conversations pour glisser des mots interdits, des mots qui n'ont aucune signification pour le commun des mortels mais qui ont la valeur des images subliminales. Des mots qui détruisent peu à peu le système de valeurs et de morale de la jeunesse de ce pays. Des mots tels que "mouille", "grosse pute en bois" ou "double chatte trempée".
Ahahahahah avec ça je vais pervertir la civilisation, la pourrir petit à petit de l'intérieur ahahahahahah tiens je vais encore m'en refaire un ptit, pour la peine.

"Si la cuisine est le reflet des moeurs d’un pays, alors nous autres Français, ne sommes pas forcément les mieux placés pour donner des leçons de morale et de bon goût. Jugez plutôt : nous mangeons du lapin, animal pourtant familier et si adorable quand il s’agit d’une peluche qui accompagne nos rêves d’enfants, nous avons encore des boucheries chevalines, bien que ce noble animal soit la plus belle conquête de l’homme et nous raffolons des grenouilles, qui pourtant ne demandent qu’à croasser en paix… Sans parler des biches qui attendrissent les plus petits version Bambi et les plus grands dans l’assiette ! Alors, pourquoi pas le chien ? "

- Allo, ici c'est Scorbut !
- Gwzzz gwzzz gwzzzz
- Non eh, tu tends plus le fil de ton pot de yahourt, je comprends rien du tout là !
- Gwzouais Scorbut, ça va ? T'es où ?
- Moi-même j'en sais rien, en Roumanie ou en Austro-Hongrie je crois. Tu m'entends ?
- Ouais c'est gwzzzon !
- Bon OK ! Qu'est-ce que t'as en stock en ce moment, comme souches intéressantes ?

De la pièce d'à-coté j'entends Scorbut vagir dans le téléphone. Je regarde Lapinchien qui dessine fievreusement des plans des canalisations d'eau de Varsovie tout en regardant d'un oeil une parodie ultragore des Teletubbies, nommée : "comment j'ai éventré Laa-Laa tout en violant son ami bleu".
- Tu vois, mon frère, fait-il en désignant l'écran, les teletubbies c'est le summum de l'endoctrinement et ça s'attaque à la plus petite enfance. Un genre de chef-d'oeuvre en son genre...
Scorbut déclame à coté :
- Mais non t'inquiète pas, c'est juste pour détruire le monde !... De quoi ?... Des bacilles de Koch ? Wahahahah t'es con, mais non, je veux pas leur filer la tuberculose, je veux juste les faire crever voyons ! T'as quoi d'autre ?
Lapinchien se reverse une autre chartreuse-coca pendant que je m'amuse à faire des stries bien verticales sur mon avant-bras avec un scalpel rouillé. Le sang commence à goutter de mes doigts sur la table basse couverte de bordel. Lapinchien murmure, la tête ailleurs :
- on pourrait... Je sais pas moi, fabriquer de la nitrogycérine artisanale ?
J'appouve :
- Ouais, parce que le shit qu'on trouve dans ton bled de merde, c'est pas ça.
- Jte parle pas de ça.
Je me lève, pris d'une sainte rage :
- Mais alors de quoi me parle-tu, ô minable et desespérant résidu ? Hein, c'est toi qui nous a fait venir jusqu'ici parce que tu avais un plan à nous soumettre. Alors, il est où ton plan ? C'est quoi ces conneries avec le réseau des égouts de Varsovie et les canalisations d'eau potable, c'est quoi ces conneries de souches bactériennes ? Tu n'as pas encore compris que pour détruire cette civilisation, on doit pourrir le système de valeurs de nos abrutis de contemporains de l'intérieur, les manipuler pour les faire renoncer à tout par dégout pour finir par les voir se jetter en masse des ponts et des falaises ! Tu comprends ça ou faut que je te l'enfonce dans le crâne à coups de manche de pioche !!!
- Ferme là un peu, c'est mon passage préféré, réponds-t-il négligeamment en montant le son de la téloche. Sur l'écran j'aperçois une peluche teletubbie à la con qui se fait étriper puis décapiter à coups de hachoir en plastique rose.
- ... la souche HH000.666 ? Ca m'a l'air parfait ouais ! ... Mais non j'ai du matos ici, pour travailler dessus, faut bien que je fasse exprimer le gêne B2 par la structure moléculaire pour secréter la toxine de la mort qui tue ! Ouais j'ai des fourchettes, des aiguilles à coudre, des pipettes confectionnées à partir de pailles rouges et blanches et un agitateur magnétique qu'on appelle ici un godemichwicz !...





(nihil n'aime pas
la télévision)


Je me lève posément et je chope le téléviseur d'une main par sa poignée. Je me dirige vers la fenêtre, arrachant sans forcer câbles et prise, et je balance l'ensemble par la fenêtre.
Je me retourne vers Lapinchien et le regarde.
- Voilà, j'espère qu'elle ira fracasser la tronche d'un de ces cons.
On entend un grand fracas en bas et un bruit de freins qui hurlent. Je ne me retourne pas vers la fenêtre. Lapinchien hausse les épaules et va mettre la radio : Wklickwricwce FM, qui diffuse essentiellement du techno-métal d'avant-guerre et des hurlements de chacal sur fond de scie sauteuse.



- ... Ouais ouais, t'inquiète je serais prudent, j'ai une combinaison découpée à partir d'une poupée gonflable et pour faire développer les cultures, j'ai l'évier de Lapinchien, rempli de vaisselle sale ahahahahah !! ... Ouais t'as qu'à m'envoyer ça par Chronopost... Comment ça emballage stérile ? J'ai pas les moyens ! ... Roger Papa Tango Charlie Nicktasoeur ! Ahahahah allez salut Jean-Damien !
Je regarde Lapinchien droit dans les yeux :
- Alors, ça vient ce plan ?

Je suis dressé à croire ce qu'on me dit.


___



JOUR 5 - Scorbut

Les monstres … ils sont là, ils sont tous là, bardés de leurs crucifix, de leurs bibles et de leurs tailleurs étriqués … Vomissant des « repent toi, âme impure » à qui veut bien l’entendre.
Ils ne m’auront pas cette fois-ci, je n’ai rien à me reprocher, leurs cousins de France, c’est de l’histoire ancienne … non ? …

Enfin, dans le doute, une petite diversion s’impose … « Oh !!!! Un écureuil protestant ! » , l’assemblée se retourne et en un dixième de seconde (le temps qu’il me faut habituellement pour revêtir mon armure de combat), j’ai tiré le sac de la blonde, une caisse d’antigel au vérolé et je suis dans le froid, à l’arrière du débit de boisson face à un Nihil titubant et à un Lapinchien déguisé en YMCA … à non … rectification … c’est un vrai flic !
Mais c’est qu’il a l’air violent le « poloflic » !

Je ne vais pas laisser mon Nihil, là, tout seul, face à l’adversité … ah si ! … mes jambes en ont décidé autrement … je suis déjà loin, très loin … mais alors très, très loin !
Ah non ! On avait dit, pas les vêtements et pas le remords !
Ahhhhhhhh, le remord, bon il me faut agir, ok le gars, je suis tout là ? On y retourne !
Je sors le coup qui m’a rendu célèbre à Dallas en 76 … plan A *activated (j’ai vu tous les films de Wesley Snipes !) : Recette du Poulet à la Polsky





(Scorbut décide de mettre
le feu au flic qui embête nihil)


Phase 1 : égrainez 3 tonnes de maïs
Phase 2 : fourrez les poches du poulet de 2.5 tonnes de grains ainsi préparés
Phase 3 : saupoudrez de façon harmonieuse les 0.5 tonnes restantes autour du volatile
Phase 4 : aspergez délicatement le tout de kérosène
Phase 5 : allumez
Phase 6 : le poulet est surpris mais prêt en 2 secondes, asphyxié par un flot de popcorn qui lui donne ce goût si caractéristique
- Etonnez vos amis avec les 1001 recettes originales que vous retrouverez sur le site www.easycookingontheghetto.pl



Il ne nous reste plus qu’à traîner le « Nihil errant » jusqu’au « loftopolonolapinchienesque », satisfait pour ma part d’avoir sauvé ce qui reste de mon ami fidèle, soit, une enveloppe inhabitée, des chaussures trop grandes et quelques appendices atrophiés

« Héros d’un jour, héros toujours », le matin du 5éme jour se lève et je décide d’aller braver la foule pour acheter quelques douceurs solides pour nos estomacs endormis

« Mierdowsky » me dit un passant jovial en désignant du doigt mes chaussures, « merci » lui dis-je fièrement, « ce sont des Eram ! Un pur produit français »
Ce n’est que beaucoup plus tard, sans faire d’ailleurs le rapprochement avec le « polorieur » que je m’apercevais que les chiens polonais comme leurs maîtres boivent beaucoup plus qu’ils ne mangent … cette substance visqueuse qui pendouillait de ma semelle extirpe une idée saugrenue de mon frêle cerveau ravagé par les années d’oisiveté intellectuelle.

Je note frénétiquement dans mon journal intime le flux des pensées brillantes qui me traverse l’esprit afin de ne rien perdre de mon unique et peut être dernier sursaut d’intelligence.





(Scorbut imagine un plan
pour la fin du monde)


« … l’homme est constitué de 70% d’eau … l’eau est une savante combinaison d’hydrogène et d’oxygène … théoriquement on peut considérer que retirer l’eau du corps humain provoque la soif … la soif dans les situations les plus extrêmes provoque la recherche d’eau … l’endroit le plus sûr pour trouver de l’eau en ville reste les égouts … il est extrêmement simple d’empoisonner les égouts avec un minutieux mélange de strychnine, de queue de lotte à la bergamote et de plutonium … »
Mon équation est parfaite, je vais donc construire un aspirateur portable d’hydrogène afin de détruire la jolie petite architecture des molécules du corps de mes contemporains !



Je m’empresse de rentrer pour parler de ce stratagème à mes deux compères qui tout émoustillés à l’idée de réaliser nos premières expériences pour anéantir la race humaine se renfoncent dans le sofa douillet de notre terrier polonais et continuent leur partie de Mikado électronique.


___



JOUR 6 - Lapinchien

"-Alors apres avoir fini de battre sa femme notre ami Piotr Jabukowicz décide de se désaltérer car l'exercice physique çà déshydrate... Alors il évite comme il peut la marre de sang qui entoure les bouts de membres tronçonnés de la mater famillias et se dirige à tatons dans le noir jusqu'à la cuisine.. oui il fait sombre car il fait soir et que çà sonne creus dans la tirellire... le bon Piotr étant redevable de 3000 Zlotych à la compagnie d' électricité , elle lui a généreusement coupé le courant... Faut pas déconner on est plus à l'ère du socialisme exacerbé ! Solidarité mon fion ! Deux, trois cassages de gueule plus tard, completement en sueur, il prend son verre Amoraska préféré qu'il colle sous le robinet... mais il n'y voit que dalle et à chaque fois qu'il essaye de le remplir, çà passe à coté... c'est alors que pour voir un peu ce qu'il fait, il a la brillante idée de rapprocher une bougie de l'évier...Imaginez la catastrophe mes biens chers frères... passer inconsciement une flamme sous le jet du robinet à Vodka et c'est assurement foutre le feu dans la canalisation et faire indubitablement sauter en cascade tous les réservoirs principaux à Vodka qui se trouvent un peu partout sur les plans comme nous pouvons tous le voir...C'est expédier notre bonne ville de Varsovie directement dans la mer de Tranquilité sur la lune et en faire la capitale sélénite..."

Deux,trois poivrots un peu plus résistants que la moyenne écoutent encore d'un oeil mon speech... La plupart des Crétiens Anonymes pionsent assommés par l'alcool... çà roupille au "Zlbrenicka cwizckci chépaquoilà" ... heureusement car faut dire que j'ai pas l'impression de faire très crédible dans mon tutu rose et avec ma baguette magique munie d' une étoile au bout...

"-Il faut reconsidérer notre action, mes frères... Nous disposons aujourd'hui d'un très beau pactol grace à vos généreuses contributions... cependant pour les raisons techniques que je viens d'invoquer il serait inconscient de poursuivre la construction du réseau de canalisation à Vodka...Alors la situation est claire... soit nous rompons le pacte d'actionnaires sur le champs, et chacun reprend ce qui lui appartient, soit nous nous utilisons cet argent pour redonner une fierté à notre ville en menant des actions comparables à celle que nous envisagions avant..."

Cette fois, je crois que c'est ok, tout le monde ronfle allègrement.. c'est le moment de procèder au vote et de faire tourner la feuille d'émmargement...Nihil et Scorbut réveillent un part un les conjurés malgrés eux, et tant bien que mal, ils signent la décharge... moi je continue mon speech hypnotisant...

"- La Pologne a toujours été l'objet de la convoitise de l'étranger... Rappelez-vous ! Lors de la dernière guerre mondiale, le pays fut pris d'assaut à l'ouest par les nazis et à l'est par les communistes...Le peuple a vaillament tenu les deux fronts en même temps... mais que faire lorsqu'on est pris dans un étau ? A la fin de la guerre, Roosevelt et Churchill ont bradé le pays à Staline... La suite nous la connaissons... Après plusieures années de collaboration étroite avec l'URSS, Solidarnosc, Général Jaruselvski, Gdansk machin bidule... vous sentez vous cependant libres et indépendants aujourd'hui mes frères ? N'y a-t-il pas comme un arrière goût d'ingérence et bien profond en plus dans ce que le capitalisme a drainé ici ? Le pays est a nouveau pris d'assaut par l'étranger... mais de manière sournoise et gangréneuse... Aux plus hauts lieux on continue de prostituer notre peuple en ouvrant massivement les frontières aux capitaux étrangers et en laissant travailler nos frères contre une bouchée de pain pour les consortiums venus d'ailleurs... oui la donne était pipée...forcément les pays capitalistes, lorsque nous étions sous le jout communiste, ont pu lever des fonds et prospèrer... oui aujourd'hui ils ont des tunes et pas nous et forcément ils peuvent s'implanter et à nouveau nous aservir...Il est temps de rééquilibrer la donne , ne croyez vous pas ?"

Je vais finir par y croire... tiens je vais lacher une tite larme de circonstance... Bon après les tunes, il nous faut une armée pour mener des actions... hum et en même temps faut pas s'exposer de trop... faut rester dans l'ombre et mener les rènes...hum...




(Lapinchien met en pratique
le plan de Scorbut)


"-Mais qu'est ce que tu veux faire de cette armée de saoulards ?", me demande très inquiet Nihil en apparté..
"-Ouais, tu les crois assez cons pour s'auto exploser la gueule ou foutre la crève dans leur propre réseau d'eau potable ? T'es completement cramé Lapinchien ?",Scorbut n'a pas l'air plus optimiste..
"-L'important c'est qu'ils foutent le bronxe... hum apres on improvisera..", lache-je la voix tremblante et flageolante et pas très convaincu non plus par mon plan...



Je reprends le speech...




(La publicité envahit
le quartier historique de Varsovie)


"-Notre première cible...la publicité...Mes très chers frères notre capitale est honteusement défigurée par les posters géants que des gens sans scrupules adossent à nos monuments historiques... Non mais regardez la vieille ville,... les propriétaires prétendent tous faire des rénovations en façade et profitent de la législation actuelle pour faire poser de monstrueuses affiches de propagande de l'adversaire pour cacher les travaux... Les revenus mensuels de la propagande suffisent amplement à faire durer les rénovations des mois et des mois... Regardez le Palais Royal, c'est une honte d' y faire venter les mérites d'une marque de thé anglais en enlaidissant notre patrimoine... C'est le ministère du tourisme qui cotionne celà ? Oui bien sur, les touristes vont adorer prendre des photos de ce qui en train de devenir le musée vivant de la publicité !
Et bien entendu les dix amis qu'ils auraient pu convaincre de venir ne viendront pas... et celà pour quelques piécettes...Menons des actions parallèles pour que celà cèsse ! Regardez le centre ville et ces buildings qui se cachent derrière les panneaux monumentaux de Coca- Cola, Pepsi...C'est n'importe quoi ! Regardez le zoo..., non mais c'est à mourir de rire le zoo..., l'ours polaire subventionné par Miko en poster 3000x1500 dans son îlot, le lion sponsorisé par Peugeot, il ne vont pas tarder à cautionner les experientations génétiques pour que les pitis enfants puissent aller voir un Groquik live derrière une cage, fruit du croisement d'un gnou hydrocéphale ,d'un éléphant gras du bide et d'un hypopotamme sous ecsta..."



Hum là je suis pas trop cohérent avec moi même... ouais çà serait cool de voir des Groquik Géants exploser leurs cage et aller bouffer tous les enfants de la ville en détruisant tout sur leur passage... Ouais faut ptete laisser les publicitaires continuer leur plan d'autodestruction programmée ?

A SUIVRE...


= commentaires =


= ajouter un commentaire =



[Accueil]